Ski de randonnée  La Schlucht / Le Hohneck depuis le col de la Schlucht   Vosges

 

Ski de randonnée  La Schlucht / Le Hohneck

 

depuis le col de la Schlucht   Vosges

 

 

 

Ski de randonnee la schlucht le hohneck

 

- En ces mois de janvier et début février, pas beaucoup de neige sur le massif vosgien, il aura fallu attendre la succession de tempêtes sur les côtes atlantiques et Manche pour voir de nouveau les montagnes vosgiennes revêtir leur manteau blanc de neige ! L' avant veille au col de la Schlucht, c' était le vert qui dominait ! Télé siège à l' arrêt, pratiquement pas trace de neige !

- Deux jours après au départ de Xonrupt, la neige est là ... le verglas aussi ... prudence ! Je monte en direction du col de la Schlucht, les premiers kilomètres sont sans problème, à partir du Collet, la route est verglacée ! Au col, le télé siège fonctionne, le temps est couvert mais la visibilité est bonne, pas trop de vent ! Il fait froid mais je pense que les conditions sont réunies pour faire ma première sortie ski de randonnée de l' année 2020 ! Direction le sommet du Hohneck !

- 10 h 15  Depuis la Chapelle du col de la Schlucht, je monte en forêt sur la gauche de la station, bonne neige poudreuse, trace bien faite par les randonneurs en raquette ! je vais effectivement doubler et croiser plusieurs groupes de randonneurs, des scolaires mais aussi des groupes d' adultes ! Montée sans vent, avec le soleil dans une ambiance "ouatéé" avec un joli "crissement" des skis sur la neige ! ... le plaisir du ski de randonnée ! Un groupe de scolaires a même sorti le pique nique en bordure de chemin juste en face d' une belle vue sur la vallée de Munster.

Au sortir de la forêt, l' ambiance commence à changer ! Le vent souffle, juste à proximité du refuge des trois fours, si la vue sur le sommet du Hohneck est bien dégagée, des volutes de neige soufflée parcourent les pentes en remontant ! ça promet ! Une masse de nuages gris noir barrent l' horizon du côté du versant lorrain, même si le soleil continue à briller au dessus des premières formations brumeuses ! je sais par expérience du massif, que c' est le mauvais temps qui s' approche ! J' espère que les conditions resteront acceptables pour que je rejoigne le sommet du Hohneck, car en pareilles conditions, j' ai été souvent obligé de renoncer car le vent est redoutable sur les crêtes vosgiennes ! Je croise des groupes randonneurs descendant vers la Schlucht aux abord des rochers de la Martinswand ... ça sent le repli ! D' ailleurs à partir de ce moment, je ne verrai plus personne !

- Au fur et à mesure que je progresse, le vent augmente d'intensité, la vue est toujours bonne mais les rafales de vent secouent quand elles ne clouent pas sur place ... voir même commencent à déséquilibrer ! La neige s' en mêle et vient piquer le visage ! J' ai du mal à garder les bâtons dans le sens de la progression, ils ont tendance à partir à l' horizontale du côté alsacien ... Je commence à m' interroger sur ce que je vais faire, pour l' instant la visibilité est toujours suffisante, c' est l' inverse qui m' a toujours déterminé à faire demi tour les autres fois ! Je m' applique à présent à suivre scrupuleusement les balises oranges qui marquent la ligne de crête en prenant garde de rester à l'intérieur, du côté lorrain.

A hauteur du couloir de Falimont, la neige  se fait rare ... soufflée par le vent !  La progression est de plus en plus difficile car sans cesse déstabilisée par les rafales! Dans les rafales de neige, la visibilité baisse et le chalet restaurant que j' avais toujours en ligne de mire disparait ! Je sais qu' il me reste 150 m de dénivelé, aussi je continue mais cela sera très difficile et pénible ! Le pire sera, arrivé sur le plateau sommital, la traversée du parking et de la route pour rejoindre le chalet restaurant ! Je crois que c' est à cet endroit du Hohneck que les rafales de vent sont les plus sensibles ... les tourbillons de neige aveuglent, l'intensité des rafales de vent essouflent  ... et le verglas qui recouvrent la neige et sur le béton la glace, obligent presque à sortir les couteaux , voir les crampons !!! 

- 12 h 00  Après 1 h 30 de montée, je suis enfin au sommet du Hohneck ( 1363 m deuxième sommet du massif) sur le côté alsacien du chalet restaurant donc à priori à l' abri du vent !  Je déchante vite, pas de répit, si je ne  subis plus les rafales directes, c' est l' effet tourbillonnant qui m' assaille ! Je ne resterai donc pas sur place longtemps, il faut à présent que je réfléchisse à la descente ! Je constate une nouvelle fois la rapidité avec laquelle les conditions météo peuvent changer vite sur le massif vosgien, et notamment sur le Hohneck !

- Dés que je passe l' angle du chalet restaurant et que je me retrouve face au vent, alors que je n' ai pas déchaussé depuis mon arrivée, je constate qu' il me sera impossible de descendre à ski ... le vent me ferait plutôt partir en travers !  Et comme je suis sur de la glace ! Je choisis donc de déchausser et de partir d' abord du côté alsacien pour aborder le vent du côté du parking en ayant déjà pris la décision de redescendre côté route et non le long de la crête. A pied, en ayant du mal à maîtriser le positionnement des skis et bâtons que je tiens à la main (erreur !) je progresse face au vent et quand les rafales s' accentuent, j' en viens même à progresser ... à quatre pattes !! 

-  Je tente de suivre la route de descente du sommet vers la route des crêtes, toujours à pied, mais rapidement glace et verglas m'empêchent de rester stable ! Je décide donc de couper les lacets et après avoir consulté mon GPS, je décide de rejoindre la piste qui part en biais sous les crêtes en direction de la route des crêtes et de l' ancienne piste de ski de Retournemer-Collet. Les conditions de progression sont alors nettement meilleures, je peux rechausser mes skis ! Je croise alors deux groupes de randonneurs qui descendent presque en courant de la ligne de crête ! Pour eux  cela a l' apparence du sauve qui peut ! ... et ils n' ont pas de raquettes !

- Sur ce chemin en transversale, les conditions de ski sont assez bonnes même si quelques congères m' obligent à un parcours de montagnes russes ... la visibilité est bonne est le vent est de trois quart. Je rejoins donc assez facilement la route des crêtes aux allures de piste de ski alpin avec sa surface lissée ... pas de voitures ... la route doit être fermée ... où les mauvaises conditions ont dissuadé les automobilistes. Rapidement je rejoins le haut des anciennes pistes de ski de Retournemer/Collet où là je sais que je dois remonter le talus de la route sur la droite pour rejoindre par la forêt les alentours du refuge des trois fours puis le haut des pistes de ski du col de la Schlucht !

- Dès que je rejoins la forêt, les conditions sont nettement meilleures, j' ai juste besoin de faire quelques haltes pour m' orienter, car la neige qui est tombée et qui tombe encore à gros flocons, masquent suffisamment les traces pour qu' on ne les perçoivent pas immédiatement, même le tracé de la piste de ski de fond s' estompe par endroit ! 

- Je rejoins la piste de ski abandonnée par les skieurs même si le télé siège tourne toujours, et en quelques virages, je rejoins le col de la Schlucht. De ce côté de la Schlucht ... pas le moindre souffle de vent ! Seule la neige qui tombe perturbe un peu la descente ! 

- 13 h 45  Après 3 h 20 de randonnée ski, je suis revenu à mon point de départ. J' ai donc fait La Schlucht / Le Hohneck en circuit ! Deuxième tentative réussie, mais sommet du Hohnek atteint dans des conditions dantesques et extrêmement limites ! C' est ma connaissance du massif et une visibilité restée suffisante qui m' a permis de réaliser finalement cette randonnée ! 

 

Ajouter un commentaire