Spéléologie à la grotte de la Pouge Blanche Depuis Saraz   Doubs

 

Spéléologie à la grotte de la Pouge Blanche

 

Depuis Saraz   Doubs

 

 

- 13 h 00 je remonte vers la grotte que je pré suppose " la Pouge Blanche", mais cette fois ci je ne remonte pas dans la pente vers la falaise, je prends le chemin large qui part à droite de l' Antenne et après 300 m environ, je remonte sur le plateau par la gauche et me dirige vers son bord ... là je sais à présent où se trouve l' entrée de la cavité dont je ne donne pas trop de détail pour à la fois protéger la cavité et aussi laisser le plaisir de la recherche-découverte à de futurs visiteurs "respectueux" ! 

- Parvenu à l' entrée, j'installe une corde par précaution avant de de me glisser dans le lucarneau ... je constate rapidement que cette dernière est parfaitement inutile ! L'itinéraire se fait dans des petites descentes successives dans des blocs ou dans des failles et je découvre rapidement une succession de petites salles richement concrétionnées ... et peuplées de chauves souris ! C 'est bien la Pouge Blanche ! Une grotte aussi belle qu' annoncée !

- Je descends tout de suite jusqu' au fond (c'est le plus remarquable) et je commence à "mitrailler" à l' aide de mon appareil photo et en me servant de  mon pied photo (encombrant mais terriblement efficace !). J' utilise aussi pour mes débuts en photographie souterraine un éclairage d' appoint de 700 lumens, dans une cavité aux dimensions modestes, cela suffit pour un début, pas de grands volumes à éclairer ! pour l' instant je travaille empiriquement utilisant plusieurs formules de fonctionnement de mon appareil photo (bridge Panasonic) et plusieurs positionnement d' éclairages indirect. Dans ce petit cocon souterrain, excité par les découvertes et les yeux rivés sur mon viseur, je m' active sans cesse comme si je voulais prendre l' empreinte photographique de toute la cavité ! Il faut redoubler d' attention pour ne pas ternir et surtout ne pas briser les innombrables concrétions ! Cette grotte est encore heureusement préservée !

- Je ne vois pas le temps passer, cela fait fait à présent deux heures que je " savoure" la Pouge blanche" ! Je me décide donc à rejoindre la surface ! La remontée sera un peu plus "tendue" car je ne vais pas retrouver instantanément les passages initiaux, même si le sens de l' itinéraire est simple : remonter ! La grotte présente quelques passages comme un gruyère vertical où des passages différents finissent au même endroit, où buttent sur des passages obstrués. La grotte étant de dimension modeste comme je l' ai indiqué tout à l' heure, il faut raison garder et après quelques essais-erreurs, je déduis vite le bon parcours de remontée ! Surtout quand je tombe au pied de la corde ! Elle aura au moins servi à ça !

-  Admirable visite d' une grotte remarquable qui peut s'intégrer dans une randonnée car elle ne nécessite aucun matériel ni équipement technique autre que le casque et l' éclairage ! En plus la grotte est séche ! même si les concrétions suintent encore abondamment !

 

Doubs spéleologie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau