Randonnée dans le haut de la cascade de Charabotte depuis Nantuy (Ain)

 

Randonnée dans le  haut de la cascade de Charabotte 

depuis Nantuy  (Ain)

le site de la cascade de Charabotte ence mois de' ooctobre ... un peu à sec !

Petit rappel :

- " L'Albarine" prend sa source à 950 m d'altitude dans le département de l'Ain,  sur la commune de Brénod. Après s'être écoulée sur un plateau du massif du Bugey, elle plonge dans des gorges par une chute de 115 m au niveau la cascade de la Charabotte. Elle traverse alors le canton de Saint-Rambert-en-Bugey avant de rejoindre la rivière d'Ain à 40 km au nord-est de Lyon, à Châtillon-la-Palud à 222 m d'altitude.

- La rivière se perd totalement par infiltration, tous les étés, sur le plateau à l'amont du fait des infiltrations dans le massif karstique. De plus, elle s'assèche aussi sur sa partie aval car elle s'enfonce dans sa nappe et disparaît alors totalement de la surface. L'été 2007 semble, de ce point de vue, être exceptionnel : le débit de la rivière est resté important, même au cœur du mois d'août."

- Histoire du train fantôme...

-  "Le projet date des années 1880, la construction est décidée en 1900 par le Conseil Général de l'Ain et les travaux commencent en 1909. Le projet est contesté par de nombreux Bugistes qui auraient préféré une ligne partant d'Ambérieu et desservant Brénod et Hauteville.

-  Les travaux vont bon train pendant 1 an (1910) puis ils ralentissent ou s'arrêtent par moments, pour reprendre correctement en 1913, si bien qu'en 1914, il ne reste plus qu'à poser 7 à 8 km de voie à partir d' Hauteville. En effet, l'approvisionnement du chantier et donc son cheminement s'effectue par le plateau. En cette même année, les travaux s'arrêtent de nouveau, alors que les tunnels sont presque tous percés et qu'il ne manque que les tabliers des ponts.
-  Cependant, en 1916, les rails stockés sont réquisitionnés par l'armée. En 1919, le projet est relancé. Le dernier tunnel est alors
percé. De 1920 à 1932, le percement connaît de nombreux problèmes d'infiltration et d'éboulement. Les trajectoires des galeries doivent être modifiées à deux reprises. Trois galeries sont donc creusées.La surcharge en déblai oblige les entrepreneurs à acheter d'autres terrains pour y stocker les matériaux. A cette occasion, ils s'aperçoivent que tous les terrains sur lesquels le tram a été construit n'ont pas été payés, d'autres en revanche l'ont été deux fois et d'autres encore l'ont été mais sans aucune utilité pour le chantier.
-  En 1933, la voie est achevée et inaugurée par le passage, sur une partie du tronçon seulement, d'une locomotive et un ou deux wagons occupés par les autorités locales. Par la suite, il est décidé d'électrifier la voie et de mettre des rails plus lourds. Les anciens rails sont démontés, mais le financement pour l'électrification n'a jamais été débloqué.
-  En 1936, le Conseil Général décide l'abandon de la ligne et son déclassement, qui ne sera effectif qu'en 1951. Cette voie n'aura jamais vu passer un train chargé de passagers et elle n'aura jamais servi."

- Détails techniques : 
-  18 tunnels cumulant 2 665 m dont le plus long se situe sur le haut, à proximité de la cascade de la Charabotte et mesure 557 m. "

- 17h30  je prends le sentier qui part en sous bois à droite du parking sur la D21 dans le sens de la descente. Rapidement je rejoins un large chemin qui en fait est le parcours de la voie de chemin de fer "du train fantôme" et je comprends vite que je vais arriver en haut de la cascade face au premier tunnel. Je suis un peu déçu car j' espérais en fait trouver un sentier descendant qui m' aurait permis d' aller plus bas sous la première cascade, où je pense qu'il existe un passage pour passer dessous et rejoindre une via ferrata exploitée par des guides de la région (ce sont mes observations réalisée lors de précédentes visites qui m' avait conduit à cette hypothèse). Je fais donc demi tour après avoir pris quelques photos du haut de la cascade.

le premier tunnel du le haut de la cascade de Charabottele haut de la cascade et le premier tunnel (Charabotte)

- 18h00  Je suis revenu à la voiture où trois jeunes "vététistes" discutent. Je vais les questionner sur l' existence d' un chemin qui passerait sous la première cascade ... surprise, ils ne parle pas trop le français ... sauf un qui finit par comprendre ce que je demande  et qui à ma grande surprise descend 100m plus bas que le parking et m' indique derrière la murette de protection du virage,  un sentier  discret et entravé par un rubalise, qui descend sous la cascade ! Bingo !

- Je suis la sente indiquée par les jeunes, elle court le long de la falaise puis plonge en sous bois vers la cascade ... elle est assez confortable et en partie aménagée (marches). Je remarque de suite les amarrages en queue de cochon qui permettent de sécuriser la sente quand elle approche de la cascade... puis passe sous la cascade ! Aujourd'hui elle n' est pas très en charge, mais j'imagine que à d' autres époques notamment à la fin du printemps elle doit être autrement impressionnante !

- passé la cascade, la sente devient plus exposée, puis exposée ... je me suis arrêté à ce moment, car contrairement à ma première tentative (haut de la cascade) , je n' ai cette fois ci pris aucun équipement (cordes,harnais,longe...casque !). Je n' ai pas vu si un câble était installé après mais visiblement , il s' agit bien d'un passage retour de la via ferrata sans doute moins  utilisé que le retour par la lucarne dans le tunnel. Ici je n' ai vu aucune information de mise en garde précise (sinon le rubalise arraché en début de sente ?).

le sentier de descente vers le bas de la première cascade de CharabotteArrivée sous la première cascade de Charabottesous la cascade (première chute) de Charabotte












vu d'en bas sur la sente qui descend vers la cascadeaprès la cascade la sente se poursuit mais elle devient exposée ! main courante recommandée (à poser).fin de la sente, début de la via corda !l' échelle de la via ferratasortie de la via ferrata vers la trappe,du tunnel (Charabotte)

- Je fais demi tour, satisfait d' avoir découvert ce passage qui répond à de précédentes interrogations ...mais où va la via ferrata après le tronc d' arbre ?. Malgré le ciel couvert, il fait étonnement bon ! Demain j' essayerai de répondre à d' autres interrogation en explorant le bas de la cascade ...Y a-t-il un accès à la via par le bas ?

une des queues de cochon en place pour l' assuragedernier coup d' oeil sur la  fin de la sente  !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Randonnée/Ain

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau