Randonnée

P1200608 copie

Circuit randonnée des trois châteaux depuis Dambach la Ville Bas Rhin

  • Circuit randonnée à travers vignes et forêt, avec la découverte de trois châteaux ruinés à l' histoire mouvementée et immersion chargée d' émotion dans la vie moyenâgeuse de l'Alsace dans les vestiges sauvegardées de  l' Ortenbourg ,du Ramstein et du Bernstein.

Lire la suite

20190926 165426 copie

Circuit Randonnée  Creux de la Neige / Bec de la Scia Depuis Combe de l' Ours  /  St Pierre de Chartreuse / Isère

  • Magnifique belvédère sur la Chartreuse à l’ouest des Lances de Malissard, avec une traversée du Creux de la Neige au Bec de la Scia.(Col et Dôme de Bellefont, Dent de Crolles, Chamechaude, Grand Som . . . ).

Lire la suite

P1170998 copie

Randonnée à la Dent d' Oche Depuis les Fétiuères

-  Au départ de la Fetiuère La Dent d'Oche (2204 m) constitue une belle randonnée aérienne que l' on pourrait qualifier de randonnée alpine, car il faudra mettre les mains à certains moments. Certains passages sont escarpés et exposés, et nécessiteront un pas sûr et attentif (déconseillé aux jeunes enfants non encadrés et aux randonneurs sujets au vertige). L' itinéraire est équipé par endroit de chaînes et de câbles . Eviter les fortes pluies et le grand vent !

- Du sommet, panorama somptueux sur le lac Léman , le Jura, et   le massif du Mont Blanc. Circuit difficile de  7,5 km / 760 m de dénivelé / 4 h 30

Lire la suite

P1180515 copie

Circuit randonnée "Tour d' Horizon" depuis Nantua    Jura

Randonnée aérienne au dessus de la ville de Nantua et de son lac, dans un  environnement forestier et campagnard. Le parcours varié est dans son ensemble assez sportif !

Lire la suite

Vlcsnap 2019 08 10 11h10m37s704 copie

Randonnée Désert de Platé depuis Flaine / Haute savoie

 Face au mont Blanc, s' érige un plateau karstique de près de 2000 hectares en majeure partie constitué de  de lapiaz, érodés par les glaciers et les eaux de surface. Vieux de plusieurs millions d' année, il constituait le fond d' une mer, on retrouve aujourd' hui des fossiles de coquillages, mollusques, oursins, dents de requin . . .  L' appellation Désert de Platé, lui vient du fait qu 'il n' est accessible qu' à pied !

-   Accès par le téléphérique des Grandes Platières (12 min) : Ouverture en juillet et Août en été . On accède ainsi à un espace naturel sauvage où la vue est spectaculaire, avec une flore remarquable (orchidées, gentianes . . .) et une faune bien présente (Chamois, bouquetins, marmottes). C 'est un site protégé !

 

 

Lire la suite

Vlcsnap 2019 05 26 17h45m40s852 copie

Randonnée grotte de la Baumelle / Arcs de St Pierre St Pierre des tripiers   Lozère

-  Cette randonnée est une immersion protohistorique. Sur l' itinéraire, la Grand Place  et son monolithe de calcaire, la grotte de la Baumelle qui a du servir d' habitat, la grotte de l'homme mort appelé ainsi en raison des squelette humains découverts, le village gallo-romain des Résiniers et enfin les 3 grands arches de Saint Pierre.

 

Lire la suite

P1250110 copie

Circuit randonnée du Roc des Hourtous La Malène    Lozère

- Septembre 2020     C 'est une randonnée panoramique en boucle qui débute sur les bords du Tarn, de l' autre coté du village en traversant la rivière puis en partant en direction des Vignes. Après avoir marché sous le Causse de Méjean, un sentier assez ardu va nous mener sur le Causse d'abord au belvédère du Roc des Hourtous puis à celui du Roc de Serre à partir du village typique caussenard de Rieisse !

Lire la suite

P1170175 copie

Circuit randonnée Ermitage St Michel / Champignon préhistorique Depuis Peyreleau     Aveyron

  • Superbe circuit varié " qui parle aux yeux " ! Il y a de quoi " bourlinguer" dans ce secteur des Causses ! Randonnée qui doit dans un premier temps me mener aux vestiges de l' Ermitage St Michel puis emprunter les balcons du Causse noir au dessus de la Jonte avant de rejoindre un lieu mystérieux appélé " le champignon préhistorique" !

Lire la suite

P1160949 copie

Circuit randonnée villages troglodytes de St Marcellin et Eglazines Depuis Mostuéjouls    Aveyron

  • Superbe randonnée en circuit, notamment le retour au dessus de la vallée du Tarn jusque le Rozier Peyreleau. Les gorges du Tarn, le cirque de Saint-Marcellin, l' immensité rocheuse du causse de Sauveterre, les falaises  de Liaucous… Un panorama et et des reliefs splendides s' offre tout au long  de cette randonnée surprenante, véritable plongée au milieu de Dame nature ! Et la visite des deux villages de St Marcellin et Eglazines  rappelle que des hommes et des femmes y ont vécu !

Lire la suite

Vlcsnap 2020 07 03 17h18m46s289 copie

Circuit randonnée sentier des Tétines, grottes et cascade de Beaumicou depuis Vernon    Ardèche

 

  • Deux sites remarquables au départ de Vernon, le sentier des tétines qui présente des formes surprenantes d'erosion du grès en forme de tétons et l' envoûtant site des grottes et cascade de Beaumicou !

Lire la suite

P1160323 copie

Randonnée au rocher St Michel d' Aiguihle Le Puy en Velay    Haute Loire

  • Dressée sur une  cheminée volcanique, la petite chapelle,  millénaire, y est remarquable. Vue panoramique magnifique sur la ville de Le Puy et ses environs. 268 marches impressionnantes et épuisantes mènent à son entrée.

Lire la suite

20190421 152005 copie

Circuit randonnée La Croix du Vellan Plan de Baix    Drôme

  • La Croix de Véllan ,  953 m d'altitude, domine le village de Plan de Baix. Magnifique point de vue ( hauts plateaux du Vercors, Glandasse , le Diois, les Trois Becs ... La croix du Vellan,  a été érigée en 1934,  en fer et mesurant  11m de hauteur .

Lire la suite

Videocapture 20190421 203143 copie

Circuit randonnée au canyon des Gueulards Moulin de la Pipe    Drôme

  • Itinéraire hors norme qui emprunte le fond d' un canyon que l' eau a abandonné ! Progression sans trop de difficulté car équipé d échelons et de corde fixes ... C 'est le canyon des Gueulards dans la Drôme situé près de Plan-de-Baix ! Avec en plus, la rencontre avec les gorges d' Omblèze et la cascasde de la Pissoire ! A ne pas rater !

Lire la suite

L' arofe à Aroffe (Vosges)

les cachoteries de l' Aroffe (Vosges)

  • C'est une des ballades les plus insolites de Lorraine, après la randonnée des deuilles évidemment beaucoup plus spectaculaire. -   L 'Aroffe, une curieuse petite rivière de 50 kilomètres  prend sa source dans les environs de Tramont Lassus en Meurthe et Moselle et  disparait par endroits sous terre à partir de Gémonville pour se jeter "apparemment" dans la Meuse à Rigny la Salle dans le département de la Meuse ...

Lire la suite

Vlcsnap 2019 11 20 23h36m56s690 1

Vidéo Randonnée Creux de la Neige / Bec de la Scia

  • Vidéo Randonnée Creux de la Neige / Bec de la Scia depuis la Combe de l' Ours- septembre 2019 - Itinéraire non conventionnel par les crêtes de la Scia. 

Lire la suite

Vlcsnap 2020 03 31 14h53m28s066

Vidéo Randonnée les châteaux de Saverne

  • Mars 2020   Randonnée en circuit autour des châteaux ruinés de Greifenstein, Petit et Grand Geroldsteck,Haut barr, au départ de Saverne. Passage  aux grottes de St-Vit et Brotsch.18 km et environ 7 h 15, photos comprises. 

Lire la suite

P1200245 copie

Circuit Randonnée Donon et Petit Donon dans les Vosges

Circuit Randonnée Donon et Petit Donon depuis le col du Donon dans les Vosges - Les vestiges Gallo Romains et le sentier des stèles au Petit Donon. Superbe panorama sur les Vosges

Lire la suite

Vlcsnap 2019 12 30 09h32m15s309

Le sommet du Drumont par la via ferrata de la source de la Moselle Vosges

Randonnée originale au sommet du Drumont dans les Vosges ( Bussang), passant par la via ferrata peu difficile de la source de la Moselle et deux chalets d' accès libre !

Lire la suite

P1180863

Randonnée au Petit Ballon (Haut Rhin) depuis le col du même nom

Le Petit Ballon (1272 m) (Kahler Wasen en allemand) est un sommet secondaire du massif vosgien, mais constitue un magnifique belvédère sur les principaux sommets des Vosges, le Grand Ballon (1424m), Le Hohneck (1363 m) la plaine d' Alsace.

Lire la suite

Vlcsnap 2019 11 23 16h42m26s503 1

Randonnée Via ferrata du Fort de l' Ecluse depuis Léaz

randonner autour de Léaz et le long du Rhône en y associant la montée de la via ferrata de Fort l' Ecluse

Lire la suite

Vlcsnap 2019 08 22 13h41m51s482

Randonnée Mont Outhéran / Savoie

- Très belle randonnée sportive, variée, Belles vues depuis le  sommet avec des petits airs de Vercors sur le plateau ! 

 

Lire la suite

P1140101 copie

Randonnée Plateau de Beure / Pas de l' Echelette

Belle ballade, reposante et décontractante notamment sur les crêtes, à refaire en ski de randonnée un prochain hiver si pas de brouillard !

Lire la suite

P1130651 copie

Randonnée Pas de l' Aiguille et Pas de l' Essaure

Agréable randonnée déambulatoire sur le plateau du vercors et au milieu des lapiaz ! Quelques grottes, des marmottes, quelques randonneurs qui cherchent ... une vue !

Lire la suite

Vlcsnap 2018 10 09 10h01m12s295 copie

Randonnée autour du Mont Aiguille

Un magnifique circuit randonnée autour d' une montagne aiguille unique, majestueuse, intrigante !
 

Lire la suite

Vlcsnap 2019 05 30 19h07m03s901

Vidéo Randonnee Mont Aiguille Isère

Un magnifique circuit randonnée autour d' une montagne aiguille unique, majestueuse, intrigante !

Lire la suite

P1130031 copie

Randonnée au Grand Mont Beaufortin   Savoie

Le sommet du Grand Mont dans le Beaufortin ... Un univers minéral à découvrir en randonnée et l' hiver en ski de randonnée !

Lire la suite

P1120827

Randonnée La Dent de Cons depuis Frontenex ( Hameau de Faverges)

Randonnée La Dent de Cons

 

depuis Frontenex ( Hameau de Faverges)

 

 

Randonnee dent de cons depuis le hameau de frontenex faverges

 

- 11 h 30  Dans le petit hameau de Frontenex, j' ai un peu de mal à m' orienter et à trouver la direction du Planet qui me permettra de rejoindre rejoindre le sommet de la Dent de Cons directement. J' ai fini par demander mon chemin à une dame et sa fille, qui non seulement m'on indiqué la direction du Planet, mais en plus avec le petit raccourci pratique qui va avec !

- En une heure, à pied, je rejoins le parking du Planet. Ensuite je dois faire face à une montée abrupte en forêt par un chemin forestier tracé presque d' une manière rectiligne dans le sens vertical (débardage). Ce sera un peu pénible !

- 14 h 00  Après  déjà 2 h 45 de marche et une petite erreur de parcours, j' atteins la cabane des Gardes. En effet, Juste sous la cabane, j' ai poursuivi sur la droite le sentier qui file en transversale sous la crête, annoncé comme dangereux par une pancarte ! Il franchit effectivement deux ou trois seuils et torrent certes à sec, mais assez exposés. C' est sans doute une sente de chasseurs ... commençant à avoir quelques doutes sur l' itinéraire, j' ai consulté mon application Iphigénie, qui m' a confirmé que j' avais dépassé sans le voir le chalet des Gardes, j' ai donc fait demi tour ! Petit arrêt repos à la cabane !

-  14 h 20  Je repars vers la dent de Cons ! Longue montée en lacets, d' abord en sous bois, puis en pente herbeuse assez prononcée ! Le sentier est bien tracé et les bâtons sont très utiles. je croise un trio de randonneurs qui me souhaite bon courage pour la suite  car ils pensent que je vais parcourir la crête qu'ils viennent de faire ! Apparemment elle les a impressionné ! Je vais ainsi rejoindre la crête, croisé le sentier de crête qui vient de la Belle Etoile et partir sur la gauche pur rejoindre le sommet de la dent de Cons. Sentier facile d' accès, pas de câbles (ils sont avant la Dent de Cons du côté de la Belle Etoile).

- 16 h 15  je suis au sommet de la dent de Cons après 4 h 45 de montée depuis Frontenex. Superbe vue depuis le sommet à 360 °, les nuages blancs, les bancs brumeux et le soleil emmitouflent les Bauges et créent une lumière envoûtante ! Je distingue à peine le lac d' Annecy dans la brume, la Tournette et le Parmelan se détachent par contre très nettement ! Un peu après, le pic du Jallouvre et le Mont Charvin se distinguent et précédent le massif du Mont Blanc ! Ensuite on découvre les sommets de la Chartreuse, notamment le Granier. On termine par les Bauges, la Dent d' Arclusaz, Chaurionde, la pointe de la sambuy, l' Arcalod et enfin le Trélod ! Je profite un peu de l' ambiance, puis je redescends vers le village !

- En 1 h 30, je serai de retour à la cabane des gardes et après 2 h 30 de descente, je serai de retour à Frontenex. Belle montée assez éprouvante pour 8 h 15 de randonnée aller et retour, 14,4 km et 1300 m de dénivelé. La prochaine fois, je ferai le parcours des crêtes depuis la Belle Etoile avec un départ au Collet de Tamié.

 

 

 

 

P1120289

Randonnée les Cascades du Hérisson en circuit depuis Ménétrux-en-Joux

Randonnée les Cascades du Hérisson en circuit

 

depuis Ménétrux-en-Joux

 

 

 

 

 

Randonnee en circuit cascades du herisson depuis menetrux en joux

 

- 8 h 30  De Ménérux, je pars en direction des cascades en descendant le GR 559 dit "Echappée jurassienne" pur rejoindre le cours d' eau du Hérisson et la Maison des Cascades. La descente se fait par un large chemin empierré et en sous bois, il est assez pentu (rampe) et donc rectiligne (sans doute raide et dur à la remontée).

- 9 h 10  En 40 '  je suis à la maison des cascades en prolongement du camping. Petite visite rapide et lecture des pancartes d' informations, sans oublier une petit passage aux sanitaires (bon état). Je prends ensuite le sentier en direction de la cascade de l' Eventail et je passe ainsi sans trop le voir sous le belvédère de l' Eventail que je retrouverai tout à l' heure par le haut ! La cascade de l' Eventail doit être très spectaculaire en hautes eaux, aujourd'hui l' éventail fait un peu relâche et l' écoulement d' eau est peu important mais reste esthétiquement remarquable ! Je vais donc remonter les cascades et les sauts les uns après les autres jusqu' au dernier, le saut Girard ! Très beau sentier aménagé avec des escaliers, des passerelles métalliques, des escaliers maçonnés, des passages sur  grille ... Très peu de monde à cette heure sur le parcours !

- Après être monté au dessus de la cascade de l' Eventail, je profite d' un magnifique contre jour pour faire des photos depuis la nappe d'eau précédant la chute ! 65 m de chute ! C 'est la première des 7 cascades ou sauts que je vais rencontrer jusqu' au terminus. Elles sont alimentées depuis le dessus par deux ruisseaux qui prennent source dans les lacs d' Ilay et de Bonlieu. Le parcours montant fait 3,7 km pour 255 m de dénivelé ! En aller et retour, le parcours fait 7,5 km tout au long du Hérisson et se parcourt en 3 h 30 environ. Les cascades sont faiblement alimentées, elles sont donc sans doute moins spectaculaires qu' en hautes eaux ! L' aspect esthétique reste cependant remarquable, le cadre naturel est envoûtant !

- je commence à rencontrer quelques randonneurs qui eux descendent ! Je randonne cependant au calme, d'une manière relaxante malgré la montée qui nécessite un peu d' effort. J' essayerai de refaire cette randonnée au printemps quand les cascades débordent ! je vais ainsi découvrir les différents sauts et cascade (Le Grand Saut (60m), Le Gour Bleu, Château Garnier, saut de la Forge, Moulin Jeunet, et enfin le saut Girard, ultime cascade de la ballade ! (35 m). Le parcours est parfaitement aménagé pour le randonneur, juste avant d' arriver à saut Girard, juste sous une petite voûte, les visiteurs ont patiemment construit des petites sculptures en cailloux, du meilleur effet!

- Depuis le Saut Girard, on peut remonter en direction de la route pour aller faire un tour sur la passerelle belvédère installée au dessus du vide ! Pour ma part  je vais faire demi tour et revenir vers Ménétrux par le haut des cascades avec un passage au belvédère de l' Eventail. Je redescends donc jusque Château Garnier pour prendre une sente à droite en direction de Ménétrux. Peu avant je vais croiser un groupe de randonneurs ... ça devient un peu ma hantise en randonnée ... 40 randonneurs qui bavardent ... ne cessent pas leur conversation quand ils nous croisent, s' esclaffent ... jouent du bâton comme d' un instrument à bruit ! ... on les entend venir de très loin ... et on les entendra encore longtemps hélàs ! Dans ces conditions, peu de chance d' apercevoir ou de rencontrer la faune autochtone !

- Le chemin se poursuit longuement en forêt en gagnant petit à petit de la hauteur, jusqu' à atteindre la route qui ramène à Ménétrux. Le chemin suit alors la route en parallèle en épousant le relief (ça monte et ça descend !), il se rapprochera petit à petit de la falaise, au moment ou on passe au niveau de la cascade de l' Eventail. Beau point de vue sur la cascade et la maison des cascades en contrebas !

- Le belvédère quitté, le chemin se rapproche de la route puis la traverse avant de nous mener à Ménétrux, où l' on arrive par les hauteurs au dessus de la charmante chapelle du village

- 13 h 30  Je suis revenu à mon point de départ après 10,8 km de randonnée en 4 h 45 et 290 m de dénivelé. Très beau circuit de rando, que l' on peut faire de multiples façons une fois que l' on connait bien la géographie des lieux; Le soleil m' accompagné tout le long de la ballade, et quand le sentier quittait la forêt ( c' est rare), une légère brise rafraîchissante venait calmer les ardeurs du soleil !

 

-

P1100964

Randonnée en direction du Grand Mont depuis Arêches-Beaufort  centre du village

 

Randonnée en direction du Grand Mont

 

depuis Arêches-Beaufort  centre du village

 

 

 

 Randonnee tete de cuvy en direction du grand mont depuis areches beaufort

 

 

-  9 h 00  Je pars randonner en direction du Grand Mont en espérant parvenir à son sommet ! J 'ai déjà foulé ce sommet il y a un peu plus de quarante ans quand j' encadrais des camps de vacances de la Compagnie Générale Transatlantique. Nous séjournions dans une chalet d' alpage au bord du lac de St Guérin et je me souviens que cette randonnée avait donné l' occasion " aux cadets" de la Transat de faire une provision de roches minérales variées (quartz, cristaux divers). J' avais déjà tenté de rejoindre le sommet lors d'une tentative au printemps au cours d' une randonnée par le col de la Louze et les lacs de la Tempête, mais vu les conditions de neige, je m' étais contentér des 2553 m du mamelon herbeux précédent le Grand Mont ! Cette fois ci j' espère aller au bout si les conditions météo le permettent !

- Après 1 h 45 de montée difficile en partie sous les remontées mécaniques, sentiers souvent rectilignes, empruntés par les VTT, je suis assez vite éprouvé et bien en sueur ! Je n' ai pratiquement vu personne à la montée ( 2 randonneurs qui descendent et un  " vététiste" qui montait en moulinant. J' arrive enfin en haut du télésiège du Grand Mont, le ciel est rempli de nuages pour l'instant pas menaçants, le soleil donne encore un peu, mais la masse nuageuse au dessus du Grand Mont est tout de même inquiétante !

- Depuis le Cuvy, le sommet du Grand Mont est annoncé à 3 h 40 pour 6,4 km, cela me semble donc un peu long pour tenter le sommet compte tenu de l' état de forme et surtout des conditions météo incertaines ! J 'envisage déjà de prévoir plus tard une tentative depuis le lac de St Guérin comme lors de la  première  ascension. Une famille me rejoint et fait une pause, on engage un peu la conversation, et au moment de leur départ, je décide de leur emboîter le pas pour me rapprocher un peu du col de la Forclaz et essayer de faire des prises photos du Grand Mont et son sommet compte tenu que je n' irai pas en haut !

- 12 h 00  Après trois heures de montée, je suis à 15 ' du refuge de l' Alpage  ... quelques gouttes de pluie commencent à faire leur apparition et le ciel est bien chargé de nuages noirs ! Parvenu à la pancarte de la tête de Cuvy, je monte sur la droite en quittant le Pchemin principal, pour rejoindre un petit belvédère et sa table d' orientation. Vue magnifique sur le Grand Mont, le col de la Forclaz et la Pierra Menta qui ne tarde pas à disparaître dans les nuages ! je casse la croûte et compte tenu de la météo, je décide de faire demi tour et de redescendre ! L' atmosphère est étrangement calme sur le lieu d' observation ... pas âme qui vive, il fait étonnement bon !

- J 'entame la descente et juste après être repassé au niveau de l' arrivée du télésiège du Grand Mont, la pluie se déchaîne et m' accompagnera jusque à mon retour à Arêches

- 14 h 25  Je suis de retour au parking, après 5 h 00 de marche effective et 870 m de dénivelé pour 8,9 km parcourus. Cette sortie me servira de reconnaissance pour une prochaine tentative d' ascension du Grand MONT. Je connaîtrai ainsi les 3 principaux itinéraires d' ascension (col de la Louze, barrage de St Guérin et directement depuis Arêches par les pistes

 

P1090412 1

Randonnée au Mont Colombier et à la Dent de Rossanaz depuis  Aillon le Vieux   Savoie

 

Randonnée au Mont Colombier et à la Dent de Rossanaz

 

depuis  Aillon le Vieux   Savoie

 

 

Circuit randonnee mont colombier dent de rossanaz depuis aillon le vieux savoie

 

-  7 h 30  Départ du randonneur ! Parti d' abord tranquille après une urgence pressante lâchée "au petit bonheur la chance" ! je monte donc juste en face de l' Eglise de Aillon le Vieux, en en direction du Mont Colombier. La montée sera rude , ardue, assez souvent en pente rectiligne sur un sentier rocailleux, ou en racines saillantes! Compte tenu de l' orage de cette nuit, c' est glissant !

-  En un peu plus de 1 h 30, je parviens au croisement bifurcation entre la direction qui mène à la Dent de Rossanaz et celle qui mène vers le Mont Colombier et le chalet de Rossane. Je pars donc à droite et je suis immédiatement impressionné par l' imposante masse élancée du Mont Colombier avec encore pas mal de neige persistante ! Le passage ne se voit pas dans la face et pour cause, il est sur ce que visuellement on perçoit comme un fil d' arête, et on s' imagine grimper en équilibre entre deux versants !  je suis alors rejoint par un randonneur amateur d' orchidée (Sabot de Vénus) qui me fait part de ses observations dans la montée avant de poursuivre son chemin en direction du sommet. Finalement l' ascension du sommet ne se fait pas sur le fil d' une arête, mais sur une pente bien prononcée sur la face inclinée du Mont Colombier masquée à la vue au croisement bifurcation cité plus haut. Il n' y a pas à mettre les mains, on s' élève en lacets au dessus du chalet de Rossane pour atteindre la partie sommitale dans une belle ambiance de montagne ! 

- Au sommet la vue est magnifique, à 360 ° (Margeriaz, Granier, Tournette, Sambuy, Arcalod et Arclusaz) pour ne citer que quelques sommets des Bauges). J' examine la possibilité de redescendre directement du sommet vers le col de Rossanaz, mais la présence de neige résiduelle me dissuade, même si en montant j' ai pu repérer en partie, la sente qui fait la liaison. Les randonneurs arrivent, il y a du monde dans la pente ! J' aurai mis 3 h pour rejoindre le sommet depuis Aillon le Vieux.

- Je redescends par le chemin de montée en visitant en passant la grotte du Mineur (petit abri) et je file en direction du col de Rossanaz pour atteindre la Dent du même nom !

- Passage à la croix, marquant sans doute la Dent de Rossanaz et montée jusqu' au point le plus haut ou se trouve une magnifique table d' orientation. Belle vue en dessous sur Aillon le Vieux, mais ce sera tout car les nuages commencent à gagner les sommets ! Je redescends vers Aillon le Vieux après une petite collation sous la dent (!) et une visite au "lac" où les batraciens s'agrippent les uns aux autres pour former de véritable petites îles animées, c' est la période de reproduction !

- Longue descente ensuite d'un peu moins de 1 h 30 ... toujours à la recherche des orchidées sauvages, indiquées par le randonneur en botanique rencontré au sommet du Colombier ! Finalement je n' en verrai qu' à l 'entrée du village de Aillon le Vieux ... dans un jardin abandonné !

- Encore une super découverte des Bauges, je ne connaissais pas le Mont Colombier, randonnée peu difficile de 9,95 km parcourue en 6 h 30 avec de nombreuses pauses, et 1130 m de dénivelé. 

 

Vlcsnap 2018 12 05 15h53m30s891

Randonnée promenade du Viaduc depuis Molières-Cavaillac    Gard

 

Randonnée promenade du Viaduc

 

depuis Molières-Cavaillac    Gard

 

 

Randonnee promenade du viaduc

 

-  15 h 00  Je suis stationné sur le parking de la piste cyclable prmenade du Viaduc à Mollières Cavaillac. Il y a un peu de monde stationné, c' est très calme ! Il s' agit d'un aménagement sur une ancienne ligne de train.

 

" La Voie verte du ViaducLe parcours s'étend sur 3,5 km à proximité des villages de Molières-Cavaillac, Bez-et-Esparon et Arre. Le tracé emprunte l'ancienne ligne de chemin de fer Tournemire (Aveyron)- Le Vigan (Gard)S' enfilant dans le massif des Cévennes, la promenade s'avance au milieu d'une végétation particulièrement riche. La voie longe les grands plateaux karstiques du Causse de Blandas en rive droite de la vallée de l'Arre qui les sépare du massif granitique du Linguas et du Mont Aigoual La promenade du Viaduc offre  une vue splendide sur la vallée  de la rivière d'Arre, dominée par le Rocher d'EsparonLe  pont métallique de Lavassac de type Eiffel, d'une portée de 80 mètres pour un poids de 418 tonnes d'acier constitue le point d' orgue de la ballade ! "

 

-  Je suis parti de Cavaillac rejoindre Bez et Esparon en marchant le long de l' Arre. Beaucoup de sources, cascade, grottes, pont, tunnels ... de quoi occuper cette marche courte mais intéressante ! Omniprésence des monts cévenols, Esparon et son village, roc des Pezouls ... j 'ai rencontré un ancien mécanicien devenu éleveur de chevaux, qui m' a indiqué le chemin pour monter sur les crêtes depuis la promenade  et rejoindre une grotte réservée aux spéléos ! La traversée des tunnels est aussi distrayante avec son éclairage écolo original ! Agréable promenade de 6 km en aller et retour effectuée en deux heures, arrêts compris. Une ballade à coupler avec un itinéraire rejoignant les crêtes pour faire un circuit de randonnée attractif !

 

P1080176 1

Randonnée la Sambuy depuis la station de ski de la Sambuy- Seythenex / Faverges / Haute Savoie

 

Randonnée la Sambuy

depuis la station de ski de la Sambuy- Seytenex / Faverges / Haute Savoie

 

Randonnee a la pointe de la sambuy depuis la station de ski de la sambuy

 

-  12 h 00  Je pars en randonnée à la pointe de la Sambuy depuis le parking de la station de ski du même nom. le télé siège fonctionne, il y aura du monde en montagne ! Comme hier au Mont d' Or, j' effectue cette randonnée en reconnaissance d' itinéraire pour de prochaines sorties en ski de randonnée. Je prends la piste qui monte au col d' Orgeval pour commencer, puis au lieu dit " carrefour du Vargnoz" je tourne à gauche en direction du pas de l' ours (que je ne prendrai pas) et du sommet de la station (piste, sommet de la station annoncée en deux heures). 300 m plus loin, j' abandonne la piste pour monter à droite par un chemin qui passe à droite de la piste de ski, directement en direction des premiers contreforts de la Sambuy. Cela me permet d'éviter quelques lacets de la piste, que je rejoindrai ainsi un peu plus haut ! La montée est raide au début et il faudra s' employer à ski de rando !

- Je rejoins ensuite le haut de la station de ski (arrivée du télé siège) en empruntant en totalité la piste de montée qui n' offrira aucune difficulté en ski de randonnée, à condition de monter aux aurores avant l' ouverture des pistes ! Du monde sur le télé siège, mais personne en vadrouille sur les chemins et sentiers. Par endroit une sente en lacets permet de quitter la piste et de shunter quelques virages.

- En haut de la station, je retrouve l' effervescence touristique , pas mal d' étrangers, de familles, d' enfants, d' ados .. des cris, des rires, quelques lancers de cailloux !!! ... La plupart d' entre eux se contentent de pique niquer en haut des pistes, mais à ma grande surprise, un bon nombre s' engagent en direction du col de la sambuy, alors que la neige est encore très présente et que le sentier est recouvert de neige sur les trois quart du parcours ! Je grimperai donc un peu dans le tumulte ... joyeux mais un peu indiscipliné  .. jets de pierres et passages en raccourcis au dessus de l' itinéraire normal. Cela sera  un bel itinéraire à ski de randonnée !

- Parvenu au col de la Sambuy, la plupart pique niquent et je serai quasiment seul pour gravir les derniers deux cent mètres de dénivelé qui mènent à la pointe de la Sambuy. Le sentier abrupte est en grande partie déneigé, quelques passages en névés réclament un peu de prudence, surtout à l' endroit sous le sommet où la rampe métallique d' assistance et les échelons jouant le même rôle sont complètement pris dans la glace ! En ski de randonnée, je me contenterai d' atteindre le col de la Sambuy ! Belle vue sur la Tournette, le Trélod, l' Arcalod et  le Mont blanc.

-  16 h 15 je suis revenu en bas de la station, la descente a été  rapide , au final randonnée de 4 h 15. Pour le ski de randonnée, difficile de ne pas passer par les pistes de ski, du moins en partie. Itinéraire à donc pratiquer en dehors des heures d'ouverture, si  autorisé ! Le col d' Orgeval est sans doute aussi une bonne destination à ski de randonnée, à voir !

 

 

 

 

Dsc 0163

Randonnée autour du  Mont d' Or depuis Metabief   Doubs

  • Beau circuit de randonnée de 16 km, sans trop de difficultés (un peu plus de 700 m de dénivelé) et en conclusion de ma sortie, itinéraire réalisable en ski de randonnée si les conditions de neige sont égales partout et surtout si il n'y a pas de brouillard sur les crêtes ! Donc la répétition du parcours est déjà envisagé pour l'hiver prochain !

 

Lire la suite

P1060601

Randonnée Croix de St Micisse et Rocher de Sion depuis Agonès   Hérault

  • Je monte en premier à  la Croix Micciche  depuis le village après avoir fait un petit circuit me faisant passer près d'un dolmen, puis passer par des rochers dont l'un sert d' école d' escalade, rochers qui me permettent d' apercevoir en face et légèrement en contrebas, . . . le rocher de Sion que je cherche !  Au retour je pars par le bas du village en direction du rocher de Sion. Je rejoins ce dernier par sa base, par un sentier montant qui m' amène à une "fausse grotte", en fait une cheminée à ciel ouvert dans laquelle une via cordata - ferrata a été aménagée par les guides locaux et qui permet sans doute d' atteindre le haut du rocher.

Lire la suite

Vlcsnap 2018 06 23 14h17m03s506

Circuit Randonnée Cirque de Navacelles et Moulins de la Foux Depuis le belvédère de la Baume Auriol     Hérault

 

  • 6 h 30 de randonnée tranquille mais surprenante, dans un des plus beaux lieux naturel de France ! 14,5 km parcourus pour à peu près 750 m de dénivelé. A faire et à refaire !

Lire la suite

P1040938 copie

Randonnée Passerelles de Monteynard Mayres Savel    Isère

 

Randonnée Passerelles de Monteynard

 

Mayres Savel    Isère

 

 

Randonnee les passerelles de monteynard depuis mayres savel isere

 

 

-  10 h 00  A mon départ de Mayres Savel, la neige est tellement abondante que je me demande en quel état seront les passerelles, j' espère qu'elles seront franchissables ! (verglas ?). Par précaution, je prends mes bâtons de randonnée. Le soleil donne, mais le brouillard est dense en fond de vallée. J' ai aussi pris mon petit sac de randonnée avec quelques provisions de bouche !

- Départ tranquille dans le village de Mayres, je n' ai pas aperçu "âme qui vive" ! La route de descente dans le village est encore verglacée ... de loin la passerelle est couverte de neige ! Un jeune couple de randonneurs me précède ... je n' ouvrirai pas le sentier dans une neige immaculée ! Finalement la neige est dense, pas de glace ou de verglas ... le Drac lui par contre à cette heure est en basses eaux, seule la partie centrale de sont lit est immergée !

- Après l' impressionnante passerelle, le sentier bifurque à droite et plonge vers le Drac, avant de remonter progressivement vers le plateau à proximité du village de Villarnet. J' ai rattrapé et dépassé le couple de randonneurs trempés dans leur chaussures de sport, car la neige fond et se transforme par endroit en ruisseau ! Moi je reste bien au sec avec mes chaussures de montagne recouvertes de gore tex ! Après avoir traversé la route qui mène au village, on rejoint la forêt domaniale d' Ebron. Le sentier est couvert de neige, neige fondante ou eau ruisselante ... c'est très humide et ... glissant ! J' ai sorti les bâtons de marche !

- En deux heures 15, je rejoins la seconde passerelle qui franchit l' Ebron. J' ai laissé sur ma gauche le chemin qui file directement vers le pont de Brion, je le prendrai pour le retour tout à l' heure. Le pont de Brion se laisse apercevoir avant que l' on atteigne la passerelle. Cette dernière tout aussi impressionnante est un peu plus courte que la première. D ' autres randonneurs arrivent dans l' autre sens.

- A la sortie de la passerelle, je monte vers le début du sentier du pas de Berlioz, sentier zigzaguant d'abord en sous bois, puis filant en diagonale vers la crête. Des effondrements en ont modifié le tracé, et un parcours aménagé solidement permet de franchir le pas sans encombre ! La croix qui lui succède franchie, je redescends vers la D34 et le pont de Brion qui suit. Une jolie cascade anime le passage du pont !

- 14 h 00   Peu après le pont, je quitte la D34 par une sente qui part à gauche et franchit un petit ruisseau, elle va me ramener au sentier qui va de la passerelle d'Ebron à la passerelle du Drac. Un peu plus loin je m' arrête pour casser la croute ! Le jeune couple de randonneurs du matin arrive seulement ! Il y a à présent pas mal de monde qui emprunte le sentier ... la neige disparaît peu à peu ... les ruisseaux éphémères envahissent le sentier !

- Je rejoins la passerelle du Drac, plus de neige ! Les près blanchis du matin sont verts ! La retenue d' eau sous la passerelle semble se remplir, les berges sont recouvertes ! On ne distingue plus le lit du Drac.

- 15 h 00  Je suis revenu à Mayres - Savel, le vent s' est levé et le ciel se couvre de nouveau ! 5 h 50 d' une belle randonnée en partie en circuit,  14, 6 km parcourus au GPS et 800 m de dénivelé. J 'aurai eu le soleil toute la randonnée !

 

 

 

P1040668

Randonnée tour du lac de Gérardmer

 

Randonnée tour du lac de Gérardmer

 

depuis le centre d' Aviron (quai de Waremme)

 

 

 

Randonnee tour du lac de gerardmer depuis le quai de waremme base d aviron

 

- Il fait  soleil, cela va être une belle journée même si le ciel est nuageux par endroit ! En cette saison, le lac parait désertique, les embarcadères ont été démontés. Je pars par la rive droite en contournant la base d' Aviron. Le sentier longe la route d 'Epinal en contrebas. En bordure du lac, le cheminement est de toute beauté avec une lumière qui réfléchit le paysage et les nuages dans les eaux sombres du lac ! Cela compense largement le désagrément apporté par les nuisances sonores de la route toute proche. Au fur de à mesure de la progression, le sentier descend un peu plus sous la route, et isole un peu mieux le promeneurs. Je ne suis plus aussi seul, je croise quelques randonneurs et surtout beaucoup de trailers, joggers ! Très belle vue sur le front de lac et on distingue nettement une des pistes de ski de la station de La Mauselaine

- En bout de lac, j' atteins les chalets gite, hôtels et restaurant ainsi que le complexe du Lido. Beau passage sur un sentier bien aménagé qui permet cependant de traverser une zone privée ou du moins réservée aux clientèles ! L' appareil photo s' en donne à coeur joie ! La lumière est splendide !

- Après avoir dépassé le bout du lac, le sentier traverse une zone rocheuse et boisée, aujourd'hui un peu entravée par les dégâts occasionnés sans doute par les intempéries (arbres couchés). C'est un passage un peu moins propice à la ballade familiale (les poussettes ne passent pas).Le sentier est donc quelque fois interrompu (arrêté provisoire d' interdiction) mais aux nombres de personnes croisées, cela n'arrête pas les coureurs et randonneurs ! Un peu plus loin, un grillage et une herse sur le lac empêche tout passage par la rive ! C 'est une propiété privée surveillée que le sentier contourne en longeant le grillage qui borde la route privée ! Ce contournement permet de rejoindre le camping de Ramberchamps mais ne constitue pas la partie la plus agréable et la mieux aménagée  du tour du lac !

-  Je passe devant le camping de Ramberchamps et je grimpe rapidement au sommet du rocher de Ramberchamps dit "la roche du Lac ". Je me souviens y avoir fait un peu d' escalade dans ma jeunesse au cours d' un stage plein air.

- Je poursuis ensuite le tour du lac en passant par la base de canöé kayak avec sa passerelle qui enjambe les installations nautiques !  Un peu plus loin, je passe sous le centre des Congrès conçu autour de l' ancien hôtel restaurant de la "villa Monplaisir", puis à hauteur des installations patinoire, piscine et mur d' escalade de Gerardmer. 

- Retour au quai de promenade du lac, toujours aussi désertique ... pas de barques, canots ou vedette de promenade ... tout a été démonté pour l' hiver ! Deux heures de randonné tranquille pour 5 km environ et 50 m de dénivelé ! C 'est une ballade à faire pour découvrir tranquillement le lac et son environnement à compléter par une ballade en kayak, canöé, planche à voile ...ou bateau electrique !

 

 

 

 

 

 

P1030696

Randonnée tour du lac d'Annecy Depuis Duingt

 

Randonnée tour du lac d'Annecy

Depuis Duingt

 

 

 

 

 

Randonnee tour du lac d annecy par le roc de chere depuis duingt haute savoie

 

- 9 h 00  Départ de la randonnée autour du lac d' Annecy depuis Duingt, petit village typique en face du Roc de Chère, remarquable par sa presqu'île qui s'avance dans le lac et son château ... sans oublier le tunnel ... vestige de l' ancienne ligne de chemin de fer Annecy - Albertville, tunnel qui traverse l' éperon rocheux qui descend de la montagne Entrevernes. Le temps est couvert, limite pluie neige ! C' est une randonnée qui va emprunter la plupart du temps l' itinéraire de la piste cyclable/piétons qui ambitionne à terme de faire le tour complet du lac ! je commence donc par traverser le tunnel sous Entrevernes pour déboucher en direction de Bredannaz et sous le rocher dit " de Bellevue" . C est une des plus belle vue sur le lac depuis la piste cyclable, avec sur la gauche les Dents de Lanfon, le Lanfonnet et la Tournette et juste en face, le massif des Bauges avec ses sommets qui émergent de la brume ! 

- Je vais passer au dessus de Bredannaz, et arriver assez rapidement (1 h) au Bout du lac où je quitterai la piste cyclable qui mène à Albertville, pour emprunter une piste qui traverse la réserve naturelle du Bout du lac. Beaucoup de monde sur la piste comme d'habitude, surtout un samedi (cyclistes,promeneurs,jogger, roller ...).

- A hauteur de Verthier, la piste arrive sur la route D909 a qui mène en direction d' Annecy. Plus de piste cyclable, il faut marcher en bordure de route, c' est la partie la moins agréable de la randonnée ! A cette époque, la circulation est assez réduite ... l' été ça doit être autre chose !

- Après quelques kilomètres, je récupère la piste cyclable à hauteur de Balmette. Je vais traverser le village d' Angon puis arriver sur Talloires. Le lac n'est pas aussi beau (bleu) qu'en été à cause de la luminosité particulière d'un temps de neige, mais la présence de cette dernière donne de beaux contrastes lumineux ! Au bas de Talloires, je passe par une petite route traversant le village puis le long du lac (port et plage) . j' ai alors le Roc de Chère en perspective ! 

- A l' approche du Roc de Chère, après la plage, je remonte dans le village pour rejoindre la route du tour du lac. 500 m plus loin (haut), j'atteins sur la gauche le départ du sentier (escalier) qui va me mener au belvédère du Roc de Chère ! Montée par un sentier en forêt, aux deux belvédère du Roc (belvédère des crêtes et belvédère du Roc). Superbes vues sur le lac et les Bauges pendant toute la montée finale !

- Après 3 h 20 de randonnée, je suis au belvédère du Roc de Cher avec vue sur le lac, Duingt,St Jorioz et Sevrier !  Je ne regrette pas de m' être décidé à faire cette randonnée à pied avec toutes ces superbes vues "cartes postales" !

- Je redescends en bordure de lac par Les Choseaux en passant à côté du tombeau d' Hippolyte Taine (philosophe et historien français). Je reprends alors la route qui descend en bordure de lac pour la suivre le long du port puis de la plage jusque Presles, Menthon St Bernard. Remontée ensuite de cent mètres pour rejoindre une petite route qui va me mener en direction de Veyrier du Lac et Chavoire. A hauteur de Veyrier du lac, je longe de nouveau le lac (plage et port), puis je m' élève de nouveau au dessus du lac au moment de passer juste à l' applomb du mont Veyrier

- A Chavoire, je rejoins de nouveau la D 909 et la piste cyclable qui sera sans interruption jusque Annecy ! A l' approche de Annecy le Vieux, j' emprunte un passage piétons aménagé sur des passerelles en bois montées sur pilotis au dessus des eaux du lac ! (aménagement remarquable ... mais sans barrières de sécurité ... bousculades prohibées ... sinon ... plouf ! 

- Je traverse ensuite "la baie" d' Annecy pour atteindre le port et ensuite reprendre la direction du retour à Duingt par la piste cyclable ! Enormément de monde sur l' esplanade du lac !  La "libellule" est toujours à son port d'attache ! A l' époque où j 'encadrais des camps d' ados à St Jorioz, il existait une ligne régulière de bateau qui transportait des passagers de port en port tout le long du lac, je ne crois pas que cela fonctionne encore ? Dommage !

- 17 h 30  La nuit commence à tomber ! Je vais bientôt sortir ma frontale ! A Sevrier je m' arrête à une boulangerie, pour me sustenter un peu !

- La nuit est tombée, je suis dans le noir juste éclairé par ma frontale ! La fatigue commence à me gagner (8 h 00 de marche), mal de dos, mal de genoux ... je commence à marcher comme un "automate" ! Je vais trouver l ' itinéraire entre Sevrier et Duingt ... très long ! Alors que je pendais être seul sur cette piste cyclable, à ma grande surprise je suis doublé et croisé par des joggers... "de nuit " munis de leur frontale hyper éclairante ... à les confondre avec des phares de moto !  Bon ça me rassure, je ne suis pas le seul ... un peu "allumé" !

- 19 h 00 J' arrive ... enfin à Duingt ! 9 h 00 de marche, 40 km , 460 m de dénivelé ! Superbe rando ... superbe effort ! J 'y avais souvent pensé ... je l' ai faite ... sans l' avoir vraiment prévue ! Après la planche à voile, le dériveur, le canoë, le vélo de route, j' ai fait le tour du lac à pied !

 

P1030262 1

Randonnée Croix du rocher Girat - Serre Mouton Mayres      Ardèche

 

  • Ballade rapide et improvisée de 3 h 30 aller et retour pour 8,5 km et 610 m de dénivelé. Parcours agréable dans un univers assez minéral, à faire en circuit en passant par la croix de Chaumiène et retour par le Vieux Mayres et le château des Montlaur.

 

Lire la suite

Circuit randonnée Echelles du Cinglegros Depuis La Bourgarie     Lozère

 

Circuit randonnée Echelles du Cinglegros

 

Depuis La Bourgarie     Lozère

 

 

 

Randonnée Pas de l arc, Echelles du Cinglegros, Baous del Biel depuis La Bourgarie, Lozere

 

- 8  h 45  Depuis Rozier Peyreleau, je suis monté jusqu'à La Bourgarie ! Petite route étroite qui monte sévère sur 5 km ... voie Unique ... croisement impossible ! .. sauf aux endroits prévus pour (tous les 300 à 500  m) ! donc marche arrière à prévoir au cas où ... prudence , les autochtones descendent sans hésiter presque sûrs de ne voir personne !  Heureusement en arrivant à proximité de la Bourgarie, je découvre qu'il y a un autre moyen d'accès, la descente s'effectuera par là !

-  Je suis donc sur un petit parking aménagé juste avant le hameau de La Bourgarie, le temps est couvert et brumeux mais il ne pleut pas ! J' ai repéré le départ du sentier sur la gauche quand on regarde le hameau ... je prépare le randonneur !

- 9 h 00  Départ en direction du Pas de L' Arc. Je traverse le hameau et passe devant un gite bien valorisé ! Depuis la Bourgarie, descente transversale sous les falaises par un bon sentier en partie en sous bois. Parvenu à une intersection, je prends sur la droite en direction du Pas de l' Arc. (Le sentier qui va tout droit est le sentier du retour et vient du Baous del Biel). Petite frayeur sur le sentier ... Un vautour impressionnant décolle à 3 mètres de moi et me frôle ... à ses cris, je crois qu'il a été plus effrayé que moi ! Mais à son allure chaotique, je comprend vite qu'il s' agit d'un animal blessé, il ne fait que descendre dans la pente et peine à voler ... Ses cris ne laisse pas de doute sur le fait qu'il soit mal en point, mais je n' y pourrai rien ... il ne se laisse pas approcher ! 

- Le passage sous le Pas de l' Arc est somptueux surtout que, avec le brouillard, il ne se découvre qu' au dernier moment ! Tout de suite après le Pas, le sentier (Gaupillat du nom de son inventeur) repart en transversale sur la gauche sous les falaises. Le sentier est très glissant (conséquence des pluies matinales), et pierres et racines déstabilise facilement le pas ! Le sentier sans doute peu fréquenté n' est pas très entretenu, les branches sont basses, les buis hauts et envahissants ... le tout très chargé d'eau ... ça mouille ... donc sans qu'il pleuve, je suis trempé ! 

- Dans la longue traversée au dessus des gorges du Tarn,  et un peu après être passé à hauteur de Combe Rousse, emporté par mon élan, je me retrouve tout d'un coup à découvert et sur un chemin de descente qui file vers le Tarn et le lieu dit La Sablière ... je comprends vite que j' ai raté une bifurcation ... je fais donc demi tour pour retrouver la sente qui continue toujours en transversale sous les falaises en direction du Cinglegros. Le chemin sera encore long !

- 12 h 30  (3 h 25 de crapahute), je suis au pied du Cinglegros et de ses échelles ! Sur la fin du parcours venant du Pas de l' Arc, le sentier remonte plus haut dans les falaises, je rejoins d'ailleurs le chemin qui rejoint le GR6 et mène à Le Rozier

- La montée au sommet du Cingelgros en aller et retour est annoncée en une heure, il faut donc y monter et redescendre par le même itinéraire pour poursuivre le circuit.  Une pancarte explicite mais tombée à terre avertit le randonneur que les échelles ne sont pas sécurisées ? Il ne pleut pas, mais tout est mouillé et moi même je suis trempé ! Je vais donc "faire fissa" pour découvrir le Cinglegros tout en étant vigilant sur ma progression et l' état du matériel utilisé ! La montée des échelles est assez impressionnante par le vide, la plupart d' entre elles semblent en bon état ? la grimpée se fait de paliers en paliers avec un passage sans échelles  en sentier jusqu'au belvédère final lui situé côté de la vallée du Tarn, donc de loin le plus impressionnant ! La sécurisation du belvédère est assez sommaire (simple rambarde), donc un endroit à ne pas fréquenter avec des enfants à mon avis, sans équipement de sécurité ? 

- Si la montée des échelles est assez aisée, la descente est plus difficile (pente) et nécessite toute l' attention du randonneur ! A mi parcours des échelles, l' une d' entre elle est en partie descellée à ce jour et ne tient plus qu'à un seul ancrage en dehors de son appui naturel; Un mouvement de bascule procure un peu de frayeur à son passage ... sans doute la raison de la pancarte avertissement ! passage dangereux à terme ! 

- La montée au Cinglegros par les échelles (9) est une belle petite aventure à condition d' être vigilant et attentif, d'éviter d' y monter par grand vent et si possible d'éviter ... les groupes ! Le Cinglegros est une propriété privée et les échelles ont été mises en place par son propriétaire.

- 13 h 05  (4 h 05)  Je suis revenu au pied du Cinglegros, que j' ai parcouru en 35 ' . Je poursuis  en direction de Combe Rousse par un sentier qui suit l' itinéraire de l' aller en parallèle mais à mi pente des falaises. Cette fois ci, l' itinéraire s'apparente à un parcours de crête, sans en être un, la vue est dégagée est magnifique sur toute la vallée du Tarn et on ne cesse d'admirer en se retournant le monolithe Cinglegros qui sur l' itinéraire retour, dévoile toute sa splendeur en véritable sentinelle de la vallée ! 

- Je vais d'abord remonter le pas des trois Fondus (barreaux, 3 échelles) passage assez spectaculaire et vertigineux sur les échelles tendues dans le vide (on vérifie si elles tiennent avant de s'engager !! ). On a l' impression d'être dans une via ferrata, le passage mène vers le sentier Martel et le retour vers La Bourgarie.

- Après un long parcours retour au dessus des gorges du Tarn et en compagnie des nombreux vautours qui virevoltent dans le ciel quand ils ne se posent pas en vigile des lieux sur les éperons rocheux, je parviens au Baous Del Biel, magnifique arche naturelle beaucoup plus majestueuse que l'arche du pas de l' Arc avec ses 40 m de hauteur dont 25 m sous voûte sur 25 m de large. Le spectacle visuel est magnifique d' autant plus que l' on a toujours les gorges du tarn et sa sentinelle le Cinglegros en perspective !

- 16 h 00  Retour à La Bourgarie après 7 h 00 de randonnée, 8 km parcourus et 510 m de dénivelé environ ! Encore et encore ... une randonnée en circuit superbe et remarquable ! L' itinéraire par le Pas de l' Arc (Gaupillat), semble peu parcouru donc moins entretenu (?), le sentier par le haut en aller et retour se fait peut être plus facilement, quoique dans ce cas, la descente du Pas des Trois Fondus n'est pas à prendre à la légère !

 

 

P1020111 copie 3

Circuit randonnée Pas de Rocheplane, Bellefont, passage de l' Aulp du Seuil

 

Circuit randonnée Pas de Rocheplane, Bellefont, passage de l' Aulp du Seuil

Depuis Les Vials / St Hilaire du Touvet / Isère

 

 

 

Randonnee pas de rocheplane col de bellefont aulp du seuil depuis st hilaire du touvet isere

 

- 8 h 45   Départ en direction du Pas de Rocheplane, je longe la petite station de ski des Vials au dessus du cimetière pour rejoindre la route qui va en direction de Le Pelloux, puis j' attaque la montée qui va d'abord me mener à la source du sanglier. Une piste forestière au début, puis un sentier qui traversera deux fois la piste forestière et mènera à rejoindre le sentier du tour des Petites Roches. La source du sanglier à l' appellation prometteuse est un peu décevante car je n'observerai qu'une station de recueil des eaux bien bétonnée ! Le sentier continue juste après en direction de la falaise.

-  Arrivé à découvert, au sortir du bois, je suis au pied des falaises, la montée se poursuit dans un couloir pierreux où j' ai fini par perdre la trace du sentier et monter à l' estime ! Grimpée rude et pas très stable ... surtout en sandales ! Donc gros effort pour monter, mais aussi pour rester stable ! J' avais la flemme de m' arrêter et de mettre mes chaussures de montagne ! Belle vue sur la vallée de l' Isère et le massif de Belledonne !

- La falaise se franchi par une faiblesse dans la paroi (pas de Rocheplane), par une bonne sente cette fois ci interrompue par des passages où il faut  mettre un peu les mains, un court câble sur la fin vient en aide dans la traversée. 

- 11 h 30 (2 h 35 de montée)  Arrivée sur le plateau par la droite juste au dessus des grottes aperçues dans la montée. Je vais continuer sur la droite en direction du col de Bellefont en choisissant la sente la pus proche de la crête pour profiter au maximum de la vue sur les deux versants (vallée de l' Isère et massif de la Chartreuse avec notamment Chamechaude, la Scia ...). Parcours solitaire et très agréable !

12 h 30   (3 h 45)   Je suis au col du Bellefond. Il y a du monde, les randonneurs sont au rendez vous et pique niquent ! Avant de m' orienter pour trouver la direction de l' Aulp du Seuil  (en fait descente de l' autre côté du col !), je suis intrigué par deux randonneurs qui montent au dessus du col sur la gauche ... je vais les suivre et ainsi découvrir l' itinéraire qui mène et suit les crête des Lances de Malissard ! Bel itinéraire aérien que je vais inscrire comme future randonnée ! je fais demi tour et je rejoins le col, avant d' entamer la descente en direction du chalet de l' Aulp du seuil.

-  Cette descente dans le vallon de Marcieu est magnifique ! Dès les derniers lacets descendus sous le pierrier qui dévale des Lances de Malissard, un vallon très vert accueille le randonneur avec ses hôtes peu farouches et joueurs ... les chamois ! Plusieurs groupes s'ébattent dans le vallon ! Un peu plus loin dans la descente, un chaos de rochers érigés en autant d' îlots de pierre avec des arbres résineux et arbustes sur leurs petites plates formes sommitales, vient perturber le sentier jusque là presque rectiligne ! Le contraste est saisissant ! 

- 14 h 20  (5 h 30 de rando)  je m' arrête au chalet de l' Aulp du seuil  pour casse croûter. Je suis à trente minutes du Pas de l' Aulp du seuil

- 15 h 15  (5 h 30)  Je suis à la Croix juste au dessus du Pas de l' Aulp du Seuil, rejoint par deux randonneurs aperçus sur les crêtes des Lances de malissard. On discute un peu ... l' un d'entre eux n' est pas d'accord ... avec l' usage de sandales en randonnée ! L'Aulp du Seuil est un magnifique passage qui permet de relier la vallée du Grésivaudan vers les hauts plateaux de Chartreuse.

-  Superbe descente de l' Aulp du Seuil par un chemin escarpé mais parfaitement aménagé pour permettre le passage des troupeaux à l' alpage

-  Au bas de la descente de l' Aulp du Seuil, je rejoins l'itinéraire du tour des petites roches et je le prends en direction de la source du Sanlier puis Les Vials - St Hilaire du Touvet. Retour très long, en sous bois et sans beaucoup d' intérêt car la vue n' est presque jamais dégagée ! Quelques sources captées viennent un peu distraire le randonneur ... sans plus !

- 18 h 15 Un circuit randonnée qui reste superbe malgré son retour un peu décevant  ... et qui reste à enrichir et développer car d' autres richesses sont à découvrir à partir de l' itinéraire (Les Lances de Malissard, le pas de la  cheminée, sommet de l' Aulp du Seuil, l' arche miracle, la Tour percèe, la Grande Arche ...). 

- 9 h 30 de randonnée, 1200 m de dénivelé et 17 km parcourus !

 

  

 

Vlcsnap 2017 12 06 13h05m14s660

Randonnée Mont PECLOZ et Mont d' ARMENAZ Depuis le parking du Couvent   Notre Dame de Bellevaux   Ecole  Savoie

 

Randonnée Mont PECLOZ et Mont d' ARMENAZ

Depuis le parking du Couvent   Notre Dame de Bellevaux   Ecole  Savoie

 

 

 

Randonnee monts pecloz et d armenaz depuis la chapelle de notre dame de bellevaux ecole savoie

 

- 10 h 15  Parti du parking par la route (interdite à la circulation) qui monte vers la Chapelle de Bellevaux. Il y a du monde en stationnement ! Petite visite à la Chapelle et petit détour pour admirer les oeuvres des promeneurs et randonneurs de la Chapelle ... Des cairns élancés, construits avec les cailloux ramassés alentour près du ruisseau ! J' avais déjà vu le même genre de réalisations dans les gorges du verdon (sentier de l' Imbut) !

 

- La chapelle de bellevaux ou la Sainte Fontaine fut construite en 1839 sur l'emplacement de l'ancien prieuré. Ce monastère fondé en 1050 fut occupé par des Bénédictins jusqu'à la Révolution. Les Bénédictins possédaient au début du XVIIIe Siècle le plus riche domaine des Bauges après les Chartreux d'Aillons. La chapelle renferme les restes des Pères de Bellevaux et fait l'objet d'un pélerinage le lundi de Pentecôte.
Accès libre

- Toujours par une bonne piste, je poursuis ma montée vers le Mont pécloz en passant par les ruines du village de la Chapelle.(balisage jaune jaune rouge toute la montée).

 

- De l'ancien village de Bellevaux, il ne reste que des pierres après la destruction par l'armée allemande en 1944. La dernière ruine encore debout est celle de la fruitière qui transformait le lait du village.ce dernier comptait encore 40 personnes à la 2eme guerre mondiale.

 

- Après les ruines du village et sa magnifique fontaine, je poursuis par une piste pastorale ma montée  jusqu' aux Fond des Près. Au chemin succède un sentier pierreux, la montée est maintenant plus raide, parfois sous forme de rampes. Encore en sous bois au début, la sente finit aux déboucher aux confins des alpages. Je passe sous le chalet des Gardes après deux heures de montée, le col est à présent en vue ! La montée est raide presque directe dans la pente, agrémentée de la compagnie des chamois !

- Au col à 2010 m d'altitude, J'abandonne provisoirement le sentier qui part à droite et qui me mènera tout à l' heure vers le Mont D'Armenaz ! Une sente part à gauche en direction des contrefort du Pécloz. Une pancarte indique la fin du sentier de randonnée et annonce une sente plus alpine ! Il faudra mettre les mains par moment, un petit passage nécessitera un peu d' attention, notamment à la descente ... sans plus !

- 13 h30   Après 3 h 10 d'ascension, je suis à la croix du Pécloz (2158 m)   ! Pas de vent ! Vue panoramique dégagée et magnifique ! Je poursuis un peu en direction soit du vrai sommet, soit de l' antecime (?) ... la sente est facile mais aérienne ! Belle sensation ! En dessous la vue porte sur le sentier qui monte en fil d'arête vers le Mont d' Armènaz, le Mont Blanc un peu lointain semble surveiller les nombreux sommets des Bauges, la sambuy, l' Arcalod, l' Arclusaz ...

- La descente sera finalement assez facile et pas glissante ! Seule la faille signalée tout à l' heure nécessite un peu d'attention pour éviter de partir en glissade sur les fesses ... où à plat ventre !

- 14 h 00  (4 h 20)  Je monte vers le Mont D'Armenaz le long de la crête herbeuse avec d'impressionnants couloirs vertigineux sur le gauche. Belle ballade facile sur le fil ! Long arrêt contemplatif au sommet d'Armenaz, surtout sur le Pécloz qui d' ici paraît encore plus sévère et impressionnant ! Les randonneurs croisés à la descente arrivent au sommet. 

- Descente sur l' autre flan de l'Armenaz pour rejoindre les chalets aperçus à la montée (chalet des Gardes). Petite pause casse croûte dans la descente avec une vue idéale sur la vallée de l' Isère, puis par un bon sentier qui passe sous la Pointe des Arses, je rejoins après le chalet le sentier pris à la montée.

- 17 h 15  Retour au parking du Couvent, après 7 h de randonnée, 14 km et 1170 m de dénivelé. Encore un magnifique circuit de randonnée dans les Bauges ! Je regrette de ne pas avoir plus pris mon temps et notamment de ne pas être resté suffisamment longtemps au sommet de Pécloz (il n' y avait pas de vent)... je suis toujours un peu trop pressé ! La montée finale du Pécloz est un peu alpine notamment par le passage dans une faille assez verticale de quelques mètres où la descente peut être ardue pour certains. Itinéraire à fuir s'il y a du monde (chute de pierres) et en temps de pluie ou de brouillard ! 

 

Dsc 0927

Randonnée ruines du  château de Montferrand Depuis St Aunès St Mathieu de Tréviers   Hérault

  • Cela faisait plusieurs fois que j' apercevais le château depuis le pic St loup ou l' Hortus et que je me faisais la promesse d' aller y voir de plus près Petite randonnée en aller et retour de 1 h 45 pour 4 km environ et 210 m de dénivelé

Lire la suite

Dsc 0202

Randonnée Grand canyon du Verdon Sentier de l'Imbut et sentier Vidal Depuis  les Cavaliers  Gorges du Verdon   Alpes de Haute Provence

 

  •  5 h 15 de randonnée pour un peu plus de 12 km et 850 m de dénivelé à mon GPS . Beau circuit de randonnée, à caractère alpin à faire par beau temps (la pluie rend l' itinéraire glissant et exposé). L' itinéraire n'est pas recommandé officiellement (voir pancartes).

Lire la suite

P1010332 1

Circuit randonnée Plateau et Pic de Bure Depuis Super Dévoluy    Haute Alpes

  •  8 heures de randonnée, 1430 m de dénivelé et près de 18 km parcourus ! Le  Plateau et le Pic de Bure constituent une randonnée pédestre remarquable et relativement accessible, par beau temps le belvédère qu' ils offrent permettent sans doute d' admirer toutes les alpes du sud et de Provence.

Lire la suite

P1000353

Circuit randonnée Roc d' Enfer par les cols de Foron  et de Graydon       Depuis La Chévrerie (Bellevaux)    Haute Savoie

 

 

 

 

 

 

Circuit randonnée Roc d' Enfer

par les cols de Foron  et de Graydon 

    

Depuis La Chévrerie (Bellevaux)    Haute Savoie

 

 

Randonnee roc d enfer par les cols de foron et graydon

 

-  9 h 15   Départ du parking de la Chévrerie (vallée du Brévon) juste au niveau du télésiège du Torchon (terminus de la D236), direction le col du Foron. Je monte par une piste forestière qui sert de piste de ski (canons à neige), direction le Souvraz d'en Bas où le sentier suit alors le cours du ruisseau de Souvroz dans un vallon montant jusqu'au col . Il me faudra 1 h 30 et environ 700 m de dénivelé pour rejoindre le col du Foron par un itinéraire en forêt puis au coeur d'un environnement vallonné et  pastoral.

- Au col de Foron (1832 m), je pars à l' opposé du sentier qui mène à la pointe de Chalume pour prendre un sentier de crête magnifique qui va m' amener d' abord à la Tête de Charseuvre (1878 m). Parcours un peu aérien mais qui reste facile, sente bien marquée, pente peu difficile ! C'est un peu plus loin que la pente se redresse pour mener en direction de la Pointe de Haute Bène (2215 m). Belle et longue traversée d' arête herbeuse effectuée dans une ambiance de "haute montagne" car faite un peu à l' aveugle,  souvent dans les bancs de brume montants et avec  la quasi impossibilité de distinguer les crêtes convoitées du Roc d' Enfer à l' avance ! Je vais sortir des nuages une fois parvenu au niveau de la Pointe. Raide couloir pierreux  qui débouche dans le collet sous la pointe de Haute Béne . Je commence à croiser quelques randonneurs et trailers qui redescendent du Roc d' Enfer et qui ont fait l' itinéraire dans l' autre sens ! Dans mon sens, personne devant, personne derrière !

- L' itinéraire cette fois ci définitivement aérien, se poursuit sur la droite en direction du Roc d' Enfer que je ne distingue toujours pas à cause des nuages, c' est de plus en exposé, sans être difficile ! Parvenu au sommet de la pointe Béne, l' itinéraire est plus lisible jusqu'au Roc d' Enfer, une quarantaine de mètres de descente et des bosses successives permettent de reprendre la crête jusqu'au passage montant d'une dalle équipée de  chaînes qui facilite grandement la traversée. Un peu plus loin une montée peu évidente en traversée toujours et sans chaîne cette fois ci demande plus de précision et de prudence dans le cheminement ! Passage exposé et délicat qui semble remplacer une sente disparue ? Le sentier retrouvé, j' atteins une plate forme sommitale, (roc d' Enfer ?) difficile de le dire précisément dans cette ambiance de nuages qui jouent à cache cache avec l'itinéraire ! Je redescends sur le fil tout en apercevant une antécime surmontée d'une croix, j' y parviens au terme d'une dernière montée qui m' amène à l' altitude de 2243 m, la croix porte la mention Roc d' Enfer ! Je serais donc au sommet !

-13 h 00   Après 3 h 50 de vadrouille je suis donc à la croix du Roc d' Enfer ! Je ne vais m' y attarder car la vue est réduite ! Je redescends toujours par une sente de crête qui reste délicate car glissante, en direction de la brèche de la Golette. Là, un double exposition de panneaux rappelle au randonneur la dangerosité du parcours du Roc d' Enfer ! Je pense surtout que cet itinéraire est à éviter par temps de pluie ou juste après une forte pluie !

- A la brèche de la Golette, un raide couloir descend sur la gauche pour rejoindre directement le col du Graydon, je ne prendrai pas cette option, pour prolonger un peu ma randonnée, en optant pour l'itinéraire qui passe par le col  Ratti et ramène au refuge et à la chapelle du Graydon.

- 14 h 50   Après 5 h 45 de marche, je parviens à la Chapelle du Graydon et je remonte ensuite en direction du col de Graydon. Longue et sinueuse montée par une piste pentue, qui me ramène au col d' où je pourrai observer, la descente directe de la brèche de la Golette où j' étais tout à l' heure. Au col je rejoins un groupe de savoyards qui discutent, et je redescendrai vers la Chévrerie en compagnie de l' un deux par la piste de ski ! Agréable descente en discutant des aménagements de la station de ski, de parcours vélo, de champignons, des itinéraires cyclables du Léman, de ski de randonnée  ... mon compagnon de descente est intarissable, heureusement car la piste caillouteuse est longue et monotone jusqu'au Grand Souvroz.

- 17 h 25  Après 8 h de randonnée 17,5 km parcourus et 1310 m de dénivelé, je suis de retour à la Chèvrerie ! Circuit de randonnée très sportif et engagé à ne pas faire avec des enfants ! Déconseillé absolument par temps de pluie, à faire de préférence dans le sens col du Foron, brèche de la Golette où la plupart des passages délicats se font en montée de préférence à leur descente ! Une seule chose aura manqué à ma randonnée ... une vue dégagée pour au moins mieux me rendre compte du parcours aérien !  ... et profiter du panorama qui doit être splendide !

 

Vlcsnap 2017 09 02 12h36m58s050

Randonnée Combes de Vaumale et de Lioux Depuis Lioux    Vaucluse

 

Randonnée Combes de Vaumale et de Lioux

 

Depuis Lioux    Vaucluse

 

 

Circuit randonnee combes de vaumale et lioux depuis lioux la combe

 

- 8 h 45   11°  extérieur, je prépare le randonneur, aujourd' hui je prends mes bâtons de marche !

- 9 h 30  Départ par la route au dessous de Lioux, lieu dit "la Combe", en direction du Château, avec la vue imposante des falaises de la Madeleine.  Ensuite je suis une piste forestière pas très intéressante. Un peu plus plus loin, de nouveau la route sur 300 m, avant de prendre une piste plus étroite qui après avoir traversé un propriété plantée de cerisiers, rejoint le vallon de Vaumale à l' issue d'une belle descente avec vue plongeante !

- La combe de Vaumale comporte une partie gorge, à visiter à partir du pont, une descente a été aménagée avec des barreaux sertis dans le roche. Un parcours de 200 m, sans eau actuellement, s' offre au randonneur dans un dédale de rochers, qui se termine avec la gorge. Je ne suis pas allé plus loin sur le sentier et j' ai donc fait demi tour, pour rejoindre le pont et poursuivre l' itinéraire cette fois ci au dessus du vallon.

-  Je suis donc des hauteurs, le vallon jusque à rejoindre la route qui fait la liaison Bezaure - Escumadou, je suis sur un territoire d' exploitations agricoles. 

- 12 h 35  Je quitte Bezaure en direction de la combe de Lioux cette fois ci ! Le parcours se fait sur une petite route communale, je laisse à ma droite et au loin les ruines du château de Castellas et j' entame une descente progressive puis prononcée vers la combe de Lioux. Je suis suivi par un groupe de randonneurs comme d'habitude ... fort bruyant ! ... rire en "chapelet" d'une dame qui a l' air bien facile ... à la rigolade ! Je presse un peu le pas pour ne pas me faire rejoindre et retrouver ma tranquille solitude ! 

- Longue descente dans la combe de Lioux qui a plutôt des allures de gorges par endroit ! Le parcours va être long, avec quelques petits ressauts (glissants) et des passages où les parois hautes ... se rapprochent ! La descente se fait pratiquement de bout en bout dans le lit du torrent à sec en ce moment.

- 15 h 10   Après 5 h 40 de randonnée pause casse croûte comprise, je rejoins ... enfin ... Lioux ! 18 km parcourus pour 590 m de dénielé.

- Circuit randonnée un peu décevant au début (route,route forestière ...) , heureusement arrivent très vite la combe - gorges de Vaumale, site très agréable, véritable terrain de jeux pour grands et petits dans la partie gorge. La vue sur le château de Castellas anime par deux fois la sortie, avant la descente dans la combe de Lioux, puis de la combe par une vue de dessous où il apparaît érigé sur un piton rocheux. La randonnée dans les combes et pleine de fraîcheur, surtout quand le soleil est de la partie !

 

Vlcsnap 2017 08 30 08h52m10s686

Randonnée Gorges du Régalon Depuis Mérindol   Vaucluse

 

Randonnée Gorges de Régalon

 

Depuis Mérindol   Vaucluse

 

 

Circuit randonnee gorges de regalon depuis merindol

 

- Pour des raisons de risque incendie, l’accès au massif est limité du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire interdit.  Les gorges ont été plusieurs fois interdites d' accès ces dernières années, pour cause d' éboulements. En 2017, elles sont de nouveau autorisées. La pratique de cette randonnée n' est pas conseillée en cas de fortes pluies ! Les seuls difficultés (relatives) de ces gorges, est le passage de deux trois ressauts de 1 ,5 m à 3 m.

- 9 h 30   Il pleuvotte toujours, je me risque à partir, j' aviserai en route ! En quittant le village, je croise un troupeau de moutons de 300 têtes et son berger? je ne sais pas si il vont traverser Mérindol, mais ça ferait  une belle animation du village ! Je quitte les petites routes de liaison (Le Grand Champeau, le Petit Champeau) pour un sentier en forêt qui m' amène à la Tuilère, petit hameau jouxtant le parking aménagé des Gorges du Régalon. Je croise de nouveau des moutons, accompagnés cette fois ci par un éleveur qui mène brebis et agneaux au pré ! 

-  Parvenu au parking, je prends la direction des Gorges du Régalon bien indiquées par de multiples panneaux et mise en garde (propriété privée, dangerosité ...). Le parcours est immédiatement "envoûtant", dans tous les sens du termes ! Le passage est étroit et "hautement" gardé par des falaises très hautes ! En cette saison, le torrent est actif, du moins au début du parcours, et il y a encore d' importantes laisses d' eau. Pas plus de 15 à 20 cm par endroit et le passage reste facile ! J' ai pris la précaution de mettre mes nus pieds dans mon sac que je mets dès la présence de l' eau, je garde ainsi mes chaussures de randonnée au sec. 

-  L' itinéraire se fait donc entre deux hautes parois rocheuses, ponctué de ressauts à escalader ( sans difficulté), une grotte à franchir (pas besoin d' éclairage), quelques passages étroits mais s' effectuant toujours debout, la lumière pénètre peu à l' intérieur des gorges. Je passerai devant un grand porche souterrain barré de barrières (?) ! En un peu moins d' une heure, je suis déjà à la sortie des Gorges !

-  Je poursuis mon chemin en remontant  sur la gauche en direction de l' Agranier. Le chemin s'insinue en creux dans un paysage montagneux (Montagnas), puis le vallon de la Galère, le paysage est magnifique ! Remonté sur le plateau, je prends la direction des Mayorques puis Croupatas avant de redescendre dans le vallon qui ramène au départ des Gorges du Régalon ( Les Bastides, Rioufret) ! 

-  Je reprends alors le chemin en direction de Mérindol pour le retour ! remarquable randonnée avec de superbes panorama sur le Luberon à la sortie des Gorges ! 6 heures de randonnée tranquille, dont une heure dans les gorges, 18 km parcourus pour environ 590 m de dénivèlation.

 

 

Dsc 1897

Randonnée spéléo  grotte de Manon des sources depuis  Signes Var

Randonnée spéléo  grotte de Manon des sources

 

Depuis la plaine du Grand seuil    Signes   Var

 

 

Randonnee speleo vieux mounoi grotte de manon charnier de signes bassin des perdrix

 

- Je suis donc stationné à hauteur du Vieux Mounoï, dans la plaine du Grand Seuil en face  de l'usine de traitement des eaux. Je prépare le randonneur ... spéléo ! Pas besoin d' équipement spécifique, hormis casque et éclairage ! L' idée de cette randonnée m'est venue quant je me suis rendu compte que c' était dans cette région que le film " Manon des Sources " de Claude Berri avait été tourné ! La possibilité de retrouver certains lieux cultes, notamment la "grotte de Manon", m' a immédiatement motivé ! Je pars un peu dans l' improvisation, je me fixe comme premier objectif de rejoindre le "vieux Monoï, puis la grotte qui doit être située un peu au dessus.

- Après un parcours en sous bois, puis une piste cimentée (aménagement sans doute rendu nécessaire pour lutter contre les incendies ), je rejoint une piste en terre qui part en direction du vallon des Marseillais. Peu avant , dans une clairière, je tombe nez à nez avec un puits aménagé, assez profond et dès que je me retourne j' aperçois la "bâtisse" du vieux Mounoï ! Il s' agit d'une ancienne bergerie, qui aujourd'hui est en ruines. Puits et potager permettaient d' y vivre en autarcie.

- Je poursuis mon chemin en remontant sur la gauche du Vieux Mounoï et en bifurquant sur la droite dès que je suis parvenu sur le plateau. Ensuite jeu de piste pour trouver la grotte du Vieux Mounoï, alias grotte de Manon, quelques cairns par ci par là et surtout des marques de peinture verte permettent de s' y retrouver dans cette végétation débordante ! Il s' agit d' un aven grotte, donc attention de suivre la bonne sente qui mène au vaste porche et de ne pas s' aventurer dans la végétation au risque de se retrouver au bord de l' aven ! La végétation a repris ces droits aux abords de la grotte, un énorme lierre semble soutenir la cavité ! C' est ici que le film de Claude Berri  ( Manon des Sources) a été tourné. La fameuse séquence  ou Manon découvre la source qui alimente le bassin de la Perdrix et le village des Bastides Blanches et décide d' obstruer l' écoulement pour se venger des habitants ! Cette grotte a une très ancienne histoire, puisqu'elle servait de bergerie à l' époque néolithique ! (des bronzes et des poteries y ont été découverts).Une source devait alimenter cette bergerie.

- J 'en profite pour visiter les profondeurs de la grotte (parcours spéléo sans grande difficulté, mais casque et éclairage indispensables). Quelques vieilles concrétions s' offrent alors au visiteur sportif !

- Je ressors de cette belle cavité historique, pour redescendre vers le vallon et prendre la direction du vallon des martyrs. C'est le "charnier de Signes" 38 résistants y ont été fusillées et enterrés en 1944. Ce site  devenu une nécropole produit une émotion certaine au randonneur ( plaques mortuaires, autel,  cyprès).

- Au sortir du mémorial, je prends sur la droite et je remonte le long d'un ruisseau asséché (le torrent de la Roque)  pour parvenir au "bassin de la perdrix ", ce bassin fut construit pour les besoins express du film.

- En retournant vers la plaine du Grand seuil (mon point de départ), je fais un détour jusqu' au parc de panneaux solaires au dessus des carrières. Ensuite je rejoins la voiture ! 4 h 30 de randonnée avec une immersion souterraine de 45 ' le tout pour 10 km environ et 230 m de dénivelé. Belle randonnée facile à compléter par d' autres lieux à visiter (Château Renard pour la bastide des Romarins et le mas Crispin).

 

Dsc 300

Randonnée aux 5 lacs de Forclaz Depuis le Fort de la  Platte   Savoie

 

Randonnée aux 5 lacs de Forclaz

 

Depuis le Fort de la  Platte   Savoie

 

 

 

Randonnee des 5 lacs de forclaz depuis le fort de la platte

 

- 8 h 15   Depuis Bourg St Maurice, je monte en voiture en direction du Fort de la Platte, erigé  au 19 ème siècle pour surveiller les intrusions  en Savoie à l' époque où elle venait d' être rattachée à la France. La route, puis la piste pastorale d' accès est longue (4 à 5 km), étroite, sinueuse et pentue ! Tout croisemment y est difficile, notamment avec le camion de ramassage de lait !

- 9 h 30  Je suis stationné sur le parking sous le Fort de la Platte, immédiatement je me fais la réflexion que la courte remontée sur le chemin depuis le bas du parking (100 m ) doit être aléatoire par temps de pluie ! La pente est rude !

- Un sentier court circuite la piste pastorale et permet de rejoindre directement le Fort de la Platte. Petite déception (même si les chèvres sont charmantes !), le fort de la Platte est utilisé en cette saison comme "ferme d' alpage", avec l'impression que le lieu est " privé" ! Je reprends donc rapidement le sentier/piste qui mène au col de Forclaz.

- depuis le fort, belle montée sur un chemin pastoral, aujourd'hui je crois que je serai seul sur la randonnée, pas de voitures, personne en vue ! Peu avant le col de Forclaz, je parviens au niveau de deux petits lacs sans nom où règnent une activité intrigante ... au fur et à mesure de l' approche , j' entends des "plocs" ! "plocs" ! suivis d'autant de ronds  dans l' eau ! C 'est le triton alpestre qui se met à l' abri du randonneur dérangeant !

-10 h 45  Je suis au col de Forclaz (2316 m) après 1 h 15 de montée . Le paysage devient beaucoup plus minéral, même si la neige encore persistante ne permet pas de s' en rendre vraiment compte, les sommets escarpés eux ne trompent pas ! L' arrivée dans le vallon capte tout de suite le regard, tout en bas des filets innombrables du ruisseau de Forclaz s' éparpillent sous l' effet de la fonte des neiges, , au dessus, Le Rognais ( 2995 m), la Pointe de la Combe Neuve ( 2961 m) et la Pointe de la Terrasse (2881 m) dominent et impressionnent le randonneur !

- Le vallon sous le col est envahi par les eaux de fonte, en face la montée vers les lacs semblent majestueuse ! Il faudra franchir le ruisseau de la Forclaz par un gué où quelques pierres plates facilitent le passage.

- Le premier lac, celui d' Esola (étoilé) (2315 m) se découvre après une montée à flanc de montagne, second émerveillement, ce lac libéré des glaces et de la neige  se situe juste au pied de la Grande Terrasse (2881 m).

- l' itinéraire se poursuit au dessus d' Esola par une sente en balcon, qu'il faut deviner dans la neige omniprésente ! Les lacs Riondet ( en forme de rond), Cornu (en forme de corne) et Verdet se découvrent ensuite recouverts de glace et neige. Ces trois lacs magnifiques dans leur écrin de montagnes et ornés de leur parure glacée et pleine de reflets bleutés,apparaissent austères mais abrite selon les informations lues au parking de départ, une population de truites et se saumons qui attirent l' été les pêcheurs.

- 11 h 55    Après 2 h 25 de marche, je suis au lac noir (2532 m) juste sous la Pointe Motte. Ce lac est le plus plus profond. Agréable montée du col aux lacs alternant  sentier et névés. C 'est le terminus apparent de la ballade, car le cirque minéral final semble infranchissable ! Lorsque les névés auront disparus, une sente déjà en partie visible permet de monter au dessus du lac noir et de rejoindre les crêtes d' où la vue doit être magnifique !

- je casse une "croûte", j' ai été seul toute la montée et malgré ma discrétion, je n' ai vu ni bouquetins, ni chamois éventuels ! Seules les marmottes se sont signalées plus bas !

- 12 h 15  Je redescends, le ciel est chargé du nuages qui bourgeonnent sur les sommets ! 

- 13 h 10  Je suis revenu au col de la Forclaz, je vais faire un petit tour à la cabane d' Alpage un peu au dessus du col.

- 14 h 20   retour au parking après 4 h 50 de randonnée pour 11,7 km et 630 m de dénivelé. Chouette randonnée surtout dans les conditions du mois de juin avec la présence encore importante de la neige et les lacs encore glacés !

 

 

Sentier en corniche du sentier Marcel Estrruch

Randonnée sportive Sentier "Marcel Estruch" Depuis l' Hostellerie de Sainte Baume    Var

 

Randonnée sportive Sentier "Marcel Estruch"

 

Depuis l' Hostellerie de Sainte Baume    Var

 

 

 

 

Randonnee sentier marcel estruch depuis l hostellerie de la ste baume var

 

 

- 9 h 30     Randonneur prêt, je pars en direction du sentier sportif " Marcel Estruch". Encore peu de monde à cette heure ! Avant de partir en direction du sentier Marcel estruch, je fais un détour par la grotte Marie madeleine et la basilique de saint Maximin - la Sainte Baume. Montée très agréable en sous bois, par une allée large et aménagée d' escaliers. Une basilique magnifique à visiter! Pour la  nef, la chaire et la crypte avec les reliques de Saint Maximin et Sainte Marie Madeleine ! Calme et sérénité absolue à cette heure, il n' y a aucun visiteur à ce moment !

 

- La Grotte de Sainte Marie-Madeleine à la Sainte-Baume, en pleine montagne de La Sainte Baume,est une cavité dans laquelle serait venue se réfugier Ste Marie Madeleine pour ses dernières années. Aujourd'hui, c'est un sanctuaire abritant une partie de ses reliques et qui se visite librement après une montée pédestre de 45 minutes. 

- Il se raconte que " quelques années après l'Ascension de Jésus, Marie-Madeleine, Marthe, son frère Lazare et quelques femmes, parties de Jérusalem. débarquent aux Saintes Marie de la Mer. Marie-Madeleine choisit la solitude et la contemplation et rejoint le massif de la Sainte Baume. Au pied de la falaise s'ouvre une grotte où le soleil pénètre peu. C'est dans cet abri rustique que Marie Madeleine se réfuge. Pendant 30 ans , la sainte recluse se nourrit de végétaux et boit l' eau du ciel.  Marie-Madeleine, sept fois par jour, recevait la visite des anges et sept fois elle était ravie en extase. Les anges, voyant approcher l'heure suprême, avertirent Madeleine que sa délivrance était proche. Ils l'enlevèrent dans les airs et la déposèrent sur la voie Aurélienne, près de l'ermitage de saint Maximin. Celui-ci lui donna le saint Viatique, recueillit son dernier soupir, embauma son corps et le plaça dans un superbe mausolée. Sur le lieu de ces restes sacrés devait s'élever plus tard une magnifique basilique, celle de Saint-Maximin. Ainsi, la grotte où s'est retirée la Sainte est en vénération depuis les premiers siècles de la chrétienté. Sa renommée attire de nombreux pèlerins, parmi lesquels des personnages illustres. De nombreux Rois de France, dont Saint-Louis et Louis XIV, plusieurs Papes, des milliers de grands seigneurs et des millions de fidèles feront le pèlerinage de la Sainte-Baume "


"Le sanctuaire est une grotte qui peut contenir plus de 500 personnes et à laquelle on accède par un escalier de 150 marches. Le lundi de Pentecôte a lieu ici le pèlerinage de toute la Provence. Pour rejoindre la basilique et la grotte, le chemin des Rois a été aménagé à la fin du XIVème siècle lors de l’installation des Dominicains au Couvent Royal de Saint Maximin et à l’hôtellerie de la Sainte-Baume. Jusqu’à la construction en 1897 de la départementale 80, ce chemin fut le seul accès au plateau du Plan-d’Aups depuis Nans. Des 7 oratoires d’origine, il n’en reste que 4. Ils ont été érigés en 1516 par l’Archevêque d’Arles".

 

Thumbs up 48 1​ Histoire de la Grotte de Sainte Marie madeleine

Thumbs up 48 1La Sainte Baume, haut lieu de randonnée

- 10 h 30  Je ressors de la Basilique toujours imprégné par le calme et la sérénité du lieu ... et je m' apprête à redescendre en direction des Béguines ... Des éclats de voix commencent à se faire entendre ... puis une ambiance de bavardage ...Après le second escalier, dans la descente, je me trouve nez à nez avec un groupe d' au moins 50 randonneurs accaparés par leurs discussions, c' est tout juste s' ils me perçoivent ! Je poursuis ma descente pour rejoindre et suivre pendant un moment le chemin des Roys jusque l' intersection avec le sentier merveilleux que je vais emprunter en négligeant  le sentier des excursionnistes Toulonnais qui part plus à droite au plus prés de la falaise (sentier étroit mais plus beau et plus tranquille). Aujourd 'hui, je suis pressé d' arriver au sentier Marcel Estruch, donc je prends le chemin bien large. Je suis dans le magnifique sous bois de la forêt de Ste Baume ( chênes,sapins,ifs,ormes,hêtres). Le sentier mène au carrefour du grand hêtre mort, à partir duquel je m'engagerai à droite sur le sentier du Pas de l' Aï. Au deuxième lacet qui part à gauche, on devine la sente qui part à droite et constitue de ce côté le début du sentier Marcel Estruch. Une indication " Estruch" peinte en jaune marquée sur une dalle confirme la bonne direction. C'est le changement de direction à ne pas manquer !

- 12 h 00 - 7 km de rando en 2h20 et 520 m de dénivelé - Je m'engage sur le sentier qui est tracé en grande transversale bien en dessous de la crête surplombant le sentier merveilleux, il n'y aura donc pas beaucoup de dénivelé ! Quant je dis sentier, c' est beaucoup dire, car cet itinéraire peu fréquenté sans doute laisse la part belle à la reprise de la végétation ! Il faut donc se fier plus à une vague sente et rester attentif tout le long de la traversée ,surtout quant la sente disparaît, aux marques jaunes tracées sur les rochers (quatre points jaunes, orientés quelques fois pour indiquer les changements de direction). 

- Pour commencer, la sente est facile et assez rassurante, même si il faut toujours être attentif pour vérifier que on est bien sur le bon itinéraire, on est jamais loin de la paroi ci qui constitue un bon repère. Pendant près d' une heure, je vais même commencer à désespérer de trouver des passages sportifs ! Il y a bien un peu d'escalades et désescalades courtes, un peu de vide par endroit sans plus ! La végétation est assez riche en ce début de printemps, et cache assez souvent l'itinéraire ! La traversée se fait en face nord sous le signal des Béguines, grosso modo à mi hauteur.

- C 'est un peu plus loin que les véritables difficultés commencent ! J' en profite donc pour une pause casse croûte avant de poursuivre le sentier ! Je suis à mi chemin entre l' aplomb du signal des Béguines et Le Jouc de l' Aigle. Ensuite, premier passage délicat, un pas exposé en traversée en léger surplomb ! Une mini chaîne unique pendue, permet de franchir le pas en pendulant ! L' équipement certes facilitant, dépend de l'unique point d' ancrage de la chaîne, il faut donc donc avoir confiance ! On est loin des équipements style via ferrata ! Le parcours est alors constitué de passages sportifs qui demandent de l' attention, car exposés ! Une seconde chaîne pendulaire aide à franchir un second pas.

- Tout l'itinéraire se déroule avec à gauche, les hautes falaises de la Sainte Baume et à droite la pente escarpée et quelque fois abrupte qui plonge sur la forêt Domaniale de la Ste Baume, le panorama est magnifique ! des groupes de randonneurs arpentent le sentier merveilleux dans un sens ou dans l' autre juste en dessous de la sente en balcon où je suis.

- J ' arrive au dernier tiers du parcours avec des passages en cheminée à l' escalade pas trop difficile, du sentier de chèvres alternant avec les difficultés, des passages exposés en corniche, cette fois ci bien protégées par des chaînes solides et ancrées dans les règles de l' art ! C'est plus rassurant que les chaînes pendules ! Je négligerai le sentier des grimpeurs qui part sur la gauche pour rejoindre la crête de la Sainte Baume.

- Le passage peut être le plus impressionnant, est le franchissement d'un ressaut d'un peu moins de 10 m où une longue chaîne bien tentante mais à l' amarrage invérifiable vu du bas me tend les bras ! Ma méfiance pour ces ancrages incertains, habitué aux équipements sécuritaires de la pratique spéléo, me persuade d'utiliser tout ce qui peut se présenter comme prises naturelles ! Le passage est aérien et j' y prends beaucoup de plaisir !

- La fin du parcours du sentier Marcel Estruch se fait par la fin de la traversée sur un terrain escarpé mais plus facile juste avant de franchir un éperon rocheux en escalade dans une brèche que l' on franchit pour parvenir sous le col du St Pilon (attention de ne pas s'égarer). La fin de traversée débouche au niveau des escaliers de pierre qui mène au col du St Pilon.

- 16 h 15 - 6h 40 de rando pour 830 m de dénivelé depuis l' hostellerie, 9,5 km parcourus, je finis le sentier Marcel Estruch  (j' y suis resté presque 3 heures, pause comprise, la longueur de ce sentier entre en ligne de compte pour situer aussi sa difficulté ! Mais c' est bien la deuxième partie du sentier qui présentent les principales difficultés en précisant que cette traversée n' a aucune échappatoire facile !

- Je suis monté au col pour voir la chapelle du St Pilon et apprécier la vue plongeante sur l'hostellerie de la sainte baume. J' ai aussi retrouvé des compagnons randonneurs après plus de quatre heure de solitude sur le sentier Marcel Estruch ! La chapelle est elle en travaux et fermée, dommage même si elle est très petite. La table d' orientation ... attend ... sa carte ! Magnifique vue à 360° (le Mont Ventoux, montagne de  Lure, les Ecrins, Ailefroide, le Pelvoux). Le vent s' est levé sur le sommet et des gros nuages s'annoncent, je vais vite redescendre sur l' Hostellerie !

- 17 h 30   Retour au parking après 8 h 00 de randonnée (13 km ,/900 m de dénivelé). Belle randonnée sportive et  engagée ! J' ai particulièrement apprécié la beauté du sentier, son ambiance sauvage et abrupte ...   mais également son côté ludique et sportif lié aux passages techniques équipés.

Message warning 128

Attention  .... Le sentier en  balcon Marcel Estruch est réservé aux personnes non sujettes au vertige, la seconde partie du parcours est  aérienne avec de nombreux passages exposés  en bordure de falaise. Le balisage jaune est présent sur la totalité de l'itinéraire, mais il faut être attentif pour ne pas le manquer. Cet itinéraire présente des risques importants qui doivent inciter à la plus grande prudence (l'usage éventuel de corde d' assurance , voir baudrier peuvent s' avérer nécessaires pour aider les personnes sujettes au vertige et assurer les moins aguerris... ou pour se sortir d' un mauvais pas. Ne pas effectuer ce parcours si les conditions météo ne sont pas au top (Vent, pluie,  neige). 

Sentier en corniche du sentier Marcel Estrruch

Sentier en corniche du sentier Marcel Estrruch

 

Dsc 0972 copie

Randonnée en circuit Crête et Grotte de l' Hortus par le château de Vivioures Depuis le parking départ Château de Vivioures (Route D1)

Randonnée en circuit Crête et Grotte de l' Hortus par le château de Vivioures

 

Depuis le parking départ Château de Vivioures (Route D1)

 

 

Randonnee chateau crete et grotte de l hortus depuis la breche

 

- 9 h 15  Départ du parking sur la Départementale 1 (St Mathieu de Tréviers/St Martin de Londres), qui permet d' accéder directement aux ruines du Château de vivioures. Je monte directement en drection des ruines du Château, 25 ' d' accès par un sentier assez raide ! Je suis précédé par un groupe de marcheurs nordiques assez bruyants !

- 9 h 40  Après une rapide visité des ruines que j' ai déjà faite en février 2013.

​-  Je poursuis par le chemin de crête et je vais alterner en suivant alternativement les marques jaunes (sente normale) et les marques rouges plus exposées et sente escarpée, selon la densité de la végétation et mon envie ! En fait en suivant les marques rouges, il faut surtout mettre les mains ! Je suis à présent seul, le groupe de marcheurs nordiques est parti dans une autre direction. Le sentier balisé en jaune rejoint  le sommet de l'Hortus alterne taillis, lapiaz, montées et replats, s'éloignant tantôt du bord du plateau ou s'en rapprochant,  il est plus facile de se repérer par les cairns, omniprésents ! La  trace balisée en rouge suit la crête au plus près mais est souvent très encombrée par la végétation et finalement n' est pas aussi spectaculaire que je pouvais l' attendre !  La crête de l’Hortus offre une ballade en longeant  la falaise sur presque 2 km avec des passages en balcon et des belvédères qui offrent des vues magnifiques et vertigineuses sur la plaine. La progression se fait sur un terrain calcaire proche du lapiaz .

- 10 h 40 (1 h 25) Je suis au point le plus haut de l' Hortus et je commence à redescendre en direction des rochers du pas du Loup que j' atteins assez rapidement, Je quitte la crête par la droite en empruntant une faille , le Pas du Loup. Brèche d’un mètre de large qui  plonge  dans le vide… ce passage de désescalade très ludique constitue pour moi le moment le plus attrayant du parcours. 30 m de descente, où la corde n' est pas nécessaire à condition de bien coordonner pieds et mains ! Tout en bas, je continue de suivre les points rouges qui m'emmènent en transversale sous la falaise avant de descendre franchement par un pierrier vers la route forestière qui vient de Valflaunès.

- Sur le chemin de retour vers le parking, je décide de monter à la grotte de l' Hortus que j' ai eu la chance de visiter quant elle était encore ouverte ! Montée sèche pour rejoindre la falaise ! Elle est à présent enfermée par des solides grilles empêchant les visiteurs de pénétrer à l'intérieur de la grotte (les deux entrées qui permettaient une traversée sont fermées).

- Reste une belle vue sur le Pic St Loup ! ... et un endroit sans doute  devenu assez calme car il ne doit plus attirer beaucoup les randonneurs avertis !

13 h 00  Je suis de retour au parking après 4,5 km de rando, 540 m de dénivelé, le tout en 3 h 20. Agréable circuit de randonnées très varié et distrayant ! Un peu technique dans la descente du Pas du Loup, donc à réserver  aux randonneurs aguerris !

 


 

 

Dsc 0705 copie

Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont

 

Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

 

 

Randonnee lacs des tempetes et grand mont depuis le barrage de st guerin beaufortin

 

- 8 h 15  Depuis Beaufort, je rejoins en voiture Arêche puis je quitte la montée du col des Prés pour bifurquer à droite en direction du barrage de St Guérin (1550 m).

- 8h 45 Je suis stationné sur le parking au dessus du barrage du lac de St Guérin, bien encadré par les camping caristes pêcheurs qui se sont installés pour le week- nd ! le berlingo sera bien surveillé ! Le temps est au beau, ça devrait être une belle randonnée ! Je prépare le sac de rando en prévoyant toujours l' imprévu même improbable ! (veste de montagne, crampons,lampe frontale, pas de corde cette fois ci !).  

- Depuis le barrage EDF de St Guérin, je débute ma randonnée en longeant le lac par sa gauche, en direction de la passerelle. Les rives du lac sont envahis par les pêcheurs accentuant l' impression de calme absolu des rives, par leur immobilisme attentif !

- En avançant vers la passerelle, la vue embrasse toute l' étendue du barrage avec ses 250 m de long, une statue en bois de St Guérin "protecteur des troupeaux" accueille le randonneur. Le sentier traverse dés le début un alpage avec sa station de traite ambulante et son impressionnant groupe électrogène ... c' est devenu une des caractéristiques visuelles des alpages du Beaufortin !

 

" Saint Guérin, patron des troupeaux donne son nom à la vallée et au barrage construit à partir de 1957. Il permet le remplissage du barrage de  Roselend par une conduite forcée entre les retenues qui fonctionnent à la manière de vases communicants.Sa surface en eau est de 50 ha et sa profondeur de 70m pour une capacité de 13 millions de m3. Sa structure en forme de voute mince mesure 250m de long. Il reçoit chaque année l'équivalent de 2 fois sa capacité de stockage."

 

- Le sentier le long du lac pour rejoindre la passerelle est très agréable, le point de vue sur le barrage est idéal ! Pour rejoindre le sentier qui mène au col de la Louze, il faut franchir la passerelle et poursuivre jusque l' intersection (la côte) avec les sentiers qui montent soit vers le chalet de l' Alpage, puis le col de la Forclaz, soit vers le col de la Louze; Prendre immédiatement à gauche en rejoignant l' alpage tout proche et sa magnifique "deux chevaux citroên" !!

- La suite du sentier tout en montant, suit le petit torrent de la Louze, que l' on traversera plusieurs fois à gué ou sur les planches et traverses mises en place à cet effet. La montée est dure mais agréable tantôt au milieu d' une végetation luxuriante, tantôt le long du torrent, tantôt sur des parties plus arides et aériennes, la vue sur le lac de St Guérin avec le massif du Mont Blanc en arrière plan est somptueuse ! La montée se fait sous le relief escarpé du Grand Mont.En un peu mois de deux heures, je suis au col de la Louze (2119 m). Magnifique point de vue sur la vallée de la Grande Maison, descendant en direction de la Tarentaise.

- Au col, je prends donc à droite (chemin évident et bien indiqué) en direction des lacs de la tempête. L' accès aux lacs se fait par un chemin en traversée en surplombant la vallée et après avoir traverse un gros pierrier sur une centaine de mètre, j' arrive au vallon où se trouvent les lacs !

- 11 h 30 (2 h 25)  je suis au premier des lacs de la Tempête à 2131 m d' altitude.Le premier lac est le plus grand et il est encore  en grande partie recouvert de glace et de neige, avec des laisses d'eau formées par la glace fondante qui créent une impression féerique en reflétant le ciel, les rochers et sommets environnants ! La Lumière transforme ce vallon en lieu magique ! Grand moment de solitude, car je précède de peu les randonneurs pique niqueurs qui montent derrière moi !

Dsc 0674 copie

Quatre lacs constituent le chapelet des lacs de la tempête, deux autres suspendus (lacs des Besaces) et un petit dernier (lac vert) complètent le tableau. Un sentier permet d' atteindre le lac vert tout en cheminant le long des autres lacs. Je prends une petite collation juste avant le dernier lac, toujours au calme, puis je fais demi tour pour repartir en direction du col de la Louze. J' ai bien de profiter de la solitude du vallon à l' écart du premier lac, à présent les promontoires au dessus des deux premiers lacs sont occupés par des dizaines de randonneurs qui sortent le pique nique !

- 12 h 35  (3 h 30 ) Je suis de retour au col de la Louze, des randonneurs continuent d' arriver du lac St Guérin et de la vallée de la  Grande Maison. Je prends alors sur ma gauche une petite sente à peine visible au départ pour aller en direction du Grand Mont. Montée d' abord en transversale ascendante vers la droite, longue et pentue au départ, je quitte progressivement les alpages pour arriver dans un paysage plus minéral. les premiers névés ne tardent pas à se présenter ! Parvenu à la hauteur du col de la Forclaz, à un endroit ou la sente a disparu et seuls les cairns perchés au dessus de la neige permettent de s' orienter, il faut quitter un replat formant une pelouse calcaire encombrée d' éboulis pour monter à gauche en  pleine pente dans un couloir enneigé à cette époque et parvenir sur le "plateau" qui mène au Grand Mont. La montée se poursuit alors dans la neige, quelques fois sur les rochers émergents ! ça me rappelle la montée vers le sommet du Grand Ruan au dessus du glacier du même nom. Je prends l' option d' aller en  direction de la côte 2553 m puis 2633 m sous le sommet. La vue est déjà très belle sur les lacs de la Tempête ! L' univers minéral sauvage de cette montée vers le Grand Mont  est très estompée par la présence de la neige à cette époque, on pense plutôt à la belle descente à ski !

- 14 h 40  (5 h 00)  Je suis au sommet. Le Grand mont culmine à 2686 m et constitue le point culminant du secteur Arêches - Beaufort.

Sommet du grand mont

Le regard porte alors sur le Granier, la Tournette, le Charvin; la Pointe percée,le Mont Joly, le Mont Blanc, le Mont Pourri, la Grande Casse, les glaciers de la Vanoise, les Ecrins et la Meïje ! J' étais déjà monté au Grand Mont en plein été dans les années 1970 quant je dirigeais un camp d' adolescents à St Jorioz ... c' est loin ! J 'avais un souvenir du Grand Mont  comme étant une montagne de cristaux, tant nous avions passé notre temps de visite à rechercher des cristaux dans les roches éclatées du sommet ! (gneiss contenant du minerai de cuivre et du cristal de roche). Il existe d' ailleurs encore les ruines de la  cabane des cristalliers au sommet ! Bon, ce n' est pas aujourd'hui avec toute cette neige que je vais me remettre à la recherche de cristaux, devenus de toute façon rares !

- 16 h 50   (7 h 45)  Je suis revenu au col de la Louze désertique à cette heure. Descente agréable dans la neige, un peu "paumatoire", il ne faut pas rater la bifurcation à droite vers le couloir - replat qui ramène à la sente transversale sous le Grand Mont puis vers le col de la Louze ! 

- 18 h 30 (9 h 15)  Revenu au barrage du lac de Saint Guérin, 19,5 km parcourus pour 1180 m de dénivelé ! Superbe randonnée alliant la découverte d' un chapelet de lacs superbes,quant la glace et la neige sont encore là, et belle ballade dans la neige en montant au Grand Mont ! Il est possible de faire cette randonnée en circuit, en montant par le col de la Louze et en redescendant par le col de la Forclaz, le refuge de l' Alpage par les pistes de ski d' Arêche et le Planey.

 

Dsc 0437

Circuit randonnée Mont Veyrier  Depuis Veyrier du Lac   Haute Savoie

 

Circuit randonnée Mont Veyrier 

 

Depuis Veyrier du Lac   Haute Savoie

 

 

- 10 h 00  Stationné à Veyrier du Lac, sur le parking de l' office du tourisme, je prépare le randonneur. 

- 10 h 15  Randonneur parti, je traverse une partie de la ville par la rue principale jusque la hauteur de la Mairie, puis je monte à gauche en direction des écoles. Les écoles passées , j' attrape le chemin du terril et là ça grimpe dur ! d' abord un chemin bitumé puis un sentier en sous bois en zig-zag ! Beaucoup de randonneurs se mettent en route en même temps que moi, je ne serai pas seul, les coureurs de montagne arrivent aussi ! Les groupes de randonneurs sont toujours aussi bruyants, dommage !

- 11 h 15  A l' intersection avec le second chemin qui monte de Veyrier le Lac, je me mets à la recherche de la grotte de la cheminée. Indiquée par un panneau de randonnée avec la mention "itinéraire non balisé pour raison de sécurité", je ne comprends pas cette restriction, je pars donc à la recherche de la grotte à l' aide du GPS et donc hors chemin ! C' est là que ce n' est plus très sécurité ! 

- 11 h 40  je trouve d' abord l' école d' escalade perdue au milieu du massif, puis la grotte de la cheminée dont je fais une visite rapide car elle ne semble pas pénétrable sur une longue distance ! Je redescends sur le chemin le long de la paroi rocheuse, qui mène au col des contrebandiers par ... le sentier de l' école d' escalade ...qui mène donc aussi à la grotte ... là je ne comprends plus du tout le panneau d' avertissement concernant l' accès à la grotte ? ! A moins que ce ne soit pas la bonne grotte ? 

- 12 h 20 Après 2 h 00 de marche et de multiples rencontres avec des randonneurs et des trailers, je suis au début du vallon des contrebandiers, je pars donc sur la gauche en direction du Mont Veyrier.

- 13 h 15  3 h 00 de randonnée, 890 m de dénivelé et 3,8 km de parcourus, je suis sur la crête du Mont Veyrier après une longe montée sinueuse en forêt ! L' arrivée sur la crête est somptueuse ! Tous les randonneurs s' arrêtent ! Sous le soleil et au dessus de la mer de brouillard, les Bauges émergent sur la droite et le massif du Mont Blanc s' étale sur la gauche le tout surveillé du coin de l' oeil par le massif du Parmelan ! Les escaliers et rampes d' accès sont toujours en place pour arriver sur le plateau de l' arrivée de l' ancien téléphérique. Le contraste est saisissant avec l' image souvenir que j' avais de l' arrivée il y a une quarantaine d' année : plus une seule installation !

 

Dsc 0437

l' ancienne gare d' arrivée du téléphérique de Veyrier du lac 

l' ancienne gare d' arrivée du téléphérique de Veyrier du lac

 

- C 'est en en 1935, que Léon Laydernier ,banquier d' Annecy, inaugure le téléphérique qu'il a fait construire sur la commune de Veyrier et le mont Baron, afin de permettre de monter au magnifique belvédère au-dessus du lac d'Annecy. La montée se faisait depuis la gare inférieure à Veyrier (480 m), jusque la gare supérieure du Mont-Baron (1 228 m).   Au sommet, se trouvait un refuge-hôtel pouvant accueillir les visiteurs. Dans les années 1980, l'installation vieillit, l'activité touristique se ralenti et les  réglementations en matière de sécurité imposent la fermeture de l'activité. La commune de Veyrier rachète l'ensemble pour un franc symbolique. À la suite d'un accident mortel, la gare du Mont-Baron est démolie en 2001. En 2014, la gare inférieure du téléphérique est aménagée pour accueillir une cinémathèque.

 

- C 'est la foule sur l' ancienne gare d' arrivée, randonneurs qui pique-niquent, trailers qui se reposent, varappeurs qui s' éclatent  avec leur quincaillerie et leur baudrier au milieu des promeneurs ! J ' occupe l' unique banc de l' esplanade, j' en profite pour casser la croûte ! Il fait très chaud au soleil !

- 13 h 30  Je repars en direction d' Annecy par la crête, le banc abandonné est vite repris !

- 13 h 45 Je suis au mont Baron à 1299 m d' altitude, donc plus haut que l' arrivée du téléphérique ! De là je continue le sentier vers le col des Sauts-Pré Vernet. Sentier des crêtes aérien et quelque fois vertigineux au dessus du lac d' Annecy ! Toujours du monde qui monte depuis le versant Annecy, coureurs, randonneurs c' est en continu !

- 14 h 30  Je suis au col des Sauts (1170 m), je vais redescendre par le pré Vernet juste au dessus d' Annecy le Vieux, puis par un sentier transversal je rejoindrai Veyrier du lac.

- 16 h 25  Je suis de retour à l' office du Tourisme de Veyrier du Lac, mon point de départ   6h 10 de randonnée pour 1170 m de dénivelé effectif et 12,5 km parcourus. Encore un super circuit de randonnée au dessus du lac d' Annecy (un peu absent aujourd'hui en raison du brouillard), avec un panorama unique sur le massif des bauges, Le Semnoz et Annecy, la chaîne du Mont Blanc et la montagne du Parmelan à l' opposé ! Retour effectué par un chemin tranquille en forêt jusque Veyrier du lac.

 

Dsc 0259

Circuit randonnée Crête du Taillefer - Entrevernes Depuis Duingt   Haute Savoie

 

Circuit randonnée Crête du Taillefer - Entrevernes

 

Depuis Duingt   Haute Savoie

 

 

 

 

 

- 11 h 00  Il fait encore très frais, je monte au dessus du village et de son tunnel, pour rejoindre la grotte belvédère de Notre Dame du lac, la montée bien aménagée est cependant rude tout le long des stations du calvaire du Christ.

 

" En 1854, un bateau fait naufrage, au large de Duingt. Les deux bateliers appellent désespérément  au secours, mais en vain. Implorant la Vierge Marie, ils sont exaucés, car de Talloires, des sauveteurs vinrent les récupérer. En remerciement,  une statue de la Sainte Vierge fut installée dans une grotte du Roc de Chère située sur la rive est du lac en face de Duingt.

En 1875, cette statue fut volée. Pour réparer cet outrage la jeunesse de Duingt demanda à son curé d’installer une nouvelle statue dans une grotte naturelle du Taillefer située au dessus du village. Les stations du Rosaire furent installées plus tard en  1889. La statue de la Vierge Marie, endommagée, a été remplacée depuis par une statue représentant Marie plus jeune (Vierge de l’Annonciation).Les stations du Rosaire ont été l’objet ces dernières années d’une belle restauration. L’accès cimenté,  permet de parcourir aisément la pente menant à la grotte Notre-Dame du Lac. Le panorama exceptionnel incite au recueillement et à la méditation".

 

- Je ne profiterai pas trop du panorama en raison d'un brouillard assez dense, mais j' aurai une pensée émue pour un de mes proches disparu  cette année, d'autant plus qu 'au même endroit en 2011 au mois de janvier j' avais la même pensée à son égard alors qu' il venait de m' apprendre le début de sa maladie.

- Je reviens un peu sur mes pas et je reprends l' ascension vers la crêtes du Taillefer, après 35 minutes de randonnée j 'y suis ! Je domine le lac, que j' aperçois en bas, mais point de dents de Lanfon, elles sont dans le brouillard ! Commence alors un long parcours de crêtes qui va me faire passer par "le Marolais" à 638 m d' altitude puis le Taillefer des Terres Noires à 650 m. Je poursuis alors en direction des carrières ! C 'est un chemin de crête, avec des passages accidentés et rocheux, il faut un peu "mettre les mains" ! 

- Après 1 h 20 de rando, je redescends un peu juste à hauteur du lieu dit "Les Maisons" sur ma droite et le bout du lac sur ma gauche. Le brouillard se déchire un peu et on aperçoit de mieux en mieux le lac. Entrevernes , le village est à présent en vue, il faudra encore monter ! Juste avant d' arriver à la carrière, je remarque un cairn sur ma gauche qui attire mon attention car il n' est pas sur le sentier. Il semble indiquer un départ vers une autre direction ? Je décide d'aller vérifier, les cairns se succèdent et m' emmène sur le flanc gauche de la carrière avant de basculer de l' autre côté de la crête. Je parviens alors à un câble qui équipe un sentier de descente qui rejoint le village de Bredannaz. Ce sentier semble abandonné vu l' état de rouille des câbles ! Il ne figure pas sur les cartes !

- Revenu sur le sentier de crêtes, je passe au dessus des anciennes carrières de silice  qui alimentait l'usine d'électrométallurgie de Chateau-Feuillet à La Léchère (Moutiers). Après 1 h 50 de marche, je suis au lieu dit Taillefer carrière nord ( 750 m), je néglige le chemin qui descend vers "les Maisons" à droite et je poursuis en direction de Entrevernes par le Bognon.

- Parvenu à hauteur du village, j' ai le choix entre descendre directement ou passer par le lieu dit l' oratoire et rejoindre ensuite Entrevernes. J 'opte pour la seconde solution, et le sentier de crête continue toujours en sous bois, il va me mener à une aire d' envol de parapente au dessus de La Thuile, le massif de la Tournette commence à émerger du brouillard ! La neige qui la recouvre scintille au soleil ! A droite de l' aire d' envol, le sentier se poursuit ...

- 13 h 30  Après 3 h 30 de marche je suis à l' oratoire dédié à la Vierge Marie, véritable belvédère sur le bout du Lac d' Annecy, la Tournette ! Le soleil a définitivement déchiré le brouillard et le massif de la Tournette montre la blancheur de ses premières neiges au soleil ! Petit moment d' admiration !

- Depuis les 840 m d' altitude de l' Oratoire, je descends sur Entrevernes et en 15 minutes je suis dans le village.Petite visite à une ancienne roue à force hydraulique située au début du village sur le Nant. Elle actionnait une scierie. Les granges traditionnelles aux façades de vernes entrelacées sont typiques. Elles permettent le séchage des foins par convection naturelle de l’air. Le four banal a été restauré en 2002. La fête du pain à lieu tous les ans au moi de mai. Je fais aussi un petit tour à l' Eglise qui est ouverte ! Cela commence à se faire rare, je trouve souvent les portes closes dans certaines régions !

- 14 h 45  Passé Entrevernes, je rejoins d' abord par la route puis par un sentier balisé le hameau dit "Les Maisons". Le froid revient en même temps que le soleil décline ... ça pêle ! Pendant toute la descente, je revisite ma traversée de la crête du Taillefer en essayant de retrouver du regard l' itinéraire du circuit aller ! D 'en bas on remarque mieux la longue crête rocheuse qui semble s' avancer dans le lac d' Annecy. Je vais descendre ainsi jusqu' à rejoindre Duingt en passant à proximité du chateau et du hameau d' Héré.

- Belle balade en circuit, pas trop difficile. Le village d' Entrevernes possède encore quelques bâtis traditionnels en bois dans un état remarquable ! C 'est un village à habiter ! Au dessus du lac ... face aux Dents de Lanfon, du Lanfonnet et de la Tournette, c' est l' idéal ! 12 kilomètres parcourus en 5 h 30 pour 690 m de dénivelé en comptant quelques escapades non situées sur l'itinéraire ! 

Dsc 1354

Randonnée Tour du Grand Déroc Depuis Nasbinals      Lozère

Randonnée Tour du Grand Déroc

 

Depuis Nasbinals      Lozère

 

 

 

Randonnee tour du grand deroc depuis nasbinals aubrac

 

- 10 h 15  Départ du randonneur vers la D 900 (Marjévols), puis le cimetière où je prends un chemin sur la droite, qui coupe dans les près pour rejoindre la route nationale au parking de la cascade du Déroc. Agréable ballade sur un sentier large zigzaguant entre deux murs de pierres sèches, au milieu des parcs et des vaches d' Aubrac . Je continue à croiser des randonneurs pélérins de St Jacques de Compostelle qui arrivent à Nasbinals, je crois que je vais être en leur compagnie toute la journée !

- La cascade du Déroc est remarquable, petit ruisseau ... haute chute d' eau dans un creux niché dans des roches volcaniques aux allures de grand porche souterrain ! A l' approche, son existence est improbable ... le sol se dérobe d' un seul coup à nos pieds et en même temps que l' on entend le vacarme de la chute d' eau, notre regard se porte sur la ferme " La Bessière" juste en dessous et au loin sur la montagne de Cap Combattut. Je traverse le ruisseau et je descends par les près et par la droite vers le pied de la cascade. Le spectacle est encore plus impressionnant, dans l' antre obscure du "porche", la cascade fait admirer la chute d' eau et sa myriade de gouttelettes qui scintillent au soleil ! Jusqu' à présent, j' étais à peu près seul sur la randonnée ... aussi je fus très surpris d' apercevoir des dizaines de silhouettes penchées en haut de la cascade visiblement aussi curieuses sans doute  à la fois de suivre la chute d' eau que d'observer ce que je faisais sous la chute et dans les entrailles du Grand Déroc ! Sans doute un bus arrêté sur le parking de la cascade qui a proposé à ses passagers touristes de jeter un oeil sur la cascade ! 

- 12 h 15  Je repars de la cascade en direction de Montrousset puis de Montgros ... du vent, des nuages ... mais pas de pluie ! De Montgros, où je croise encore et encore des marcheurs de St Jacques de Compostelle, tantôt solitaire tantôt en groupe, je redecends vers le cours d'eau du Bès enjambé par un magnifique pont de pierre. J' atteins ensuite le village de Marchastel et sa magnifique église (hélàs pas visitable), le vent souffle de plus en plus  fort, et j' aurai du mal à trouver un coin abrité pour manger ! Par la route, je rejoins Rieutord d' Aubrac. Un aménagement ,véritable halte de repos (tables, bancs, abri) est fortement animé par les marcheurs de compostelle !  A  la dernière rue du village, je prends à gauche en direction du Rieutortet. Je vais de nouveau croiser des pâturages de vaches d' Aubrac et côtoyer pendant quelques centaines de mètres la noria de camions ou de tracteurs qu sortent de la carrière de sable. Je rejoins alors la D 987 que je vais suivre sur deux kilomètres (il est possible de traverser et de continuer par un sentier passant par Escudiérettes , puis Babouyères, avant de revenir sur la D 987 et de nouveau la traverser en direction du Buron de la Rule et du Hameau du gers). J' ai donc pris l' option de la route pour rejoindre après deux kilomètres la bifurcation à gauche qui mène au hameau du Gers. Je suis de nouveau sur un chemin assez large qui va me ramener à Mont gros puis à Nasbinals. Le chemin est toujours bien gardé par ses deux murets de pierre sèche ! C 'est typique des chemins de l' Aubrac ! 

- Après 6 h 15 de marche, 22 kms parcourus à 4 km/h et 460 m de dénivelé, je rejoins Nasbinals ! Encore un splendide circuit de randonné, pas difficile, avec un spectacle permanent de contrastes de couleurs dans le paysage, propre à l' Aubrac !

 

-

Dsc 1171

Randonnée au Puy de Dôme Depuis Seyssat       Puy de Dôme

 

Randonnée au Puy de Dôme

 

Depuis Seyssat       Puy de Dôme

 

 

 

Randonnee au puy de dome depuis seyssat puy de dome

 

Le Puy de Dôme, est situé à une dizaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, sur les communes de Ceyssat  et Orcines.

 

- 9 h 15  Départ depuis Seyssat, le randonneur est équipe " grandes eaux" ! Sur-pantalon, chaussures de rando en gore tex "anti immersion", veste en gore tex de haute montagne ... et dans le sac à dos ... le poncho de pluie en cas de cascade d' eau ! Bon aujourd' hui ce sera randonnée sans visibilité ! je serai ou dans le brouillard ou dans les nuages . J 'ai prévu aussi de quoi me sustenter (sandwich maison,bananes,barres céréales, boissons ...). Par contre je n' ai pas pris de bâtons de randonnée.

- J' ai retrouvé le départ du GR. Pour l'instant il pleut modérément mais je crois que ça ne tardera pas à empirer ! Inutile de dire que pour l' instant je suis seul sur les sentiers ! Je monte depuis le village par une petite route dont le point de départ est opposé à la mairie en direction de Montmeyre; Je vais atteindre le point de la Combelle (870 m) et continuer en direction du bac de Montmeyre /  Allagnat. Je sors la cape de pluie ! ça tombe plus fort ! pour ne pas dire dru ! Je ne suis plus tout seul, les chasseurs sont de sortie !

- 11 h 00 je suis au col de Seyssat en 1 h 45 pour 6 km parcourus et 330 m de dénivelé. La suite de la montée en sous bois, donc un peu abrité est très agréable ... surtout parce que je ne vais pas arrêter de faire des rencontres ... d' abord un cavalier sur sa monture noire, sympa et causant, puis une course de trailers contenus dans des tonnes de rubalises ! ils ont l' air d' en baver, trempés jusqu' aux os ! puis des vététistes qui eux se sont bien protégés de la pluie et enfin au col de Seyssat quelques cyclistes route un peu " fêlés".

- A partir du col de Seyssat (route), la montée du Puy de Dôme commence, sur un chemin aménagé qui devient très rapidement très rude ! Et là à proximité du parking du col, il y a foule ! ... de touristes vu les équipements, et de trailers ! Petit à petit les dos se courbent, les mains se posent régulièrement sur les genoux, les pauses s' enchaînent ... bref ça s' essoufle ! J' ai adopté depuis le début de la montée une allure très modéré et je vais rapidement rejoindre et dépasser les premiers touristes que j' avais vus au début de la montée ! 

- 11 h 00  2 h 20 depuis le départ, 8 km et 645 m de dénivelé .Je suis au sommet du Puy de Dôme (du moins je le supposais car dans les nuages, la visibilité est nulle !). En fait je suis arrivé aux bâtiments modernes du Puy de Dôme (commerces,office de tourisme,restaurant, gare du funiculaire ...). Surgis de nulle part dans le brouillard, c' est assez déconcertant ! La pluie a un peu baissé d' intensité ! Je vais d' abord faire un tour à la gare où j' assiste au départ d' un train (bondé), puis je pars à la conquête du véritable sommet du puy de Dôme (Antennes). Je traverse les vestiges du temple de Mercure et au retour, je visite le musée ultra neuf érigé à côté des ruines. Compte tenu du temps exécrable, je ne consacre que peu de temps à la visite malgré l' insistance des hôtesses 

 

- Les vestiges du Temple de Mercure : Les Gallo-Romains ont érigé, au début du  siècle, à son sommet un temple dédié à Mercure, aujourd'hui en ré-habilitation.  Abandonné, il a été redécouvert en 1872 à l' occasion la construction d’un observatoire . 

 

- 12 h 00  Je descends à la gare me mettre à l' abri pour manger ! A cette heure la gare est désertée entre deux trains ! Je suis tranquille au sec et au chaud !

- 12 h 15 Je redescends vers le col de Seyssat, toujours autant de monde qui monte ! C'est une petite pluie fine qui tombe à présent et les sommets sont toujours dans leur habits de nuages ! Descente agréable, cette fois ci sans aucune animation sportive ! Depuis le col de Seyssat, je n' ai vu personne ! ça change de l' ambiance métro du sommet !

- 14 h 30  retour à Seyssat. 5 h 20 de randonnée pour 17 km et 750 m de dénivelé, 4 km/h de vitesse moyenne ! Malgré la pluie, la visibilité nulle, j' ai fait une randonnée assez agréable grâce à mon équipement "hydrofuge" ! je n' ai hélàs rien vu du panorama , par contre j' ai pu constater que la défiguration du site naturel du Puy de Dôme est définitivement acquise, après les antennes, les bâtiments industriels du tourisme, le funiculaire  empêche à présent de monter comme on veut le Puy de Dôme à vélo, et transforme le puy de Dôme en station de métro !

Dsc 0968 copie

Randonnée à la Dent d' Arclusaz St Pierre d' Albigny       Savoie

 

Randonnée à la Dent d' Arclusaz

 

St Pierre d' Albigny       Savoie

 

Dsc 0968 copie

Dent d' Arclusaz depuis St Pierre d' Albigny

 

Randonnée a la dent d' arclusaz depuis st pierre d albigny



 

 

 

- Je pars l' esprit tranquille depuis un parking de St Pierre d' Albigny, depuis un vol avec bris de glace dans mon véhicule, je n' aime plus laisser ce dernier en stationnement  dans des lieux trop isolés (comme au col du Frêne) ! Je me prépare à une longue randonnée en circuit. Pas de vent ce matin, par contre le brouillard s' étale ! Peu de monde dans les rues à cette heure dans les rues de St Pierre d' Albigny l' endormie ! A la sortie de St Pierre, je traverse la route du col du Frêne pour monter par la D 101 vers Mont St Benoit. Rapidement bien avant le village hameau je trouve un sentier qui raccourci la route ! Je ne passerai pas par St Benoit, car je rejoindrai directement le hameau du Mollard puis le lieu dit "le Chapeau" avant de rejoindre la route forestière qui me ramène à quelques mètres de la route du col (parking).

- De là je  choisis de partir à l' assaut de la pointe d'Arcalod en prenant le chemin du "Gros Fayard" qui me dirige vers le col du Potat.  Jusqu' à présent le sentier assez rude par moment est finalement assez agréable, tout en sous bois, et très fréquenté par les trailers ! J 'ai donc croisé le "Gros fayard", un hêtre bi centenaire, puis j' ai continué à monter ... à monter ... le sentier semble interminable ! Peu avant le col du Potat, je prends la bifurcation à droite en direction de l' Arclusaz (sentier Pierre Besse), d' abord en sous bois puis sous les barres rocheuses et au dessus des Alpages. A l' approche du col, la pente se durcit et le sentier devient difficile (pierres,rocher,terre grasse qui affleure), notamment très glissant ! Tous les randonneurs que je croise ou que je rattrappe s' en plaignent ! Pratiquement seul dans la montée depuis la route forestière par le Gros Fayard, je suis à présent en compagnie de tous  les randonneurs qui sont partis du col du Frêne ! ça change ! 

- L 'escalade en partie câblée d'une courte cheminée permet d' ateindre le col. Ensuite l' itinéraire se fait sur un parcours mi herbeux ,mi rocheux à flanc de pente juste sous la crête qui mène au sommet de l' Arclusaz. Un câble sécurise l' itinéraire, au moins pour éviter les glissades ! Il y a du monde au sommet, les piques niques s' organisent. Belle vue sur St Pierre d' Albigny qui brille au soleil, mais les sommets environnant sont sous les nuages. J' ai mis 5 h 20 pour parvenir à l' Arclusaz (1840 m de dénivelé positif). Le temps de casser une croûte un peu en dessous du sommet à l' abri du vent ... et je redescends en direction du col du Potat.

- Je vais cette fois ci, à partir du col du Potat, prendre le chemin des Millières pour rejoindre la route forestière. Agréable descente en sous bois à partir du col. De nouveau je suis seul sur l' itinéraire ! La route forestière atteinte, je redescends au plus direct vers St pierre d' Albigny en passant par le hameau des Coutins. 

- 17 h 45  Je suis de retour à St Pierre après 9 h 20 de randonnée  (20,6 km) ! Très belle rando pas trop difficile techniquement mais longue, il faut être bien chaussé ! L 'itinéraire choisi permet  de faire un chouette circuit, avec une partie éprouvante à la montée, mais preque tout le temps à l' ombre et une descente sur un bon sentier loin de tout tumulte !

 

Montée avec un ciel bleu d' un côté et les nuages de l' autre !

Randonnée Lacs des Vens et Pas de Vens    St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Randonnée Lacs des Vens et Pas de Vens

Depuis le parking des Vens    St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Refuge des Vens au dessus du lac supérieur

- Montée matinale, le sentier est dégagé, mais la neige recouvre le reste ! Je suis dans le brouillard. Je vais atteindre les lacs des Vens et son refuge en 2 h 10 minutes.Beaucoup de nuages arrivent d' Italie ! Je monte dans la neige à l' estime car aucune trace au dessus du refuge, je suis le vallon  du ruisseau de Terre Rousse en direction du Pas de vens. Je passe à hauteur des lacs de Fourchas et de la Montagnette, la montée est pénible dans la neige qui ne porte pas, j' enfonce et dans les parties de rocher je dois faire attention aux trous piègeurs !

Le refuge des lacs des vens

Le refuge des lacs des vens

Dans la montée au pas de Vens, le soleil se décide à donner !

Dans la montée au pas de Vens, le soleil se décide à donner !

Sous le pas de Vens

Sous le pas de Vens

Montée avec un ciel bleu d' un côté et les nuages de l' autre !

Montée avec un ciel bleu d' un côté et les nuages de l' autre !

Vue sur le lac de la Montagnette

Vue sur le lac de la Montagnette

Pas de Vens en vue, mais les vraies difficultés commencent !

Pas de Vens en vue, mais les vraies difficultés commencent !

 

- 11 h 00  Je suis au Pas de Vens (2796 m).Le ciel est toujours chargé, même si le soleil a fait son apparition. Je trouve qu' il y a trop de neige piégeuse pour poursuivre en direction de la brêche Borgonio, qui m' aurait permis d' admirer le Ténibre et les lacs de Ténibre. Je décide donc de redescendre et de faire le retour au plus prés des lacs de Vens.

- La descente va être beaucoup plus facile et plaisante en ramasse dans les parties les plus pentues ! Après un petit tour aux lacs aperçus dans la montée, je traverse par la gauche les lacs des Vens et je fais une petite incursion en direction du lac des Babarottes dont le sentier par la suite mène au chemin de l' Energie. Ici il y a déjà moins de neige, au retour je croise quelques randonneurs qui montent.

Retour sur le refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Retour sur le refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Ensuite les lacs s' enchaînent !

Ensuite les lacs s' enchaînent !

Et les contrastes de couleurs aussi !

Et les contrastes de couleurs aussi !

Les lacs des vens

Les lacs des vens

- 13 h 45 après avoir pris un petit casse croûte, je redescends en direction du parking. Il fait à présent beau temps mais c' est orageux ! 

- 15 h 45 Je suis de retour au parking.

Descente vers la piste/route qui rejoint St Dalmas le Selvage

Petite Randonnée à la Cime de La Bonette depuis St Dalmas le Selvage St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

 

Petite Randonnée à la Cime de La Bonette

depuis St Dalmas le Selvage St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

La cime de la bonette depuis st dalmas le selvage

 

- Deuis St Dalmas le Selvage, je pars d' abord en voiture à la découverte de  la route qui rejoint la route du col de la Bonette. D' abord goudronnée, elle s'interrompt  3 ou 4 kilomètre sous la route du col de la Bonnette, puis se continue en terre battue et rejoint le col de Restefond puis la Bonette.la route passe près du refuge de Sestrière. Je serpente dans un paysage de neige, mais curieusement, la route est propre ! le paysage est sauvage, désertique ! La route est praticable en vélo de route jusqu'au terminus goudronné, après il est préférable d' avoir un vtt.

La route qui monte de St Dalmas le Selvage vers le col de Restefond et le col de la Bonette

La route qui monte de St Dalmas le Selvage vers le col de Restefond et le col de la Bonette

Stationnement au bout de la partie goudronnée sous la cime de la Bonette

Stationnement au bout de la partie goudronnée sous la cime de la Bonette

La cime de la Bonette

La cime de la Bonette

- 12 h 45 Je casse une croûte avant d' aller faire une petite vadrouille à pied. Je pars en direction du col de la Moutière , mais je n' irai pas jusqu'au refuge de  Bayasse, je ferai demi tour avant ! Petite ballade décontractante dans la neige ! Je vais croiser des vestiges militaires curieux ! je me décide ensuite à monter au sommet de la Bonette toujours à pied, il fait frais mais quand le soleil donne (enfin !), ça chauffe ! 

Curieuses formes sous la Bonette - Mercantour 2008 ?

Curieuses formes sous la Bonette dans le Mercantour ? Vestiges militaires ?

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

- Beau point de vue depuis la cime de la Bonette où le vent souffle (je ne m'éternise pas !).Du sommet j' ai observé le Mont Ténibre, un beau 3000 m à faire en randonnée ! Beaucoup de neige sur les cimes.

Vue depuis la cime de la Bonnette

Vue depuis la cime de la Bonnette

Au loin, le Ténibre bien blanchi !

La kangoo m' attend en bas à la jonction route/piste

La kangoo m' attend en bas à la jonction route/piste

 

- Je redescends tranquille par le même chemin, je n' ai pas tenté la descente directe indiquée comme descente à ski.

Descente vers la piste/route qui rejoint St Dalmas le Selvage

Descente vers la piste/route qui rejoint St Dalmas le Selvage

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

- Après 1 h 15 aller et retour, je suis revenu à la voiture.Il fait super bon là où je suis stationné, à l' abri du vent. Pas un bruit hors mis les sifflements des marmottes ! 

Le rocher d' Abraham

Randonnée le rocher d' Abraham  par les Poignets Depuis Mayres    Ardèche

  • 8 h 30 de randonnée,  1300 m de dénivelé et 18 km parcourus ! Descente épique dans la nuit depuis le rocher d' Abraham ! Bâtons indispensables en automne ! Superbe randonnée très variée, prévoir du temps pour profiter de l' ambiance exceptionnelle pour une randonnée, de la dentelle rocheuse du rocher d' Abraham !

Lire la suite

Gorges de la Borne

Randonnée les gorges de la Borne par Le Bez et le sommet des 3 Seigneurs Depuis St Laurent les Bains     Ardèche

 

  • Je suis de retour à St Laurent où je vais "tâter"  l' eau de la fontaine chaude du village ! 9 h 45 de randonnée pour 25 km et plus de 1000 m de dénivelé ! Très beau parcours de randonnée avec les gorges de la Borne in situ  à l' aller puis en les surplombant au retour ! Panorama magnifique sur les Cévennes et les montagnes de l' Ardèche !

 

 

 

Lire la suite

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

Randonnée en circuit " les corniches du Méjean"  Depuis Le Rozier    Lozère

 

Randonnée en circuit " les corniches du Méjean" 

 

Depuis Le Rozier    Lozère

Randonnee en circuit rocher de capluc abbaye de st pons causse mejean vase de chine et sevres

- 11 h 00  Grand soleil, temps un peu frais, je me mets en route en direction du rocher de Capluc ! Je vais faire une randonnée qui après le rocher va me faire suivre d'abord les gorges du Tarn, puis après une remonté sur le Causse Méjean, je rejoindrai les gorges de la Jonte pour revenir à le Rozier !

- je sors du village du Rozier en prenant la direction du rocher du Capluc. l' itinéraire se fait d' abord dans les rues du village puis je coupe par une sente avant de remonter un long chemin route bétonnée assez raide ! Au bout de cette montée que je fais en compagnie d' un autre randonneur qui m' a rejoint, on se retrouve au pied du Capluc (625 m) qui abrite aussi son hameau, dont une ancienne chapelle romane, l'itinéraire  amène au belvédère sur le sommet du rocher qui fut aménagé en fort au XII°s.de là la vue s' étend sur le village, les gorges du Tarn et de la Jonte et les contreforts des Causses du Méjean qui bordent chacune des gorges. La partie terminale du rocher n' est accessible que par un sentier câblé, équipé d' échelle, le sommet est sécurisé par une bonne rambarde métallique ! Il faudra redescendre par le même itinéraire, il n' y a pas d' autre issue !

- 11 h 45 Parvenu au pied du rocher, je vais jeter un oeil au four à pain du hameau, puis je prends à gauche le sentier qui va me mener aux ruines de l' Ermitage de St Pons. Depuis Capluc, le sentier chemine sous les barres du Méjean et au dessus des gorges du Tarn. La ballade est rassénérante, au calme, sous la frondaison de la végétation  ... je ne vais pas tarder à m' arrêter pour casse crouter ! Attention le temps se couvre  ...

- 13 h 20  Je suis aux ruines de de l' ermitage de St Pons, juste après être passé par un passage en grotte, de part en part sur 50 m de longueur ! 

  • Les ruines de St Pons sont adossées au rocher en pied de falaise, sur  d'environ 120 mètres. Le bâti se composait d'un bâtiment à étage construit sous la voute de la  falaise qui en constituait une toiture naturelle. 
    - Selon Philippe Chambon (archéologue - ethnologue) " l'appellation d'ermitage ne se justifie par aucun texte historique". Les bâtiments seraient les vestiges d'une forteresse du moyen âge, jouxtant un hameau. . Après l'abandon de la forteresse et du hameau, seule l'église a  subsisté jusque vers la fin du 19° siècle.
  • Juste à côté du premier bâtiment et toujours contre la falaise,se trouve une deuxième construction à étages. Ce bâtiment abritait la chapelle.

- j' ai essayé de remonter directement sur le plateau du causse Méjean en poursuivant la trace le long de la falaise à partir de l' Ermitage mais c' est devenu à mon goût un peu trop escarpé et j' ai renoncé rapidement , pour reprendre le sentier initial qui croise peu de temps après un bon sentier remontant qui rejoint le Causse. 

-14 h 10 J' ai rejoint le GR et je prends l' option longue qui traverse le Causse Méjean en direction de Cassagnes  avant de rejoindre les corniches de la Jonte. Belle traversée très plaisante du plateau sur un large chemin forestier, au milieu des résineux, avant de rejoindre le bord des gorges de la Jonte.

- Belle vue sur les gorges de la Jonte au niveau du balcon du vertige !  A partir de là, le sentier serpente en corniche au dessus des gorges et va me ramener à Le Rozier par un itinéraire qui passe au milieu d' un festival minéral de rochers aux formes évocatrices à souhait !

- Le sentier des corniches est assez impressionnant, véritable balcon au dessus du vide des gorges de la Jonte ! Ballet incessant des Vautours qui veillent sur leur territoire ! (d'adoption !)... je trouve qu'il y en un peu ... beaucoup ! Quand ils ne volent pas, ce sont de véritables sentinelles juchées sur les promontoires rocheux ... imperturbables ! Après le balcon du vertige, le sentier s' éloigne un peu du vide pour passer par quelques rochers remarquables ( petit vase,arche,ballon de football ...) avant de parvenir à une descente caractéristique, le pas du Loup. Passage étroit qui conduit à un autre point de vue remarquable entre le Vase de Chine et le Vase de Sèvres.

- 16 h 00  J' ai passé les deux vases et une surprise " m' attendait " au second, des spécialistes de la slackline ont installé une ligne depuis la paroi rocheuse jusqu' au vase de Sêvres ! Malgré le vent assez fort, l' un d'entre eux s' essaie sur la ligne ! Spectacle garanti ! chutes  en prime ... bien retenues par leur longe ! 

- Je poursuis mon chemin en descente pour revenir sur le Rozier, le vent est maintenant assez établi et le jour commence à baisser. Encore pas mal de grimpeurs sur les rochers d' escalade juste avant le Capluc ! Des trailers "bavards" me rejoignent à peine essoufflés et disparaissent dans les nombreux contours du chemin ... je me sens tout d' un coup bien seul ! 

- Cette dernière partie du circuit est vraiment la plus spectaculaire, mais aussi la plus difficile car assez accidentée. J' achève mon circuit randonnée vers 18 h 00 avec le sentiment d' avoir fait un parcours remarquable et super intéressant, à mettre dans les "immanquables" de la randonnée !

- 7 h 00 de rando, 800 m de dénivelé, 11, 3 km !

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte