Balade souterraine à l' abîme de St Férréol depuis Campestre et Luc   Gard

 

Balade souterraine à l' abîme de St Férréol

depuis Campestre et Luc   Gard

 

 

 

Randonnee speleo abime de st ferreol campestre luc gard

 

-  14 h 15   Le temps de me préparer (chaussures de montagne,casque et éclairages, appareil photo, je pars en direction de l' abîme de St férréol aussi appelé St Férron.

 

-  L' aven de St Ferréol ou St Ferron et le pénitencier du Luc se trouvent sur le causse de Campestre .On y   trouve les restes d'une ancienne colonie pénitentiaire pour enfants. C' était un bagne qui avait une capacité maximum de 200 enfants. La colonie agricole faisait travailler les enfants dans la production de Roquefort.  L'aven fut utilisé comme une cave pour la maturation des fromages (1883 à 1929)C’est un aven de 62 mètres de profondeur. Les  ruines des installations se trouvent à l'aplomb de l'abîme .  Au début un système de treuil permettait de monter et descendre les fromages.

-  A 200 mètres de la ruine se trouve une doline  karstique. C 'est à partir d' elle que fut creusé une galerie de 200 mètres . Les fromages pouvaient ainsi être amené en sous-sol sans passer par le treuil. Ce tunnel fut creusé par les enfants du pénitencier ! 

 

Je suis stationné à 300 m de l' abîme et je vais le trouver assez facilement, chemin assez évident, cairns et bien sûr aussi l' efficacité de l' application Iphigénie ! Je passe assez rapidement à hauteur de l' aven (assez impressionnant, profondeur insondable, ancienne construction jouxtant le vide) et des ruines des installations " agricoles", ainsi qu'une construction qui a dû servir de puits d' aération de la galerie souterraine ?!   Un peu plus loin, je descends dans une doline karstique qui va me mener à l' entrée de la galerie. Je suis un peu surpris de ne trouver aucune information sur les activités agricoles, le fonctionnement du bagne, son historique !  Aucune pancarte, seules quelques réflexions  écrites sur un ancien engin agricole et sur une pancarte à l' entrée de la galerie rappellent l' existence des enfants bagnards du lieu ! 

- Le tunnel d' accès, creusé sur 200 m environ, est très humide, ça suinte de partout ! La roche a la couleur de l' argile ! Très rapidement on perçoit au loin la lueur du jour descendant de l' aven de St Férréol . Du tunnel, on accède au fond de  l' abîme par un escalier en pierre muni d'une belle rambarde en fer. La cavité est concrétionnée par des coulées de calcite le long des parois, mais point de stalagmites ou stalactites.

-  Il reste quelques vestiges des activités d'affinage, surtout des débris de bois des systèmes de stockage des fromages. Le fond de l' aven est à 80 m sous terre  et il remonte en direction de la surface pour ramener la verticale de descente à 60 m. Vu d' en bas, l' aven est aussi impressionnant et la lumière pénètre assez largement dans la cavité.

- Je repars par le même chemin pour rejoindre le haut de l' abîme. Belle petite ballade souterraine, dans un lieu au passé finalement assez dramatique, qui mériterait une évocation des enfants qui y ont " travaillé" par au moins un panneau d' information ! L' abîme a l' air de figurer en bonne place dans les compte rendus de randonnées du coin. Sa visite s'inscrit assez facilement dans des itinéraires plus longs associant d' autres lieux à visiter sur le Causse de Campestre.

 

- A Découvrir le village caussenard de Campestre et Luc et ses habitations traditionnelles. Les cazelles de Lacamp,  bergeries en pierre sèche à usage temporaire pour  la petite transhumance, notamment la cazelle de Candet, avec son panneau explicatif.  Le Mas Gauzin,  hameau a conservé un habitat traditionnel caussenard et son four à pain. Homs est un très beau hameau, aux toits de lauzes,  et qui possède  une lavogne (petite dépression aménagée pour collecter l' eau de pluie) .

 

 

 

 

 

 

Gard spéleologie

Ajouter un commentaire