Randonnée cyclo   NANCY / ALSACE Nancy / Schirmeck par le col du Donon

 

 

 

 

Randonnée cyclo   NANCY / ALSACE

 

Nancy / Schirmeck par le col du Donon

 

n

 

Lundi 18 juin 2018

 

Cyclo randonnee nancy schirmeck par le col du donon

 

- 10 h 00  Départ de Nancy par la piste cyclable en bord de Meurthe, direction Lay St Christophe / Champenoux. Le temps est nuageux mais le soleil perce de ci de là ! Je suis parti pour faire le tour des Hautes Vosges en 4 ou 5 jours en prévoyant de m' arrêter dans des campings, ou en bivouaquant. Mon premier objectif premier est le col du Donon et la bourgade de  Schirmeck en Alsace (Bas Rhin). J' ai pris mon équipement optimum de cyclo randonnée (alimentation pour 3 jours, tente, duvet et matelas).

-  Le démarrage est un peu laborieux, je suis un peu essoufflé ... l' estomac un peu à l' envers ... le stress du départ peut être ! Je supporte bien ma doudoune sans manche que j' ai passé par dessus ma tenue cycliste, elle ne me quittera pas de la journée. L' itinéraire de la piste cyclable Nancy / Champenoux, va me servir d' échauffement. Je m' applique à ne pas forcer la cadence ... parvenu à Champenoux, je me sens beaucoup mieux !

- De Champenoux, je prends la direction d' Erbéviller près de Réméréville. La route est calme et relativement peu pentue. Tout va bien ... " l' ensemble routier va bien" ! Le vélo et ses bagages, se manoeuvrent bien ! Je dévale les quelques descentes sans hésitations ... pas de tangages ! Evidemment, les premières erreurs de parcours arrivent car je n' ai pas le nez en permanence sur le GPS et à hauteur de Valhey, je file tout droit en direction d' Arracourt (D 914), alors que je comptais faire une pause à l' étang de Bures - Parroy, le détour par Rechicourt,Coincourt et Xures me le fera rater ! Je ne le verrai que de loin ! 

- De Xures, agréable surprise car je vais retrouver une piste cyclable le long du canal de la Marne au Rhin , piste courte, à peine 10 km mais elle me permettra de rejoindre Lagarde et son port de plaisance avec une certaine facilité (c'est plat) et une quiétude réconfortante dans un environnement naturel ou presque !

- Ensuite il m' a fallu donc reprendre la route en direction de Moussey dans le pays du Sânon, la dernière fois que j' y suis passé, c' etait il y a plus de 20 ans quant j' étais venu choisir des poneys pour complémenter le cheptel  du  centre de vacances dont je m' occupais en Moselle. (ferme du Sânon).

- Deuxième erreur de parcours juste après, je me laisse embarquer de nouveau dans un itinéraire rectiligne pour me retrouver à Avricourt, au lieu d' aller directement à Réchicourt le château ! Du coup je passerai devant l'imposante gare désaffectée d' Avricourt ! Je reprendrai l' itinéraire de Réchicourt un peu plus loin, et je rejoindrai Gondrexange et ses étangs.

- A Gondrexange, j' hésite quelques instants à m' arrêter pour la nuit au camping des étangs (la suite de mon trajet me dira que j' aurais dû !), et je finis par poursuivre en direction d' Abreschviller par la D 41. Je suis alors sur une route à fort trafic ! Je prendrai donc peu après l' option D993 par St Quirin pour retrouver une route plus calme !

- Je vais suivre la vallée de la Sarre Blanche en passant par Turquestein-Blaurupt avant d' entamer la longue montée du col du Donon  (20,7 km depuis St Quirin, 420 m de dénivelé, 2 % de pente moyenne, 7 % maximum) ! Là la fatigue commence à m' envahir !  (j' ai dépassé les 100 kilomètres pour la journée). Depuis Moussey, le temps est complètement couvert, chaud, donc un peu étouffant (pas de soleil, pas de vent). La montée va me devenir progressivement pénible avec mon "barda" . Je me refais un bidon de boisson énergisante à la menthe , en m' arrêtant un petit quart d' heure!  Cet arrêt va occasionner l' oubli de ma paire de lunettes de soleil (même si je ne m' en servais plus ! ) . Je ne m' en apercevrai qu' en haut du col !

- Les derniers kilomètres vont être pénibles et vont commencer à me faire perdre de ma lucidité ! Je multiplie les arrêts boissons et barre de céréales, mais rien n' y fait ... les forces m' abandonnent !

-  A quatre kilomètres du sommet du col, un bruit de frottement apparaît au niveau de la roue arrière ! Sur le coup, je ne vois rien d'anormal à première vue ... et fatigué, je ne réfléchis plus trop ! ... Inquiet, Je fais  des arrêts supplémentaires pour continuer à inspecter l' arrière de mon vélo ! la roue ? le dérailleur ? le frein, le porte bagages ? ... Quant je m' aperçois que le bruit disparaît quant je freine, j' en déduis qu 'il s' agit d'un problème de frein ! Et pourtant, pas de dégât apparent et les freins ... freinent ! Je pense que mes plaquettes viennent d' atteindre leurs limites !  Malgré le bruit et en espérant ne pas trop aggraver la situation, je continue la montée qui heureusement dans les deux derniers kilomètres est plutôt en faux plat ! Parvenu au sommet du col, bien pourvu en hôtel (!), ma seule préoccupation est de redescendre le plus rapidement en bas, à Schirmeck pour trouver le camping qui m' hébergera ! J' ai été tenté de redescendre du côté de Celles sur Plaine, la décision étant alors, compte tenu de mes problèmes mécaniques, d' interrompre ma randonnée et de revenir sur mes pas par la vallée de la Meurthe. Mais compte tenu de l' heure (19 h 30) et du fait que je n' étais pas encore sûr du diagnostic mécanique, j' ai préféré faire l' étape alsacienne comme prévu !

-  Mauvaise surprise supplémentaire à Schirmeck, d' une part j' ai du mal à m' orienter dans la ville et d' autre part mon application Iphigenie ne fonctionne pas ! Je vais avoir du mal à trouver le camping et l' heure tourne !  Je demande donc de l' aide à un couple alsacien que je croise et ces derniers m' indiquent sans hésiter la direction de la gare pour rejoindre le cours d'eau de la Bruche au bord de laquelle se trouve le camping. Hélas, ils ne m'indiquent pas le bon côté et plus j'avance, plus je m' éloigne sans le savoir du lieu recherché ! Je ne trouverai donc pas le camping de la Bruche ! 20 h 00 passé, je finis par me décider à faire demi tour !

- La fatigue, 20 h 30 , le bruit persistant au niveau du frein arrière, faisant penser à une panne définitive, je me décide à renoncer au tour des Hautes Vosges que j' envisageais pour tenter de revenir sur mes pas et rejoindre mon point de départ ... à vélo si possible ! Je me dirige donc vers Schirmeck pour commencer à remonter le col du Donon, tout en espérant y dénicher un endroit pour bivouaquer cette nuit !

- 21 h 00 Je déniche un coin au calme dans le premier kilomètre de la montée du col. derrière un bâtiment, non loin de la route, une belle bande de gazon étroite me tend les bras ! Je suis à l' abri des regards, pas de clôture , l' endroit semble libre d' accès. Je monte la tente !

-  Après m' être sustenté, je réfléchis à ce que je ferai demain. L' examen du vélo semble révéler une défaillance d' une des plaquettes de frein (il en manque un bout).Le vélo roule, freine et le bruit s' est un peu réduit !  je pense donc tenter de rentrer sur Nancy en passant par la vallée de la Meurthe ce qui pour le coup si le vélo tient, constituerait une joli petit circuit ... faute de mieux !

- 22 h 15  La nuit s'installe, les oiseaux chantent encore et s'imposent au bruit distant des voitures. je prépare le couchage ! Demain je me lèverai tôt pour rester discret

- Bilan de la journée, 142 km en 8 h 30 à 17 km/h de moyenne. Itinéraire trop long sur le plan physique pour une cyclo randonnée classique. A l' avenir je réduirai les distances des étapes à 80 km maximum en montagne et je repérerai mieux mes étapes de camping, j' aurais effectivement dû m' arrêter aux étangs de Gondrexange. Il est vrai que quant je suis en route à vélo, j' ai du mal à me modérer ! Et je suis dur au mal ! Le pays des Etangs méritent par ailleurs un séjour prolongé, car il y a à voir et découvrir !

 

Mardi 19 juin 2018

 

- 5 h 30   Lever !

- 6 h 00   Tente rangée, vélo ré-équipé, je remonte le col du Donon. Montée  à ma main (9,5 km / 420 m de dénivelé / 4,3 % en moyenne / 7% maximum). Il y a de la circulation, mes éclairages sont en fonctionnement même s' il fait jour ! La grimpée est plus agréable qu'hier, je suis reposé et le vélo m'inquiète moins ! 

 

Cyclo rando schirmeck nancy par le col du donon

 

- Parvenu à l' intersection avec la route qui redescend à Celle sur Plaine (vallée de la Meurthe), je remonte vers le col du Donon pour voir le départ du sentier qui monte au sommet. Le sentier ne me permet pas d' emmener le vélo avec moi sans gros effort, je renonce donc à aller au sommet, j' y reviendrai plus tard !

- Je redescends donc vers Celle sur Plaine. La descente est courte et raide, le col est plus difficile de ce côté, je l' ai déjà monté il y a quelques années avec mon fils. Parvenu dans la vallée à Raon sur plaine, je me ravitaille en eau à une petite épicerie de village bien sympa.  Ensuite une agréable piste cyclable va m' emmener jusque Luvigny où je vais m' arrêter ... pour enfin déjeuner ! Je profite d'un banc au soleil ! Ce matin ce sera muesli aux fruits.

-  J'ai fait 12 km depuis le départ et cela fait 1 h 30 que je suis parti. Je vais passer par Raon l' Etape en suivant le cours d' eau de la Plaine, cela sera un itinéraire du souvenir ! ( direction de la colonie de vacances de Maxéville à Pierre Perçée près de Celle sur Plaine et Raon l' Etape pays de mes grands parents paternels. Il fait grand soleil, le retour devrait être agréable et sans surprise !

- 9 h 30  Je repars, la piste cyclable m' emmène jusque Raon l' Etape, le long de la Plaine et en passant par le lac de Celle sur Plaine. Superbe itinéraire, même si cela rallonge un peu car c' est très sinueux par rapport à la route ! Belle ballade au bord du lac et coup d' oeil aux nombreux gîtes et à l' activité nautique sur le lac ! je passe au lieu dit "La Trouche" pour finir au centre vile de Raon l' Etape toujours par la piste cyclable.

- Direction ensuite Bertrichamps en passant par la Criquette et le stade de foot de Raon, puis Baccarat par une route pas agréable du tout en raison des gravillons fraîchement déposés sur la route ! Arrêt casse croûte à Azerailles ... je suis de nouveau ..."carbonisé" ! Le coin calme et ombragé des marches de l' Eglise va me permettre de me reposer une peu ... avant la rentrée des classes ! Il y a alors de l' animation dans la cour et dans la rue ! 

- 13 h 10  Je repars par la route en direction de St Clément, puis aux confins de Lunéville je trouve la voie verte de Mondon, assez facile qui va m' amener au centre ville. Petit gymkhana urbain pour aller dire "bonjour" au château de Lunéville et je quitte la ville direction la route "des oeufs durs" qui va m' amener à Dombasle. Route à déconseiller absolument ! Forte circulation, même si la petite bande d'arrêt d' urgence sert de piste cyclable, le cycliste y est super exposé ! En plus route interminable et avec de fortes et longues montées (même s'il y a autant de descentes) ! Il est préférable de rester le long de la vallée de la Meurthe en passant par Blainville sur l' eau après Lunéville.

- A Dombasle sur Meurthe , je fais demi tour en vue de Varangéville car le pont métallique sur le canal a été ... déposé ! donc détour de l' autre côté du canal depuis le centre de Dombasle.

- Après la traversée de Tomblaine, je retrouve la piste cyclable qui passe près du stade de foot Marcel Picot de l' ASNL et en longeant la Meurthe, je rejoins la passerelle qui l' enjambe à Malzéville et je rejoins ainsi mon point de départ !

- Il est 17 h 30, après 8 h de vélo je viens d' effectuer 102 km depuis ce matin en 920 m de dénivelé. Le circuit de substitution de 2 jours est bouclé en lieu et place du Tour des Hautes Vosges prévu initialement en 5 jours ! 248 km au total pour 2230 m de dénivelé et 16 h 30 de selle ! 

- Les freins du vélo ont tenu jusqu'au bout, le bruit a à présent quasiment disparu ... sauf au freinage ... je crains fort avoir fortement endommagé mon disque arrière ... l' atelier de réparation est maintenant le prochain objectif. L' apprentissage de la cyclo randonnée continue ... diminuer le poids embarqué ... réduire les étapes entre 60 et 90 km selon les dénivelés, prévoir des arrivées d' étape en milieu d' après midi et repèrer les lignes de transport ferroviaires en cas de rapatriement technique ! C' était ma troisième expérience de cyclo randonnée, activité commencée en 2016.

 

 

Vosges Cyclo Randonnée

Ajouter un commentaire