ALPES juillet 2005

 

 Randonnée alpine Le grand mont Ruan - 3052m

 

Depuis Plan des lacs   Cirque du Fer à Cheval   Haute savoie

 

Petit et grand mont Ruan-Hte savoie-2005 

 

- 18 juillet 2005 - Plan des lacs - cirque du fer à cheval .

- Départ à 5h du matin, direction le chalet du Boret (6h15) au dessus du plan des lacs dans le cirque du fer à cheval à Samoëns-Sixt. Puis refuge de la Vogealle (7h15), la Tête de Pérua (8h00-2296m), Le col de Sageroux (2407m),le col des Ottans  (9h00-2502m) et pour finir le glacier du Ruan (9h30-2550m) et le sommet du Ruan (12h00).

- Sommet (3052m) atteint en 7h00.

Itinéraire de montée du Grand Ruan

 

- Je connaissais déjà  le trajet jusqu'aux Ottans ce qui m' a permis d'être au pied du glacier assez rapidement.La désescalade de la partie rocheuse jusqu'au glacier s'est faite aisément ; Par contre arrivé sur le glacier..beaucoup d'hésitations pour trouver le point de traversée et pour être certain du bon couloir à grimper pour rejoindre le Grand Ruan.Le couloir est en neige, mais pas de glace, donc inutile de mettre les crampons,le piolet suffira ! Il est cependant assez raide et finalement long (500m).

Col des Ottans - Susanfe et haute cime - 2005

 

Au loin le Glacier et le couloir d'accès au Ruan - 2005

 

Glacier et le couloir d'accès au Ruan - 2005

 

- Je prends pied sur l'épaule du Ruan et je me mets en route pour le sommet par l'arête. Magnifique paysage, le Mont Blanc en direct, le lac d'Emosson  en contrebas versant Suisse.

Glacier du Ruan depuis le couloir - 2005

 

Au dessus du couloir d'accés au Ruan

Lac d' Emosson sous le Ruan 

Vers le sommet du ruan - 2005

Grand Mont Ruan

- Je ne profiterais pas longtemps de l'ivresse du sommet...la persistance des brumes de chaleur dans la vallée l'annonçait...coup de tonnerre dans mon dos côté Samoëns, l'orage arrive "dare dare "... un éclair violent m'invite à faire demi tour " fissa ". Une minute aprés il pleut des cordes! quelques éclairs sans violence pour l'instant encore m'obligent à forcer le pas. Je descends le couloir "en ramasse " au piolet... je prends un peu trop de  de vitesse et une partie glaçée non vue à la montée me surprend, je ne contrôle pas ma  "ramasse" et je me ramasse !!! Arc bouté sur mon piolet je réussis à arrêter ma glissade à quelques mètres des rochers bordant le glacier. Je retraverse le glacier en faisant attention aux crevasses (petites) et je remonte vers la tête des Ottans.Le vent se déchaîne. Je fais la traversée Otans , Pérua presqu'en courant. Un deuxième orage encore plus menaçant s'annonce quand j' arrive à la tête des Pérua...

- je me réfugie alors dans une grotte assez profonde que j'avais repéré en montant et j'attends que ça se calme. J'en profite pour m' alimenter et changer mes chaussures pour mes chaussures basses de montagne.

à l'abri de l'orage à la descente du Ruan - 2005

- ça se calme, à ce moment je pense que l'orage est passé. Dans la descente sous le refuge de la Vogealle, je suis de nouveau obligé de me mettre à couvert sous un rocher (la croix...Vogealle à 45').Pluie, éclairs, tonnerre, grêle...

- le calme revenu, je repars.Peu avant  la descente du Boret, l' orage repart (4ème) et ça ne se calme pas. Je décide de ne pas passer par le " Boret", par prudence, car la descente est abrupte, glissante et surtout câblée....Je passe donc par la combe pour rejoindre le " bout du monde " et le plan des lacs.

- Orage sur orage jusque l' arrivée à la voiture, malgré ma cape de pluie, je suis trempé...il est 20h00 !

- 19h de "crapahut", départ à 900 m - sommet à 3052 m - 2152 m de dénivelé !

- Quelle journée, mais je suis satisfait d'avoir insisté pour faire le Grand Mont Ruan car je le préparais depuis un an par des reconnaissances  et approches successives. A refaire quant il y aura un peu plus de neige.Superbes vues et ambiance ... étaient au rendez vous !

 

Itinéraire de montée du Grand Ruan

Commentaires (1)

Jérôme Accompagnateur en montagne
  • 1. Jérôme Accompagnateur en montagne (site web) | 01/06/2012

Magnifique mais c'est quand même un exploit !
19h de marche, c'est quand même un peu plus qu'une randonnée ;)
Bravo pour le courage !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau