HAUTE SAVOIE / HAUTES ALPES/AOUT 2017

HAUTE SAVOIE / HAUTES ALPES

Randonnées, vias ferrata

Août 2017

 

 

Vendredi 18 août 2017

- 17 h 45   Départ sous la pluie ! En route je fais quelques courses pour les 6 jours de "vadrouille" !

- 20 h 30   Arrêt pour la nuit à St Laurent en Grandvaux pour la nuit.

 

Samedi 19 août 2017

- 8 h 30  15 ° extérieur, il a plu encore un peu cette nuit. Après être allé chercher pain et journaux, je pars en direction de Morez refaire la via ferrata du rocher au Dade.

- 9 h 45 je suis à Morez sur un grand parking à proximité du retour de la via classique de Morez.

Via ferrata de la Roche au Dade

Morez   Jura

 

 

Via ferrata roche au dade a morez jura

 

 

 

- Je pars donc depuis le parking situé en bas de la rue Lamartine qui mermet d' accéder au pied de la via ferrata à pied en 10 ' mais est situé juste à l' arrivée du sentier de retour de la via côté Morez dessus. J 'ai déjà fait cette via ferrata de nombreuse fois, cette fois ci je vais faire le parcours classique qui est d' ailleurs le parcours initial avant les aménagements récents (passerelle, tyroliennes ...) qui se situent dans l'ancienne carrière.

-  Départ par l' éperon rocheux juste derrière l' arrivée de la grande tyrolienne. Je néglige les parcours dans la carrière pour me consacrer à l' itinéraire qui emmène directement au sommet de la Roche au Dade. Après avoir croisé l' arrivée de la seconde tyrolienne ascendante, j' attaque le premier pilier qui permet de sortir du site de la carrière.

-  Après un passage en forêt, seconde verticale courte et passage par l' échelle. Une courte descente mène à la traversée des chamois après une troisième verticale. C' est le passage le plus corsé de la via ferrata !

-  Sortie au belvédère de la roche au Dade avec une superbe vue sur Morez. Je redescends comme prévu par la gauche directement vers le parking.

-  12 h 45   Retour du ferratiste, 2 h de vadrouille pour 50 ' dans la via ferrata ( photos comprises). C 'était ma première via ferrata de l' année, j 'ai repris le rythme ! Via ferrata assez agréable à parcourir, belle vue sur Morez et ses environs.

 

 

- 12h 30   Je pars de Morez en direction de Bellevaux (Haute Savoie) dans le Chablais près du Léman. Cette commune a la particularité de posséder deux stations de ski complémentaires, la station d' Hirmenaz et la station du Roc d' Enfer. Pour l' été, la station propose deux sites attractifs, le roc d' Enfer et ses nombreux parcours de randonnées et les trois itinéraires de via ferrata situés à Bellevaux. Je compte demain faire l'itinéraire de crête du Roc d' Enfer en randonnée.

- 15 h 30  Je suis sur le parking de la Chèvrerie, point de départ de nombreuses randonnées et départ de télé siège vers les pistes de ski du Roc d' Enfer. Je vérifie les départs de sentier, beaucoup de randonneurs en vadrouille !

-  16 h 00  Je suis sur mon parking favori à Bellevaux (office du tourisme). Je vais y stationner pour la nuit ! J ' en profite pour réparer mon sac à dos de montagne, une des sangles s' est décousue ... heureusement j' ai pu récupérer la boucle d' attache qui en avait profité pour se faire la belle ! Réparation effectuée, je prépare le sac de randonnée pour demain.

 

Dimanche 20 août 2017

 

- 8 h 00   10° extérieur, je déjeune , puis je vais acheter pain frais et journaux dans le village.

- 9 h00     Je suis de nouveau sur le parking de la Chèvrerie, du moins ce qu 'il en reste car un concours de pétanque est organisé dans la journée ! Le temps est un peu couvert, mais cela devrait aller!

 

Circuit randonnée Roc d' Enfer

par les cols de Foron  et de Graydon 

    

Depuis La Chévrerie (Bellevaux)    Haute Savoie

 

 

Randonnee roc d enfer par les cols de foron et graydon

 

-  9 h 15   Départ du parking de la Chévrerie (vallée du Brévon) juste au niveau du télésiège du Torchon (terminus de la D236), direction le col du Foron. Je monte par une piste forestière qui sert de piste de ski (canons à neige), direction le Souvraz d'en Bas où le sentier suit alors le cours du ruisseau de Souvroz dans un vallon montant jusqu'au col . Il me faudra 1 h 30 et environ 700 m de dénivelé pour rejoindre le col du Foron par un itinéraire en forêt puis au coeur d'un environnement vallonné et  pastoral.

- Au col de Foron (1832 m), je pars à l' opposé du sentier qui mène à la pointe de Chalume pour prendre un sentier de crête magnifique qui va m' amener d' abord à la Tête de Charseuvre (1878 m). Parcours un peu aérien mais qui reste facile, sente bien marquée, pente peu difficile ! C'est un peu plus loin que la pente se redresse pour mener en direction de la Pointe de Haute Bène (2215 m). Belle et longue traversée d' arête herbeuse effectuée dans une ambiance de "haute montagne" car faite un peu à l' aveugle,  souvent dans les bancs de brume montants et avec  la quasi impossibilité de distinguer les crêtes convoitées du Roc d' Enfer à l' avance ! Je vais sortir des nuages une fois parvenu au niveau de la Pointe. Raide couloir pierreux  qui débouche dans le collet sous la pointe de Haute Béne . Je commence à croiser quelques randonneurs et trailers qui redescendent du Roc d' Enfer et qui ont fait l' itinéraire dans l' autre sens ! Dans mon sens, personne devant, personne derrière !

- L' itinéraire cette fois ci définitivement aérien, se poursuit sur la droite en direction du Roc d' Enfer que je ne distingue toujours pas à cause des nuages, c' est de plus en exposé, sans être difficile ! Parvenu au sommet de la pointe Béne, l' itinéraire est plus lisible jusqu'au Roc d' Enfer, une quarantaine de mètres de descente et des bosses successives permettent de reprendre la crête jusqu'au passage montant d'une dalle équipée de  chaînes qui facilite grandement la traversée. Un peu plus loin une montée peu évidente en traversée toujours et sans chaîne cette fois ci demande plus de précision et de prudence dans le cheminement ! Passage exposé et délicat qui semble remplacer une sente disparue ? Le sentier retrouvé, j' atteins une plate forme sommitale, (roc d' Enfer ?) difficile de le dire précisément dans cette ambiance de nuages qui jouent à cache cache avec l'itinéraire ! Je redescends sur le fil tout en apercevant une antécime surmontée d'une croix, j' y parviens au terme d'une dernière montée qui m' amène à l' altitude de 2243 m, la croix porte la mention Roc d' Enfer ! Je serais donc au sommet !

-13 h 00   Après 3 h 50 de vadrouille je suis donc à la croix du Roc d' Enfer ! Je ne vais m' y attarder car la vue est réduite ! Je redescends toujours par une sente de crête qui reste délicate car glissante, en direction de la brèche de la Golette. Là, un double exposition de panneaux rappelle au randonneur la dangerosité du parcours du Roc d' Enfer ! Je pense surtout que cet itinéraire est à éviter par temps de pluie ou juste après une forte pluie !

- A la brèche de la Golette, un raide couloir descend sur la gauche pour rejoindre directement le col du Graydon, je ne prendrai pas cette option, pour prolonger un peu ma randonnée, en optant pour l'itinéraire qui passe par le col  Ratti et ramène au refuge et à la chapelle du Graydon.

- 14 h 50   Après 5 h 45 de marche, je parviens à la Chapelle du Graydon et je remonte ensuite en direction du col de Graydon. Longue et sinueuse montée par une piste pentue, qui me ramène au col d' où je pourrai observer, la descente directe de la brèche de la Golette où j' étais tout à l' heure. Au col je rejoins un groupe de savoyards qui discutent, et je redescendrai vers la Chévrerie en compagnie de l' un deux par la piste de ski ! Agréable descente en discutant des aménagements de la station de ski, de parcours vélo, de champignons, des itinéraires cyclables du Léman, de ski de randonnée  ... mon compagnon de descente est intarissable, heureusement car la piste caillouteuse est longue et monotone jusqu'au Grand Souvroz.

- 17 h 25  Après 8 h de randonnée 17,5 km parcourus et 1310 m de dénivelé, je suis de retour à la Chèvrerie ! Circuit de randonnée très sportif et engagé à ne pas faire avec des enfants ! Déconseillé absolument par temps de pluie, à faire de préférence dans le sens col du Foron, brèche de la Golette où la plupart des passages délicats se font en montée de préférence à leur descente ! Une seule chose aura manqué à ma randonnée ... une vue dégagée pour au moins mieux me rendre compte du parcours aérien ! ... et profiter du panorama qui doit être splendide !

 

-17 h 30 Je range le materiel de randonnée, et je pars en direction de Chamonix pour faire la nouvelle via ferrata des Evettes depuis l' arrivée du téléphérique de la Flégère.

- 19 h30  Je suis stationné aux Houches sur un grand parking à l' entrée de la bourgade. Après un bon repas mitonné, "extinction des feux" de bonne heure, j' ai besoin de récupérer d' une journée éprouvante mais très satisfaisante !

 

 

Lundi 21 août 2017

- 8 h 00  Je me lève, 10° extérieur, beau temps. Déjeuner pris, quelques courses aux Houches où randonneurs et alpinistes s'agitent au départ de la remontée, je file à Chamonix à la gare de départ de la Flégère.

- 9 h 15  Je suis sur le parking de la Flégère pas encore complet à cette heure ! Le temps que je prépare mon sac de ferratiste et un casse croûte pour la journée, les voitures s' accumulent, une file d' attente se met en place à la caisse du téléphérique ... en 10' la file atteint une centaine de mètres ! Le parking est à présent complet ! Je m'installe dans la file ... qui n'avance pas ! Je me remémore l' itinéraire de la montée à la Flégère à pied quand j' encadrais des groupes d' ados et que l' on montait au lac blancpour faire ensuite la montée du col des Dards en initiation progression sur neige avec piolet ! Cette simple évocation m' incite à abandonner la file et à monter à pied à la Flégère !

 

 

Via ferrata des Evettes 

 

Depuis La Flégère gare de départ   Chamonix    Haute Savoie

 

 

 

 

 

Via ferrata des evettes par la floria et les tines

 

 

- 9 h 15  Je suis sur le parking de la Flégère pas encore complet à cette heure ! Le temps que je prépare mon sac de ferratiste et un casse croûte pour la journée, les voitures s' accumulent, une file d' attente se met en place à la caisse du téléphérique ... en 10' la file atteint une centaine de mètres ! Le parking est à présent complet ! Je m'installe dans la file ... qui n'avance pas ! Je me remémore l' itinéraire de la montée à la Flégère à pied quand j' encadrais des groupes d' ados et que l' on montait au lac blanc pour faire ensuite la montée du col des Dards en initiation progression sur neige avec piolet ! Cette simple évocation m' incite à abandonner la file et à monter à pied à la Flégère !

- Parti par la gauche du golf de Chamonix juste après la passerelle de sortie du parking de la Flégère, je vais passer par le chalet de la Floria, petite auberge posée sur le sentier ! Montée assez agréable en sous bois, pas mal de randonneurs sur le sentier du balcon au dessus de Chamonix. En deux heures, je suis à la station d' arrivée du téléphérique de la Flégère.

- 12 h 30   Je pars en direction de la via ferrata des Evettes (bien fléchée).Il me faudra 20 ' pour parvenir au pied de la via. Beaucoup de monde dans la via à mon arrivée, vu l' heure, je pense que ça a se calmer et que je ne devrais pas être dans les files ! Annoncée assez difficile pour  ses 150 m de dénivelé et sa longueur de 200 m, l'itinéraire comporte deux échappatoires et se déroule dans un cadre somptueux à l' abri de la vue des remontées mécaniques, ce qui est appréciable !

-La via est réalisée dans du beau granit et elle est assez verticale avec quelques liaisons horizontales. Elle est assez athlétique, notamment dans sa seconde partie, le pont tibétain est impressionnant dans un cadre grandiose, le Mont Blanc en arrière plan ! Les conditions seront idéales pour mon parcours, personne derrière et personne devant ! Je rejoindrai un père et son fils juste au passage du pont.

- En une heure 10, photos comprises, je parcours cette belle via ferrata très ludique, nouvelle réalisation de cette année 2017. La re-descente se fait de l' autre côté de l' accès . Depuis la fin de l' itinéraire de la via ferrata, il est possible d' accéder à la via corda à condition de posséder le matériel et l'expérience nécessaire (corde,dégaines, compagnon de cordée ...).

- 16 h 40  Je suis de retour à Chamonix les Praz ! 6 h 00 de randonnée ferrata (2 h 30 + 1 h 10 de via et 2 h 30 pour le retour).

 

Via ferrata des evettes

 

 

-17 h 00   Matériel de via ferrata rangé, je file en direction de La Mure (Isère), étape de mon itinéraire en direction des Hautes Alpes où  je compte me rendre à Super Dévoluy pour y faire randonnée,vélo de route et via souterraine !

- 20 h 30   Je suis stationné pour la nuit à La Mure place de l' église.

 

Mardi 22 août 2017

- 8 h 00  Lever - 13° extérieur, bien dormi (les cloches de l' église ne sonnent pas entre 22 h et 7 h 00 !).

- 10 h 00  Je pars en direction de Super Dévoluy.

-11 h 15   Je suis stationné à Super dévoluy en face de la Maison d' accueil, beucoup de monde dans la station ! Je prépare le randonneur spéléo/ferratiste, je vais effectuer la via souterrata de la Tune.

 

Via souterrata de la Tune

Super Dévoluy    Haute Alpes

 

 

 

- 12 h 30   je pars depuis la maison d' accueil de Super  Dévoluy en direction de l' hotel des Chardonnelles situé en contrebas du parking. Je me suis équipé en "spéléo léger" (vêtements usagés et casque spéléo équipé de son éclairage à leds, chaussures de montagne), j' ai bien sûr en sus le baudrier et les longes de via ferrata puisqu'il s' agit d'un itinéraire souterrain équipé en via ferrata; En 10 ' je rejoins les trous de la Tune, au moment où trois hollandais sortent enchantés de la cavité ! 

- Ce parcours spéléo sportif d' origine mais peu difficile, a été aménagée en via ferrata souterraine et est ouvert depuis 2017. 200 à 300 m de développement selon les sources, il présente une dénivellation de 30 m. On trouve la description et la topographie à proximité de l' hotel des Chardonnelles et sur un panneau au moment de descendre dans le trou de la Tune. La temperature ambiante est annoncée à 10°, il convient donc de se couvrir quelque peu ! Le parcours est un peu glissant et par endroit un peu salissant, cela doit aussi dépendre des saisons et de la météo !

- Tout de suite après l' entrée, on est vite dans l' ambiance via ferrata, puisque l' itinéraire débute par la descente d'un puits de 5 mètres. de toute façon, on marche peu au sol ! Le parcours s' effectue en circuit et le cheminement est varié avec quelques petites verticales à remonter,des galeries à traverser, un pont de singe très court (4 m), une passerelle pour traverser une salle assez courte aussi (5 m), et deux étroitures peu redoutables ( c' est là que l'on se salit un peu !).

-  Il n' y a pas ou peu de concrétions remarquables, mis à part des coulées de calcite dont certaine assez blanches. Une belle "fausse chauve souris" essaie de surprendre le randonneur ferratiste souterrain ! La via est donnée assez difficile, pour ma part je la trouve plutôt facile mais je suis à la fois un ferratiste aguerri et un spéléo assidu ! Le parcours s'effectue en 1 h en prenant son temps ! C 'est la première via ferrata souterraine en accès libre d' Europe ! Bonne initiative pour la station, parcours peut être à prolonger ? Pour sa première année d' ouverture, la fréquentation a l' air d' être assez élevée car au cours de mon séjour à Super dévoluy, je ne cesserai de rencontrer des groupes accompagnés ou des personnes autonomes effectuant la visite.

- Via souterrata à faire au moins une fois pour le fun !

 

 

-14 h 00  retour au parking de Super dévoluy, je prends immédiatement mon repas de midi, car j' ai faim ! Ensuite seulement rangement du matériel de ferratiste spéléo. J 'étudie ensuite tranquillement l' itinéraire pour aller randonner au pic de Bure depuis Super dévoluy en passant d'abord par la combe Ratin (17,5 km annoncé pour 8 h de rando et 1320 m de dénivelé (Visorando). Dans la foulée je me concocte un petit circuit vélo de montagne, toujours à partir de Super Dévoluy (barrage du Sautet, Le Glaizil, col du Noyer). Je repère aussi l' itinéraire pour faire l 'Obiou (le sommet immanquable du Dévoluy) sans savoir si j' aurai le temps de le faire cette année.

- 16 h 00  Visite à pied de Super Dévoluy, les parkings à l' intérieur de la station sont bien garnis, il y a du monde ! Commerces à profusion dans l' immense barre de logements qui fait face aux pistes de ski !

 

 

Mercredi 23 août 2017

 

- 8 h 30  16° extérieur, je me lève. Je déjeune puis je vais faire mes courses du matin dans la station, je profite aussi des sanitaires.

- 9 h 30  Je prépare le cycliste pour aller faire le circuit autour de la Montagne de Faraut.

 

 

 

 

 

Circuit vélo autour de la montagne de Faraut

 

Depuis Super Dévoluy    Haute Alpes

 

Circuit velo autour de la montagne de faraut depuis super devoluy

 

- 9 h 30  Je prépare le cycliste, je vais faire le tour de la montagne de Faraut depuis Super dévoluy, c' est un circuit que j' ai déjà fait depuis St Firmin mais cette fois là j'avais monté le col du Noyer dans l' autre sens.

- Descente très roulante en direction de St Etienne en Dévoluy où je pars sur la gauche en direction du défilé des étroits. Petit arrêt pour regarder la via ferrata (traversée des baumes, Vertigo), l'itinéraire a un peu changé depuis mon dernier parcours, le départ n'est plus au même endroit et apparament super vertigo n' existe plus ! Il y a du monde qui "crapahute" sous les baumes et dans les gorges !

-  Direction ensuite après le pont de Giers vers St Disdier pour rejoindre la retenue du lac du sautet. Je prends directement la D117, je ne monte pas au col du Festre par la D17.Je vais ensuite prendre le défilé de la Souloise à droite, en repassant sur la souloise par un pont étroit.

- Profil vallonné ensuite jusque Monestier d' Ambel, puis Ambel, à partir de ce moment on domine le lac du Sautet. Je vais effectuer une partie de l' itinéraire en compagnie de cyclistes en VTT électrique que je distance assez aisément car ils veulent économiser leur batterie (!) et ils me rejoignent chaque fois que je fais un arrêt photo ! Belle descente ensuite jusqu' au pont du Loup où on enjambe le Drac qui vient alimenter le lac du Sautet. Ensuite je remonte progressivement vers le Glaizil par une route calme.

- Au lieu dit la Guinguette, petit passage stressant sur la N85 et sa circulation avant de bifurquer rapidement à droite en direction du col du Noyer ! Principale difficulté du parcours ! Après avoir passer Lacoue, Les Evanas, la route commence progressivement à monter jusque Le Noyer. Je suis alors dans la montée du col du Noyer, avec des passages à 10% ! Montée en sous bois puis dans les trois derniers kilomètres, montée spectaculaire en lacets à balcons maçonnés dans un cadre grandiose jusque à atteindre le col (1664 m) et déboucher sur le Chamsaur et la vallée du Drac.

- Belle descente ensuite en direction de St Etienne en dévoluy en passant par le Truziaud avec en spectateurs attentifs (!), le Pic de Bure et le Mont Obiou ! Remontée ensuite vers Super Dévoluy avec un peu de circulation dans  les deux sens !

- Très satisfait d' avoir revisité ce circuit de montagne très photogénique, je me promets de revenir le faire ... seul ... sans le photographe !! pour apprécier plus amplement l' effort sportif ! Je me dis ceci à chaque fois, car il est vrai que arrêter régulièrement l' effort sportif pour faire le reportage photo ... gâche un peu le plaisir ! Mais beaucoup de satisfaction tout de même de pouvoir rapporter mes activités dans le blog, illustrations à l' appui ... cela fait vivre la sortie vélo une seconde fois et peut être susciter des envies et des projets !

- Soixante kilomètres parcourus en 3 h 15 (20 AVS) pour 1500 m de dénivelé environ.

 

 

-15 h 00  Toujours stationné sur le parking de la Maison d' accueil de Super dévoluy, Je fais une toilette complète, j' en ai besoin ! Ensuite je vais faire quelques courses dans un des libre services de la grande barre de logements de Super Dévoluy, je suis impressionné par cette imposante construction où rez de chaussée et premier étage sont occupés par des services et magasins ! A mon retour, je recharge ma batterie auxiliaire d' alimentation du frigo car j' atteins sa limite de charge. Pendant ce temps je vais repérer les départs de sentiers de randonnée au départ de la station. Il fait lourd et le ciel est menaçant !  

- 17 h 00  L' orage se déchaîne sur les hauteurs du pic et du plateau de Bure ! L' atmosphère reste très pesante et sans pluie sur Super Dévoluy ! Pour demain, je partirai tôt en randonnée pour éviter les orages annoncés du soir !

 

 

Jeudi 24 août 2017

 

- 6 h 00  15° extérieur, je me lève. Orages annoncés en soirée comme prévu, je pars donc "fissa" en direction du plateau et du pic de Bure.

 

Circuit randonnée Plateau et Pic de Bure

Depuis Super Dévoluy    Haute Alpes

 

 

 

 

Circuit randonnee plateau et pic de bure par combe ratin et retour par pistes depuis super devoluy

 

- 6 h 30  Je pars à partir de l' hotel des Chardonnelles en direction du vallon de l' Âne (même départ que pour aller à la via souterrata des trous de la Tune). Au moment où je rentre un peu en sous bois, je bifurque à gauche par un bon sentier puis un bon chemin carrossable. Personne en vue à cette heure je marche toujours en direction en direction du vallon de l' âne. Je passe au pied du départ du téléphérique de l' observatoire, la cabine est à l' arrêt et l' endroit désertique ! Je continue ma montée en prenant cette fois ci sur la droite, toujours par un chemin carrossable. La montée est rude !

- Après une heure de montée, j' atteins le dernier pylône du téléphérique (ensuite le câble passe directement par la crête du plateau en une seule portée ), je quitte alors la partie chemin, pour prendre un sentier qui va m' amener dans la combe de la Corne, où je retrouve un troupeau de moutons emprisonné dans son filet électrique ... pas de berger en vue ... à moins qu'il soit aussi passionné de photographie ... car je finis par détecter une présence discrète à proximité du troupeau ... un homme tout en vert armé d'une appareil photo et d'un gros télé objectif, le tout arrimé sur un pied photo imposant ! Cela sera ma seule rencontre si l' on peut dire du matin du mois avec l' espèce humaine ! car des chamois, je vais en voir à profusion tout le long de ma montée du vallon de la Corne puis de la combe Ratin.

- Progressivement, le minéral prend le pas sur la végétation et parvenu à 2053 m à ce que l' on pourrait prendre pour un col (passage entre le sommet de la Corne et  la Plate Longe de Costebelle, je rejoins un immense pierrailler que je ne quitterai plus jusqu' au plateau (la combe Ratin).

- 10 h 00 (3 h 00 de montée)   Je suis sur le plateau de Bure à hauteur de l' observatoire. Encore beaucoup de brouillard, le Pic de Bure est dans les nuages. Pour l'instant je suis le seul randonneur sur le site, des techniciens s' affèrent à l' entretien du téléphérique (nacelle). Le soleil perce un peu, je pars en direction du Pic de Bure et je m' éloigne des paraboles scrutant le ciel ... Le site est très futuriste,extra terrestre et impressionnant, seuls les bâtiments et le téléphérique trahissent la présence de l' Homme ! Les conditions sur le plateau doivent être rudes en hiver et par mauvais temps notamment en cas de vent ! les combes qui permettent d' arriver sur le plateau sont impressionnantes.

 

- Huit antennes paraboliques de 15 m de diamètre observent  l'Univers depuis le plateau de Bure. Construites par l'IRAM (Institut de radioastronomie millimétrique), elles explorent en détail la naissance des étoiles et l'évolution des galaxies  aux confins de l'Univers.

 

 

- 11 h 00 (4 h 00)   je suis au pic de Bure 2709 m), hélas toujours dans les nuages, la vue est restreinte ! J' ai été rejoint par un couple de randonneurs qui sont montés par un autre versant. Je n' aurai pas mon moment de solitude ! Je retourne assez rapidement en direction de l' observatoire et je vais croiser deux groupes de randonneurs assez important en nombre comme d' habitude assez bruyants  ... 

- Parvenus aux paraboles, je dépasse la combe Ratin pour partir en direction de la Fenêtre, brèche qui va me mettre sur les pistes de ski de la station de Super Dévoluy. La descente de la Brèche est abrupte et glissante ... très artificielle ! 

- Ensuite longue et interminable descente par les pistes en direction de Super Dévoluy, c' est la partie la moins intéressante de la randonnée malgré l' ambiance montagne assurée ! La montée doit être fastidieuse et pénible  .. pas de lacets !

- Après 8 heures de randonnée, 1430 m de dénivelé et près de 18 km, je rejoins Super Dévoluy et la civilisation ! Plateau et le Pic de Bure constituent une randonnée pédestre remarquable et relativement accessible, par beau temps le belvédère qu' ils offrent permettent sans doute d' admirer toutes les alpes du sud et de Provence.

 

- 15 h 00  Je suis revenu à Super Dévoluy, repas rapide, sieste, tri des photos et recharge de la batterie auxiliaire.

- 17 h 00   Il pleut, quelques coups de tonnerre ... Je vais mettre le cap sur Annecy et les Bauges, pas d' objectif défini encore ! Je renonce à faire l' Obiou à cause de la dégradation des conditions météo et aussi d'un peu de fatigue accumulée !

- 19 h 00  Je campe à Froges près de Crolles et des 7 Laux. je me décide demain à aller refaire l' ascension de la Belle Etoile depuis le hameau de la Ramaz au dessus de Mercury (Albertville). C' est un sommet que j' ai déjà fait plusieurs fois avec le camp des éclaireurs de St Jorioz et avec les "cadets" de la Transat !

 

 

Vendredi 25 août 2017

- 9 h 00  Je pars en direction de Mercury dans la montée du Col de Tamié au dessus d' Albertville.

- 10 h 30  Je suis stationné au Plan de Languot juste après La Ramaz, et juste au départ de randonnée qui monte à la Belle Etoile ! Je prépare le randonneur !

 

Randonnée La Belle Etoile

Depuis La Ramaz    Bauges - Haute savoie

 

 

 

- 10 h 50  Je suis sur le parking des Teppes au dessus de La Ramaz (Mercury) et je pars faire l' ascension en aller et retour de la Belle Etoile. Il y a du monde sur le parking ! Montée en sous bois pour la majeure partie de l' ascension, la pente est raide mais en lacets réguliers, Je rattrape un père et ses deux enfants et ... leur chien ! 

- Après 50' de montée, l'itinéraire sort de la forêt à proximité de la Croix de Périllet (premier beau point de vue sur Albertville et les environs. Ensuite c' est un parcours de crête jusqu'au sommet de la Belle etoile, il faut parfois mettre un peu les mains, mais il n' y a pas de difficultés réelles ! Je profite aussi de la vue dégagée pour repérer l' itinéraire aérien qui mène à la Dent de Cons (pas de l' âne,pointe de Cruessajran, Dent de Cons).

- 12 h 30  Je suis au sommet de la Belle Etoile ... accueilli par une nuée de fourmis volantes qui "squattent" la table d' orientation ! C' est assez insupportable, je ne vais hélas pas resté longtemps sur la plateau sommital.Redescendu peu en contrebas, j' admire le panorama  (Mont Blanc, Tournette, Lanfonnet, lac d' Annecy, Entrevernes, Sambuy, Chaurionde, Arcalod ...). Je suis bientôt rejoint par un randonneur, je repars donc en direction des Teppes.

- 14 h 20  Je suis de retour sur le parking après un petit casse croûte en route ! Randonnée aller et retour en 3 h 30 sans me presser !

 

 

- 15 h 00  Je me suis arrêté sur le parking de la mairie à Mercury, je range mon matériel de randonnée et profite du soleil ! 

- 16 h 00  Fin de la vadrouille dans les Alpes, programme prévu réalisé avec la belle etoile en supplément ! Retour au bercail en attendant une prochaine équipée montagnarde !

 

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau