Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont

 

Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

 

 

Randonnee lacs des tempetes et grand mont depuis le barrage de st guerin beaufortin

 

- 8 h 15  Depuis Beaufort, je rejoins en voiture Arêche puis je quitte la montée du col des Prés pour bifurquer à droite en direction du barrage de St Guérin (1550 m).

- 8h 45 Je suis stationné sur le parking au dessus du barrage du lac de St Guérin, bien encadré par les camping caristes pêcheurs qui se sont installés pour le week- nd ! le berlingo sera bien surveillé ! Le temps est au beau, ça devrait être une belle randonnée ! Je prépare le sac de rando en prévoyant toujours l' imprévu même improbable ! (veste de montagne, crampons,lampe frontale, pas de corde cette fois ci !).  

- Depuis le barrage EDF de St Guérin, je débute ma randonnée en longeant le lac par sa gauche, en direction de la passerelle. Les rives du lac sont envahis par les pêcheurs accentuant l' impression de calme absolu des rives, par leur immobilisme attentif !

- En avançant vers la passerelle, la vue embrasse toute l' étendue du barrage avec ses 250 m de long, une statue en bois de St Guérin "protecteur des troupeaux" accueille le randonneur. Le sentier traverse dés le début un alpage avec sa station de traite ambulante et son impressionnant groupe électrogène ... c' est devenu une des caractéristiques visuelles des alpages du Beaufortin !

 

" Saint Guérin, patron des troupeaux donne son nom à la vallée et au barrage construit à partir de 1957. Il permet le remplissage du barrage de  Roselend par une conduite forcée entre les retenues qui fonctionnent à la manière de vases communicants.Sa surface en eau est de 50 ha et sa profondeur de 70m pour une capacité de 13 millions de m3. Sa structure en forme de voute mince mesure 250m de long. Il reçoit chaque année l'équivalent de 2 fois sa capacité de stockage."

 

- Le sentier le long du lac pour rejoindre la passerelle est très agréable, le point de vue sur le barrage est idéal ! Pour rejoindre le sentier qui mène au col de la Louze, il faut franchir la passerelle et poursuivre jusque l' intersection (la côte) avec les sentiers qui montent soit vers le chalet de l' Alpage, puis le col de la Forclaz, soit vers le col de la Louze; Prendre immédiatement à gauche en rejoignant l' alpage tout proche et sa magnifique "deux chevaux citroên" !!

- La suite du sentier tout en montant, suit le petit torrent de la Louze, que l' on traversera plusieurs fois à gué ou sur les planches et traverses mises en place à cet effet. La montée est dure mais agréable tantôt au milieu d' une végetation luxuriante, tantôt le long du torrent, tantôt sur des parties plus arides et aériennes, la vue sur le lac de St Guérin avec le massif du Mont Blanc en arrière plan est somptueuse ! La montée se fait sous le relief escarpé du Grand Mont.En un peu mois de deux heures, je suis au col de la Louze (2119 m). Magnifique point de vue sur la vallée de la Grande Maison, descendant en direction de la Tarentaise.

- Au col, je prends donc à droite (chemin évident et bien indiqué) en direction des lacs de la tempête. L' accès aux lacs se fait par un chemin en traversée en surplombant la vallée et après avoir traverse un gros pierrier sur une centaine de mètre, j' arrive au vallon où se trouvent les lacs !

- 11 h 30 (2 h 25)  je suis au premier des lacs de la Tempête à 2131 m d' altitude.Le premier lac est le plus grand et il est encore  en grande partie recouvert de glace et de neige, avec des laisses d'eau formées par la glace fondante qui créent une impression féerique en reflétant le ciel, les rochers et sommets environnants ! La Lumière transforme ce vallon en lieu magique ! Grand moment de solitude, car je précède de peu les randonneurs pique niqueurs qui montent derrière moi !

Dsc 0674 copie

Quatre lacs constituent le chapelet des lacs de la tempête, deux autres suspendus (lacs des Besaces) et un petit dernier (lac vert) complètent le tableau. Un sentier permet d' atteindre le lac vert tout en cheminant le long des autres lacs. Je prends une petite collation juste avant le dernier lac, toujours au calme, puis je fais demi tour pour repartir en direction du col de la Louze. J' ai bien de profiter de la solitude du vallon à l' écart du premier lac, à présent les promontoires au dessus des deux premiers lacs sont occupés par des dizaines de randonneurs qui sortent le pique nique !

- 12 h 35  (3 h 30 ) Je suis de retour au col de la Louze, des randonneurs continuent d' arriver du lac St Guérin et de la vallée de la  Grande Maison. Je prends alors sur ma gauche une petite sente à peine visible au départ pour aller en direction du Grand Mont. Montée d' abord en transversale ascendante vers la droite, longue et pentue au départ, je quitte progressivement les alpages pour arriver dans un paysage plus minéral. les premiers névés ne tardent pas à se présenter ! Parvenu à la hauteur du col de la Forclaz, à un endroit ou la sente a disparu et seuls les cairns perchés au dessus de la neige permettent de s' orienter, il faut quitter un replat formant une pelouse calcaire encombrée d' éboulis pour monter à gauche en  pleine pente dans un couloir enneigé à cette époque et parvenir sur le "plateau" qui mène au Grand Mont. La montée se poursuit alors dans la neige, quelques fois sur les rochers émergents ! ça me rappelle la montée vers le sommet du Grand Ruan au dessus du glacier du même nom. Je prends l' option d' aller en  direction de la côte 2553 m puis 2633 m sous le sommet. La vue est déjà très belle sur les lacs de la Tempête ! L' univers minéral sauvage de cette montée vers le Grand Mont  est très estompée par la présence de la neige à cette époque, on pense plutôt à la belle descente à ski !

- 14 h 40  (5 h 00)  Je suis au sommet. Le Grand mont culmine à 2686 m et constitue le point culminant du secteur Arêches - Beaufort.

Sommet du grand mont

Le regard porte alors sur le Granier, la Tournette, le Charvin; la Pointe percée,le Mont Joly, le Mont Blanc, le Mont Pourri, la Grande Casse, les glaciers de la Vanoise, les Ecrins et la Meïje ! J' étais déjà monté au Grand Mont en plein été dans les années 1970 quant je dirigeais un camp d' adolescents à St Jorioz ... c' est loin ! J 'avais un souvenir du Grand Mont  comme étant une montagne de cristaux, tant nous avions passé notre temps de visite à rechercher des cristaux dans les roches éclatées du sommet ! (gneiss contenant du minerai de cuivre et du cristal de roche). Il existe d' ailleurs encore les ruines de la  cabane des cristalliers au sommet ! Bon, ce n' est pas aujourd'hui avec toute cette neige que je vais me remettre à la recherche de cristaux, devenus de toute façon rares !

- 16 h 50   (7 h 45)  Je suis revenu au col de la Louze désertique à cette heure. Descente agréable dans la neige, un peu "paumatoire", il ne faut pas rater la bifurcation à droite vers le couloir - replat qui ramène à la sente transversale sous le Grand Mont puis vers le col de la Louze ! 

- 18 h 30 (9 h 15)  Revenu au barrage du lac de Saint Guérin, 19,5 km parcourus pour 1180 m de dénivelé ! Superbe randonnée alliant la découverte d' un chapelet de lacs superbes,quant la glace et la neige sont encore là, et belle ballade dans la neige en montant au Grand Mont ! Il est possible de faire cette randonnée en circuit, en montant par le col de la Louze et en redescendant par le col de la Forclaz, le refuge de l' Alpage par les pistes de ski d' Arêche et le Planey.

 

Randonnée Savoie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau