Randonnée découverte grotte de la Diau /Parmelan/74

Randonnée decouverte de la grotte de la Diau, sous le Parmelan , visitable jusque la rivière avec quelques précautions et un bon éclairage ! Avoir  bon pied et une bonne orientation facilite la visite !

 

Randonnée découverte grotte de la Diau

 

Depuis parking passerelle des Molliets  /La Verrerie / Parmelan/ Haute savoie

 

 

 

Randonnee speleo grotte de la diau parmelan 74

 

- 11 h 00  Depuis Thorens Glières, j' ai traversé le hameau de la Verrerie pour aller stationner en bout de route sur le parking de la passerelle des Molliets. La grotte de la Diau esr annoncée à 45 ' . Je prépare le randonneur spéléo, je ne m' équiperai que d'un bon éclairage 700 lumens, car il ne s' agit que de découvrir le début de la grotte de la Diau sans utiliser de technique spéléologiques.

Après avoir emprunté la passerelle des Molliets sur le ruisseau de Paccot, j' emprunte sur un peu plus de 150 m un large chemin qui file en direction  de la fontaine du Geai et la vallée de Perthuis, puis sur la droite,au lieu dit l' Essert Barty, départ du sentier qui grimpe vers la grotte de la Diau

- Après quelques lacets en forêt, le sentier traverse une barre rocheuse (corde en main courante) avant d’arriver face à la grande falaise qui abrite l' entrée de la grotte de la Diau. 30 à 40 ' suffisent pour accéder à l' entrée.

- Je descends alors avec précaution dans le dédale de rochers sous l' immense voûte, mon éclairage assez puissant me facilite la tâche ! Je prends la précaution dès le départ, de bien repérer l' itinéraire et je laisse de ci de là quelques cairns pour me faciliter la tâche et ne pas me poser trop de questions au retour ! !  Quelques ronds rouges tracés à la peinture semble indiquer le chemin, mais ils sont discrets ! C 'est une cavité à gros volume, le cheminement est un peu sportif et hasardeux entre les blocs de rochers ... tombés ... du plafond ! Aucune trace de concrétions sans doute en raison de l' érosion (effondrements) mais aussi en raisons des période de hautes eaux !

- Je vais ainsi rejoindre la rivière, juste à l' endroit où elle disparaît sous les rochers de l' entrée. Aujourd'hui le débit n' est pas important et il y a peu de hauteur d' eau du moins à l' endroit où je suis. La rivière provient des profondeurs de la grotte après avoir recueilli les eaux du plateau du Parmelan ... je ne poursuivrai pas au delà ma visite n' étant pas suffisamment équipé (bottes ... combinaison ... équipement de progression spéléo ...) ce sera peut être pour  une autre fois, puisque je dispose d'une assez bonne expérience de "crapahut" souterrain !

- Je fais donc demi tour, tout en explorant les diverticules et possibilités de visites que je rencontre ( attention, c' est là que l' on se perd ! les petits cairns vont me servir !) La remontée  sous le porche est magnifique surtout quant la vue porte sur la vallée ! Je serai resté une heure dans la grotte, pour une visite découverte sans trop de difficultés.

- 30 ' me suffiront pour revenir au pont des Molliets. Petite ballade et découverte souterraine appréciable sans doute à associer à un circuit plus long comprenant d' autres grottes et pourquoi pas, le tour du plateau du Parmelan.


- L'entrée de la grotte se trouve dans un  cirque au dessus de la vallée de la Fillière. Elle est constituée d'une grande  voûte haute se refermant au bout de cinquante  mètres. Après avoir pénétré dans la grotte dont l'intérieur est un véritable labyrinthe de blocs de pierre énormes tombés de la voûte (il est facile s' égarer au retour), une centaine de mètres plus loin, un passage plus étroit permet de rejoindre la e rivière qui disparait ensuite sous  la caverne d'entrée, pour ressortir plus bas dans la vallée. 

- Le réseau souterrain de la Diau totalise, plus de 30 km de galeries. Plusieurs entrées permettent d' y accéder. Le réseau distribue l'eau du plateau du Parmelan, du vallon du Perthuis et le mont Teret. La rivière souterraine réapparait à l'air libre au niveau de la grotte de la Diau, dont l'entrée sert de déversoir lors des crues. Lors des crues, le débit de la rivière peut atteindre un niveau interdisant toute visite.

- La rivière atteinte, L'exploration  nécessite, ensuite de progresser dans l' eau et son niveau dépend du débit de la rivière, attention donc aux conditions météo lors de la visite !. L'exploration du réseau peut d'ailleurs devenir impossible à partir d'un débit de 0,3 m3/s. La rivière atteinte, la suite de la visite est réservée aus spéléologues avertis !

 

 

Haute savoie spéleologie

Ajouter un commentaire