Grimper d' arbres ... la reprise !

 

Grimper d' arbres ... la reprise !

 

Vendredi 11 juin 2010

 

- Aujourd'hui je renoue avec une activité que je n' ai plus faite depuis quelques années : le grimper d' arbres. En plus j' ai choisi de retourner sur les arbres (ceux qui ont résisté à la tempête de 1999) où j' ai développé l' essentiel de la technique de grimpe des arbres : l' ancien site du centre permanent d'activités de pleine nature de  l' association avec laquelle je travaillais  les années 80. Il y a de l' ambiance car il y a du monde au ball trap juste à côté ... attention à mes fesses ! Après un petit échauffement sur un résineux qui servait de "tour de guet" au camp pour à l' époque surveiller où en étaient les canoës et kayaks sur la rivière, je me décide à grimper un "jeune résineux de 15 mètres environ.

Jeune résineux de 15 m

-  Ce qui m 'a attiré c'est sa première partie faite de "mognions" de branche qui permettent de retrouver la sensation de la grimpe classique sur rocher.Trois , quatre mètres de grimpe pure ! En suite les branches sont entières et assez costaudes, il y a moins de sensations. Je m' auto assure à l' aide d'une corde fixée au sol que je passe au fur et à mesure dans les amarrages relais que j' installe. Je m' accorde une longueur de "mou" de deux mètres plus la longe pour progresser au dessus de l' amarrage et je répète l'opération.

Amarrage de la corde fixe avant de grimper

P1070637.jpg

P1070656.jpg

-  L' objectif de la séance d' aujourd'hui est de me familiariser de nouveau avec les techniques de grimpe et surtout les techniques de descente. Je vais donc faire plusieurs allers et retours. L' utilisation du descendeur dit en huit ne me pose pas de problème, mais il faut que je me ré-adapte à l' utilisation du "shunt" d'auto assurage. Ensuite je teste de nouveau un descendeur dont j' ai fait l' acquisition l' an passé qui joue le rôle de descendeur et d' auto-assurage en même temps rendant inutile le "shunt" : le "mascott" descendeur produit par la société alptech de Chamonix. Avec ce descendeur, la sécurité est intégrée : blocage automatique en cas de chute ou de perte de conscience.

utilisation du mascott

Utilisation du descendeur en 8

belle hauteur ! 

-  Les habitudes reviennent vite et j' apprécie beaucoup le  "mascott". Aprés plusieurs descentes, je monte un peu plus haut dans l' arbre pour atteindre les quinze mètres. Deux heures d' éffort au total, ça sera suffisant pour une reprise. Cette année je devrais effectuer plusieurs descentes de vias ferratas en rappel ... je ferai donc plusieurs séances d' entraînement en falaise école et sur des arbres.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau