LANGUEDOC-ROUSSILLON 11/2015

LANGUEDOC ROUSSILLON

Randonnées,Vélo de route

Via ferrata

Novembre 2015

 

Lundi 9 Novembre 2015

- 12 h 30  me voilà reparti pour une vadrouille dans le sud, direction le Languedoc - Roussillon ! Je me rends directement à Villefort en Lozère.

- 20 h 00 Passé par Le Puy, Langogne, je suis stationné à Villefort sur le parking de la gare, comme à mon habitude quand je viens dans la région. Il fait 17° à l' extérieur et le ciel est étoilé, la météo s' annonce bonne pour demain !

Mardi 10 Novembre 2015

- 7 h 30  Bien dormi dans ce coin très calme ! Le temps est au beau. Après le petit déjeuner, je prends la direction des Vans . Entre Villefort et Les Vans, je monte le col du mas de l' Ayre, ce qui me donne immédiatement l' idée d'y revenir pour le faire en vélo !  Puis après Les Vans,  je stationne au lieu dit "Les Borels" sur une aire de stationnement de camping car. Je suis alors à proximité des gorges du Chassezac, plus particulièrement de la presqu'île du Chassezac. Je vais y aller faire une randonnée en partie en circuit, l'autre partie en aller et retour.

- 9 h 30 Je prépare le randonneur pour une vadrouille assez longue !

 

Randonnée gorges du Chassézac, presqu'île de Casteljau

depuis Les Borels   Ardèche

Gorges du Chassézac

Gorges du Chassézac

Gorges du chassezac presqu ile de casteljau la corniche depuis les borels ardeche

Randonnée gorges du Chassézac   15 km / 7 h 45 / 620 m de dénivelé

- 10 h 00  Grand soleil quand je pars des Borels ! Après une traversée sympathique dans le petit hameau, je rejoins rapidement par la route D452 le camping du Mazet (15 ') et après être passé à sa hauteur, je traverse une première fois le Chassézac qui déjà par ses lumières et couleurs augure bien des magnifiques paysages que je vais rencontrer aujourd'hui ! Je remonte ensuite la route eu surplombant la magnifique rivière qui scintille au milieu des couleurs chaudes automnales. Je vais passer devant le village vacances du Casteljau (château), où j' irai faire une petite visite curieuse en tant qu'utilisateur régulier de l' organisme de vacances propriétaire ! Les oliviers alentours sont encore chargés de leur fruits et attendent la cueillette (?).

Le hameau des Borels Le Mazet Casteljau

Les Borels                                                      Le mazet                                                          Casteljau

 Parvenu sur le plateau (parking), je redescends sur la gauche de la route, en direction du Chassézac pour aller admirer le site  du cirque d' Endieu avec ses curieuses murailles constituée de strates empilées comme autant de briques " légo" ! Je suis alors de nouveau au bord du Chassézac que je vais suivre un petit moment avant de faire demi tour pour remonter au parking initial  dit parking de l' Agachon (le sentier continue en bordure de la rivière jusque Pontier, Asson mais je quitte les gorges !).

les Actinidias Cirque d' Endieu Cirque d' Endieu

Actinidias                                                        Cirque d' Endieu                                             Cirque d' Endieu

- 11 h 30  Je suis au parking de l' Agachon et je commence à chercher le sentier qui mène à la grotte des Barres et qui me permettra de nouveau de descendre au bord du Chassézac, mais cette fois de l' autre côté opposé de la la presqu'île ! Beaucoup d'effervescence sur le plateau de la presqu'île, car en plus des randonneurs venus en voiture, s'ajoutent de nombreuses classes venus pratiquer l' escalade sur les nombreux affleurements rocheux de la presqu'île ! en descendant, je passe d' ailleurs à côté d'une petite école d' escalade et petite surprise sur le chemin de la grotte des barres, je découvre une autre grotte à visiter, la grotte du renard ! Petite visité rapide, la galerie s' enfonce sous terre sur une quarantaine de mètres pour déboucher en pleine paroi au dessus des gorges du Chassézac ! La descente est possible, mais pas du tout recommandée par les aménageurs du sentier ! Je fais  donc demi tour pour poursuivre ma descente, cette fois ci en bordure des gorges. En route, une lucarne offre  une nouvelle vue sublime sur le Chassézac !

- 13 h 30 J' ai trouvé la grotte des Barres ... au pied des barres ! L' accès se fait par une faille ouverte qui se poursuit en diaclase dans les entrailles de la falaise.Des marches ont été taillées pour en faciliter l' accès , j' apprendrai un peu plus tard en discutant avec les grimpeurs qui utilisent la falaise, que la diaclase débouche dans la barre et que des ancrages ont été mis en place pour redescendre en rappel ! La diaclase très glissante m' empêche toute velléité de poursuivre la visite, compte tenu de mon équipement de randonneur ! 

Site d' escalade Grotte des barres Lucarne sur le Chassézac

site d' escalade des Barres                             Grotte des Barres                                           Lucarne sur le Chassézac

- Je fais donc demi tour et après une petite descente jusque au bord du Chassézac, je remonte de nouveau vers le parking de l' Agachou. (le sentier se poursuit en bordure de la rivière pour rejoindre le pont du camping du Mazet.

- Je suis remonté à hauteur de la petite école d' escalade où il y a toujours le groupe scolaire et j' ai pu m' adonner à une petite séance de recherche de mes ... lunettes ... dans les amoncellements de feuilles mortes ... j' ai eu de la chance car je ne m' étais aperçu de leur perte au moment de ma descente dans ce ressaut étroit qui précède le plateau et c' est en remontant et en constatant leur perte que j' ai supposé les avoir perdue à cet endroit un peu acrobatique !

- 14 h 15  J' en profite pour faire une petite pause casse croûte et pour soulager quelque peu mon mollet droit qui commence à crier grâce ! je ne me suis sans pas assez hydraté, car en fait il fait très chaud et je regrette de ne pas être en T shirt et short ! 

- 14 h 30  Je repars et après avoir traversé la route et croisé une autre école en train de faire une parcours vertical  aménagé dans les rochers émergents de l' Agachou, j' attaque ma troisième descente vers le Chassézac cette fois ci sur le versant opposé au sentier dit de la corniche que je rejoindrai un peu plus tard. La descente se fait dans un labyrinthe  de rochers aux formes diverses, la sente étant rendue glissante par les roches polies par les passages ! Toute la falaise est équipée pour la varappe ! ... et ça grimpe ! les funambules sont de sortie ! 

Belle arche Le Chassézac Le funambule

Belle arche                                                      Le Chassézac                                                 Le funambule

- 15 h 30  Je suis repassé sur le pont à hauteur du camping du Mazet et je remonte en direction du bois de Païolive par le sentier de la Corniche qui passe en bordure des falaises de Mazet. Magnifique parcours de corniche au dessus du Chassézac et exactement en face du circuit où j' étais plus tôt ce matin ! 

- Après avoir quitté le bord de la falaise, je marche en direction du carrefour des 3 Seigneurs, au milieu d' une partie du bois de Païolive. Beaucoup de rochers ruiniformes affleurent, dommage qu'ils soient peu à peu masqués par la végétation qui prend le dessus !

- Rejoints par trois vététistes aguerris qui se jouent des obstacles du sentier empierré , je reprends la direction des Borels en suivant une piste qui passe en parallèle de la corniche à travers bois et qui va me faire rejoindre après le Mazet la route D252.  

Le chassézac depuis la corniche Le chassézac depuis la corniche Les rochers ruiniformes de Païolive

Le chassézac depuis la corniche                    Le chassézac depuis la corniche                    Les rochers ruiniformes de Païolive

- 17 h 30  Je suis de retour sur le parking des Borels après 7 h 45 de vadrouille et 620 m de dénivelé pour 14 km parcourus !

-  Les gorges du Chassézac à hauteur de la presqu'île du Casteljau constituent un formidable terrain de randonnée aventure, dont les possibilités sont très nombreuses, le tout dans un décor majestueux ! A faire et refaire !

 

- Je me décide à rester pour la nuit sur le parking des Borels - Castejau qui dispose de toutes les commodités. Je vais profiter de ce moment avant le repas pour préparer un circuit vélo que je compte réaliser demain.

 

Mercredi 11 Novembre 2015

 

- 8 h 15   7°extérieur, beaucoup de brouillard dans un calme "enveloppant", je prends mon temps pour me mettre en route avant de préparer le cycliste ! Mon mollet droit est toujours douloureux, je compte donc "y aller molo" ! Depuis les Borels, je vais remonter vers le camp de vacances de Casteljau puis mettre le cap sur les Assions - Pied de Borne par la rive gauche du Chassezac, Villefort et retour à les Vans - Les Borels par le col du Mas d'  de l' Ayre repéré la veille en voiture.

 

 

 

Circuit vélo de route autour du Chassezac

 

Depuis Les Borels-Casteljau     Les Vans  Ardèche

Le Chassézac

 le Chassézac

Circuit velo de route autour des gorges du chassezac depuis les borels casteljau ardeche

- 10 h 00  le cycliste part du village dit "les Borels" (grand parking devant l' église - wc publics). Temps brumeux mais beau temps attendu ! Je commence par une bonne mise en jambe en rejoignant le pont qui passe sur le Chassézac au lieu dit le camping du Mazet, puis par la montée qui fait passer devant le centre de vacances du Casteljau. J' emprunte la route D452 et en cinq kilomètres de montées et de descentes courtes et alternées  j' arrive aux portes de "Les vans", charmante bourgade animée ! 

Le Chassézac au Mazet descente sur les Assions Arrivée aux Vans

Le chassézac au Mazet                                     Descente sur les Assions                                  Arrivée sur Les Vans

- A la sortie des Vans, je prends à droite la D113 en direction de Ste marguerite, je vais alors suivre une très agréable route en bordure du Chassézac avec des montées légères, sans qu'il y ait besoin de forcer ! De toute manière, la beauté des paysages m'incite à m' arrêter sans cesse pour photographier les coups de coeur et garnir la "boite à souvenir et à sensations" ! 

De nouveau le Chassézac Barrage hydro électrique belle boucle

De nouveau le Chassézac                                Barrage hydro électrique                                    les méandres du Chassézac

- Parvenu à Pied de Borne, je vais abandonner le vallon du Chassézac, pour remonter celui de l' Altier jusque Villefort.Je suis alors accompagné par intermittence (selon mes arrêts photos !) par deux vététistes (qui me rejoignent chaque fois que je m' arrête !). La montée est assez prononcée, et la descente sur Villefort sera la bienvenue ! 

ancienne mine de plomb Pied de Borne remontée sur Villefort

ancienne exploitation de plomb                          Pied de Borne                                                     En remontant vers Villefort

- je traverse Villefort assez rapidement pour remonter par une côte longue et soutenue jusque l'intersection avec le col du Mas de L'Ayre qui me ramènera aux Vans puis aux Borels.

- La montée du col du Mas de l' Ayre s' est faite assez aisément, le pourcentage ne doit pas dépasser les 5%

- Du col je plonge sur les Vans et je me décide à reprendre la route du matin qui passe par Chambonnas et les Assions pour remonter par la D452 jusqu'au Casteljau.

- 15 h 00 Retour aux Borels après 76 km, 3h50 de vélo et 1190 m de dénivelé. 

- Ce circuit vélo autour des gorges du Chassézac depuis Les Borels, est un circuit qui se fait en "pédalant avec les yeux" ! Ce fut une cure de paysages, un bain de couleurs en cette période automnale, je n' ai pas arrêté de prendre des photos ! Le vélo sportif est passé au second plan !

 

- 16 h 15  Après avoir mangé, je suis aller me stationner sur un des parking du Bois de Païolive, celui du départ du circuit de la Vierge. Je vais aller faire ce petit circuit court, annoncé comme très ludique

 

Circuit randonnée de la Vierge

 

Bois de Païolive     Les Vans  Ardèche

Une des nombreuses cavités du circuit de la Vierge dans le bois de Païolive

Une des nombreuses cavités du circuit de la Vierge dans le bois de Païolive

 

Randonnee circuit de la vierge bois de paiolive les vans ardeche

 

- Circuit randonnée assez facile qui se fait en une heure ou plus selon la façon de visiter, l' itinéraire est évident si on suit parfaitement les pancartes et indications. C' est un véritable labyrinthe où les enfants  s'amusont à coup sûr ! Attention il y a des accès marqués d' un X en rouge  compréhensibles pour les adultes  ,pas forcément pour les enfants qui jouent ! le bois de Païolive se caractérise par ses arbres (chênes blancs et chênes verts) et son paysage karstique fait de  tours,diaclases,grottes,cheminées,ponts constituants autant de sculptures minérales, labyrinthes ... l'imaginaire peut jouer à fond ! A faire en famille !

 

- 17 h 30  Je me mets en route vers une nouvelle destination, j' abandonne le Chassézac qui m' aura fait briller les yeux ! Je vise à terme Millau et la via ferrata du Boffi qui a été ré-aménagée cette année. En observant mon trajet, je m' aperçois que je passe non loin de Meyrueis et que j' ai en projet aussi, la visite de la grotte de Pujol dans les gorges de la Jonte. De toute façon, je n' y vais pas directement, je ferai donc étape en route !

- 18 h 30  Je suis stationné à St Ambroix dans le département du Gard, sur une place très calme. au centre ville

 

Jeudi 12 Novembre 2015

 

- 8 h 00  Je me lève, bien dormi ! 4° 5 extérieur cette nuit, il a fait frais !  Le beau temps est toujours annoncé. Après mes petites courses habituelles en  ville, je repars direction Meyrueis. Je passe par Florac et je m' arrête pour faire quelques photos de la via ferrata du Rochefort

La via ferrata du Rochefort vue depuis Florac

La via ferrata du Rochefort vue depuis Florac

 

- 11 h 45  Je suis stationné à Meyrueis sur la place de la Mairie comme à mon habitude quand je séjourne dans cettte charmante bourgade. Je mange tranquillement et après une petite sieste, je pars à la recherche de l' accès à la grotte du Pujol.

Meyrueis

Meyrueis

 

Randonnée spéléo à la grotte Henri Pujol

 

Meyrueis   Lozère

 

 

Randonnee speleo grotte de henri pujol gorges de la jonte meyrueis ardeche

- 13 h 00  Je pars depuis Meyrueis en direction des gorges de la Jonte à la recherche de la grotte de Pujol. Quelques kilomètres après Meyrueis  sur la D 996 qui va en direction de Peyreleau, je stationne sur la droite de la route à l' embranchement de l' ancienne route qui mène aux Horts en direction de Hyelzas. Je remonte l' ancienne route sur 200 m et je prends à droite le premier sentier qui monte raide vers la falaise ! ... un chien me rend visite   ... je me croyais seul ! c'est en fait un chien de chasse qui accompagne en éclaireur un habitant du coin qui fait des repérages ! Je poursuis ma montée,  Le sentier est bien apparent et ça monte tout droit !

les falaises qui abritent la grotte Henri Pujol dans les gorges de la Jonte

les falaises qui abritent la grotte Henri Pujol dans les gorges de la Jonte

La grimpette constitue un bon échauffement (!) avant la grotte et surtout une bonne mise en suée ! L' entrée de la grotte fait deux mètres de haut et est immanquable. Je n' aurai pas besoin d' équipement pour la visiter hormis casque et éclairage .

L' entrée de la grotte Henri Pujol

L' entrée de la grotte Henri Pujol

Dès l' entrée passée, je me retrouve dans des grands volumes avec beaucoup de blocs effondrés, comme dans un chaos. Pas beaucoup de concrétions  dans le début de cavité, seuls des "macaronis" sans doute récents tapissent par endroit le plafond. Par contre les rochers tombés sont hérissés de début de stalagmites, ce qui prouve que l' eau continue à suinter en abondance. Plus anciennes, de vieilles concrétions ternies garnissent les parois, notamment deux belles "cascades petrifièes"

- Plus au fond, il reste quelques "alcôves" bien concrètionnées avec quelques gours secs. La visite de la grotte se fait en descente permanente, et parvenu au plus bas, les passages se font plus étroits et après l' un d'eux, je pense être parvenu au fond de la grotte ! La petite salle où je me retrouve semble complètement obstruée  par les rochers tombés.

Petite

Petite "alcôve "concretionnée

- Je fais demi tour, et je remonte vers la surface en faisant l'investigation de tous les recoins et départs possibles, je ferai alors quelques jolies découverte de nouveaux "macaronis" et de quelques statues concrètionnées aux couleurs jaunâtres !

- Cette petite randonnée spéléo m' aura pris une heure trente et à la sortie je retrouve un soleil resplendissant et les couleurs d' or de la végétation qui recouvre la grotte ! 

 

- 17 h  je suis de nouveau stationné sur la place de la Mairie à Meyrueis et je vais y rester pour la nuit. les températures se rafraîchissent, 12° à l' extérieur, le baromètre dégringole ... Pluie ? 

 

Vendredi 13 novembre 2015

- 8 h 45 je me lève, il a fait froid cette nuit (2° extérieur). Le baromètre est remonté et le mauvais temps craint la veille ne se confirme pas ! tant mieux car je vais randonner aujourd'hui ! 

- 9 h 45  Je reprends la route des gorges de la Jonte jusque que Le Rozier Peyreleau où je vais faire un circuit randonnée à partir du rocher de Capluc.

- 10 h 40  Je suis stationné à Le Rozier et j' ai repéré le départ du sentier qui mène au renommé rocher de Capluc. Je prépare le randonneur

 

Randonnée en circuit " les corniches du Méjean" 

 

Depuis Le Rozier    Lozère

Randonnee en circuit rocher de capluc abbaye de st pons causse mejean vase de chine et sevres

- 11 h 00  Grand soleil, temps un peu frais, je me mets en route en direction du rocher de Capluc ! Je vais faire une randonnée qui après le rocher va me faire suivre d'abord les gorges du Tarn, puis après une remonté sur le Causse Méjean, je rejoindrai les gorges de la Jonte pour revenir à le Rozier !

- je sors du village du Rozier en prenant la direction du rocher du Capluc. l' itinéraire se fait d' abord dans les rues du village puis je coupe par une sente avant de remonter un long chemin route bétonnée assez raide ! Au bout de cette montée que je fais en compagnie d' un autre randonneur qui m' a rejoint, on se retrouve au pied du Capluc (625 m) qui abrite aussi son hameau, dont une ancienne chapelle romane, l'itinéraire  amène au belvédère sur le sommet du rocher qui fut aménagé en fort au XII°s.de là la vue s' étend sur le village, les gorges du Tarn et de la Jonte et les contreforts des Causses du Méjean qui bordent chacune des gorges. La partie terminale du rocher n' est accessible que par un sentier câblé, équipé d' échelle, le sommet est sécurisé par une bonne rambarde métallique ! Il faudra redescendre par le même itinéraire, il n' y a pas d' autre issue !

- 11 h 45 Parvenu au pied du rocher, je vais jeter un oeil au four à pain du hameau, puis je prends à gauche le sentier qui va me mener aux ruines de l' Ermitage de St Pons. Depuis Capluc, le sentier chemine sous les barres du Méjean et au dessus des gorges du Tarn. La ballade est rassénérante, au calme, sous la frondaison de la végétation  ... je ne vais pas tarder à m' arrêter pour casse crouter ! Attention le temps se couvre  ...

- 13 h 20  Je suis aux ruines de de l' ermitage de St Pons, juste après être passé par un passage en grotte, de part en part sur 50 m de longueur ! 

  • Les ruines de St Pons sont adossées au rocher en pied de falaise, sur  d'environ 120 mètres. Le bâti se composait d'un bâtiment à étage construit sous la voute de la  falaise qui en constituait une toiture naturelle. 
    - Selon Philippe Chambon (archéologue - ethnologue) " l'appellation d'ermitage ne se justifie par aucun texte historique". Les bâtiments seraient les vestiges d'une forteresse du moyen âge, jouxtant un hameau. . Après l'abandon de la forteresse et du hameau, seule l'église a  subsisté jusque vers la fin du 19° siècle.
  • Juste à côté du premier bâtiment et toujours contre la falaise,se trouve une deuxième construction à étages. Ce bâtiment abritait la chapelle.

- j' ai essayé de remonter directement sur le plateau du causse Méjean en poursuivant la trace le long de la falaise à partir de l' Ermitage mais c' est devenu à mon goût un peu trop escarpé et j' ai renoncé rapidement , pour reprendre le sentier initial qui croise peu de temps après un bon sentier remontant qui rejoint le Causse. 

-14 h 10 J' ai rejoint le GR et je prends l' option longue qui traverse le Causse Méjean en direction de Cassagnes  avant de rejoindre les corniches de la Jonte. Belle traversée très plaisante du plateau sur un large chemin forestier, au milieu des résineux, avant de rejoindre le bord des gorges de la Jonte.

- Belle vue sur les gorges de la Jonte au niveau du balcon du vertige !  A partir de là, le sentier serpente en corniche au dessus des gorges et va me ramener à Le Rozier par un itinéraire qui passe au milieu d' un festival minéral de rochers aux formes évocatrices à souhait !

- Le sentier des corniches est assez impressionnant, véritable balcon au dessus du vide des gorges de la Jonte ! Ballet incessant des Vautours qui veillent sur leur territoire ! (d'adoption !)... je trouve qu'il y en un peu ... beaucoup ! Quand ils ne volent pas, ce sont de véritables sentinelles juchées sur les promontoires rocheux ... imperturbables ! Après le balcon du vertige, le sentier s' éloigne un peu du vide pour passer par quelques rochers remarquables ( petit vase,arche,ballon de football ...) avant de parvenir à une descente caractéristique, le pas du Loup. Passage étroit qui conduit à un autre point de vue remarquable entre le Vase de Chine et le Vase de Sèvres.

- 16 h 00  J' ai passé les deux vases et une surprise " m' attendait " au second, des spécialistes de la slackline ont installé une ligne depuis la paroi rocheuse jusqu' au vase de Sêvres ! Malgré le vent assez fort, l' un d'entre eux s' essaie sur la ligne ! Spectacle garanti ! chutes  en prime ... bien retenues par leur longe ! 

- Je poursuis mon chemin en descente pour revenir sur le Rozier, le vent est maintenant assez établi et le jour commence à baisser. Encore pas mal de grimpeurs sur les rochers d' escalade juste avant le Capluc ! Des trailers "bavards" me rejoignent à peine essoufflés et disparaissent dans les nombreux contours du chemin ... je me sens tout d' un coup bien seul ! 

- Cette dernière partie du circuit est vraiment la plus spectaculaire, mais aussi la plus difficile car assez accidentée. J' achève mon circuit randonnée vers 18 h 00 avec le sentiment d' avoir fait un parcours remarquable et super intéressant, à mettre dans les "immanquables" de la randonnée !

- 7 h 00 de rando, 800 m de dénivelé, 11, 3 km !

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

 

- 18 h 00  Revenu de ma randonnée, je décide de camper à Le Rozier - Peyreleau pour cette nuit. j' en profite pour me préparer un bon repas du soir, car j' ai faim après cette bonne journée de ballade ! 

 

Samedi 14 novembre 2015

- 8 h 00  Je me lève, 5° extérieur, il fat grand soleil ! 

- 9 h 00  Je pars en direction de Montpellier le Vieux sur le Causse noir, non loin de. Je vais rMillauefaire la via ferrata du Boffi, car elle a été récemment prolongée et aménagée différemment !

- 9 h 45  Je m' engage sur la route forestière qui mène à la via ferrata du Boffi. 

 

 

La  via ferrata rénovée du Boffi  (2015) 

 

Millau   Aveyron

La première des tyroliennes du Boffi

 

La via ferrata en vidéo

 

71 topo boffi ouest

71 via ferrata boffi sud

 

 !  2015 :
Les deux vias ont été réaménagées . Une nouvelle face (Est) est exploitée pour rallonger le parcours avec entre autre une grande passerelle  et deux tyroliennes (75 et 90m).
La nouvelle grande passerelle (face Est) qui passe au dessus des parcours d'escalade est actuellement fermée (risque de chute de divers objets sur les grimpeurs) .Une voie de contournement existe.Fermeture annuelle du 15 mars au 15 juin maintenue.

- Depuis Millau, prendre la D110 direction Le Chaos de Montpellier le vieux, 11 km plus loin environ et 5 km avant Montpellier le vieux, prendre à droite une route forestière (panneau d' information sur la via ferrata à l' entrée). Aller jusqu"au bout de la route (barrière et parking via). Du parking, suivre le sentier qui mène aux falaises pendant au moins 25'. Sur la droite au bout du chemin et juste avant les falaises, un deuxième panneau d'information sur la via atteste qu'on est bien arrivé !

- La Via Ferrata est faite de deux itinéraires successifs.

- Première partie, classée facile

La via par la Passerelle du Gabelou ,puis un pont de singe et une désescalade. Une partie non câblée en descente raide mène de nouveau à la paroi. Commence alors une traversée avec du vide, suivi d'une remontée verticale et d'un ressaut qui mène à la séparation des deux parcours.(30 ')

- Deuxième partie, classée Difficile

Désescalade en léger dévers, traversée vertigineuse, déversante par endroit . Un grand filet (évitable) propose une remontée plein vide éprouvante et spectaculaire ! Un peu plus loin, remontée ludique en traversées successives qui se superposent (poutre, pont de singe,népalais) .On rejoint une grande passerelle en face sud (fermée en 2016).

- La suite de l' itinéraire rouge rejoint alors l' itinéraire facile ,et après la  remontée  d'un pilier légèrement déversant on arrive sur un  plateau en face sud qui donne accès à deux tyroliennes successives.

 

- 9 h 50  Je suis stationné sur le parking de la via ferrata du Boffi au milieu ... des chasseurs ... qui s'installent ! Apparemment ils ne vont pas en direction de la via ferrata !  En 25 ' je rejoins le départ de la via ferrta au bord du plateau qui domine la vallée de la Dourbie.C 'est la troisième fois que j' effectue cette via ferrata aérienne et je suis spécialement venu aujourd'hui car elle vient d'être prolongée sur sa façade sud et modifiée et complétée sur sa façade ouest !

panneau d'info en bordure de route

panneau d'info en bordure de route

long chemin d' accés après le parking - via du Boffi

Long chemin d' accès après le parking en direction de la via ferrata du Boffi

le panneau qui indique le départ du sentier d' accès à la via (sur la droite du panneau) -via du Boffi

le panneau qui indique le départ du sentier d' accès à la via (sur la droite du panneau) -via du Boffi

panneau d' info sur la faune volatile du Boffi

Panneau d' information sur la faune dans le périmètre du Boffi

démonstration de vol somptueuse !

Démonstration de vol somptueuse !

Début de la via du Boffi

Début de la via du Boffi

- Le parcours reste identique pour les deux tiers au parcours initial. Des agrès spécifiques (filet de 20 m) ont été rajouté en face ouest ainsi qu'un parcours ludique au dessus de la passerelle de la fin du parcours aérien initial (Passerelle,poutre,petit passage déversant, pont népalais). Ce qui caractérise cette via dans la face ouest, c'est toujours le vide omniprésent. Le filet de 20 m de hauteur augmente encore cette sensation, car le grimper face au vide est impressionnant et en plus assez sportif ! et ensuite il faut redescendre la partie escaladée pour reprendre la suite de la via ! 

l' annonce des deux parcours qui commencent et finissent par un parcours commun

l' annonce des deux parcours qui commencent et finissent par un parcours commun

la passerelle du Boffi

La première passerelle du Boffi

la descente sous la passerelle du Boffi

La descente sous la première passerelle du Boffi

Belles traversée vertigineuse dans la via du Boffi (Millau)

Belle traversée vertigineuse dans la via ferrata du Boffi

via du Boffi ...sensation de vide garanti !

Via ferrata du Boffi, sensation de vide garanti !

la partie commune du début se spare en deux, facile en haut,difficile en bas !

La via ferrata du Boffi se sépare en deux, en haut la via peu difficile, en bas la via difficile

le fameux filet de 20 m

le fameux filet de 20 m

Sur le premier pont de singe,après une remontée (via du Boffi)

 

Le nouvel aménagement ludique peu avant la grande passerelle

Le nouvel aménagement ludique peu avant la grande passerelle

- à la sortie de la face ouest, on arrive à hauteur de la  grande passerelle en pleine face sud. Elle est aujourd'hui (2015) fermée ( les premières traverses de bois ont été enlevées) en raison de chutes accidentelles d' objets transportés par les ferratistes sur les usagers qui passent sous cette dernière ! On utilise alors un itinéraire de contournement qui après avoir croisé l' arrivée de l' itinéraire peu difficile, mène à la fois à la sortie de la passerelle et aux deux tyroliennes (75 m et 90 m) nouvellement installées.La via ferrata se termine à la sortie de la seconde.

Petit rappel, valable pour la via ... aussi !

en haut du mur vertical (via du Boffi)

La nouvelle grande passerelle du Boffi

La nouvelle grande passerelle du Boffi

La première des tyroliennes du Boffi

La première des tyroliennes du Boffi

- Bel aménagement qui rend le parcours très difficile (pour le filet). La via ferrata du Boffi reste un itinéraire très aérien, plus ludique, et avec deux tyroliennes faciles.J' ai fait le parcours trajet compris en 2 h 10 (30' + 1 h 10 +30').

 

- 12 h 30  je range le matériel de via ferrata et je descends vers Millau pour préparer la suite de la "vadrouille", car au parking de la via, il n'y a pas ou peu de réseau !

- 13 h 15 Je suis stationné à l'entrée de Millau, au bas de la descente du causse,  sur un vaste parking de restaurant. Je mange et en même temps je commence à rechercher sur le net des randonnées intéressantes à faire dans les environs ! Je m'inspire ce coup ci des randonnées par David Genestal "l'influenceur de rando" et j' opte pour deux randonnées du côté de Thueyts. Plus exactement St Laurent les Bains (Gorges de la Bourne) et Mayres (rocher d' Abraham).

- 19 h 00  je suis stationné à St Laurent les Bains en Ardèche dans la rue principale. Les thermes sont fermés et il n'y a pas grand monde dans les rues !

 

Dimanche 15 novembre 2015

- 7 h 45  je me lève - 8°5 extérieur - beau temps ! 

- Pas de commerces ouverts - thermes fermés - wc cadenassés.

- 9 h 00 Départ du randonneur en direction des gorges de la Borne pour un long circuit qui va me ramener à St Laurent à la nuit tombée !

Randonnée les gorges de la Borne par Le Bez et le sommet des 3 Seigneurs

 

Depuis St Laurent les Bains     Ardèche

 

Randonnee les gorges de la borne le bez sommet des 3 seigneurs

 

- 9 h 00  Départ du randonneur dans un village de St  Laurent les Bains désert ! Je monte au dessus du village côté Eglise par le GR 72. J' ai un peu de mal à m' orienter au début, parti sur des traces jaunes et blanches, je me retrouve sur des marques rouges et blanches (... eh oui ... le GR !).C'est le bon itinéraire ! Le vent souffle en ce matin d' automne dans la montée pourtant boisée (courant d' air ?) ! Passé la montée et sorti du bois, je retrouve le calme en même temps que le vallon qui mène vers les Combes aux gorges de la Borne. Je retrouve soleil et chaleur !  La descente se fait dans des amoncellements de feuilles, quand on rejoint le ruisseau, la sente devient invisible et improbable ... attention aux cailloux qui roulent, aux branches et racines cachées ! Vite fait de s'entraver les pieds dans ces feuilles bruissantes mais sournoises ! Après les combes, j' atteins les ruines du village des Conches (1145 m). Finalement la difficulté du parcours en cette saison, c' est les feuilles mortes de l' automne, surtout quand la sente devient empierée et caillouteuse ... là les pieds roulent et il faut se rattraper comme on peut (je n' ai pas encore sorti les bâtons !) Du coup le parcours est très sonore ... soit c'est les feuilles qui crissent, soit c'est le ou les torrents qui rugissent ! Après avoir traversé un torrent et commencer une remontée, j' approche du village de Borne sans le voir ... j'entends les cloches du village ...11 h 00 !

- 11 h 20  Après deux heures de marche depuis St Laurent j' arrive au village de Borne  5,6 km et 400 m de dénivelé ! Ce fut long ! Le cadre est admirable, avec l' impression d' être au milieu de nulle part ! 

- Accroché à  950 mètres, au dessus d’une gorge impressionnante qui creuse la partie occidentale du massif du Tanargue (la montagne du tonnerre ), BORNE surplombe un très beau torrent,  qui prend sa source à la Croix de Bauzon, au pied du point culminant (1420 m) du massif. Les gorges avec leurs escarpements et son torrent impétueux en saison haute,ne se laissent pas facilement approcher ! 

BORNE c’est  un village éclaté de 6 hameaux : Le Mas de Truc, Les Chazalettes, Les Chambons, Les Plaines, Riouclard, et Le Bez qui ferme le cercle au nord, c' est presque l' itinéraire que je vais suivre !

- 11 h 30   Petite pointe douloureuse au mollet droit, je vais devoir calmer l' allure ! Je vais faire une petite visite de la tour du château de Borne ( Ruines du légendaire château des Seigneurs de Borne daté du 13 ème siècle ?).

- je remonte ensuite le long des gorges de la Borne par un bon chemin ... une ligne électrique par son omniprésence perturbe fortement le paysage le long des gorges ... dommage ! Je rejoins rapidement des maisons secondaires et ... d' habitation du hameau des Chazalettes. ce hameau est accéssible par une petite route que le GR rejoint.

- Je poursuis par la route en direction des Chambons et à moins d' un km de ce dernier, je prends sur la droite un chemin qui descend en direction du torrent  "la Borne" (seul chemin d' accès autorisé) ; cela doit être le départ des descentes canyoning (?). Petit bain de fraîcheur dans les embruns du torrent ... la baignade doit y être possible dans quelques vasques à l' abri du courant ... mais c' est bon pour l' été ! Attention cependant aux chutes d' eau toutes proches à les entendre ! 

- Je remonte le sentier pour reprendre la route et rejoindre les Chambons.

- 14 h 00  Je suis aux Chambons et j' y fais une pause croûte rejoint par d' autres randonneurs. Oups ! j' ai perdu mon Gps altimètre ...Ma poche de cuisse de mon décathlon pas cher (!) s' est désolidarisée du pantalon !!! Collée où soudée ... elle a du s' arracher dans des ronces ou branchages et s' est abandonnée au gré du chemin avec mon précieux altimètre ! Je n' ai pour tant rien senti ! je renonce à faire demi tour pour faire une recherche qui a peu de chance d'aboutir ... je n' ai sais pas depuis quand je l' ai perdu (e) !

- 14 h 50  Je suis en haut de l' altiport du Bez et je prends la direction du col du Bez. J 'ai croisé toute une flopée de voitures de chasseurs ... j' espère que je ne. vais pas emprunter  ... "leur chasse " ! Je marche à présent de nouveau au dessus des gorges de la Borne sur le plateau qui abrite plusieurs sommet que je vais gravir succéssivement (La sagne,Resliades, sommet des Lassés, Moure de l' abbérouadou, Pezzouillouse) . Magnifique parcours de crête qui va me permettre de rejoindre le col de Printazanier et sa citerne d'eau !

- 16 h 00 Au sommet de Pezzouillouse, je casse de nouveau une croûte et après avoir passé Printazanier j' attaque la montée du sommet des 3 Seigneurs. Le soleil se couche, je vais revenir de nuit à St Laurent les Bains, pas de souci j' ai une bonne frontale ... de spéléo ! Depuis Le Bez, je n' ai pas arrête de monter et de descendre sur ce parcours de crêtes !

- La descente vers St Laurent les Bains va m' être pénible car le chemin est assez empiérré avec ... beaucoup de pierre en "roue libre" ! Ce fut long ! Je n ' aurai fait qu' entre apercevoir la tour de St laurent dans la nuit !

- 18 h 35  Je suis de retour à St Laurent où je vais "tâter" de l' eau de la fontaine chaude du village ! 9 h 45 de randonnée pour 25 km et plus de 1000m de dénivelé ! Très beau parcours de rando avec les gorges de la Borne in situ  à l' aller puis en les surplombant au retour ! Panorama magnifique sur les Cévennes et les montagnes de l' Ardèche !

Gorges de la Borne

Gorges de la Borne

 

- 18 h 45  je range le matériel, j' ai décidé de rester camper à St Laurent les Bains pour la nuit ! En étudiant la carte pour aller à Mayres demain (direction Thueyts), je m' aperçois que je passe près de la route d' accès à Borne. Je décide donc demain matin, d' aller jeter un oeil du coté de la Tour ainsi que sur le chemin du début des gorges, pour voir si ce n' est pas là que j' ai perdu mon Gps altimètre ?

 

Lundi 16 novembre 2015

- 7 h 00  Je me lève, 7° extérieur, il fait beau temps !

- 7 h 35  Je retourne à Borne comme prévu, 24 km de voiture alors que je ne suis qu' à 5 km du village par le GR ! Complexité des vallées et des routes de liaison !

- 9 h 00  Je n' ai pas retrouvé mon Gps, ma supposition ne s' est pas vérifiée !

- 10 h 30  Je suis stationné à Mayres sur une place avec commodités, juste à l' entrée du village. Auparavant je suis allé jusque Thueyts faire quelques achats car à Mayres il n' y a pas de commerces ouverts.

- 11 h 10  Départ du randonneur !

 

Randonnée le rocher d' Abraham  par les Poignets

Depuis Mayres    Ardèche

 

 

Randonnee au rocher d abraham par le tour des poignets 1

- 11 h 45 Départ du randonneur pour le rocher d' Abraham par la tour des Poignets ! En 35 ' je suis à la passerelle du Passadou. Montée raide au départ du village de Mayres puis on suit le torrent sur un sentier plus doux mais rempli de feuilles (saison oblige !) et le pied roule sous les pierres cachées comme hier à St Laurent les Bains

- Après la passerelle, je prends l' itinéraire du rocher des Taillades qui suit le torrent. On traverse ce dernier après un petit moment, au milieu de blocs qui le masque pour continuer provisoirement entre deux bras du cours d' eau. Attention rochers glissants si humides ! ... Je me suis bien "aplati", heureusement sur les mains !

- Montée ensuite pénible sur des pierres instables sous les feuilles qui surprennent plus d' une fois le randonneur ... les bâtons de marche sont très utiles !

- Après une montée linéaire, apparaît enfin une montée plus agréable en lacets ! Le sentier quitte le torrent pour une ambiance plus calme et pleine de solitude ! 

- 14 h 00  Après 2 h 50 de marche, je sors de la forêt pour arriver sur une piste forestière qui part sur la droite et me permettra d' atteindre la tour des Poignets. A ce niveau part aussi un petit sentier transversal discret orienté lui plus vers la gauche et qui rejoint directement le rocher d' Abraham par une longue traversée en sous bois. Je prends donc la piste sur la droite et après 45 ' de marche, j' atteins enfin la crête et je marche sur le sentier de la tour des Poignets ! Vue magnifique sur les vallées et sur les sommets rocheux qui entourent le rocher d' Abraham ... au loin !

- 16 h 10  Arrivé au pied des rochers qui constitue le rocher d' Abraham, depuis le tour des Poignets, je prends l' itinéraire qui en 45' et par la droite devrait me mener au sommet et à la statue de J.F Chipon. Cet itinéraire est annoncé très difficile pour un randonneur, avec des passages exposés de 2  et 3, il faut suivre les points jaunes !. Pressé par la nuit qui approche, je renonce à cet itinéraire pour aller prendre celui plus connu et plus direct sur le versant de Mayres. Je fais donc demi tour pour retourner au col de Mandras et je commence à descendre en direction de Mayres. Un quart d' heure après, je croise l' itinéraire direct qui mène à la statue et au sommet du rocher d' Abraham.Il n' y a plus de sentier, il fait monter (aujourd'hui dans les amas de feuilles) vers le sommet  et en suivant tant bien que mal les ronds jaunes peints sur les arbres !

- Je suis d' abord aller à la statue de J.F Chipon réalisée en hommage à Jean Gully sportif ardéchois, grand défenseur des activités de pleine nature, décédé tragiquement dans un accident d' escalade.Il faut s" approcher très près pour voir le contenu de panier de la statue ...Sculpture étonnante à la Don Quichotte ! Superbe soleil couchant !

- Ensuite après une courte descente, je  suis monté au rocher d' Abraham (déformation  d'un langage local qui signifiait abrupt ??), par une succession de vires étroites et exposées (niveau 2-3 d' escalade) pour atteindre le sommet terminal à 1498 m d' altitude.C' est bien un parcours d' escalade, exit la randonnée ! Je ne peux hélas pas trop profiter du fil d' arête, de cette dentelle rocheuse et de cette vue magnifique sur la montagne ardéchoise  !   Soleil aveuglant obligeant à un pas prudent,  la nuit approche ... et il me reste un long chemin de descente sur un ... toboggan de feuilles !!!

-17 h 30  Je suis revenu sur le sentier qui descend vers Mayres, casse croûte rapide et j' attaque la descente ! La frontale est mise ! La descente est épique ! Descente dans la nuit dans un torrent de feuilles, des pas de patineur en permanence, des arrêts brutaux sur les bâtons de marche à la limite de la culbute ! Pénible mais serein ... jusque l ' alerte fin de batterie de ma super lampe frontale à 900 lumens ! A ce moment la sérénité se "fait la malle" à une vitesse inouïe ...  je commence à songer au bivouac forcé ... quand un peu de réflexion (?) m' amène à examiner ma frontale de plus près ! Mon interrupteur est sur la position puissance maximale, ce qui au bout d' un moment l' a amené à se mettre en mode clignotant pour m' avertir qu' à ce rythme, ma batterie ne tiendrait pas ! Ouf !!! Revenu en mode économique, je retrouve un excellent éclairage qui me permet de continuer ma descente ! Heureusement car il me reste deux heures de vadrouille en mode funambule !

- 20 h 00  Revenu à Mayres après 8 h 30 de randonnée, 1300 m de dénivelé et 18 km parcourus ! Descente épique dans la nuit depuis le rocher d' Abraham ! Bâtons indispensables en automne ! Superbe randonnée très variée, prévoir du temps pour profiter de l' ambiance exceptionnelle pour une randonnée, de la dentelle rocheuse du rocher d' Abraham !

Le rocher d' Abraham

Le rocher d' Abraham

 

- 20 h 00 J' ai rangé le matériel de randonnée, je me mets en route pour le retour en prenant la direction de l' autoroute, je passerai la nuit sur une des aires de stationnement ! Bonne semaine d' activités de pleine nature en Languedoc Roussillon !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau