DU JURA au VERCORS Septembre 2018

Du JURA au VERCORS

Randonnées

 

Septembre 2018

 

Jeudi 27 Septembre 2018

 

- 12 h 00  Départ en direction du Jura 

- 15 h 45  Je suis stationné à Ménétrux en Joux sur la D 39 dans le département du Jura, juste à l' entrée du village sur un parking aménagé pour les touristes. Je pars faire à pied le repérage des départs de sentiers qui permettent de rejoindre les cascades du hérisson en permettant de les visiter en circuit randonnée. ce sera pour demain ! Je complète ma préparation en faisant un petit circuit en voiture qu va m' amener à l' extrémité du circuit à hauteur de Ilay et la cascade du Saut Girard. J' observe le fond du vallon depuis une passerelle aménagée dans le vide, sensation assurée !

- Puis je repars à l' autre extrémité en rejoignant le début du vallon des cascades à la Maison des cascades ! Apparemment le parking est payant en saison estivale ! Il y a aujourd'hui pas mal de monde et pas mal de camping cars stationnant en dehors du camping (fermé !). Je suis parti à pied dans la première partie de la visite des cascades partie aval, et j' ai repéré le sentier qui descend de Ménétrux, celui que j' emprunterai demain ! Je remonte ensuite camper au village et je  prépare  mon sac à dos de  randonnée.

 

Vendredi 28 Septembre 2018

 

- 7 h 50  Je me lève, 10° extérieur, beau temps, je déjeune puis je pars en randonnée. Les deux chevaux du parc contigu viennent me saluer ... sympa ou intéressés par ce que peux leur donner ?

Randonnée les Cascades du Hérisson en circuit

 

depuis Ménétrux-en-Joux

 

 

 

 

Randonnee en circuit cascades du herisson depuis menetrux en joux

 

- 8 h 30  De Ménérux, je pars en direction des cascades en descendant le GR 559 dit "Echappée jurassienne" pur rejoindre le cours d' eau du Hérisson et la Maison des Cascades. La descente se fait par un large chemin empierré et en sous bois, il est assez pentu (rampe) et donc rectiligne (sans doute raide et dur à la remontée).

- 9 h 10  En 40 '  je suis à la maison des cascades en prolongement du camping. Petite visite rapide et lecture des pancartes d' informations, sans oublier une petit passage aux sanitaires (bon état). Je prends ensuite le sentier en direction de la cascade de l' Eventail et je passe ainsi sans trop le voir sous le belvédère de l' Eventail que je retrouverai tout à l' heure par le haut ! La cascade de l' Eventail doit être très spectaculaire en hautes eaux, aujourd'hui l' éventail fait un peu relâche et l' écoulement d' eau est peu important mais reste esthétiquement remarquable ! Je vais donc remonter les cascades et les sauts les uns après les autres jusqu' au dernier, le saut Girard ! Très beau sentier aménagé avec des escaliers, des passerelles métalliques, des escaliers maçonnés, des passages sur  grille ... Très peu de monde à cette heure sur le parcours !

- Après être monté au dessus de la cascade de l' Eventail, je profite d' un magnifique contre jour pour faire des photos depuis la nappe d'eau précédant la chute ! 65 m de chute ! C 'est la première des 7 cascades ou sauts que je vais rencontrer jusqu' au terminus. Elles sont alimentées depuis le dessus par deux ruisseaux qui prennent source dans les lacs d' Ilay et de Bonlieu. Le parcours montant fait 3,7 km pour 255 m de dénivelé ! En aller et retour, le parcours fait 7,5 km tout au long du Hérisson et se parcourt en 3 h 30 environ. Les cascades sont faiblement alimentées, elles sont donc sans doute moins spectaculaires qu' en hautes eaux ! L' aspect esthétique reste cependant remarquable, le cadre naturel est envoûtant !

- je commence à rencontrer quelques randonneurs qui eux descendent ! Je randonne cependant au calme, d'une manière relaxante malgré la montée qui nécessite un peu d' effort. J' essayerai de refaire cette randonnée au printemps quand les cascades débordent ! je vais ainsi découvrir les différents sauts et cascade (Le Grand Saut (60m), Le Gour Bleu, Château Garnier, saut de la Forge, Moulin Jeunet, et enfin le saut Girard, ultime cascade de la ballade ! (35 m). Le parcours est parfaitement aménagé pour le randonneur, juste avant d' arriver à saut Girard, juste sous une petite voûte, les visiteurs ont patiemment construit des petites sculptures en cailloux, du meilleur effet!

- Depuis le Saut Girard, on peut remonter en direction de la route pour aller faire un tour sur la passerelle belvédère installée au dessus du vide ! Pour ma part  je vais faire demi tour et revenir vers Ménétrux par le haut des cascades avec un passage au belvédère de l' Eventail. Je redescends donc jusque Château Garnier pour prendre une sente à droite en direction de Ménétrux. Peu avant je vais croiser un groupe de randonneurs ... ça devient un peu ma hantise en randonnée ... 40 randonneurs qui bavardent ... ne cessent pas leur conversation quand ils nous croisent, s' esclaffent ... jouent du bâton comme d' un instrument à bruit ! ... on les entend venir de très loin ... et on les entendra encore longtemps hélàs ! Dans ces conditions, peu de chance d' apercevoir ou de rencontrer la faune autochtone !

- Le chemin se poursuit longuement en forêt en gagnant petit à petit de la hauteur, jusqu' à atteindre la route qui ramène à Ménétrux. Le chemin suit alors la route en parallèle en épousant le relief (ça monte et ça descend !), il se rapprochera petit à petit de la falaise, au moment ou on passe au niveau de la cascade de l' Eventail. Beau point de vue sur la cascade et la maison des cascades en contrebas !

- Le belvédère quitté, le chemin se rapproche de la route puis la traverse avant de nous mener à Ménétrux, où l' on arrive par les hauteurs au dessus de la charmante chapelle du village

- 13 h 30  Je suis revenu à mon point de départ après 10,8 km de randonnée en 4 h 45 et 290 m de dénivelé. Très beau circuit de rando, que l' on peut faire de multiples façons une fois que l' on connait bien la géographie des lieux; Le soleil m' accompagné tout le long de la ballade, et quand le sentier quittait la forêt ( c' est rare), une légère brise rafraîchissante venait calmer les ardeurs du soleil !

 

- 13 h 30  Retour au parking sous le soleil !

- 15 h 00  Départ direction Frontenex au dessus de Faverges (Lac d' Annecy).

- Pfui !!! Ce sera Duingt,  j' y stationne pour la nuit ! 

 

Samedi 29 septembre 2018

 

- 8 h 00   13° extérieur, il fait beau temps ! Je pars enfin en direction de Frontenex pour effectuer la randonnée de la dent de Cons dans les Bauges. Deux heures plus tard, après avoir tourné en vain  dans les rues de Frontenex pour trouver le départ vers la dent de Cons, je m' aperçois que ce diable de GPS m' a envoyé à la ville de Frontenex, alors qu il fallait se rendre au hameau de Frontenex, commune de Faverges ! Je suis pourtant averti des limites et des excès de l' utilisation aveugle du GPS, mais je me suis encore fait prendre ! Je retourne donc en direction de Faverges en remontant le col de Tamiè que j' ai descendu tout à l' heure !

- 11 h 00   Enfin stationné au bon endroit, sur le petit parking de l' Ecole du hameau, je me décide de faire la Dent de Cons par la voie directe, sans faire la traversée depuis les crêtes partent du sommet de la Belle Etoile.  

 

 

Randonnée La Dent de Cons

 

depuis Frontenex ( Hameau de Faverges)

 

 

Randonnee dent de cons depuis le hameau de frontenex faverges

 

- 11 h 30  Dans le petit hameau de Frontenex, j' ai un peu de mal à m' orienter et à trouver la direction du Planet qui me permettra de rejoindre rejoindre le sommet de la Dent de Cons directement. J' ai fini par demander mon chemin à une dame et sa fille, qui non seulement m'on indiqué la direction du Planet, mais en plus avec le petit raccourci pratique qui va avec !

- En une heure, à pied, je rejoins le parking du Planet. Ensuite je dois faire face à une montée abrupte en forêt par un chemin forestier tracé presque d' une manière rectiligne dans le sens vertical (débardage). Ce sera un peu pénible !

- 14 h 00  Après  déjà 2 h 45 de marche et une petite erreur de parcours, j' atteins la cabane des Gardes. En effet, Juste sous la cabane, j' ai poursuivi sur la droite le sentier qui file en transversale sous la crête, annoncé comme dangereux par une pancarte ! Il franchit effectivement deux ou trois seuils et torrent certes à sec, mais assez exposés. C' est sans doute une sente de chasseurs ... commençant à avoir quelques doutes sur l' itinéraire, j' ai consulté mon application Iphigénie, qui m' a confirmé que j' avais dépassé sans le voir le chalet des Gardes, j' ai donc fait demi tour ! Petit arrêt repos à la cabane !

-  14 h 20  Je repars vers la dent de Cons ! Longue montée en lacets, d' abord en sous bois, puis en pente herbeuse assez prononcée ! Le sentier est bien tracé et les bâtons sont très utiles. je croise un trio de randonneurs qui me souhaite bon courage pour la suite  car ils pensent que je vais parcourir la crête qu'ils viennent de faire ! Apparemment elle les a impressionné ! Je vais ainsi rejoindre la crête, croisé le sentier de crête qui vient de la Belle Etoile et partir sur la gauche pur rejoindre le sommet de la dent de Cons. Sentier facile d' accès, pas de câbles (ils sont avant la Dent de Cons du côté de la Belle etoile).

- 16 h 15  je suis au sommet de la dent de Cons après 4 h 45 de montée depuis Frontenex. Superbe vue depuis le sommet à 360 °, les nuages blancs, les bancs brumeux et le soleil emmitouflent les Bauges et créent une lumière envoûtante ! Je distingue à peine le lac d' Annecy dans la brume, la Tournette et le Parmelan se détachent par contre très nettement ! Un peu après, le pic du Jallouvre et le Mont Charvin se distinguent et précédent le massif du Mont Blanc ! Ensuite on découre les sommets de la Chartreuse, notamment le Granier. On termine par les Bauges, la Dent d' Arclusaz, Chaurionde, la pointe de la sambuy, l' Arcalod et enfin le Trélod ! Je profite un peu de l' ambiance, puis je redescends vers le village !

- En 1 h 30, je serai de retour à la cabane des gardes et après 2 h 30 de descente, je serai de retour à Frontenex. Belle montée assez éprouvante pour 8 h 15 de randonnée aller et retour, 14,4 km et 1300 m de dénivelé. La prochaine fois, je ferai le parcours des crêtes depuis la Belle Etoile avec un départ au Collet de Tamié.

 

​- 19 h 30  Après 2 h 30 de descente, je suis de retour à la voiture à Frontenex. Je vais aller stationner à Arêches Beaufort.

- 20 h 30  Je suis stationné à Arêches. Demain je compte refaire, enfin(*) , le sommet du Grand mont en randonnée en partant du Lac de St Guérin, si je ne suis pas trop en méforme (genoux, ampoules !?)

(*) Grand Mont fait une première fois il y a un peu plus de 45 ans quand j' encadrais en camp de vacances un groupe d' adolescents de la Compagnie Générale Transatlantique, puis tenté récemment en période de neige mais je n' ai pas dépassé l' antécime vu les conditions météo, puis en automne où j' ai fait demi tour pris par les orages !

 

Dimanche 30 septembre 2018

 

- 7 h 30  Je me lève - Boulangerie et presse sont fermées à cet heure à Arêches, je descends donc à Beaufort !

- 9 h 05  Je suis stationné sur le parking du lac de St Guérin, il y a du monde (randonneurs, pêcheurs ...). Je me prépare pour aller randonner au Grand Mont ! 

 

Randonnée au Grand Mont

 

depuis le barrage de St Guérin   Arêches Beaufort   Savoie

 

 

- 9 h 15   Départ depuis le haut du parking du lac de St Guérin, le temps est au beau, pour l' instant je suis seul à marcher en direction du Grand Mont. Troisième tentative en deux ans pour effectuer cette randonnée déjà faite il y a près de 40 ans quand j' encadrais des camps de vacances pour adolescents ! Après avoir traversé la forêt de Marlhonais en passant au dessus du lac de St Guérin, je débouche au dessus de la partie boisée pour atteindre les chalets des Rognoux. La montée s' est faite en sous bois  par un sentier tracé en larges lacets, je suis à présent au niveau des alpages, le Grand Mont est en vue mais encore loin ! Personne en vue, je suis pour l' instant seul à monter en direction des chalets des  Rognoux  que je rejoins  après 1 h 30 de marche.

-  je continue en direction du col de la Forclaz par une grimpette soutenue, toujours en lacets. Je me rapproche des sommets et je chemine sous les installations des remontées mécaniques de la station de ski d' Arêches Beaufort.Vers le col, le alpages sont envahis par des champs de "brimbelles" (Myrtilles), une petite dégustation, coupe soif s'impose !

- 12 h 00  J' atteins le col de la Forclaz en 2 h 50, je vais à présent poursuivre la montée sur la droite pour rejoindre les pentes du Grand MontJe suis à présent dans un univers totalement minéral ! Les souvenirs de la montée avec les "cadets" de la Compagnie Générale Transatlantique reviennent à mon esprit, ces jeunes ados à l' époque un peu rétifs à l' effort de grimpe, s' étaient enthousiasmés et passionnés à casser les pierres de cet immense univers minéral pour extraire les cristaux et quartz ... c' était la course aux trouvailles et aux merveilles ! Ce jour là on était montés au sommet sans qu'ils s' en aperçoivent !!!

- Peu après le col , c' est donc une montée essentiellement au milieu des pierres, cailloux,rochers ...il  faut un peu être attentif à l' itinéraire, donc aux cairns ! A vue je suis toujours seul apparemment dans la montée ! Ah au fait, je suis monté en sandales de marche (!) et je suis toujours aussi à l' aise dans ces nus pieds à semelle vibram ! J' ai tout de même par précaution, mes chaussures de marche traditionnelles dans le sac à dos ! En montant tout droit dans ce paysage rocheux, je vais rejoindre ce que j' appelle peut être à tort l' antécime du Grand Mond Mont ... un sommet minéral pelé culminant à 2553 m et dominant les lacs de la Tempête, que j' avais déjà parcouru dans la neige lors d'une randonnée depuis le col de la Louze. Là je vais me retrouver tout d' un coup au milieu d' un groupe de randonneurs qui piquent niquent en contrebas à l' abri du vent, je n' étais donc pas seul !

- Je redescends ce petit pré-sommet , pour attaquer la montée finale du Grand Mont dont on aperçoit la croix et les "antennes" qu' au dernier moment ! La montée en est encore plus longue !

- 13 h 35   Après 3 h 50 de montée et une petite variante à l"antécime" je suis au sommet du Grand Mont ! La vue est à 360° et pratiquement tous les sommets et chaînes de Alpes se découvrent même si les nuages les recouvrent en partie ! Grande Motte, pointe de la Grande Casse, Dent Parrachée et glaciers de la Vanoise, Barre des Ecrins, la Meîje, le Râteau, la Chartreuse et le Mont Granier, le massif des Aravis et bien sûr le Mont Blanc, sans oublier là tout près, juste en face des antennes la Pierra Menta  ! Voilà, à ma troisième tentative, j' ai réussi à gravir le Grand Mont pour la seconde fois dans mon existence ! Je reviendrai !

- Pour mon retour, je vais prendre l' itinéraire classique de montée, que j' avais un peu abandonné à l' aller pour aller admirer les lacs de la Tempête !  J' effectue une descente tranquille toujours en nus pieds et donc avec une allure légère ! En un peu moins de deux heures, j' ai rejoint le chalet des Rognoux du bas et je m' arrête pour casser une croûte ! Le ciel se couvre petit à petit et de lourds nuages noirs se montrent menaçants ! J' espère éviter le déluge ! Je repars donc rapidement des chalets en direction du lac de St Guérin.

- 17 h 30    (8 h 15 de randonnée) Je suis revenu au parking, en partie sous la pluie qui a commencé à tomber ! A peine à l' abri dans mon véhicule, ça tombe à seaux ! C 'est un orage ! J' ai bien fait d' accélérer le pas dans la descente vers le lac ! 14 km parcourus pour 1140 m de dénivelé, belle randonnée, que je referai à ski de randonnée un des ces prochains hiver  !

 

- 18 h 00  Je redescends du barrage jusque Arêches où je stationnerai pour la nuit. Peut être journée repos pour demain et réflexion pour la suite du programme ! 

- 20 h 00  La pluie a cessé ! Le temps s' améliorera peut être pour demain ?

 

Lundi 1 octobre 2018

- 8 h 30  Je me lève, 8° extérieur, j' ai eu un peu froid cette nuit , les boutiques sont toujours fermées à Arêches, je vais donc descendre à Beaufort pour faire quelques courses !

- 9 h 45  Je suis à Beaufort, après avoir fait mes achats, je passe a à l' office de tourisme me renseigner sur les possibilités de faire du ski de randonnée cet hiver, sur des itinéraires balisés et sécurisés à Arêches. Il s' avère qu' il existe trois itinéraires balisés dont un du côté du col de la Forclaz en direction du Grand Mont ! Super ! Le ciel est toujours couvert sans être menaçant ! 

- 11 h 30  De Beaufort, je suis allé au super U  de Villard sur Doron faire des courses plus conséquentes pour la fin de ma vadrouille. Ensuite je prends la direction du vercors !

- 16 h 30  Je suis stationné à Chichilianne en face du gite et juste sous l' église. Il pleuvote toujours, je n' ai plus qu' à attendre le retour du soleil ! Une amélioration du temps est prévue pour demain? Je télécharge des itinéraires de randonnées autour du Mont Aiguille, objectif sportif envisagé déjà depuis quelques années et pas encore réalisé.

- 20 h 30  La pluie a cessé, il fait cependant un peu frisquet. Un peu plus tard au moment du coucher, il pleut de nouveau et surtout le vent souffle par rafale ... changement de temps ? ... ou aggravation ?

 

Mardi 2 octobre 2018

 

-  4° à l' extérieur, Le ciel est presque dégagé, j'aperçois le Mont AIguille au dessus du toit des maisons du village ! Je prépare donc le randonneur pour aller faire le tour de Mont Aiguille !

Circuit randonnée autour du Mont Aiguille

 

depuis Chichilianne    Isère

 

 

Circuit randonnee tour du mont aiguille depuis chichilianne

 

- 8 h 00  Départ du randonneur !    le ciel est presque dégagé, j' aperçois le Mont Aiguille qui dépasse des toits du village ! Le cheminement pour sortir du village et rejoindre La Richardière est un peu "tortueux", pour ne pas emprunter les petites routes, le sentier nous fait faire des tours et des contours.

- 9 h 15  En un peu plus d' une heure, je suis à La Richardière par un itinéraire donc difficile à comprendre, je viens de passer par un petit vallon encaissé en ayant l' impression de partir à l' opposé de ma direction ... à moins que cela ne soit que pour nous permettre de visiter un élevage de cochons que je viens de longer ! ... Le tout sous le regard attentionné du Mont Aiguille !

- 11 h 00  Je suis au col de l' Aupet juste au pied du Mont Aiguille. Le chemin jusque là a commencé par un large chemin carrossable, puis un sentier en lacets et en forêt ... long ... long ! J' ai croisé un groupe de randonneurs qui descendait ... bruyants ... bruyants ! Au fur et à mesure de la montée, je "rattrape" le froid, en même temps qu'un peu de brise ... la neige tombée cette nuit est encore accrochée à la végétation ! J' ai du mal à écrire le carnet d' activités, les doigts sont engourdis ! Pas de grimpeurs dans l' Aiguille, dommage j' aurais bien voulu en apercevoir ! Le vent venant du nord souffle de plus en plus fort ! Heureusement le soleil qui s'installe réchauffe l' atmosphère. Je passe au ras de la base rocheuse du Mont Aiguille avant de redescendre de l' autre côté versant sous le Grand Veymont.

- De nouveau je retrouve une descente en lacets et en forêt. J' ai sorti les bâtons pour amortir le pas dans la descente. Un peu plus bas, je retrouve une route forestière juste après une descente casse pattes rectiligne ! 

- 13 h 20   Après  5 h 10 de randonnée depuis le départ, je suis chez "Coffe" après les Granges et le parc aventure. Depuis le lieu dit "sous la cascade de la Pisse", je suis sur une route forestière relativement apaisante ! Parvenu "aux Pellas ", je casse une croûte tout en admirant le Grand Veymont qui fait face au Mont Aiguille.

- La suite nécessite de nouveau que je m' emploie pour atteindre le col des Pellas par une montée sévère ! Au col je re-croise le groupe de randonneurs bruyants du matin ... ils se sont calmés ! Ensuite, alors que j' ai fait les trois quarts du tour du Mont Aiguille, commence une longue descente (10 km) pour rejoindre Chichilianne. J' entame la descente en compagnie d'une cavalière venue chercher deux chevaux au pré non loin de la cabane des Charbonniers . C 'est de ce côté que l' Aiguille est la plus acérée ! Elle a un peu des allures de Cervin !

- Je vais passer par les hameaux de Trézanne et Ruthière en passant de multiples bosses. J' ai trouvé ce dernier tiers autour du Mont Aiguille très long ! J 'en ai plein les pattes ! 

- 17 h 15   Et 9 h 05 de crapahute, je suis revenu à Chichilianne  ! 21 km parcourus pour 900 m de dénivelé environ.  Très belle randonnée ... en compagnie du Mont Aiguille, omniprésent tout le long de la vadrouille ! 

 

- 17 h 30  Revenu à Chichilianne, je repars en voiture en direction de Clelles, puis Mens. Je suis à la recherche d' une boulangerie et d' une presse ouverte.

- 18 h 45  Courses faites, je stationne pour la nuit à Clelles sur le parking des écoles. Parking isolé qui me permet de faire tourner le moteur pour recharger ma batterie auxiliaire.

 

Mercredi 3 octobre 2018

 

- 7 h 45    7° à l' extérieur, Beau temps affiché ! Je prépare le randonneur pour monter depuis Chichilanne vers le Pas de l' Aiguille et ensuite arpenter une partie du plateau du Vercors !

-

 

Circuit Randonnée Pas de l' Aiguille et Pas de l' Essaure

 

depuis Chichilianne  Isère

 

 

 

Randonnee pas de l aiguille pas de l essaure depuis chichilianne

 

 

- 9 h 00  Départ de Chichilianne en direction du Pas de l' Aiguille. Je prends la même direction qu' hier quand j' ai fait le tour du Mont Aiguille, mais cette fois ci je vais au plus court en restant sur la route ! Je passe  Donnière et Richardière et je rejoins le foyer de ski où une certaine animation commence à s'observer ... les randonneurs et visiteurs arrivent ! C 'est à cet endroit que je prends la direction du pas de l' Aiguille, sur la gauche, abandonnant l' itinéraire du col de l' Aupet sur la droite. Je suis sur un large chemin carrossable qui mène à un premier monument au lieu dit "les Fourchaux"  lieu de mémoire de la résistance en Vercors. Je prends ensuite à droite une piste qui s' engage en forêt (balisage jaune) et commence alors une ascension soutenue ! Il va y avoir 400 m de dénivelé à franchir ! Après une première partie en sous bois, le sentier est à présent à découvert ! Belle montée dans la rocaille et splendide décor minéral naturel dans les 500 derniers mètres de la montée, sous la croix du Pas  et avec l' omniprésence dominateur  du bloc rocheux du Mont Aiguille !

- 11 h 10 (2 h 00 de rando), je suis au pas de l' Aiguille, du moins sur la plate forme où est érigé une croix en bois, juste en face du Mont Aiguille. La vue et le moment sont assez impressionnants ! La suite se fait en direction du plateau pour rejoindre le Monument de la Résistance ! Grand moment d' émotion et d' admiration pour ces combattants de la liberté ! Je marche ensuite en direction d'un refuge (?) où quelques randonneurs mangent leur casse croûte, je laisserai le refuge sur la droite pour atteindre le refuge de Chaumailloux situé quelques centaines de mètres plus haut. Il est en re-construction, de l' ancien refuge il ne reste que l' ancienne pancarte et quelques débris de bois fumants ... Les constructeurs aménageurs s' affairent, le toit commence à se mettre en place !

- Un peu plus haut, alors que je marche en direction du Pas de la Chévrerie, je fais un arrêt casse croûte. Un petit vent frais souffle sur le plateau presque désertique ... j' apercevrai un randonneur dans le lointain, mais il est 500 m plus bas ! je vais ensuite continuer sur les bords du plateau puis un peu plus à l' intérieur une marche tranquille au milieu d' un paysage tantôt fait de prairies, tantôt animé par les reliefs karstiques qui émergent de ci de là !  A cette époque de l' année, il n'y a plus beaucoup d'activités pastorales et touristiques. Seules les marmottes nombreuses sur cette partie du plateau mettent encore un peu d' animation à mon passage ! Je vais tout de même croisé quelques randonneurs qui eux montent vers le pas de l' Aiguille. A la bergerie de Chamousset, il n' y a plus personne, seul un 4x4 semble indiquer qu'un autochtone s' affaire encore sur le plateau ! Passé le col du Creuson, je commence à descendre le vallon de Combau en direction du refuge de l' Essaure. Je vais y faire une petite viste, il est aménagé sommairement mais bénéficie de tout le nécessaire pour remplir son rôle de refuge (sauf l' eau !) (porte solide à deux battants pour faciliter l' accès quant il il y a de la neige, petit poële à bois, table et bancs et une petite pièce avec un parquet pour dormir !).

- 15 h 15   Cela fait 6 h 00 que je randonne depuis Chichilianne,  agréable randonnée déambulatoire sur le plateau du vercors et au milieu des lapiaz ! Quelques grottes, des marmottes, quelques randonneurs qui cherchent ... une vue ! ... l' ambiance est tranquille et bucolique même s' il n' y a plus de troupeaux.

- Je quitte le refuge pour reprendre la direction du Pas de l' Essaure. Je vise le bord du plateau côté Chichilianne et illusion d' optique, en m' élevant vers la crête, le petit plateau qui orne le Mont Aiguille émerge à l' horizon laissant penser que le  plateau mère  du Vercors rejoint le "bout de rocher" témoin de l' Aiguille !

- Au pas de l' Essaure (sans difficulté), la descente va être rapide par un chemin en lacets dans une pente en éboulis !  La suite va me sembler interminable (fatigue oblige !) en sous bois, jusqu'à rejoindre le village de Chichilianne.

- 17 h 45  Après 8 h 30 de randonnée, je boucle le circuit ! 17 km parcourus et 840 m de dénivelé. Belle vadrouille ! 

 

-  Je range le plus gros de mon équipement de randonnée,  je me change puis je retourne à Clelles stationner pour la nuit, l' endroit est calme !

- 19 h 00  Je suis stationné sur le parking de l' école, la fatigue aidant, je fais une micro sieste avant de manger ! 

- 22 h 00   Après le repas et la lecture des journaux, je me couche ... fatigué ... et je ne tarde pas à m' endormir ! 

 

Jeudi 4 octobre 2018 

 

- 8 h 00  13°  extérieur, bien dormi je fais mes courses du matin, puis je prends la direction du col du Rousset où je compte faire une randonnée "d'investigation" sur le plateau du côté du Pas des Escondus, investigation pour de futurs itinéraires de randonnées à ski !

- 11 h 00   Je suis stationné à la station de ski du col du Rousset sur le grand parking extérieur, apparement il n' est plus possible de stationner comme il y a quelque temps au coeur même de la micro station. Je vais un peu à la pêche aux informations pour voir si il existe des indications d' itinéraires de randonnée à pied ou à ski.

-  11 h 30  Je suis monté en voiture en haut de la station, sur le plateau de Beurre. Je stationne sur un autre grand parking, il y a du monde ! Je prépare le randonneur !

 

Circuit Randonnée Plateau de Beure / Pas de l' Echelette

 

depuis Col du Rousset    Drôme

 

 

Circuit randonnee pas de l echelette depuis col du rousset

 

 

- 11 h 45    Stationné sur le grand parking en bout de route en direction du plateau de Beure, je prépare le randonneur et je pars pour une ballade découverte du plateau avec repérage des itinéraires possibles en ski de randonné pour un prochain hiver ! Quelques randonneurs sont stationnés sur le parking. La montée jusque la cabane des ours se fait en sous bois, montée soutenue mais sans difficulté ! En 20 ' je suis au chalet privé des ours, la cabane est fermée. Je poursuis en direction du plateau et du pas des Econdus. Il y a encore un troupeau de moutons en estive sur les pistes de ski.

- 12 h 30   En 45' je suis sur le plateau au lieu dit le Belvédère, superbe point de vue sur le pas de l' Echelette, le Grand Veymont, la Combe Male. Je poursuis en direction du pas des Econdus en passant au dessus de la cabane de Combe Male. Satisfait des repérages sur les itinéraires qui mènent à Pré Peyret et en direction du petit et du grand Veymont, je rebrousse chemin en tirant à gauche vers l' itinéraire de crête qui va m' amener au pas de l' Echelette. Point de vue magnifique sur les rochers de Plautret et les multiples combes sous le plateau de Beure. Sans voir le Mont Aiguille, je repère à la carte l' itinéraire qui mène au pas de l' Aiguille, je ne suis pas loin !

- 13 h 15 après 1 h 30 de ballade, je suis au pas de l' Echelette, j ai maintenant une vue vertigineuse en bordure de falaise et et une belle vue plongeante sur le domaine de ski du col de Rousset ! Je retrouve de nombreux randonneurs sur le sommet du plateau contrastant avec l' impression de "no mans land" du pas des Econdus. Je redescends en direction du parking de Beure en cheminant au travers des pistes de ski et en évitant le troupeau de moutons et ses patous (bien calmes et passifs !). 

- 14 h 50  Après 3 h 00 de randonnée, je suis de retour au parking. 9,5 km parcourus pour 420 m de dénivelé. Belle ballade, reposante et décontractante notamment sur les crêtes, à refaire en ski de randonnée un prochain hiver si pas de brouillard ! Le troupeau de moutons redescend vers la bergerie (?) conduit par un jeune chien alerte et précis au milieu de 4 patous amorphes !

 

- 16h 00   Sitôt revenu au parking, je repars en direction de St Pierre en Chartreuse en Savoie. Je vais y passer la nuit !

 

Vendredi 5 octobre 2018 

 

- 8 h 00  8° extérieur, beau temps ! Après les courses du matin, je monte à la station de ski des Déserts au dessus d' Entremont le Vieux peu après St Pierre d' Entremont.

- 10 h 00 Je suis sur le parking de la station de ski des Déserts. Je prépare le randonneur. Il y a déjà du monde et les voitures continuent d' arriver, je ne serai pas seul ! Le but de la randonnée d'aujourd'hui, c' est le Mont Outhéran, randonnée en circuit avec traversé du Mont dans son intégralité. 

Randonnée Mont Outhéran

 

Depuis la station de ski des Déserts au dessus d' Entremont le Vieux / Savoie

 

 

Circuit randonnee le mont outheran depuis le ts des bruyeres au dessus du village du desert ent

 

- 10 h 15   Depuis la station de ski "les Bruyères" au dessus d' Entremont le Vieux à proximité de Le Désert, je pars en randonnée vers les monts Outhéran. Plusieurs autres randonneurs se préparent, je ne serai pas seul ! La première partie de la montée va me prendre 40 ' et sera assez physique jusqu' au col du Grapillon ! Ensuite au col, je bifurque à droite en direction de la base des rochers du Mont Outhéran pour emprunter ensuite le pas du Cuert.

- Pour prendre la direction du Pas du Cuert, il faut se diriger vers la droite du rocher et dès que l' angle du rocher est passé, on découvre la paroi rocheuse qu'il va falloir gravir ! L' itinéraire se faufile entre balcons herbeux et blocs rocheux. L' exposition au vide se ressent assez rapidement et il faut monter d' un pas attentif ! Dévissage interdit ! Le rocher poli par les passages et l' érosion est assez glissant, il faut poser les mains de temps en temps ! Je vais franchir les 150 m de montée en une quinzaine de minutes.

 

 

- 15h 00  De retour au parking, je range le matériel de randonnée. C 'est la fin de la vadrouille pour cette fois, du Jura au Vercors, 6 activités pratiquées sur 9 journées dont trois de trajets. Ce fut une spéciale randonnées !

Ajouter un commentaire