DU JURA au VERCORS Septembre 2018

Du JURA au VERCORS

Randonnées,vélo de route , Vias ferrata

 

Septembre 2018

  • Carnet en cours de rédaction . . .

 

Jeudi 27 Septembre 2018

 

- 12 h 00  Départ en direction du Jura 

- 15 h 45  Je suis stationné à Ménétrux en Joux sur la D 39 dans le département du Jura, juste à l' entrée du village sur un parking aménagé pour les touristes. Je pars faire à pied le repérage des départs de sentiers qui permettent de rejoindre les cascades du hérisson en permettant de les visiter en circuit randonnée. ce sera pour demain ! Je complète ma préparation en faisant un petit circuit en voiture qu va m' amener à l' extrémité du circuit à hauteur de Ilay et la cascade du Saut Girard. J' observe le fond du vallon depuis une passerelle aménagée dans le vide, sensation assurée !

- Puis je repars à l' autre extrémité en rejoignant le début du vallon des cascades à la Maison des cascades ! Apparemment le parking est payant en saison estivale ! Il y a aujourd'hui pas mal de monde et pas mal de camping cars stationnant en dehors du camping (fermé !). Je suis parti à pied dans la première partie de la visite des cascades partie aval, et j' ai repéré le sentier qui descend de Ménétrux, celui que j' emprunterai demain ! Je remonte ensuite camper au village et je  prépare  mon sac à dos de  randonnée.

 

Vendredi 28 Septembre 2018

 

- 7 h 50  Je me lève, 10° extérieur, beau temps, je déjeune puis je pars en randonnée. Les deux chevaux du parc contigu viennent me saluer ... sympa ou intéressés par ce que peux leur donner ?

Randonnée les Cascades du Hérisson en circuit

 

depuis Ménétrux-en-Joux

 

 

 

 

Randonnee en circuit cascades du herisson depuis menetrux en joux

 

- 8 h 30  De Ménérux, je pars en direction des cascades en descendant le GR 559 dit "Echappée jurassienne" pur rejoindre le cours d' eau du Hérisson et la Maison des Cascades. La descente se fait par un large chemin empierré et en sous bois, il est assez pentu (rampe) et donc rectiligne (sans doute raide et dur à la remontée).

- 9 h 10  En 40 '  je suis à la maison des cascades en prolongement du camping. Petite visite rapide et lecture des pancartes d' informations, sans oublier une petit passage aux sanitaires (bon état). Je prends ensuite le sentier en direction de la cascade de l' Eventail et je passe ainsi sans trop le voir sous le belvédère de l' Eventail que je retrouverai tout à l' heure par le haut ! La cascade de l' Eventail doit être très spectaculaire en hautes eaux, aujourd'hui l' éventail fait un peu relâche et l' écoulement d' eau est peu important mais reste esthétiquement remarquable ! Je vais donc remonter les cascades et les sauts les uns après les autres jusqu' au dernier, le saut Girard ! Très beau sentier aménagé avec des escaliers, des passerelles métalliques, des escaliers maçonnés, des passages sur  grille ... Très peu de monde à cette heure sur le parcours !

- Après être monté au dessus de la cascade de l' Eventail, je profite d' un magnifique contre jour pour faire des photos depuis la nappe d'eau précédant la chute ! 65 m de chute ! C 'est la première des 7 cascades ou sauts que je vais rencontrer jusqu' au terminus. Elles sont alimentées depuis le dessus par deux ruisseaux qui prennent source dans les lacs d' Ilay et de Bonlieu. Le parcours montant fait 3,7 km pour 255 m de dénivelé ! En aller et retour, le parcours fait 7,5 km tout au long du Hérisson et se parcourt en 3 h 30 environ. Les cascades sont faiblement alimentées, elles sont donc sans doute moins spectaculaires qu' en hautes eaux ! L' aspect esthétique reste cependant remarquable, le cadre naturel est envoûtant !

- je commence à rencontrer quelques randonneurs qui eux descendent ! Je randonne cependant au calme, d'une manière relaxante malgré la montée qui nécessite un peu d' effort. J' essayerai de refaire cette randonnée au printemps quand les cascades débordent ! je vais ainsi découvrir les différents sauts et cascade (Le Grand Saut (60m), Le Gour Bleu, Château Garnier, saut de la Forge, Moulin Jeunet, et enfin le saut Girard, ultime cascade de la ballade ! (35 m). Le parcours est parfaitement aménagé pour le randonneur, juste avant d' arriver à saut Girard, juste sous une petite voûte, les visiteurs ont patiemment construit des petites sculptures en cailloux, du meilleur effet!

- Depuis le Saut Girard, on peut remonter en direction de la route pour aller faire un tour sur la passerelle belvédère installée au dessus du vide ! Pour ma part  je vais faire demi tour et revenir vers Ménétrux par le haut des cascades avec un passage au belvédère de l' Eventail. Je redescends donc jusque Château Garnier pour prendre une sente à droite en direction de Ménétrux. Peu avant je vais croiser un groupe de randonneurs ... ça devient un peu ma hantise en randonnée ... 40 randonneurs qui bavardent ... ne cessent pas leur conversation quand ils nous croisent, s' esclaffent ... jouent du bâton comme d' un instrument à bruit ! ... on les entend venir de très loin ... et on les entendra encore longtemps hélàs ! Dans ces conditions, peu de chance d' apercevoir ou de rencontrer la faune autochtone !

- Le chemin se poursuit longuement en forêt en gagnant petit à petit de la hauteur, jusqu' à atteindre la route qui ramène à Ménétrux. Le chemin suit alors la route en parallèle en épousant le relief (ça monte et ça descend !), il se rapprochera petit à petit de la falaise, au moment ou on passe au niveau de la cascade de l' Eventail. Beau point de vue sur la cascade et la maison des cascades en contrebas !

- Le belvédère quitté, le chemin se rapproche de la route puis la traverse avant de nous mener à Ménétrux, où l' on arrive par les hauteurs au dessus de la charmante chapelle du village

- 13 h 30  Je suis revenu à mon point de départ après 10,8 km de randonnée en 4 h 45 et 290 m de dénivelé. Très beau circuit de rando, que l' on peut faire de multiples façons une fois que l' on connait bien la géographie des lieux; Le soleil m' accompagné tout le long de la ballade, et quand le sentier quittait la forêt ( c' est rare), une légère brise rafraîchissante venait calmer les ardeurs du soleil !

 

- 13 h 30  Retour au parking sous le soleil !

- 15 h 00  Départ direction Frontenex au dessus de Faverges (Lac d' Annecy).

- Pfui !!! Ce sera Duingt,  j' y stationne pour la nuit ! 

 

Samedi 29 septembre 2018

 

- 8 h 00   13° extérieur, il fait beau temps ! Je pars enfin en direction de Frontenex pour effectuer la randonnée de la dent de Cons dans les Bauges. Deux heures plus tard, après avoir tourné en vain  dans les rues de Frontenex pour trouver le départ vers la dent de Cons, je m' aperçois que ce diable de GPS m' a envoyé à la ville de Frontenex, alors qu il fallait se rendre au hameau de Frontenex, commune de Faverges ! Je suis pourtant averti des limites et des excès de l' utilisation aveugle du GPS, mais je me suis encore fait prendre ! Je retourne donc en direction de Faverges en remontant le col de Tamiè que j' ai descendu tout à l' heure !

- 11 h 00   Enfin stationné au bon endroit, sur le petit parking de l' Ecole du hameau, je me décide de faire la Dent de Cons par la voie directe, sans faire la traversée depuis les crêtes partent du sommet de la Belle Etoile.  

 

 

Randonnée La Dent de Cons

 

depuis Frontenex ( Hameau de Faverges)

 

 

Randonnee dent de cons depuis le hameau de frontenex faverges

 

- 11 h 30  Dans le petit hameau de Frontenex, j' ai un peu de mal à m' orienter et à trouver la direction du Planet qui me permettra de rejoindre rejoindre le sommet de la Dent de Cons directement. J' ai fini par demander mon chemin à une dame et sa fille, qui non seulement m'on indiqué la direction du Planet, mais en plus avec le petit raccourci pratique qui va avec !

- En une heure, à pied, je rejoins le parking du Planet. Ensuite je dois faire face à une montée abrupte en forêt par un chemin forestier tracé presque d' une manière rectiligne dans le sens vertical (débardage). Ce sera un peu pénible !

- 14 h 00  Après  déjà 2 h 45 de marche et une petite erreur de parcours, j' atteins la cabane des Gardes. En effet, Juste sous la cabane, j' ai poursuivi sur la droite le sentier qui file en transversale sous la crête, annoncé comme dangereux par une pancarte ! Il franchit effectivement deux ou trois seuils et torrent certes à sec, mais assez exposés. C' est sans doute une sente de chasseurs ... commençant à avoir quelques doutes sur l' itinéraire, j' ai consulté mon application Iphigénie, qui m' a confirmé que j' avais dépassé sans le voir le chalet des Gardes, j' ai donc fait demi tour ! Petit arrêt repos à la cabane !

-  14 h 20  Je repars vers la dent de Cons ! Longue montée en lacets, d' abord en sous bois, puis en pente herbeuse assez prononcée ! Le sentier est bien tracé et les bâtons sont très utiles. je croise un trio de randonneurs qui me souhaite bon courage pour la suite  car ils pensent que je vais parcourir la crête qu'ils viennent de faire ! Apparemment elle les a impressionné ! Je vais ainsi rejoindre la crête, croisé le sentier de crête qui vient de la Belle Etoile et partir sur la gauche pur rejoindre le sommet de la dent de Cons. Sentier facile d' accès, pas de câbles (ils sont avant la Dent de Cons du côté de la Belle etoile).

- 16 h 15  je suis au sommet de la dent de Cons après 4 h 45 de montée depuis Frontenex. Superbe vue depuis le sommet à 360 °, les nuages blancs, les bancs brumeux et le soleil emmitouflent les Bauges et créent une lumière envoûtante ! Je distingue à peine le lac d' Annecy dans la brume, la Tournette et le Parmelan se détachent par contre très nettement ! Un peu après, le pic du Jallouvre et le Mont Charvin se distinguent et précédent le massif du Mont Blanc ! Ensuite on découre les sommets de la Chartreuse, notamment le Granier. On termine par les Bauges, la Dent d' Arclusaz, Chaurionde, la pointe de la sambuy, l' Arcalod et enfin le Trélod ! Je profite un peu de l' ambiance, puis je redescends vers le village !

- En 1 h 30, je serai de retour à la cabane des gardes et après 2 h 30 de descente, je serai de retour à Frontenex. Belle montée assez éprouvante pour 8 h 15 de randonnée aller et retour, 14,4 km et 1300 m de dénivelé. La prochaine fois, je ferai le parcours des crêtes depuis la Belle Etoile avec un départ au Collet de Tamié.

 

​- 19 h 30  Après 2 h 30 de descente, je suis de retour à la voiture à Frontenex. Je vais aller stationner à Arêches Beaufort.

- 20 h 30  Je suis stationné à Arêches. Demain je compte refaire, enfin(*) , le sommet du Grand mont en randonnée en partant du Lac de St Guérin, si je ne suis pas trop en méforme (genoux, ampoules !?)

(*) Grand Mont fait une première fois il y a un peu plus de 45 ans quand j' encadrais en camp de vacances un groupe d' adolescents de la Compagnie Générale Transatlantique, puis tenté récemment en période de neige mais je n' ai pas dépassé l' antécime vu les conditions météo, puis en automne où j' ai fait demi tour pris par les orages !

 

- Dimanche 30 septembre 2018

 

- 7 h 30  Je me lève - Boulangerie et presse sont fermées à cet heure à Arêches, je descends donc à Beaufort !

- 9 h 05  Je suis stationné sur le parking du lac de St Guérin, il y a du monde (randonneurs, pêcheurs ...). Je me prépare pour aller randonner au Grand Mont ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée au Grand Mont

 

depuis le barrage de St Guérin   Arêches Beaufort   Savoie

 

 

 

- 9 h 15   Départ depuis le haut du parking du lac de St Guérin, le temps est au beau, pour l' instant je suis seul à marcher en direction du Grand Mont. Troisième tentative en deux ans pour effectuer cette randonnée déjà faite il y a près de 40 ans quand j' encadrais des camps de vacances pour adolescents ! Après avoir traversé la forêt de Marlhonais en passant au dessus du lac de St guérin, je débouche au dessus de la partie boisée pour atteindre les chalets des Rognoux. La montée s' est faite en sous bois  par un sentier tracé en larges lacets, je suis à présent au niveau des alpages, le Grand Mont est en vue mais encore loin ! Personne en vue, je suis pour l' instant seul à monter en direction des chalets des  Rognoux  que je rejoins  après 1 h 30 de marche.

-  je continue en direction du col de la Forclaz par une grimpette soutenue, toujours en lacets. Je me rapproche des sommets et je chemine sous les installations des remontées mécaniques de la station de ski d' Arêches Beaufort.Vers le col, le alpages sont envahis par des champs de "brimbelles" (Myrtilles), une petite dégustation, coupe soif s'impose !

- 12 h 00  J' atteins le col de la Forclaz en 2 h 50, je vais à présent poursuivre la montée sur la droite pour rejoindre les pentes du Grand Mont. Je suis à présent dans un univers totalement minéral ! 

Ajouter un commentaire