Randonnée

Randonnée Combes de Vaumale et de Lioux Depuis Lioux    Vaucluse

 

Randonnée Combes de Vaumale et de Lioux

 

Depuis Lioux    Vaucluse

 

 

Circuit randonnee combes de vaumale et lioux depuis lioux la combe

 

- 8 h 45   11°  extérieur, je prépare le randonneur, aujourd' hui je prends mes bâtons de marche !

- 9 h 30  Départ par la route au dessous de Lioux, lieu dit "la Combe", en direction du Château, avec la vue imposante des falaises de la Madeleine.  Ensuite je suis une piste forestière pas très intéressante. Un peu plus plus loin, de nouveau la route sur 300 m, avant de prendre une piste plus étroite qui après avoir traversé un propriété plantée de cerisiers, rejoint le vallon de Vaumale à l' issue d'une belle descente avec vue plongeante !

- La combe de Vaumale comporte une partie gorge, à visiter à partir du pont, une descente a été aménagée avec des barreaux sertis dans le roche. Un parcours de 200 m, sans eau actuellement, s' offre au randonneur dans un dédale de rochers, qui se termine avec la gorge. Je ne suis pas allé plus loin sur le sentier et j' ai donc fait demi tour, pour rejoindre le pont et poursuivre l' itinéraire cette fois ci au dessus du vallon.

-  Je suis donc des hauteurs, le vallon jusque à rejoindre la route qui fait la liaison Bezaure - Escumadou, je suis sur un territoire d' exploitations agricoles. 

- 12 h 35  Je quitte Bezaure en direction de la combe de Lioux cette fois ci ! Le parcours se fait sur une petite route communale, je laisse à ma droite et au loin les ruines du château de Castellas et j' entame une descente progressive puis prononcée vers la combe de Lioux. Je suis suivi par un groupe de randonneurs comme d'habitude ... fort bruyant ! ... rire en "chapelet" d'une dame qui a l' air bien facile ... à la rigolade ! Je presse un peu le pas pour ne pas me faire rejoindre et retrouver ma tranquille solitude ! 

- Longue descente dans la combe de Lioux qui a plutôt des allures de gorges par endroit ! Le parcours va être long, avec quelques petits ressauts (glissants) et des passages où les parois hautes ... se rapprochent ! La descente se fait pratiquement de bout en bout dans le lit du torrent à sec en ce moment.

- 15 h 10   Après 5 h 40 de randonnée pause casse croûte comprise, je rejoins ... enfin ... Lioux ! 18 km parcourus pour 590 m de dénielé.

- Circuit randonnée un peu décevant au début (route,route forestière ...) , heureusement arrivent très vite la combe - gorges de Vaumale, site très agréable, véritable terrain de jeux pour grands et petits dans la partie gorge. La vue sur le château de Castellas anime par deux fois la sortie, avant la descente dans la combe de Lioux, puis de la combe par une vue de dessous où il apparaît érigé sur un piton rocheux. La randonnée dans les combes et pleine de fraîcheur, surtout quand le soleil est de la partie !

 

Randonnée Gorges du Régalon Depuis Mérindol   Vaucluse

 

Randonnée Gorges de Régalon

 

Depuis Mérindol   Vaucluse

 

 

Circuit randonnee gorges de regalon depuis merindol

 

- Pour des raisons de risque incendie, l’accès au massif est limité du 1 juin au 30 septembre par arrêté préfectoral, voire interdit.  Les gorges ont été plusieurs fois interdites d' accès ces dernières années, pour cause d' éboulements. En 2017, elles sont de nouveau autorisées. La pratique de cette randonnée n' est pas conseillée en cas de fortes pluies ! Les seuls difficultés (relatives) de ces gorges, est le passage de deux trois ressauts de 1 ,5 m à 3 m.

- 9 h 30   Il pleuvotte toujours, je me risque à partir, j' aviserai en route ! En quittant le village, je croise un troupeau de moutons de 300 têtes et son berger? je ne sais pas si il vont traverser Mérindol, mais ça ferait  une belle animation du village ! Je quitte les petites routes de liaison (Le Grand Champeau, le Petit Champeau) pour un sentier en forêt qui m' amène à la Tuilère, petit hameau jouxtant le parking aménagé des Gorges du Régalon. Je croise de nouveau des moutons, accompagnés cette fois ci par un éleveur qui mène brebis et agneaux au pré ! 

-  Parvenu au parking, je prends la direction des Gorges du Régalon bien indiquées par de multiples panneaux et mise en garde (propriété privée, dangerosité ...). Le parcours est immédiatement "envoûtant", dans tous les sens du termes ! Le passage est étroit et "hautement" gardé par des falaises très hautes ! En cette saison, le torrent est actif, du moins au début du parcours, et il y a encore d' importantes laisses d' eau. Pas plus de 15 à 20 cm par endroit et le passage reste facile ! J' ai pris la précaution de mettre mes nus pieds dans mon sac que je mets dès la présence de l' eau, je garde ainsi mes chaussures de randonnée au sec. 

-  L' itinéraire se fait donc entre deux hautes parois rocheuses, ponctué de ressauts à escalader ( sans difficulté), une grotte à franchir (pas besoin d' éclairage), quelques passages étroits mais s' effectuant toujours debout, la lumière pénètre peu à l' intérieur des gorges. Je passerai devant un grand porche souterrain barré de barrières (?) ! En un peu moins d' une heure, je suis déjà à la sortie des Gorges !

-  Je poursuis mon chemin en remontant  sur la gauche en direction de l' Agranier. Le chemin s'insinue en creux dans un paysage montagneux (Montagnas), puis le vallon de la Galère, le paysage est magnifique ! Remonté sur le plateau, je prends la direction des Mayorques puis Croupatas avant de redescendre dans le vallon qui ramène au départ des Gorges du Régalon ( Les Bastides, Rioufret) ! 

-  Je reprends alors le chemin en direction de Mérindol pour le retour ! remarquable randonnée avec de superbes panorama sur le Luberon à la sortie des Gorges ! 6 heures de randonnée tranquille, dont une heure dans les gorges, 18 km parcourus pour environ 590 m de dénivèlation.

 

 

Randonnée spéléo  grotte de Manon des sources depuis  Signes Var

Randonnée spéléo  grotte de Manon des sources

 

Depuis la plaine du Grand seuil    Signes   Var

 

 

Randonnee speleo vieux mounoi grotte de manon charnier de signes bassin des perdrix

 

- Je suis donc stationné à hauteur du Vieux Mounoï, dans la plaine du Grand Seuil en face  de l'usine de traitement des eaux. Je prépare le randonneur ... spéléo ! Pas besoin d' équipement spécifique, hormis casque et éclairage ! L' idée de cette randonnée m'est venue quant je me suis rendu compte que c' était dans cette région que le film " Manon des Sources " de Claude Berri avait été tourné ! La possibilité de retrouver certains lieux cultes, notamment la "grotte de Manon", m' a immédiatement motivé ! Je pars un peu dans l' improvisation, je me fixe comme premier objectif de rejoindre le "vieux Monoï, puis la grotte qui doit être située un peu au dessus.

- Après un parcours en sous bois, puis une piste cimentée (aménagement sans doute rendu nécessaire pour lutter contre les incendies ), je rejoint une piste en terre qui part en direction du vallon des Marseillais. Peu avant , dans une clairière, je tombe nez à nez avec un puits aménagé, assez profond et dès que je me retourne j' aperçois la "bâtisse" du vieux Mounoï ! Il s' agit d'une ancienne bergerie, qui aujourd'hui est en ruines. Puits et potager permettaient d' y vivre en autarcie.

- Je poursuis mon chemin en remontant sur la gauche du Vieux Mounoï et en bifurquant sur la droite dès que je suis parvenu sur le plateau. Ensuite jeu de piste pour trouver la grotte du Vieux Mounoï, alias grotte de Manon, quelques cairns par ci par là et surtout des marques de peinture verte permettent de s' y retrouver dans cette végétation débordante ! Il s' agit d' un aven grotte, donc attention de suivre la bonne sente qui mène au vaste porche et de ne pas s' aventurer dans la végétation au risque de se retrouver au bord de l' aven ! La végétation a repris ces droits aux abords de la grotte, un énorme lierre semble soutenir la cavité ! C' est ici que le film de Claude Berri  ( Manon des Sources) a été tourné. La fameuse séquence  ou Manon découvre la source qui alimente le bassin de la Perdrix et le village des Bastides Blanches et décide d' obstruer l' écoulement pour se venger des habitants ! Cette grotte a une très ancienne histoire, puisqu'elle servait de bergerie à l' époque néolithique ! (des bronzes et des poteries y ont été découverts).Une source devait alimenter cette bergerie.

- J 'en profite pour visiter les profondeurs de la grotte (parcours spéléo sans grande difficulté, mais casque et éclairage indispensables). Quelques vieilles concrétions s' offrent alors au visiteur sportif !

- Je ressors de cette belle cavité historique, pour redescendre vers le vallon et prendre la direction du vallon des martyrs. C'est le "charnier de Signes" 38 résistants y ont été fusillées et enterrés en 1944. Ce site  devenu une nécropole produit une émotion certaine au randonneur ( plaques mortuaires, autel,  cyprès).

- Au sortir du mémorial, je prends sur la droite et je remonte le long d'un ruisseau asséché (le torrent de la Roque)  pour parvenir au "bassin de la perdrix ", ce bassin fut construit pour les besoins express du film.

- En retournant vers la plaine du Grand seuil (mon point de départ), je fais un détour jusqu' au parc de panneaux solaires au dessus des carrières. Ensuite je rejoins la voiture ! 4 h 30 de randonnée avec une immersion souterraine de 45 ' le tout pour 10 km environ et 230 m de dénivelé. Belle randonnée facile à compléter par d' autres lieux à visiter (Château Renard pour la bastide des Romarins et le mas Crispin).

 

Randonnée aux 5 lacs de Forclaz Depuis le Fort de la  Platte   Savoie

 

Randonnée aux 5 lacs de Forclaz

 

Depuis le Fort de la  Platte   Savoie

 

 

 

Randonnee des 5 lacs de forclaz depuis le fort de la platte

 

- 8 h 15   Depuis Bourg St Maurice, je monte en voiture en direction du Fort de la Platte, erigé  au 19 ème siècle pour surveiller les intrusions  en Savoie à l' époque où elle venait d' être rattachée à la France. La route, puis la piste pastorale d' accès est longue (4 à 5 km), étroite, sinueuse et pentue ! Tout croisemment y est difficile, notamment avec le camion de ramassage de lait !

- 9 h 30  Je suis stationné sur le parking sous le Fort de la Platte, immédiatement je me fais la réflexion que la courte remontée sur le chemin depuis le bas du parking (100 m ) doit être aléatoire par temps de pluie ! La pente est rude !

- Un sentier court circuite la piste pastorale et permet de rejoindre directement le Fort de la Platte. Petite déception (même si les chèvres sont charmantes !), le fort de la Platte est utilisé en cette saison comme "ferme d' alpage", avec l'impression que le lieu est " privé" ! Je reprends donc rapidement le sentier/piste qui mène au col de Forclaz.

- depuis le fort, belle montée sur un chemin pastoral, aujourd'hui je crois que je serai seul sur la randonnée, pas de voitures, personne en vue ! Peu avant le col de Forclaz, je parviens au niveau de deux petits lacs sans nom où règnent une activité intrigante ... au fur et à mesure de l' approche , j' entends des "plocs" ! "plocs" ! suivis d'autant de ronds  dans l' eau ! C 'est le triton alpestre qui se met à l' abri du randonneur dérangeant !

-10 h 45  Je suis au col de Forclaz (2316 m) après 1 h 15 de montée . Le paysage devient beaucoup plus minéral, même si la neige encore persistante ne permet pas de s' en rendre vraiment compte, les sommets escarpés eux ne trompent pas ! L' arrivée dans le vallon capte tout de suite le regard, tout en bas des filets innombrables du ruisseau de Forclaz s' éparpillent sous l' effet de la fonte des neiges, , au dessus, Le Rognais ( 2995 m), la Pointe de la Combe Neuve ( 2961 m) et la Pointe de la Terrasse (2881 m) dominent et impressionnent le randonneur !

- Le vallon sous le col est envahi par les eaux de fonte, en face la montée vers les lacs semblent majestueuse ! Il faudra franchir le ruisseau de la Forclaz par un gué où quelques pierres plates facilitent le passage.

- Le premier lac, celui d' Esola (étoilé) (2315 m) se découvre après une montée à flanc de montagne, second émerveillement, ce lac libéré des glaces et de la neige  se situe juste au pied de la Grande Terrasse (2881 m).

- l' itinéraire se poursuit au dessus d' Esola par une sente en balcon, qu'il faut deviner dans la neige omniprésente ! Les lacs Riondet ( en forme de rond), Cornu (en forme de corne) et Verdet se découvrent ensuite recouverts de glace et neige. Ces trois lacs magnifiques dans leur écrin de montagnes et ornés de leur parure glacée et pleine de reflets bleutés,apparaissent austères mais abrite selon les informations lues au parking de départ, une population de truites et se saumons qui attirent l' été les pêcheurs.

- 11 h 55    Après 2 h 25 de marche, je suis au lac noir (2532 m) juste sous la Pointe Motte. Ce lac est le plus plus profond. Agréable montée du col aux lacs alternant  sentier et névés. C 'est le terminus apparent de la ballade, car le cirque minéral final semble infranchissable ! Lorsque les névés auront disparus, une sente déjà en partie visible permet de monter au dessus du lac noir et de rejoindre les crêtes d' où la vue doit être magnifique !

- je casse une "croûte", j' ai été seul toute la montée et malgré ma discrétion, je n' ai vu ni bouquetins, ni chamois éventuels ! Seules les marmottes se sont signalées plus bas !

- 12 h 15  Je redescends, le ciel est chargé du nuages qui bourgeonnent sur les sommets ! 

- 13 h 10  Je suis revenu au col de la Forclaz, je vais faire un petit tour à la cabane d' Alpage un peu au dessus du col.

- 14 h 20   retour au parking après 4 h 50 de randonnée pour 11,7 km et 630 m de dénivelé. Chouette randonnée surtout dans les conditions du mois de juin avec la présence encore importante de la neige et les lacs encore glacés !

 

 

Randonnée sportive Sentier "Marcel Estruch" Depuis l' Hostellerie de Sainte Baume    Var

 

Randonnée sportive Sentier "Marcel Estruch"

 

Depuis l' Hostellerie de Sainte Baume    Var

 

 

 

 

Randonnee sentier marcel estruch depuis l hostellerie de la ste baume var

 

 

- 9 h 30     Randonneur prêt, je pars en direction du sentier sportif " Marcel Estruch". Encore peu de monde à cette heure ! Avant de partir en direction du sentier Marcel estruch, je fais un détour par la grotte Marie madeleine et la basilique de saint Maximin - la Sainte Baume. Montée très agréable en sous bois, par une allée large et aménagée d' escaliers. Une basilique magnifique à visiter! Pour la  nef, la chaire et la crypte avec les reliques de Saint Maximin et Sainte Marie Madeleine ! Calme et sérénité absolue à cette heure, il n' y a aucun visiteur à ce moment !

 

- La Grotte de Sainte Marie-Madeleine à la Sainte-Baume, en pleine montagne de La Sainte Baume,est une cavité dans laquelle serait venue se réfugier Ste Marie Madeleine pour ses dernières années. Aujourd'hui, c'est un sanctuaire abritant une partie de ses reliques et qui se visite librement après une montée pédestre de 45 minutes. 

- Il se raconte que " quelques années après l'Ascension de Jésus, Marie-Madeleine, Marthe, son frère Lazare et quelques femmes, parties de Jérusalem. débarquent aux Saintes Marie de la Mer. Marie-Madeleine choisit la solitude et la contemplation et rejoint le massif de la Sainte Baume. Au pied de la falaise s'ouvre une grotte où le soleil pénètre peu. C'est dans cet abri rustique que Marie Madeleine se réfuge. Pendant 30 ans , la sainte recluse se nourrit de végétaux et boit l' eau du ciel.  Marie-Madeleine, sept fois par jour, recevait la visite des anges et sept fois elle était ravie en extase. Les anges, voyant approcher l'heure suprême, avertirent Madeleine que sa délivrance était proche. Ils l'enlevèrent dans les airs et la déposèrent sur la voie Aurélienne, près de l'ermitage de saint Maximin. Celui-ci lui donna le saint Viatique, recueillit son dernier soupir, embauma son corps et le plaça dans un superbe mausolée. Sur le lieu de ces restes sacrés devait s'élever plus tard une magnifique basilique, celle de Saint-Maximin. Ainsi, la grotte où s'est retirée la Sainte est en vénération depuis les premiers siècles de la chrétienté. Sa renommée attire de nombreux pèlerins, parmi lesquels des personnages illustres. De nombreux Rois de France, dont Saint-Louis et Louis XIV, plusieurs Papes, des milliers de grands seigneurs et des millions de fidèles feront le pèlerinage de la Sainte-Baume "


"Le sanctuaire est une grotte qui peut contenir plus de 500 personnes et à laquelle on accède par un escalier de 150 marches. Le lundi de Pentecôte a lieu ici le pèlerinage de toute la Provence. Pour rejoindre la basilique et la grotte, le chemin des Rois a été aménagé à la fin du XIVème siècle lors de l’installation des Dominicains au Couvent Royal de Saint Maximin et à l’hôtellerie de la Sainte-Baume. Jusqu’à la construction en 1897 de la départementale 80, ce chemin fut le seul accès au plateau du Plan-d’Aups depuis Nans. Des 7 oratoires d’origine, il n’en reste que 4. Ils ont été érigés en 1516 par l’Archevêque d’Arles".

 

Thumbs up 48 1​ Histoire de la Grotte de Sainte Marie madeleine

Thumbs up 48 1La Sainte Baume, haut lieu de randonnée

- 10 h 30  Je ressors de la Basilique toujours imprégné par le calme et la sérénité du lieu ... et je m' apprête à redescendre en direction des Béguines ... Des éclats de voix commencent à se faire entendre ... puis une ambiance de bavardage ...Après le second escalier, dans la descente, je me trouve nez à nez avec un groupe d' au moins 50 randonneurs accaparés par leurs discussions, c' est tout juste s' ils me perçoivent ! Je poursuis ma descente pour rejoindre et suivre pendant un moment le chemin des Roys jusque l' intersection avec le sentier merveilleux que je vais emprunter en négligeant  le sentier des excursionnistes Toulonnais qui part plus à droite au plus prés de la falaise (sentier étroit mais plus beau et plus tranquille). Aujourd 'hui, je suis pressé d' arriver au sentier Marcel Estruch, donc je prends le chemin bien large. Je suis dans le magnifique sous bois de la forêt de Ste Baume ( chênes,sapins,ifs,ormes,hêtres). Le sentier mène au carrefour du grand hêtre mort, à partir duquel je m'engagerai à droite sur le sentier du Pas de l' Aï. Au deuxième lacet qui part à gauche, on devine la sente qui part à droite et constitue de ce côté le début du sentier Marcel Estruch. Une indication " Estruch" peinte en jaune marquée sur une dalle confirme la bonne direction. C'est le changement de direction à ne pas manquer !

- 12 h 00 - 7 km de rando en 2h20 et 520 m de dénivelé - Je m'engage sur le sentier qui est tracé en grande transversale bien en dessous de la crête surplombant le sentier merveilleux, il n'y aura donc pas beaucoup de dénivelé ! Quant je dis sentier, c' est beaucoup dire, car cet itinéraire peu fréquenté sans doute laisse la part belle à la reprise de la végétation ! Il faut donc se fier plus à une vague sente et rester attentif tout le long de la traversée ,surtout quant la sente disparaît, aux marques jaunes tracées sur les rochers (quatre points jaunes, orientés quelques fois pour indiquer les changements de direction). 

- Pour commencer, la sente est facile et assez rassurante, même si il faut toujours être attentif pour vérifier que on est bien sur le bon itinéraire, on est jamais loin de la paroi ci qui constitue un bon repère. Pendant près d' une heure, je vais même commencer à désespérer de trouver des passages sportifs ! Il y a bien un peu d'escalades et désescalades courtes, un peu de vide par endroit sans plus ! La végétation est assez riche en ce début de printemps, et cache assez souvent l'itinéraire ! La traversée se fait en face nord sous le signal des Béguines, grosso modo à mi hauteur.

- C 'est un peu plus loin que les véritables difficultés commencent ! J' en profite donc pour une pause casse croûte avant de poursuivre le sentier ! Je suis à mi chemin entre l' aplomb du signal des Béguines et Le Jouc de l' Aigle. Ensuite, premier passage délicat, un pas exposé en traversée en léger surplomb ! Une mini chaîne unique pendue, permet de franchir le pas en pendulant ! L' équipement certes facilitant, dépend de l'unique point d' ancrage de la chaîne, il faut donc donc avoir confiance ! On est loin des équipements style via ferrata ! Le parcours est alors constitué de passages sportifs qui demandent de l' attention, car exposés ! Une seconde chaîne pendulaire aide à franchir un second pas.

- Tout l'itinéraire se déroule avec à gauche, les hautes falaises de la Sainte Baume et à droite la pente escarpée et quelque fois abrupte qui plonge sur la forêt Domaniale de la Ste Baume, le panorama est magnifique ! des groupes de randonneurs arpentent le sentier merveilleux dans un sens ou dans l' autre juste en dessous de la sente en balcon où je suis.

- J ' arrive au dernier tiers du parcours avec des passages en cheminée à l' escalade pas trop difficile, du sentier de chèvres alternant avec les difficultés, des passages exposés en corniche, cette fois ci bien protégées par des chaînes solides et ancrées dans les règles de l' art ! C'est plus rassurant que les chaînes pendules ! Je négligerai le sentier des grimpeurs qui part sur la gauche pour rejoindre la crête de la Sainte Baume.

- Le passage peut être le plus impressionnant, est le franchissement d'un ressaut d'un peu moins de 10 m où une longue chaîne bien tentante mais à l' amarrage invérifiable vu du bas me tend les bras ! Ma méfiance pour ces ancrages incertains, habitué aux équipements sécuritaires de la pratique spéléo, me persuade d'utiliser tout ce qui peut se présenter comme prises naturelles ! Le passage est aérien et j' y prends beaucoup de plaisir !

- La fin du parcours du sentier Marcel Estruch se fait par la fin de la traversée sur un terrain escarpé mais plus facile juste avant de franchir un éperon rocheux en escalade dans une brèche que l' on franchit pour parvenir sous le col du St Pilon (attention de ne pas s'égarer). La fin de traversée débouche au niveau des escaliers de pierre qui mène au col du St Pilon.

- 16 h 15 - 6h 40 de rando pour 830 m de dénivelé depuis l' hostellerie, 9,5 km parcourus, je finis le sentier Marcel Estruch  (j' y suis resté presque 3 heures, pause comprise, la longueur de ce sentier entre en ligne de compte pour situer aussi sa difficulté ! Mais c' est bien la deuxième partie du sentier qui présentent les principales difficultés en précisant que cette traversée n' a aucune échappatoire facile !

- Je suis monté au col pour voir la chapelle du St Pilon et apprécier la vue plongeante sur l'hostellerie de la sainte baume. J' ai aussi retrouvé des compagnons randonneurs après plus de quatre heure de solitude sur le sentier Marcel Estruch ! La chapelle est elle en travaux et fermée, dommage même si elle est très petite. La table d' orientation ... attend ... sa carte ! Magnifique vue à 360° (le Mont Ventoux, montagne de  Lure, les Ecrins, Ailefroide, le Pelvoux). Le vent s' est levé sur le sommet et des gros nuages s'annoncent, je vais vite redescendre sur l' Hostellerie !

- 17 h 30   Retour au parking après 8 h 00 de randonnée (13 km ,/900 m de dénivelé). Belle randonnée sportive et  engagée ! J' ai particulièrement apprécié la beauté du sentier, son ambiance sauvage et abrupte ...   mais également son côté ludique et sportif lié aux passages techniques équipés.

Message warning 128

Attention  .... Le sentier en  balcon Marcel Estruch est réservé aux personnes non sujettes au vertige, la seconde partie du parcours est  aérienne avec de nombreux passages exposés  en bordure de falaise. Le balisage jaune est présent sur la totalité de l'itinéraire, mais il faut être attentif pour ne pas le manquer. Cet itinéraire présente des risques importants qui doivent inciter à la plus grande prudence (l'usage éventuel de corde d' assurance , voir baudrier peuvent s' avérer nécessaires pour aider les personnes sujettes au vertige et assurer les moins aguerris... ou pour se sortir d' un mauvais pas. Ne pas effectuer ce parcours si les conditions météo ne sont pas au top (Vent, pluie,  neige). 

Sentier en corniche du sentier Marcel Estrruch

Sentier en corniche du sentier Marcel Estrruch

 

Randonnée en circuit Crête et Grotte de l' Hortus par le château de Vivioures Depuis le parking départ Château de Vivioures (Route D1)

Randonnée en circuit Crête et Grotte de l' Hortus par le château de Vivioures

 

Depuis le parking départ Château de Vivioures (Route D1)

 

 

Randonnee chateau crete et grotte de l hortus depuis la breche

 

- 9 h 15  Départ du parking sur la Départementale 1 (St Mathieu de Tréviers/St Martin de Londres), qui permet d' accéder directement aux ruines du Château de vivioures. Je monte directement en drection des ruines du Château, 25 ' d' accès par un sentier assez raide ! Je suis précédé par un groupe de marcheurs nordiques assez bruyants !

- 9 h 40  Après une rapide visité des ruines que j' ai déjà faite en février 2013.

​-  Je poursuis par le chemin de crête et je vais alterner en suivant alternativement les marques jaunes (sente normale) et les marques rouges plus exposées et sente escarpée, selon la densité de la végétation et mon envie ! En fait en suivant les marques rouges, il faut surtout mettre les mains ! Je suis à présent seul, le groupe de marcheurs nordiques est parti dans une autre direction. Le sentier balisé en jaune rejoint  le sommet de l'Hortus alterne taillis, lapiaz, montées et replats, s'éloignant tantôt du bord du plateau ou s'en rapprochant,  il est plus facile de se repérer par les cairns, omniprésents ! La  trace balisée en rouge suit la crête au plus près mais est souvent très encombrée par la végétation et finalement n' est pas aussi spectaculaire que je pouvais l' attendre !  La crête de l’Hortus offre une ballade en longeant  la falaise sur presque 2 km avec des passages en balcon et des belvédères qui offrent des vues magnifiques et vertigineuses sur la plaine. La progression se fait sur un terrain calcaire proche du lapiaz .

- 10 h 40 (1 h 25) Je suis au point le plus haut de l' Hortus et je commence à redescendre en direction des rochers du pas du Loup que j' atteins assez rapidement, Je quitte la crête par la droite en empruntant une faille , le Pas du Loup. Brèche d’un mètre de large qui  plonge  dans le vide… ce passage de désescalade très ludique constitue pour moi le moment le plus attrayant du parcours. 30 m de descente, où la corde n' est pas nécessaire à condition de bien coordonner pieds et mains ! Tout en bas, je continue de suivre les points rouges qui m'emmènent en transversale sous la falaise avant de descendre franchement par un pierrier vers la route forestière qui vient de Valflaunès.

- Sur le chemin de retour vers le parking, je décide de monter à la grotte de l' Hortus que j' ai eu la chance de visiter quant elle était encore ouverte ! Montée sèche pour rejoindre la falaise ! Elle est à présent enfermée par des solides grilles empêchant les visiteurs de pénétrer à l'intérieur de la grotte (les deux entrées qui permettaient une traversée sont fermées).

- Reste une belle vue sur le Pic St Loup ! ... et un endroit sans doute  devenu assez calme car il ne doit plus attirer beaucoup les randonneurs avertis !

13 h 00  Je suis de retour au parking après 4,5 km de rando, 540 m de dénivelé, le tout en 3 h 20. Agréable circuit de randonnées très varié et distrayant ! Un peu technique dans la descente du Pas du Loup, donc à réserver  aux randonneurs aguerris !

 


 

 

Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

Randonnée Lacs de la Tempête / Grand Mont

 

Depuis le barrage du lac de St Guérin   Savoie - Beaufortin

 

 

 

Randonnee lacs des tempetes et grand mont depuis le barrage de st guerin beaufortin

 

- 8 h 15  Depuis Beaufort, je rejoins en voiture Arêche puis je quitte la montée du col des Prés pour bifurquer à droite en direction du barrage de St Guérin (1550 m).

- 8h 45 Je suis stationné sur le parking au dessus du barrage du lac de St Guérin, bien encadré par les camping caristes pêcheurs qui se sont installés pour le week- nd ! le berlingo sera bien surveillé ! Le temps est au beau, ça devrait être une belle randonnée ! Je prépare le sac de rando en prévoyant toujours l' imprévu même improbable ! (veste de montagne, crampons,lampe frontale, pas de corde cette fois ci !).  

- Depuis le barrage EDF de St Guérin, je débute ma randonnée en longeant le lac par sa gauche, en direction de la passerelle. Les rives du lac sont envahis par les pêcheurs accentuant l' impression de calme absolu des rives, par leur immobilisme attentif !

- En avançant vers la passerelle, la vue embrasse toute l' étendue du barrage avec ses 250 m de long, une statue en bois de St Guérin "protecteur des troupeaux" accueille le randonneur. Le sentier traverse dés le début un alpage avec sa station de traite ambulante et son impressionnant groupe électrogène ... c' est devenu une des caractéristiques visuelles des alpages du Beaufortin !

 

" Saint Guérin, patron des troupeaux donne son nom à la vallée et au barrage construit à partir de 1957. Il permet le remplissage du barrage de  Roselend par une conduite forcée entre les retenues qui fonctionnent à la manière de vases communicants.Sa surface en eau est de 50 ha et sa profondeur de 70m pour une capacité de 13 millions de m3. Sa structure en forme de voute mince mesure 250m de long. Il reçoit chaque année l'équivalent de 2 fois sa capacité de stockage."

 

- Le sentier le long du lac pour rejoindre la passerelle est très agréable, le point de vue sur le barrage est idéal ! Pour rejoindre le sentier qui mène au col de la Louze, il faut franchir la passerelle et poursuivre jusque l' intersection (la côte) avec les sentiers qui montent soit vers le chalet de l' Alpage, puis le col de la Forclaz, soit vers le col de la Louze; Prendre immédiatement à gauche en rejoignant l' alpage tout proche et sa magnifique "deux chevaux citroên" !!

- La suite du sentier tout en montant, suit le petit torrent de la Louze, que l' on traversera plusieurs fois à gué ou sur les planches et traverses mises en place à cet effet. La montée est dure mais agréable tantôt au milieu d' une végetation luxuriante, tantôt le long du torrent, tantôt sur des parties plus arides et aériennes, la vue sur le lac de St Guérin avec le massif du Mont Blanc en arrière plan est somptueuse ! La montée se fait sous le relief escarpé du Grand Mont.En un peu mois de deux heures, je suis au col de la Louze (2119 m). Magnifique point de vue sur la vallée de la Grande Maison, descendant en direction de la Tarentaise.

- Au col, je prends donc à droite (chemin évident et bien indiqué) en direction des lacs de la tempête. L' accès aux lacs se fait par un chemin en traversée en surplombant la vallée et après avoir traverse un gros pierrier sur une centaine de mètre, j' arrive au vallon où se trouvent les lacs !

- 11 h 30 (2 h 25)  je suis au premier des lacs de la Tempête à 2131 m d' altitude.Le premier lac est le plus grand et il est encore  en grande partie recouvert de glace et de neige, avec des laisses d'eau formées par la glace fondante qui créent une impression féerique en reflétant le ciel, les rochers et sommets environnants ! La Lumière transforme ce vallon en lieu magique ! Grand moment de solitude, car je précède de peu les randonneurs pique niqueurs qui montent derrière moi !

Dsc 0674 copie

Quatre lacs constituent le chapelet des lacs de la tempête, deux autres suspendus (lacs des Besaces) et un petit dernier (lac vert) complètent le tableau. Un sentier permet d' atteindre le lac vert tout en cheminant le long des autres lacs. Je prends une petite collation juste avant le dernier lac, toujours au calme, puis je fais demi tour pour repartir en direction du col de la Louze. J' ai bien de profiter de la solitude du vallon à l' écart du premier lac, à présent les promontoires au dessus des deux premiers lacs sont occupés par des dizaines de randonneurs qui sortent le pique nique !

- 12 h 35  (3 h 30 ) Je suis de retour au col de la Louze, des randonneurs continuent d' arriver du lac St Guérin et de la vallée de la  Grande Maison. Je prends alors sur ma gauche une petite sente à peine visible au départ pour aller en direction du Grand Mont. Montée d' abord en transversale ascendante vers la droite, longue et pentue au départ, je quitte progressivement les alpages pour arriver dans un paysage plus minéral. les premiers névés ne tardent pas à se présenter ! Parvenu à la hauteur du col de la Forclaz, à un endroit ou la sente a disparu et seuls les cairns perchés au dessus de la neige permettent de s' orienter, il faut quitter un replat formant une pelouse calcaire encombrée d' éboulis pour monter à gauche en  pleine pente dans un couloir enneigé à cette époque et parvenir sur le "plateau" qui mène au Grand Mont. La montée se poursuit alors dans la neige, quelques fois sur les rochers émergents ! ça me rappelle la montée vers le sommet du Grand Ruan au dessus du glacier du même nom. Je prends l' option d' aller en  direction de la côte 2553 m puis 2633 m sous le sommet. La vue est déjà très belle sur les lacs de la Tempête ! L' univers minéral sauvage de cette montée vers le Grand Mont  est très estompée par la présence de la neige à cette époque, on pense plutôt à la belle descente à ski !

- 14 h 40  (5 h 00)  Je suis au sommet. Le Grand mont culmine à 2686 m et constitue le point culminant du secteur Arêches - Beaufort.

Sommet du grand mont

Le regard porte alors sur le Granier, la Tournette, le Charvin; la Pointe percée,le Mont Joly, le Mont Blanc, le Mont Pourri, la Grande Casse, les glaciers de la Vanoise, les Ecrins et la Meïje ! J' étais déjà monté au Grand Mont en plein été dans les années 1970 quant je dirigeais un camp d' adolescents à St Jorioz ... c' est loin ! J 'avais un souvenir du Grand Mont  comme étant une montagne de cristaux, tant nous avions passé notre temps de visite à rechercher des cristaux dans les roches éclatées du sommet ! (gneiss contenant du minerai de cuivre et du cristal de roche). Il existe d' ailleurs encore les ruines de la  cabane des cristalliers au sommet ! Bon, ce n' est pas aujourd'hui avec toute cette neige que je vais me remettre à la recherche de cristaux, devenus de toute façon rares !

- 16 h 50   (7 h 45)  Je suis revenu au col de la Louze désertique à cette heure. Descente agréable dans la neige, un peu "paumatoire", il ne faut pas rater la bifurcation à droite vers le couloir - replat qui ramène à la sente transversale sous le Grand Mont puis vers le col de la Louze ! 

- 18 h 30 (9 h 15)  Revenu au barrage du lac de Saint Guérin, 19,5 km parcourus pour 1180 m de dénivelé ! Superbe randonnée alliant la découverte d' un chapelet de lacs superbes,quant la glace et la neige sont encore là, et belle ballade dans la neige en montant au Grand Mont ! Il est possible de faire cette randonnée en circuit, en montant par le col de la Louze et en redescendant par le col de la Forclaz, le refuge de l' Alpage par les pistes de ski d' Arêche et le Planey.

 

Circuit randonnée Mont Veyrier  Depuis Veyrier du Lac   Haute Savoie

 

Circuit randonnée Mont Veyrier 

 

Depuis Veyrier du Lac   Haute Savoie

 

 

- 10 h 00  Stationné à Veyrier du Lac, sur le parking de l' office du tourisme, je prépare le randonneur. 

- 10 h 15  Randonneur parti, je traverse une partie de la ville par la rue principale jusque la hauteur de la Mairie, puis je monte à gauche en direction des écoles. Les écoles passées , j' attrape le chemin du terril et là ça grimpe dur ! d' abord un chemin bitumé puis un sentier en sous bois en zig-zag ! Beaucoup de randonneurs se mettent en route en même temps que moi, je ne serai pas seul, les coureurs de montagne arrivent aussi ! Les groupes de randonneurs sont toujours aussi bruyants, dommage !

- 11 h 15  A l' intersection avec le second chemin qui monte de Veyrier le Lac, je me mets à la recherche de la grotte de la cheminée. Indiquée par un panneau de randonnée avec la mention "itinéraire non balisé pour raison de sécurité", je ne comprends pas cette restriction, je pars donc à la recherche de la grotte à l' aide du GPS et donc hors chemin ! C' est là que ce n' est plus très sécurité ! 

- 11 h 40  je trouve d' abord l' école d' escalade perdue au milieu du massif, puis la grotte de la cheminée dont je fais une visite rapide car elle ne semble pas pénétrable sur une longue distance ! Je redescends sur le chemin le long de la paroi rocheuse, qui mène au col des contrebandiers par ... le sentier de l' école d' escalade ...qui mène donc aussi à la grotte ... là je ne comprends plus du tout le panneau d' avertissement concernant l' accès à la grotte ? ! A moins que ce ne soit pas la bonne grotte ? 

- 12 h 20 Après 2 h 00 de marche et de multiples rencontres avec des randonneurs et des trailers, je suis au début du vallon des contrebandiers, je pars donc sur la gauche en direction du Mont Veyrier.

- 13 h 15  3 h 00 de randonnée, 890 m de dénivelé et 3,8 km de parcourus, je suis sur la crête du Mont Veyrier après une longe montée sinueuse en forêt ! L' arrivée sur la crête est somptueuse ! Tous les randonneurs s' arrêtent ! Sous le soleil et au dessus de la mer de brouillard, les Bauges émergent sur la droite et le massif du Mont Blanc s' étale sur la gauche le tout surveillé du coin de l' oeil par le massif du Parmelan ! Les escaliers et rampes d' accès sont toujours en place pour arriver sur le plateau de l' arrivée de l' ancien téléphérique. Le contraste est saisissant avec l' image souvenir que j' avais de l' arrivée il y a une quarantaine d' année : plus une seule installation !

 

Dsc 0437

l' ancienne gare d' arrivée du téléphérique de Veyrier du lac 

l' ancienne gare d' arrivée du téléphérique de Veyrier du lac

 

- C 'est en en 1935, que Léon Laydernier ,banquier d' Annecy, inaugure le téléphérique qu'il a fait construire sur la commune de Veyrier et le mont Baron, afin de permettre de monter au magnifique belvédère au-dessus du lac d'Annecy. La montée se faisait depuis la gare inférieure à Veyrier (480 m), jusque la gare supérieure du Mont-Baron (1 228 m).   Au sommet, se trouvait un refuge-hôtel pouvant accueillir les visiteurs. Dans les années 1980, l'installation vieillit, l'activité touristique se ralenti et les  réglementations en matière de sécurité imposent la fermeture de l'activité. La commune de Veyrier rachète l'ensemble pour un franc symbolique. À la suite d'un accident mortel, la gare du Mont-Baron est démolie en 2001. En 2014, la gare inférieure du téléphérique est aménagée pour accueillir une cinémathèque.

 

- C 'est la foule sur l' ancienne gare d' arrivée, randonneurs qui pique-niquent, trailers qui se reposent, varappeurs qui s' éclatent  avec leur quincaillerie et leur baudrier au milieu des promeneurs ! J ' occupe l' unique banc de l' esplanade, j' en profite pour casser la croûte ! Il fait très chaud au soleil !

- 13 h 30  Je repars en direction d' Annecy par la crête, le banc abandonné est vite repris !

- 13 h 45 Je suis au mont Baron à 1299 m d' altitude, donc plus haut que l' arrivée du téléphérique ! De là je continue le sentier vers le col des Sauts-Pré Vernet. Sentier des crêtes aérien et quelque fois vertigineux au dessus du lac d' Annecy ! Toujours du monde qui monte depuis le versant Annecy, coureurs, randonneurs c' est en continu !

- 14 h 30  Je suis au col des Sauts (1170 m), je vais redescendre par le pré Vernet juste au dessus d' Annecy le Vieux, puis par un sentier transversal je rejoindrai Veyrier du lac.

- 16 h 25  Je suis de retour à l' office du Tourisme de Veyrier du Lac, mon point de départ   6h 10 de randonnée pour 1170 m de dénivelé effectif et 12,5 km parcourus. Encore un super circuit de randonnée au dessus du lac d' Annecy (un peu absent aujourd'hui en raison du brouillard), avec un panorama unique sur le massif des bauges, Le Semnoz et Annecy, la chaîne du Mont Blanc et la montagne du Parmelan à l' opposé ! Retour effectué par un chemin tranquille en forêt jusque Veyrier du lac.

 

Circuit randonnée Crête du Taillefer - Entrevernes Depuis Duingt   Haute Savoie

 

Circuit randonnée Crête du Taillefer - Entrevernes

 

Depuis Duingt   Haute Savoie

 

 

 

 

 

- 11 h 00  Il fait encore très frais, je monte au dessus du village et de son tunnel, pour rejoindre la grotte belvédère de Notre Dame du lac, la montée bien aménagée est cependant rude tout le long des stations du calvaire du Christ.

 

" En 1854, un bateau fait naufrage, au large de Duingt. Les deux bateliers appellent désespérément  au secours, mais en vain. Implorant la Vierge Marie, ils sont exaucés, car de Talloires, des sauveteurs vinrent les récupérer. En remerciement,  une statue de la Sainte Vierge fut installée dans une grotte du Roc de Chère située sur la rive est du lac en face de Duingt.

En 1875, cette statue fut volée. Pour réparer cet outrage la jeunesse de Duingt demanda à son curé d’installer une nouvelle statue dans une grotte naturelle du Taillefer située au dessus du village. Les stations du Rosaire furent installées plus tard en  1889. La statue de la Vierge Marie, endommagée, a été remplacée depuis par une statue représentant Marie plus jeune (Vierge de l’Annonciation).Les stations du Rosaire ont été l’objet ces dernières années d’une belle restauration. L’accès cimenté,  permet de parcourir aisément la pente menant à la grotte Notre-Dame du Lac. Le panorama exceptionnel incite au recueillement et à la méditation".

 

- Je ne profiterai pas trop du panorama en raison d'un brouillard assez dense, mais j' aurai une pensée émue pour un de mes proches disparu  cette année, d'autant plus qu 'au même endroit en 2011 au mois de janvier j' avais la même pensée à son égard alors qu' il venait de m' apprendre le début de sa maladie.

- Je reviens un peu sur mes pas et je reprends l' ascension vers la crêtes du Taillefer, après 35 minutes de randonnée j 'y suis ! Je domine le lac, que j' aperçois en bas, mais point de dents de Lanfon, elles sont dans le brouillard ! Commence alors un long parcours de crêtes qui va me faire passer par "le Marolais" à 638 m d' altitude puis le Taillefer des Terres Noires à 650 m. Je poursuis alors en direction des carrières ! C 'est un chemin de crête, avec des passages accidentés et rocheux, il faut un peu "mettre les mains" ! 

- Après 1 h 20 de rando, je redescends un peu juste à hauteur du lieu dit "Les Maisons" sur ma droite et le bout du lac sur ma gauche. Le brouillard se déchire un peu et on aperçoit de mieux en mieux le lac. Entrevernes , le village est à présent en vue, il faudra encore monter ! Juste avant d' arriver à la carrière, je remarque un cairn sur ma gauche qui attire mon attention car il n' est pas sur le sentier. Il semble indiquer un départ vers une autre direction ? Je décide d'aller vérifier, les cairns se succèdent et m' emmène sur le flanc gauche de la carrière avant de basculer de l' autre côté de la crête. Je parviens alors à un câble qui équipe un sentier de descente qui rejoint le village de Bredannaz. Ce sentier semble abandonné vu l' état de rouille des câbles ! Il ne figure pas sur les cartes !

- Revenu sur le sentier de crêtes, je passe au dessus des anciennes carrières de silice  qui alimentait l'usine d'électrométallurgie de Chateau-Feuillet à La Léchère (Moutiers). Après 1 h 50 de marche, je suis au lieu dit Taillefer carrière nord ( 750 m), je néglige le chemin qui descend vers "les Maisons" à droite et je poursuis en direction de Entrevernes par le Bognon.

- Parvenu à hauteur du village, j' ai le choix entre descendre directement ou passer par le lieu dit l' oratoire et rejoindre ensuite Entrevernes. J 'opte pour la seconde solution, et le sentier de crête continue toujours en sous bois, il va me mener à une aire d' envol de parapente au dessus de La Thuile, le massif de la Tournette commence à émerger du brouillard ! La neige qui la recouvre scintille au soleil ! A droite de l' aire d' envol, le sentier se poursuit ...

- 13 h 30  Après 3 h 30 de marche je suis à l' oratoire dédié à la Vierge Marie, véritable belvédère sur le bout du Lac d' Annecy, la Tournette ! Le soleil a définitivement déchiré le brouillard et le massif de la Tournette montre la blancheur de ses premières neiges au soleil ! Petit moment d' admiration !

- Depuis les 840 m d' altitude de l' Oratoire, je descends sur Entrevernes et en 15 minutes je suis dans le village.Petite visite à une ancienne roue à force hydraulique située au début du village sur le Nant. Elle actionnait une scierie. Les granges traditionnelles aux façades de vernes entrelacées sont typiques. Elles permettent le séchage des foins par convection naturelle de l’air. Le four banal a été restauré en 2002. La fête du pain à lieu tous les ans au moi de mai. Je fais aussi un petit tour à l' Eglise qui est ouverte ! Cela commence à se faire rare, je trouve souvent les portes closes dans certaines régions !

- 14 h 45  Passé Entrevernes, je rejoins d' abord par la route puis par un sentier balisé le hameau dit "Les Maisons". Le froid revient en même temps que le soleil décline ... ça pêle ! Pendant toute la descente, je revisite ma traversée de la crête du Taillefer en essayant de retrouver du regard l' itinéraire du circuit aller ! D 'en bas on remarque mieux la longue crête rocheuse qui semble s' avancer dans le lac d' Annecy. Je vais descendre ainsi jusqu' à rejoindre Duingt en passant à proximité du chateau et du hameau d' Héré.

- Belle balade en circuit, pas trop difficile. Le village d' Entrevernes possède encore quelques bâtis traditionnels en bois dans un état remarquable ! C 'est un village à habiter ! Au dessus du lac ... face aux Dents de Lanfon, du Lanfonnet et de la Tournette, c' est l' idéal ! 12 kilomètres parcourus en 5 h 30 pour 690 m de dénivelé en comptant quelques escapades non situées sur l'itinéraire ! 

Randonnée Tour du Grand Déroc Depuis Nasbinals      Lozère

Randonnée Tour du Grand Déroc

 

Depuis Nasbinals      Lozère

 

 

 

Randonnee tour du grand deroc depuis nasbinals aubrac

 

- 10 h 15  Départ du randonneur vers la D 900 (Marjévols), puis le cimetière où je prends un chemin sur la droite, qui coupe dans les près pour rejoindre la route nationale au parking de la cascade du Déroc. Agréable ballade sur un sentier large zigzaguant entre deux murs de pierres sèches, au milieu des parcs et des vaches d' Aubrac . Je continue à croiser des randonneurs pélérins de St Jacques de Compostelle qui arrivent à Nasbinals, je crois que je vais être en leur compagnie toute la journée !

- La cascade du Déroc est remarquable, petit ruisseau ... haute chute d' eau dans un creux niché dans des roches volcaniques aux allures de grand porche souterrain ! A l' approche, son existence est improbable ... le sol se dérobe d' un seul coup à nos pieds et en même temps que l' on entend le vacarme de la chute d' eau, notre regard se porte sur la ferme " La Bessière" juste en dessous et au loin sur la montagne de Cap Combattut. Je traverse le ruisseau et je descends par les près et par la droite vers le pied de la cascade. Le spectacle est encore plus impressionnant, dans l' antre obscure du "porche", la cascade fait admirer la chute d' eau et sa myriade de gouttelettes qui scintillent au soleil ! Jusqu' à présent, j' étais à peu près seul sur la randonnée ... aussi je fus très surpris d' apercevoir des dizaines de silhouettes penchées en haut de la cascade visiblement aussi curieuses sans doute  à la fois de suivre la chute d' eau que d'observer ce que je faisais sous la chute et dans les entrailles du Grand Déroc ! Sans doute un bus arrêté sur le parking de la cascade qui a proposé à ses passagers touristes de jeter un oeil sur la cascade ! 

- 12 h 15  Je repars de la cascade en direction de Montrousset puis de Montgros ... du vent, des nuages ... mais pas de pluie ! De Montgros, où je croise encore et encore des marcheurs de St Jacques de Compostelle, tantôt solitaire tantôt en groupe, je redecends vers le cours d'eau du Bès enjambé par un magnifique pont de pierre. J' atteins ensuite le village de Marchastel et sa magnifique église (hélàs pas visitable), le vent souffle de plus en plus  fort, et j' aurai du mal à trouver un coin abrité pour manger ! Par la route, je rejoins Rieutord d' Aubrac. Un aménagement ,véritable halte de repos (tables, bancs, abri) est fortement animé par les marcheurs de compostelle !  A  la dernière rue du village, je prends à gauche en direction du Rieutortet. Je vais de nouveau croiser des pâturages de vaches d' Aubrac et côtoyer pendant quelques centaines de mètres la noria de camions ou de tracteurs qu sortent de la carrière de sable. Je rejoins alors la D 987 que je vais suivre sur deux kilomètres (il est possible de traverser et de continuer par un sentier passant par Escudiérettes , puis Babouyères, avant de revenir sur la D 987 et de nouveau la traverser en direction du Buron de la Rule et du Hameau du gers). J' ai donc pris l' option de la route pour rejoindre après deux kilomètres la bifurcation à gauche qui mène au hameau du Gers. Je suis de nouveau sur un chemin assez large qui va me ramener à Mont gros puis à Nasbinals. Le chemin est toujours bien gardé par ses deux murets de pierre sèche ! C 'est typique des chemins de l' Aubrac ! 

- Après 6 h 15 de marche, 22 kms parcourus à 4 km/h et 460 m de dénivelé, je rejoins Nasbinals ! Encore un splendide circuit de randonné, pas difficile, avec un spectacle permanent de contrastes de couleurs dans le paysage, propre à l' Aubrac !

 

-

Randonnée au Puy de Dôme Depuis Seyssat       Puy de Dôme

 

Randonnée au Puy de Dôme

 

Depuis Seyssat       Puy de Dôme

 

 

 

Randonnee au puy de dome depuis seyssat puy de dome

 

Le Puy de Dôme, est situé à une dizaine de kilomètres de Clermont-Ferrand, sur les communes de Ceyssat  et Orcines.

 

- 9 h 15  Départ depuis Seyssat, le randonneur est équipe " grandes eaux" ! Sur-pantalon, chaussures de rando en gore tex "anti immersion", veste en gore tex de haute montagne ... et dans le sac à dos ... le poncho de pluie en cas de cascade d' eau ! Bon aujourd' hui ce sera randonnée sans visibilité ! je serai ou dans le brouillard ou dans les nuages . J 'ai prévu aussi de quoi me sustenter (sandwich maison,bananes,barres céréales, boissons ...). Par contre je n' ai pas pris de bâtons de randonnée.

- J' ai retrouvé le départ du GR. Pour l'instant il pleut modérément mais je crois que ça ne tardera pas à empirer ! Inutile de dire que pour l' instant je suis seul sur les sentiers ! Je monte depuis le village par une petite route dont le point de départ est opposé à la mairie en direction de Montmeyre; Je vais atteindre le point de la Combelle (870 m) et continuer en direction du bac de Montmeyre /  Allagnat. Je sors la cape de pluie ! ça tombe plus fort ! pour ne pas dire dru ! Je ne suis plus tout seul, les chasseurs sont de sortie !

- 11 h 00 je suis au col de Seyssat en 1 h 45 pour 6 km parcourus et 330 m de dénivelé. La suite de la montée en sous bois, donc un peu abrité est très agréable ... surtout parce que je ne vais pas arrêter de faire des rencontres ... d' abord un cavalier sur sa monture noire, sympa et causant, puis une course de trailers contenus dans des tonnes de rubalises ! ils ont l' air d' en baver, trempés jusqu' aux os ! puis des vététistes qui eux se sont bien protégés de la pluie et enfin au col de Seyssat quelques cyclistes route un peu " fêlés".

- A partir du col de Seyssat (route), la montée du Puy de Dôme commence, sur un chemin aménagé qui devient très rapidement très rude ! Et là à proximité du parking du col, il y a foule ! ... de touristes vu les équipements, et de trailers ! Petit à petit les dos se courbent, les mains se posent régulièrement sur les genoux, les pauses s' enchaînent ... bref ça s' essoufle ! J' ai adopté depuis le début de la montée une allure très modéré et je vais rapidement rejoindre et dépasser les premiers touristes que j' avais vus au début de la montée ! 

- 11 h 00  2 h 20 depuis le départ, 8 km et 645 m de dénivelé .Je suis au sommet du Puy de Dôme (du moins je le supposais car dans les nuages, la visibilité est nulle !). En fait je suis arrivé aux bâtiments modernes du Puy de Dôme (commerces,office de tourisme,restaurant, gare du funiculaire ...). Surgis de nulle part dans le brouillard, c' est assez déconcertant ! La pluie a un peu baissé d' intensité ! Je vais d' abord faire un tour à la gare où j' assiste au départ d' un train (bondé), puis je pars à la conquête du véritable sommet du puy de Dôme (Antennes). Je traverse les vestiges du temple de Mercure et au retour, je visite le musée ultra neuf érigé à côté des ruines. Compte tenu du temps exécrable, je ne consacre que peu de temps à la visite malgré l' insistance des hôtesses 

 

- Les vestiges du Temple de Mercure : Les Gallo-Romains ont érigé, au début du  siècle, à son sommet un temple dédié à Mercure, aujourd'hui en ré-habilitation.  Abandonné, il a été redécouvert en 1872 à l' occasion la construction d’un observatoire . 

 

- 12 h 00  Je descends à la gare me mettre à l' abri pour manger ! A cette heure la gare est désertée entre deux trains ! Je suis tranquille au sec et au chaud !

- 12 h 15 Je redescends vers le col de Seyssat, toujours autant de monde qui monte ! C'est une petite pluie fine qui tombe à présent et les sommets sont toujours dans leur habits de nuages ! Descente agréable, cette fois ci sans aucune animation sportive ! Depuis le col de Seyssat, je n' ai vu personne ! ça change de l' ambiance métro du sommet !

- 14 h 30  retour à Seyssat. 5 h 20 de randonnée pour 17 km et 750 m de dénivelé, 4 km/h de vitesse moyenne ! Malgré la pluie, la visibilité nulle, j' ai fait une randonnée assez agréable grâce à mon équipement "hydrofuge" ! je n' ai hélàs rien vu du panorama , par contre j' ai pu constater que la défiguration du site naturel du Puy de Dôme est définitivement acquise, après les antennes, les bâtiments industriels du tourisme, le funiculaire  empêche à présent de monter comme on veut le Puy de Dôme à vélo, et transforme le puy de Dôme en station de métro !

Randonnée à la Dent d' Arclusaz St Pierre d' Albigny       Savoie

 

Randonnée à la Dent d' Arclusaz

 

St Pierre d' Albigny       Savoie

 

Dsc 0968 copie

Dent d' Arclusaz depuis St Pierre d' Albigny

 

Randonnée a la dent d' arclusaz depuis st pierre d albigny



 

 

 

- Je pars l' esprit tranquille depuis un parking de St Pierre d' Albigny, depuis un vol avec bris de glace dans mon véhicule, je n' aime plus laisser ce dernier en stationnement  dans des lieux trop isolés (comme au col du Frêne) ! Je me prépare à une longue randonnée en circuit. Pas de vent ce matin, par contre le brouillard s' étale ! Peu de monde dans les rues à cette heure dans les rues de St Pierre d' Albigny l' endormie ! A la sortie de St Pierre, je traverse la route du col du Frêne pour monter par la D 101 vers Mont St Benoit. Rapidement bien avant le village hameau je trouve un sentier qui raccourci la route ! Je ne passerai pas par St Benoit, car je rejoindrai directement le hameau du Mollard puis le lieu dit "le Chapeau" avant de rejoindre la route forestière qui me ramène à quelques mètres de la route du col (parking).

- De là je  choisis de partir à l' assaut de la pointe d'Arcalod en prenant le chemin du "Gros Fayard" qui me dirige vers le col du Potat.  Jusqu' à présent le sentier assez rude par moment est finalement assez agréable, tout en sous bois, et très fréquenté par les trailers ! J 'ai donc croisé le "Gros fayard", un hêtre bi centenaire, puis j' ai continué à monter ... à monter ... le sentier semble interminable ! Peu avant le col du Potat, je prends la bifurcation à droite en direction de l' Arclusaz (sentier Pierre Besse), d' abord en sous bois puis sous les barres rocheuses et au dessus des Alpages. A l' approche du col, la pente se durcit et le sentier devient difficile (pierres,rocher,terre grasse qui affleure), notamment très glissant ! Tous les randonneurs que je croise ou que je rattrappe s' en plaignent ! Pratiquement seul dans la montée depuis la route forestière par le Gros Fayard, je suis à présent en compagnie de tous  les randonneurs qui sont partis du col du Frêne ! ça change ! 

- L 'escalade en partie câblée d'une courte cheminée permet d' ateindre le col. Ensuite l' itinéraire se fait sur un parcours mi herbeux ,mi rocheux à flanc de pente juste sous la crête qui mène au sommet de l' Arclusaz. Un câble sécurise l' itinéraire, au moins pour éviter les glissades ! Il y a du monde au sommet, les piques niques s' organisent. Belle vue sur St Pierre d' Albigny qui brille au soleil, mais les sommets environnant sont sous les nuages. J' ai mis 5 h 20 pour parvenir à l' Arclusaz (1840 m de dénivelé positif). Le temps de casser une croûte un peu en dessous du sommet à l' abri du vent ... et je redescends en direction du col du Potat.

- Je vais cette fois ci, à partir du col du Potat, prendre le chemin des Millières pour rejoindre la route forestière. Agréable descente en sous bois à partir du col. De nouveau je suis seul sur l' itinéraire ! La route forestière atteinte, je redescends au plus direct vers St pierre d' Albigny en passant par le hameau des Coutins. 

- 17 h 45  Je suis de retour à St Pierre après 9 h 20 de randonnée  (20,6 km) ! Très belle rando pas trop difficile techniquement mais longue, il faut être bien chaussé ! L 'itinéraire choisi permet  de faire un chouette circuit, avec une partie éprouvante à la montée, mais preque tout le temps à l' ombre et une descente sur un bon sentier loin de tout tumulte !

 

Randonnée Lacs des Vens et Pas de Vens    St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Randonnée Lacs des Vens et Pas de Vens

Depuis le parking des Vens    St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Refuge des Vens au dessus du lac supérieur

- Montée matinale, le sentier est dégagé, mais la neige recouvre le reste ! Je suis dans le brouillard. Je vais atteindre les lacs des Vens et son refuge en 2 h 10 minutes.Beaucoup de nuages arrivent d' Italie ! Je monte dans la neige à l' estime car aucune trace au dessus du refuge, je suis le vallon  du ruisseau de Terre Rousse en direction du Pas de vens. Je passe à hauteur des lacs de Fourchas et de la Montagnette, la montée est pénible dans la neige qui ne porte pas, j' enfonce et dans les parties de rocher je dois faire attention aux trous piègeurs !

Le refuge des lacs des vens

Le refuge des lacs des vens

Dans la montée au pas de Vens, le soleil se décide à donner !

Dans la montée au pas de Vens, le soleil se décide à donner !

Sous le pas de Vens

Sous le pas de Vens

Montée avec un ciel bleu d' un côté et les nuages de l' autre !

Montée avec un ciel bleu d' un côté et les nuages de l' autre !

Vue sur le lac de la Montagnette

Vue sur le lac de la Montagnette

Pas de Vens en vue, mais les vraies difficultés commencent !

Pas de Vens en vue, mais les vraies difficultés commencent !

 

- 11 h 00  Je suis au Pas de Vens (2796 m).Le ciel est toujours chargé, même si le soleil a fait son apparition. Je trouve qu' il y a trop de neige piégeuse pour poursuivre en direction de la brêche Borgonio, qui m' aurait permis d' admirer le Ténibre et les lacs de Ténibre. Je décide donc de redescendre et de faire le retour au plus prés des lacs de Vens.

- La descente va être beaucoup plus facile et plaisante en ramasse dans les parties les plus pentues ! Après un petit tour aux lacs aperçus dans la montée, je traverse par la gauche les lacs des Vens et je fais une petite incursion en direction du lac des Babarottes dont le sentier par la suite mène au chemin de l' Energie. Ici il y a déjà moins de neige, au retour je croise quelques randonneurs qui montent.

Retour sur le refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Retour sur le refuge des Vens au dessus du lac supérieur

Ensuite les lacs s' enchaînent !

Ensuite les lacs s' enchaînent !

Et les contrastes de couleurs aussi !

Et les contrastes de couleurs aussi !

Les lacs des vens

Les lacs des vens

- 13 h 45 après avoir pris un petit casse croûte, je redescends en direction du parking. Il fait à présent beau temps mais c' est orageux ! 

- 15 h 45 Je suis de retour au parking.

Petite Randonnée à la Cime de La Bonette depuis St Dalmas le Selvage St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

 

Petite Randonnée à la Cime de La Bonette

depuis St Dalmas le Selvage St Etienne de Tinée      Alpes Maritimes

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

La cime de la bonette depuis st dalmas le selvage

 

- Deuis St Dalmas le Selvage, je pars d' abord en voiture à la découverte de  la route qui rejoint la route du col de la Bonette. D' abord goudronnée, elle s'interrompt  3 ou 4 kilomètre sous la route du col de la Bonnette, puis se continue en terre battue et rejoint le col de Restefond puis la Bonette.la route passe près du refuge de Sestrière. Je serpente dans un paysage de neige, mais curieusement, la route est propre ! le paysage est sauvage, désertique ! La route est praticable en vélo de route jusqu'au terminus goudronné, après il est préférable d' avoir un vtt.

La route qui monte de St Dalmas le Selvage vers le col de Restefond et le col de la Bonette

La route qui monte de St Dalmas le Selvage vers le col de Restefond et le col de la Bonette

Stationnement au bout de la partie goudronnée sous la cime de la Bonette

Stationnement au bout de la partie goudronnée sous la cime de la Bonette

La cime de la Bonette

La cime de la Bonette

- 12 h 45 Je casse une croûte avant d' aller faire une petite vadrouille à pied. Je pars en direction du col de la Moutière , mais je n' irai pas jusqu'au refuge de  Bayasse, je ferai demi tour avant ! Petite ballade décontractante dans la neige ! Je vais croiser des vestiges militaires curieux ! je me décide ensuite à monter au sommet de la Bonette toujours à pied, il fait frais mais quand le soleil donne (enfin !), ça chauffe ! 

Curieuses formes sous la Bonette - Mercantour 2008 ?

Curieuses formes sous la Bonette dans le Mercantour ? Vestiges militaires ?

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

Montée à la cime de la Bonette depuis la jonction avec la route du col.

- Beau point de vue depuis la cime de la Bonette où le vent souffle (je ne m'éternise pas !).Du sommet j' ai observé le Mont Ténibre, un beau 3000 m à faire en randonnée ! Beaucoup de neige sur les cimes.

Vue depuis la cime de la Bonnette

Vue depuis la cime de la Bonnette

Au loin, le Ténibre bien blanchi !

La kangoo m' attend en bas à la jonction route/piste

La kangoo m' attend en bas à la jonction route/piste

 

- Je redescends tranquille par le même chemin, je n' ai pas tenté la descente directe indiquée comme descente à ski.

Descente vers la piste/route qui rejoint St Dalmas le Selvage

Descente vers la piste/route qui rejoint St Dalmas le Selvage

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

quelques rencontres en route !

- Après 1 h 15 aller et retour, je suis revenu à la voiture.Il fait super bon là où je suis stationné, à l' abri du vent. Pas un bruit hors mis les sifflements des marmottes ! 

Randonnée le rocher d' Abraham  par les Poignets Depuis Mayres    Ardèche

Randonnée le rocher d' Abraham  par les Poignets

Depuis Mayres    Ardèche

 

 

Randonnee au rocher d abraham par le tour des poignets 1

- 11 h 45 Départ du randonneur pour le rocher d' Abraham par la tour des Poignets ! En 35 ' je suis à la passerelle du Passadou. Montée raide au départ du village de Mayres puis on suit le torrent sur un sentier plus doux mais rempli de feuilles (saison oblige !) et le pied roule sous les pierres cachées comme hier à St Laurent les Bains

- Après la passerelle, je prends l' itinéraire du rocher des Taillades qui suit le torrent. On traverse ce dernier après un petit moment, au milieu de blocs qui le masque pour continuer provisoirement entre deux bras du cours d' eau. Attention rochers glissants si humides ! ... Je me suis bien "aplati", heureusement sur les mains !

- Montée ensuite pénible sur des pierres instables sous les feuilles qui surprennent plus d' une fois le randonneur ... les bâtons de marche sont très utiles !

- Après une montée linéaire, apparaît enfin une montée plus agréable en lacets ! Le sentier quitte le torrent pour une ambiance plus calme et pleine de solitude ! 

- 14 h 00  Après 2 h 50 de marche, je sors de la forêt pour arriver sur une piste forestière qui part sur la droite et me permettra d' atteindre la tour des Poignets. A ce niveau part aussi un petit sentier transversal discret orienté lui plus vers la gauche et qui rejoint directement le rocher d' Abraham par une longue traversée en sous bois. Je prends donc la piste sur la droite et après 45 ' de marche, j' atteins enfin la crête et je marche sur le sentier de la tour des Poignets ! Vue magnifique sur les vallées et sur les sommets rocheux qui entourent le rocher d' Abraham ... au loin !

- 16 h 10  Arrivé au pied des rochers qui constitue le rocher d' Abraham, depuis le tour des Poignets, je prends l' itinéraire qui en 45' et par la droite devrait me mener au sommet et à la statue de J.F Chipon. Cet itinéraire est annoncé très difficile pour un randonneur, avec des passages exposés de 2  et 3, il faut suivre les points jaunes !. Pressé par la nuit qui approche, je renonce à cet itinéraire pour aller prendre celui plus connu et plus direct sur le versant de Mayres. Je fais donc demi tour pour retourner au col de Mandras et je commence à descendre en direction de Mayres. Un quart d' heure après, je croise l' itinéraire direct qui mène à la statue et au sommet du rocher d' Abraham.Il n' y a plus de sentier, il fait monter (aujourd'hui dans les amas de feuilles) vers le sommet  et en suivant tant bien que mal les ronds jaunes peints sur les arbres !

- Je suis d' abord aller à la statue de J.F Chipon réalisée en hommage à Jean Gully sportif ardéchois, grand défenseur des activités de pleine nature, décédé tragiquement dans un accident d' escalade.Il faut s" approcher très près pour voir le contenu de panier de la statue ...Sculpture étonnante à la Don Quichotte ! Superbe soleil couchant !

- Ensuite après une courte descente, je  suis monté au rocher d' Abraham (déformation  d'un langage local qui signifiait abrupt ??), par une succession de vires étroites et exposées (niveau 2-3 d' escalade) pour atteindre le sommet terminal à 1498 m d' altitude.C' est bien un parcours d' escalade, exit la randonnée ! Je ne peux hélas pas trop profiter du fil d' arête, de cette dentelle rocheuse et de cette vue magnifique sur la montagne ardéchoise  !   Soleil aveuglant obligeant à un pas prudent,  la nuit approche ... et il me reste un long chemin de descente sur un ... toboggan de feuilles !!!

-17 h 30  Je suis revenu sur le sentier qui descend vers Mayres, casse croûte rapide et j' attaque la descente ! La frontale est mise ! La descente est épique ! Descente dans la nuit dans un torrent de feuilles, des pas de patineur en permanence, des arrêts brutaux sur les bâtons de marche à la limite de la culbute ! Pénible mais serein ... jusque l ' alerte fin de batterie de ma super lampe frontale à 900 lumens ! A ce moment la sérénité se "fait la malle" à une vitesse inouïe ...  je commence à songer au bivouac forcé ... quand un peu de réflexion (?) m' amène à examiner ma frontale de plus près ! Mon interrupteur est sur la position puissance maximale, ce qui au bout d' un moment l' a amené à se mettre en mode clignotant pour m' avertir qu' à ce rythme, ma batterie ne tiendrait pas ! Ouf !!! Revenu en mode économique, je retrouve un excellent éclairage qui me permet de continuer ma descente ! Heureusement car il me reste deux heures de vadrouille en mode funambule !

- 20 h 00  Revenu à Mayres après 8 h 30 de randonnée, 1300 m de dénivelé et 18 km parcourus ! Descente épique dans la nuit depuis le rocher d' Abraham ! Bâtons indispensables en automne ! Superbe randonnée très variée, prévoir du temps pour profiter de l' ambiance exceptionnelle pour une randonnée, de la dentelle rocheuse du rocher d' Abraham !

Le rocher d' Abraham

Le rocher d' Abraham

Randonnée les gorges de la Borne par Le Bez et le sommet des 3 Seigneurs Depuis St Laurent les Bains     Ardèche

Randonnée les gorges de la Borne par Le Bez et le sommet des 3 Seigneurs

 

Depuis St Laurent les Bains     Ardèche

 

Randonnee les gorges de la borne le bez sommet des 3 seigneurs

 

- 9 h 00  Départ du randonneur dans un village de St  Laurent les Bains désert ! Je monte au dessus du village côté Eglise par le GR 72. J' ai un peu de mal à m' orienter au début, parti sur des traces jaunes et blanches, je me retrouve sur des marques rouges et blanches (... eh oui ... le GR !).C'est le bon itinéraire ! Le vent souffle en ce matin d' automne dans la montée pourtant boisée (courant d' air ?) ! Passé la montée et sorti du bois, je retrouve le calme en même temps que le vallon qui mène vers les Combes aux gorges de la Borne. Je retrouve soleil et chaleur !  La descente se fait dans des amoncellements de feuilles, quand on rejoint le ruisseau, la sente devient invisible et improbable ... attention aux cailloux qui roulent, aux branches et racines cachées ! Vite fait de s'entraver les pieds dans ces feuilles bruissantes mais sournoises ! Après les combes, j' atteins les ruines du village des Conches (1145 m). Finalement la difficulté du parcours en cette saison, c' est les feuilles mortes de l' automne, surtout quand la sente devient empierée et caillouteuse ... là les pieds roulent et il faut se rattraper comme on peut (je n' ai pas encore sorti les bâtons !) Du coup le parcours est très sonore ... soit c'est les feuilles qui crissent, soit c'est le ou les torrents qui rugissent ! Après avoir traversé un torrent et commencer une remontée, j' approche du village de Borne sans le voir ... j'entends les cloches du village ...11 h 00 !

- 11 h 20  Après deux heures de marche depuis St Laurent j' arrive au village de Borne  5,6 km et 400 m de dénivelé ! Ce fut long ! Le cadre est admirable, avec l' impression d' être au milieu de nulle part ! 

- Accroché à  950 mètres, au dessus d’une gorge impressionnante qui creuse la partie occidentale du massif du Tanargue (la montagne du tonnerre ), BORNE surplombe un très beau torrent,  qui prend sa source à la Croix de Bauzon, au pied du point culminant (1420 m) du massif. Les gorges avec leurs escarpements et son torrent impétueux en saison haute,ne se laissent pas facilement approcher ! 

BORNE c’est  un village éclaté de 6 hameaux : Le Mas de Truc, Les Chazalettes, Les Chambons, Les Plaines, Riouclard, et Le Bez qui ferme le cercle au nord, c' est presque l' itinéraire que je vais suivre !

- 11 h 30   Petite pointe douloureuse au mollet droit, je vais devoir calmer l' allure ! Je vais faire une petite visite de la tour du château de Borne ( Ruines du légendaire château des Seigneurs de Borne daté du 13 ème siècle ?).

- je remonte ensuite le long des gorges de la Borne par un bon chemin ... une ligne électrique par son omniprésence perturbe fortement le paysage le long des gorges ... dommage ! Je rejoins rapidement des maisons secondaires et ... d' habitation du hameau des Chazalettes. ce hameau est accéssible par une petite route que le GR rejoint.

- Je poursuis par la route en direction des Chambons et à moins d' un km de ce dernier, je prends sur la droite un chemin qui descend en direction du torrent  "la Borne" (seul chemin d' accès autorisé) ; cela doit être le départ des descentes canyoning (?). Petit bain de fraîcheur dans les embruns du torrent ... la baignade doit y être possible dans quelques vasques à l' abri du courant ... mais c' est bon pour l' été ! Attention cependant aux chutes d' eau toutes proches à les entendre ! 

- Je remonte le sentier pour reprendre la route et rejoindre les Chambons.

- 14 h 00  Je suis aux Chambons et j' y fais une pause croûte rejoint par d' autres randonneurs. Oups ! j' ai perdu mon Gps altimètre ...Ma poche de cuisse de mon décathlon pas cher (!) s' est désolidarisée du pantalon !!! Collée où soudée ... elle a du s' arracher dans des ronces ou branchages et s' est abandonnée au gré du chemin avec mon précieux altimètre ! Je n' ai pour tant rien senti ! je renonce à faire demi tour pour faire une recherche qui a peu de chance d'aboutir ... je n' ai sais pas depuis quand je l' ai perdu (e) !

- 14 h 50  Je suis en haut de l' altiport du Bez et je prends la direction du col du Bez. J 'ai croisé toute une flopée de voitures de chasseurs ... j' espère que je ne. vais pas emprunter  ... "leur chasse " ! Je marche à présent de nouveau au dessus des gorges de la Borne sur le plateau qui abrite plusieurs sommet que je vais gravir succéssivement (La sagne,Resliades, sommet des Lassés, Moure de l' abbérouadou, Pezzouillouse) . Magnifique parcours de crête qui va me permettre de rejoindre le col de Printazanier et sa citerne d'eau !

- 16 h 00 Au sommet de Pezzouillouse, je casse de nouveau une croûte et après avoir passé Printazanier j' attaque la montée du sommet des 3 Seigneurs. Le soleil se couche, je vais revenir de nuit à St Laurent les Bains, pas de souci j' ai une bonne frontale ... de spéléo ! Depuis Le Bez, je n' ai pas arrête de monter et de descendre sur ce parcours de crêtes !

- La descente vers St Laurent les Bains va m' être pénible car le chemin est assez empiérré avec ... beaucoup de pierre en "roue libre" ! Ce fut long ! Je n ' aurai fait qu' entre apercevoir la tour de St laurent dans la nuit !

- 18 h 35  Je suis de retour à St Laurent où je vais "tâter" de l' eau de la fontaine chaude du village ! 9 h 45 de randonnée pour 25 km et plus de 1000m de dénivelé ! Très beau parcours de rando avec les gorges de la Borne in situ  à l' aller puis en les surplombant au retour ! Panorama magnifique sur les Cévennes et les montagnes de l' Ardèche !

Gorges de la Borne

Gorges de la Borne

 

Randonnée en circuit " les corniches du Méjean"  Depuis Le Rozier    Lozère

 

Randonnée en circuit " les corniches du Méjean" 

 

Depuis Le Rozier    Lozère

Randonnee en circuit rocher de capluc abbaye de st pons causse mejean vase de chine et sevres

- 11 h 00  Grand soleil, temps un peu frais, je me mets en route en direction du rocher de Capluc ! Je vais faire une randonnée qui après le rocher va me faire suivre d'abord les gorges du Tarn, puis après une remonté sur le Causse Méjean, je rejoindrai les gorges de la Jonte pour revenir à le Rozier !

- je sors du village du Rozier en prenant la direction du rocher du Capluc. l' itinéraire se fait d' abord dans les rues du village puis je coupe par une sente avant de remonter un long chemin route bétonnée assez raide ! Au bout de cette montée que je fais en compagnie d' un autre randonneur qui m' a rejoint, on se retrouve au pied du Capluc (625 m) qui abrite aussi son hameau, dont une ancienne chapelle romane, l'itinéraire  amène au belvédère sur le sommet du rocher qui fut aménagé en fort au XII°s.de là la vue s' étend sur le village, les gorges du Tarn et de la Jonte et les contreforts des Causses du Méjean qui bordent chacune des gorges. La partie terminale du rocher n' est accessible que par un sentier câblé, équipé d' échelle, le sommet est sécurisé par une bonne rambarde métallique ! Il faudra redescendre par le même itinéraire, il n' y a pas d' autre issue !

- 11 h 45 Parvenu au pied du rocher, je vais jeter un oeil au four à pain du hameau, puis je prends à gauche le sentier qui va me mener aux ruines de l' Ermitage de St Pons. Depuis Capluc, le sentier chemine sous les barres du Méjean et au dessus des gorges du Tarn. La ballade est rassénérante, au calme, sous la frondaison de la végétation  ... je ne vais pas tarder à m' arrêter pour casse crouter ! Attention le temps se couvre  ...

- 13 h 20  Je suis aux ruines de de l' ermitage de St Pons, juste après être passé par un passage en grotte, de part en part sur 50 m de longueur ! 

  • Les ruines de St Pons sont adossées au rocher en pied de falaise, sur  d'environ 120 mètres. Le bâti se composait d'un bâtiment à étage construit sous la voute de la  falaise qui en constituait une toiture naturelle. 
    - Selon Philippe Chambon (archéologue - ethnologue) " l'appellation d'ermitage ne se justifie par aucun texte historique". Les bâtiments seraient les vestiges d'une forteresse du moyen âge, jouxtant un hameau. . Après l'abandon de la forteresse et du hameau, seule l'église a  subsisté jusque vers la fin du 19° siècle.
  • Juste à côté du premier bâtiment et toujours contre la falaise,se trouve une deuxième construction à étages. Ce bâtiment abritait la chapelle.

- j' ai essayé de remonter directement sur le plateau du causse Méjean en poursuivant la trace le long de la falaise à partir de l' Ermitage mais c' est devenu à mon goût un peu trop escarpé et j' ai renoncé rapidement , pour reprendre le sentier initial qui croise peu de temps après un bon sentier remontant qui rejoint le Causse. 

-14 h 10 J' ai rejoint le GR et je prends l' option longue qui traverse le Causse Méjean en direction de Cassagnes  avant de rejoindre les corniches de la Jonte. Belle traversée très plaisante du plateau sur un large chemin forestier, au milieu des résineux, avant de rejoindre le bord des gorges de la Jonte.

- Belle vue sur les gorges de la Jonte au niveau du balcon du vertige !  A partir de là, le sentier serpente en corniche au dessus des gorges et va me ramener à Le Rozier par un itinéraire qui passe au milieu d' un festival minéral de rochers aux formes évocatrices à souhait !

- Le sentier des corniches est assez impressionnant, véritable balcon au dessus du vide des gorges de la Jonte ! Ballet incessant des Vautours qui veillent sur leur territoire ! (d'adoption !)... je trouve qu'il y en un peu ... beaucoup ! Quand ils ne volent pas, ce sont de véritables sentinelles juchées sur les promontoires rocheux ... imperturbables ! Après le balcon du vertige, le sentier s' éloigne un peu du vide pour passer par quelques rochers remarquables ( petit vase,arche,ballon de football ...) avant de parvenir à une descente caractéristique, le pas du Loup. Passage étroit qui conduit à un autre point de vue remarquable entre le Vase de Chine et le Vase de Sèvres.

- 16 h 00  J' ai passé les deux vases et une surprise " m' attendait " au second, des spécialistes de la slackline ont installé une ligne depuis la paroi rocheuse jusqu' au vase de Sêvres ! Malgré le vent assez fort, l' un d'entre eux s' essaie sur la ligne ! Spectacle garanti ! chutes  en prime ... bien retenues par leur longe ! 

- Je poursuis mon chemin en descente pour revenir sur le Rozier, le vent est maintenant assez établi et le jour commence à baisser. Encore pas mal de grimpeurs sur les rochers d' escalade juste avant le Capluc ! Des trailers "bavards" me rejoignent à peine essoufflés et disparaissent dans les nombreux contours du chemin ... je me sens tout d' un coup bien seul ! 

- Cette dernière partie du circuit est vraiment la plus spectaculaire, mais aussi la plus difficile car assez accidentée. J' achève mon circuit randonnée vers 18 h 00 avec le sentiment d' avoir fait un parcours remarquable et super intéressant, à mettre dans les "immanquables" de la randonnée !

- 7 h 00 de rando, 800 m de dénivelé, 11, 3 km !

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

Balcon du vertige au dessus des gorges de la Jonte

 

Circuit randonnée de la Vierge Bois de Païolive     Les Vans  Ardèche

 

Circuit randonnée de la Vierge

 

Bois de Païolive     Les Vans  Ardèche

Une des nombreuses cavités du circuit de la Vierge dans le bois de Païolive

Une des nombreuses cavités du circuit de la Vierge dans le bois de Païolive

 

Randonnee circuit de la vierge bois de paiolive les vans ardeche

 

- Circuit randonnée assez facile qui se fait en une heure ou plus selon la façon de visiter, l' itinéraire est évident si on suit parfaitement les pancartes et indications. C' est un véritable labyrinthe où les enfants  s'amuseront à coup sûr ! Attention il y a des accès marqués d' un X en rouge  compréhensibles pour les adultes, pas forcément pour les enfants qui jouent ! Le bois de Païolive se caractérise par ses arbres (chênes blancs et chênes verts) et son paysage karstique fait de  tours,diaclases,grottes,cheminées,ponts constituants autant de sculptures minérales, labyrinthes ... l'imaginaire peut jouer à fond ! A faire en famille !

 

Randonnée gorges du Chassézac, presqu'île de Casteljau depuis Les Borels   Ardèche

 

Randonnée gorges du Chassézac, presqu'île de Casteljau

depuis Les Borels   Ardèche

Gorges du Chassézac

Gorges du Chassézac

Gorges du chassezac presqu ile de casteljau la corniche depuis les borels ardeche

Randonnée gorges du Chassézac   15 km / 7 h 45 / 620 m de dénivelé

- 10 h 00  Grand soleil quand je pars des Borels ! Après une traversée sympathique dans le petit hameau, je rejoins rapidement par la route D452 le camping du Mazet (15 ') et après être passé à sa hauteur, je traverse une première fois le Chassézac qui déjà par ses lumières et couleurs augure bien des magnifiques paysages que je vais rencontrer aujourd'hui ! Je remonte ensuite la route eu surplombant la magnifique rivière qui scintille au milieu des couleurs chaudes automnales. Je vais passer devant le village vacances du Casteljau (château), où j' irai faire une petite visite curieuse en tant qu'utilisateur régulier de l' organisme de vacances propriétaire ! Les oliviers alentours sont encore chargés de leurs fruits et attendent la cueillette (?).

Le hameau des Borels Le Mazet Casteljau

Les Borels                                                      Le mazet                                                          Casteljau

- Parvenu sur le plateau (parking), je redescends sur la gauche de la route, en direction du Chassézac pour aller admirer le site  du cirque d' Endieu avec ses curieuses murailles constituées de strates empilées comme autant de briques " légo" ! Je suis alors de nouveau au bord du Chassézac que je vais suivre un petit moment avant de faire demi tour pour remonter au parking initial  dit parking de l' Agachon (le sentier continue en bordure de la rivière jusque Pontier, Asson mais  quitte les gorges !).

les Actinidias Cirque d' Endieu Cirque d' Endieu

Actinidias                                                        Cirque d' Endieu                                             Cirque d' Endieu

- 11 h 30  Je suis au parking de l' Agachon et je commence à chercher le sentier qui mène à la grotte des Barres  qui me permettra de nouveau de descendre au bord du Chassézac, mais cette fois de l' autre côté  de la presqu'île ! Beaucoup d'effervescence sur le plateau de la presqu'île, car en plus des randonneurs venus en voiture, s'ajoutent de nombreuses classes venues pratiquer l' escalade sur les nombreux affleurements rocheux de la presqu'île ! En descendant, je passe d' ailleurs à côté d'une petite école d' escalade et petite surprise sur le chemin de la grotte des barres, je découvre une autre grotte à visiter, la grotte du renard ! Petite visité rapide, la galerie s' enfonce sous terre sur une quarantaine de mètres pour déboucher en pleine paroi au dessus des gorges du Chassézac ! La descente est possible, mais pas du tout recommandée par les aménageurs du sentier ! Je fais  donc demi tour pour poursuivre ma descente, cette fois ci en bordure des gorges. En route, une lucarne offre  une nouvelle vue sublime sur le Chassézac !

- 13 h 30 J' ai trouvé la grotte des Barres ... au pied des barres ! L' accès se fait par une faille ouverte qui se poursuit en diaclase dans les entrailles de la falaise.Des marches ont été taillées pour en faciliter l' accès , j' apprendrai un peu plus tard en discutant avec les grimpeurs qui utilisent la falaise, que la diaclase débouche dans la barre et que des ancrages ont été mis en place pour redescendre en rappel ! La diaclase très glissante m' empêche toute velléité de poursuivre la visite, compte tenu de mon équipement de randonneur ! 

Site d' escalade Grotte des barres Lucarne sur le Chassézac

site d' escalade des Barres                             Grotte des Barres                                           Lucarne sur le Chassézac

- Je fais donc demi tour et après une petite descente jusque au bord du Chassézac, je remonte de nouveau vers le parking de l' Agachou. (le sentier se poursuit en bordure de la rivière pour rejoindre le pont du camping du Mazet.

- Je suis remonté à hauteur de la petite école d' escalade où il y a toujours le groupe scolaire et j' ai pu m' adonner à une petite séance de recherche de mes ... lunettes ... dans les amoncellements de feuilles mortes ... j' ai eu de la chance car je ne m' étais aperçu de leur perte au moment de ma descente dans ce ressaut étroit qui précède le plateau et c' est en remontant et en constatant leur perte que j' ai supposé les avoir perdue à cet endroit un peu acrobatique !

- 14 h 15  J' en profite pour faire une petite pause casse croûte et pour soulager quelque peu mon mollet droit qui commence à crier grâce ! je ne me suis sans doute pas assez hydraté, car en fait il fait très chaud et je regrette de ne pas être en T shirt et short ! 

- 14 h 30  Je repars et après avoir traversé la route et croisé une autre école en train de faire une parcours vertical  aménagé dans les rochers émergents de l' Agachou, j' attaque ma troisième descente vers le Chassézac cette fois ci sur le versant opposé au sentier dit de la corniche que je rejoindrai un peu plus tard. La descente se fait dans un labyrinthe  de rochers aux formes diverses, la sente étant rendue glissante par les roches polies par les passages ! Toute la falaise est équipée pour la varappe ! ... et ça grimpe ! les funambules sont de sortie ! 

Belle arche Le Chassézac Le funambule

Belle arche                                                      Le Chassézac                                                 Le funambule

- 15 h 30  Je suis repassé sur le pont à hauteur du camping du Mazet et je remonte en direction du bois de Païolive par le sentier de la Corniche qui passe en bordure des falaises de Mazet. Magnifique parcours de corniche au dessus du Chassézac et exactement en face du circuit où j' étais plus tôt ce matin ! 

- Après avoir quitté le bord de la falaise, je marche en direction du carrefour des 3 Seigneurs, au milieu d' une partie du bois de Païolive. Beaucoup de rochers ruiniformes affleurent, dommage qu'ils soient peu à peu masqués par la végétation qui prend le dessus !

- Rejoints par trois vététistes aguerris qui se jouent des obstacles du sentier empierré , je reprends la direction des Borels en suivant une piste qui passe en parallèle de la corniche à travers bois et qui va me faire rejoindre après le Mazet la route D252.  

Le chassézac depuis la corniche Le chassézac depuis la corniche Les rochers ruiniformes de Païolive

Le chassézac depuis la corniche                    Le chassézac depuis la corniche                    Les rochers ruiniformes de Païolive

- 17 h 30  Je suis de retour sur le parking des Borels après 7 h 45 de vadrouille et 620 m de dénivelé pour 14 km parcourus !

-  Les gorges du Chassézac à hauteur de la presqu'île du Casteljau constituent un formidable terrain de randonnée aventure, dont les possibilités sont très nombreuses, le tout dans un décor majestueux ! A faire et à refaire !

 

 

Circuit randonnée au Puy Mary depuis Le Lioran  Cantal

 

Circuit randonnée au Puy Mary

 

depuis Le Lioran  Cantal

En vue du Puy Mary

 

Circuit rando puy mary depuis le lioran cantal

- 9 h 30 je pars du fond d' Alagnon en direction du col du fond de  Cère, puis je prends le GR 4-400 en direction du col de Rombière. Je suis seul sur ce parcours de randonnée, je me ferai juste rejoindre et dépasser par quelques coureurs à pied. Le temps est beau ! je vais en profiter ! Je laisse derrière moi, le Puy Griou, qui me donne immédiatement l' envie irrésistible de revenir une prochaine fois faire son ascension ! La montée vers le col de Rombière se fait en sentier, interrompu par moment par quelques pistes à forte pente (je ne parle pas des pistes de ski !). 

Départ depuis Font d'Alagnon vers le col de Rombière

Départ depuis Font d'Alagnon vers le col de Rombière

On monte à droite après être au niveau du col de Font de Cère

On monte à droite après être au niveau du col de Font de Cère

Chevaux en liberté après le col de Font de cère

Chevaux en liberté après le col de Font de Cère

On se rapproche du col de Rombière

On se rapproche du col de Rombière

- 10 h 50 je suis au Col de Rombière après 1 h 20 de randonnée, 3 km et 345 m de dénivelé, je n' ai pas vu passer le temps ! Paysage de montagnes vertes hérissées par moment de pointes rocheuses acérées ! J' arrive très vite après le col de Rombière au col de Cabre, j' aperçois le sommet du Puy Mary qui me semble à la fois proche et lointain !

Col de Rombière, on laisse le Puy Griou derrière soi !

Col de Rombière, on laisse le Puy Griou derrière soi !

 

En approche du col de Cabre

En approche du col de Cabre

Sentier en traversée sous le Puy et les fours de Peyre Arse

Sentier en traversée sous le Puy et les fours de Peyre Arse

Le Puy Mary en vue juste avant les fours de Peyre Arse

Le Puy Mary en vue juste avant les fours de Peyre Arse

Randonnée au Puy Mary par un temps magnifique !

Randonnée au Puy Mary par un temps magnifique !

Le Pas de Peyrol sous le Puy Mary

Le Pas de Peyrol sous le Puy Mary

Montée fours de Peyre Arse

Montée fours de Peyre Arse

En vue du Puy Mary

En vue du Puy Mary

- 12 h 15  Je suis à la Brêche de Rolland, passage rocheux où je vais devoir mettre les mains. Il n' y a pas de câble, sa descente dans le trajet inverse doit être délicat en cas de pluie ! Je suis à 7 km de mon point de départ et j' ai déjà fait 520 m  de dénivelé. Depuis le col de Rombière, le sentier tout en traversée est très agréable. Il se redresse à hauteur des Fours de Peyre Arse, mais le sentier bien aménagé en escaliers se parcoure aisément. Je poursuis le sentier après la Brêche en direction du Puy Mary à présent tout proche ! Je commence à rencontrer d' autres randonneurs sur le sentier qui en descendent et sur son sommet ... il y a un peu plus de monde  !

Passage de la Brêche Rolland

Passage de la Brêche Rolland

Montée où il faut mettre les mains au passage de la Brêche Rolland

Montée où il faut mettre les mains au passage de la Brêche Rolland

La montée du Puy mary

La montée du Puy mary

Le Puy Mary

Le Puy Mary

Barre rocheuse à mi pente dans le Puy Mary côté Brêche de Rolland

Barre rocheuse à mi pente dans le Puy Mary côté Brêche de Rolland

Regard en arrière dans la montée du Puy Mary

Regard en arrière dans la montée du Puy Mary

- 12 h 50  Je suis au sommet du Puy Mary, après 3 h 10 de marche. Il y a effectivement un peu plus de randonneurs touristes venus à pied du Pas de Peyrol à pied. La montée de ce côté a été fortement ... bétonnée ! La vue au sommet est dégagée à 360° et je retrouve les routes de montées de mes circuits vélo effectués il y a quelques années !  Pas de cyclistes en vue ! Je descends vers le pas de Peyrol et son restaurant pour prendre ensuite la direction des burons d' Eylac.

Le sommet du Puy Mary

Le sommet du Puy Mary

Le Puy Mary, son cairn, sa croix !

Le Puy Mary, son cairn, sa croix !

Descente du Puy Mary côté Pas de Peyrol

Descente du Puy Mary côté Pas de Peyrol

Pas de Peyrol et Puy Mary en arrière plan

Pas de Peyrol et Puy Mary en arrière plan

Descente mixte sentier et route vers le col d' Eylac

Descente mixte sentier et route vers le col d' Eylac

- dans le lacet juste avant les Burons D'Eylac, je prends le sentier à droite qui va passer sous les crêtes et notamment sous la brèche de Rolland, ce sentier va me permettre de rejoindre la crête que j' ai prise à l' aller et qui va des Fours au Puy de Peyre Arse. Jolie remontée sous le couvert du chemin de crête ! Au débouché, je redescends sur la droite du Puy de Peyre Arse pour passer le col de Cabre et rejoindre le col de Rombière.En route je rejoins un couple de néerlandais et sur le sentier herbeux et empierré ... belle frayeur quant une vipère aspic traverse juste derrière la dame ... qui n' a rien vu ! Moi si ! et du coup j' ai eu peur pour elle !

Du col d' Eylac, le sentier remonte sous la Brêche Rolland pour rejoindre le GR de l' aller juste au pied du Puy de Peyre Arse

Du col d' Eylac, le sentier remonte sous la Brêche Rolland pour rejoindre le GR de l' aller juste au pied du Puy de Peyre Arse

Le Puy de Peyre Arse, en direction du col de Rombière

Le Puy de Peyre Arse, en direction du col de Rombière

- 15 h 35  Le col de Rombière atteint après 5 h 50 de marche, 15 km et 980 m de dénivelé, je prends la sente à gauche qui file vers le téton de Vénus. Je croise une jeune randonneuse au long cours (vu son sac à dos !) qui me demande des précisions sur le chemin qui mène au col de Cabre et peu après je me fais rejoindre par deux gendarmes (pressés !) qui installent un parcours sportif d' orientation sur les crêtes qui relient le Téton de Vénus au Puy de Bataillouse. Toute cette partie de randonnée se fait au dessus de la station du Lioran et en face des pentes du Plomb du Cantal.

Au col de Rombière, direction le téton de Vénus !

Au col de Rombière, direction le téton de Vénus !

Le téton de Vénus

Le téton de Vénus

Sommet du téton de Vénus

Sommet du téton de Vénus

 

Depuis le téton de Vénus, vue sur l' arête qui mène au Puy Bataillouse, le Puy mary au fond

Depuis le téton de Vénus, vue sur l' arête qui mène au Puy Bataillouse, le Puy mary au fond

- Après le Téton de Vénus, je poursuis en direction des rochers de Vassivière et le rocher du Bec de l' Aigle qui précède la descente sur Le Lioran et le Fond d' Alagnon. Je vais faire cette descente en compagnie d' un groupe lycéen à l' humeur joyeuse !

En direction des rochers de Vassivières

En direction des rochers de Vassivières

La vue qui résume la rando,Téton de Vénus, le Puy Bataillousse, le Puy Mary !

La vue qui résume la rando,Téton de Vénus, le Puy Bataillousse, le Puy Mary !

Rocher du bec de l' Aigle, Station du Lioran

Rocher du bec de l' Aigle, Station du Lioran

Descente depuis le rocher du bec de l' Aigle vers Font d' Alagnon

Descente depuis le rocher du bec de l' Aigle vers Font d' Alagnon

Station du Lioran

Station du Lioran

Retour à Font d' Alagnon par la forêt

Retour à Font d' Alagnon par la forêt

retour à Font d' Alagnon, avec un clin d'oeil du téton de vénus qui surplombe !

retour à Font d' Alagnon, avec un clin d'oeil du téton de vénus qui surplombe !

Retour au parking de Foond d' Alagnon

Retour au parking de Foond d' Alagnon

- 16 h 45  Je suis de retour au parking de Fond d' Alagnon après 8 h de randonnée, 19 km et des poussières, 1200 m de dénivelé !

- Encore un super circuit de randonnée magnifique pour le paysage, calme pour l' ambiance (sauf le Puy Mary) et adaptable à souhait puisque l' on peut rajouter l' ascension du Puy Griou où bien de passer par les crêtes du Puy de Peyre Arse et du Puy de Bataillouse !

 

Randonnée Le Mont Trélod en aller et retour depuis la Compôte   Savoie

 

Randonnée Le Mont Trélod en aller et retour

 

depuis la Compôte   Savoie 

Le Mont Trélod vu depuis le parking des Cornes

Randonnee le mont Trelod en aller et retour depuis le parking des cornes la compote savoie
 

- 10 h 50  je pars depuis le parking (Plein de monde, c'est complet ) des Cornes et j' emprunte le sentier boisé qui part en direction du lieu dit "sous les dents de Porte". Sentier en sous bois, assez large mais avec des portions de montée assez rudes. A découvert, on se retrouve sous la Dent des Portes (1675m) que j' atteins en  1 h . 

Départ du parking des Cornes

Départ du parking des Cornes

La dent des Portes , direction de la montée vers le Mont  Trélod

La dent des Portes , direction de la montée vers le Mont  Trélod

Montée en forêt dans  la montée sous la dent des Portes

Montée en forêt  sous la dent des Portes

Sous la Dent des Portes

Sous la Dent des Portes

On part à droite sous la Dent des Portes en direction du mont Trélod

On part à droite sous la Dent des Portes en direction du mont Trélod

Beau sentier de montée sous la dent des Portes

Beau sentier de montée sous la dent des Portes

Au premier plan dans la montée, Colombier,dent de rossanaz et les pistes de ski du Margeriaz

Au second et troisième  plan dans la montée, Colombier,dent de Rossanaz et les pistes de ski du Margeriaz

Au sortir de sous la dent de Portes

Au sortir de sous la dent des Portes

La Dent des Portes

La Dent des Portes

Les sentier après la dent des Portes

Les sentier après la dent des Portes

- C' est un sentier assez agréable qui mène ensuite jusqu'aux abords du chalet du Charbonnet, juste avant d' attaquer la montée proprement dite du Mont Trélod. Je passe par la variante du sentier en arête pour pour rejoindre le passage dit du Charbonnet

Paysage lumineux et reposant en direction du Mont Trélod

Paysage lumineux et reposant en direction du Mont Trélod

Option sentier de crête avant de monter au Mont Trélod

Option sentier de crête avant de monter au Mont Trélod

La descente du sentier de crête

La descente du sentier de crête

Le chalet des Gardes vue depuis le sentier de crête

chalet du Charbonnet vu depuis le sentier de crête

- Le sentier monte ensuite assez intensément sur le flanc gauche du Mont Trélod. Plus on s' approche du sommet, plus on est dans dans les rochers !

Le Mont Trélod, ascension par la droite

Le Mont Trélod, ascension par la droite

Début de l' ascension vers le Mont Trélod

Début de l' ascension vers le Mont Trélod

Sous les barres rocheuses du Mont Trélod

Sous les barres rocheuses du Mont Trélod

Partie rocheuse de la montée au Mont Trélod

Partie rocheuse de la montée au Mont Trélod

En approche du sommet du Mont  Trélod

En approche du sommet du Mont  Trélod

Le sommet du Mont Trélod

Le sommet du Mont Trélod, le signal paratonnerre

La croix en fer forgé datant de 1937 au sommet du Mont Trélod (2181 m)

La croix en fer forgé datant de 1937 au sommet du Mont Trélod (2181 m)

- 13 h 45  J' atteins le sommet du Mont Trélod après 2 h 45 de montée. Beaucoup de monde au sommet aujourd'hui ! Pas autant que la dernière fois que j' y étais monté il y a plus de quarante ans accompagné des 40 adolescents de la Compagnie générale Transatlantique que j' encadrais !

- Le panorama est splendide ! les Aravis, la Tournette, les dents de Lanfon,la Pierra Menta, le Beaufortin, le massif du Mont Blanc ....

- Après une petite pause casse croûte, je redescends ... en compagnie d' un vététiste qui m' épate ! Le Trélod aller et retour sans mettre le pied à terre   !

Le Mont blanc en toile de fond

Le Mont blanc en toile de fond

C 'est parti pour la redescente !

C 'est parti pour la redescente !

Je ne suis pas seul, il y a même un vététiste dans la descente !

Je ne suis pas seul, il y a même un vététiste dans la descente !

le Mont Trélod vu depuis la vallée

le Mont Trélod vu depuis la vallée

 

- 16 h 30   Après 5 h 40 de randonnée en aller et retour, je suis revenu au parking des Cornes. Superbe ballade par un temps magnifique ! 

 

 

Circuit randonnée au Petit Mont Blanc à Pralognan    Savoie

 

Circuit randonnée au Petit Mont Blanc

à Pralognan    Savoie

Le sommet du Petit Mont Blanc ... devant son Grand Frère ... le Mont Blanc !

Le sommet du Petit Mont Blanc ... devant son Grand Frère ... le Mont Blanc !

 

 
Le petit mont blanc en circuit depuis pralognan 1
 
Le petit mont blanc en circuit depuis pralognan
 

- Surnommé le Petit Mont blanc à cause de la couleur blanche de son plateau sommital (gypse), cette randonnée offre un panorama qui emmerveille,en  face des Couloirs de la Grande Casse, des glaciers de la Vanoise,de la Pointe du Dard, du Dôme de Chasseforêt, du Dôme de l’Arpont...On domine d’un coté le vallon de Chavière et de l’autre le vallon des Avals. Le Mont Blanc est bien visible également à droite du Rocher de Plassa et de l' aiguille de Mey.

- Le Petit mont Blanc ou  « Montagne de sel » comme disait les anciens, , en réalité du gypse,  exploité pour la fabrication du plâtre utilisé pour étanchéifier les murs en pierres sèches.

 
- 11 h 30 Je pars à pied depuis Pralognan en direction de La Chalière d' abord par la route puis par par une piste en forêt qui débouche sur des prés à hauteur du rocher des singes. Je retraverserai la route à hauteur du gite refuge des Planes pour prendre un petit sentier sinueux qui monte à gauche du ravin de Lettcha. Le sommet est annoncé à 3 h 30 de marche depuis les Planes ! Sentier d' abord en forêt, remarquablement aménagé en lacets courts et conforté par des rondins de bois ! La montée est dure, intense ... mais à l' ombre pour l'instant !
- 12 h30  Petit arrêt pour écrire le carnet et étancher ma soif ! Je n' ai pour l'instant vu personne. Je crois que j' ai atteint la limite de la forêt,je vais à présent monter au soleil ! Je vais passer dans une zone protégée du chardon bleu des Alpes où je croise des spécialistes de la plante qui s' affairent dans la ressource naturelle.
- 13 h 20  Après deux heures de marche dont une bonne partie en lacets au dessus du vallon de Chavière, je suis en haut de la montée raide sur un replat, en vue du col des Saulces situé entre le Petit Mont Blanc ,le rocher de Plassa et l' aiguille de Mey.Je suis alors dans un paysage de roches de gypse fortement découpées.
 
Départ de Pralognan vers le petit Mont Blanc que l' on distingue en plein centre

 Départ de Pralognan vers le petit Mont Blanc que l' on distingue en plein centre

La route à la sortie de Pralognan
Vers la Chollière
La Chollière
La Chollière
Vallon de Chavière sous le <petit Mont Blanc
Vallon de Chavière sous le petit Mont Blanc
Début du sentier qui monte au col des Saulces à partir des Planes
Début du sentier qui monte au col des Saulces à partir des Planes
Montée en sous bois vers le col des Saulces
Montée en sous bois vers le col des Saulces
Zone protégée du Chardon bleu
Zone protégée du Chardon bleu
P1140526
 
Petite halte avant de sortir de la forêt dans la montée au col des Saulces
Petite halte avant de sortir de la forêt dans la montée au col des Saulces
En bas la vallée de Chavière
En bas la vallée de Chavière
Belle montée depuis Pralognan
Belle montée depuis Pralognan
En vue du col des Saulces
En vue du col des Saulces
Sous le col des Saulces et le petit Mont Blanc, le paysage change et devient sévère !
Sous le col des Saulces et le petit Mont Blanc, le paysage change et devient sévère !
la marmotte obligatoire dans toute randonnée en Savoie !
la marmotte obligatoire dans toute randonnée en Savoie !
le petit Mont est là ... juste au dessus du col des saulces
le petit Mont Blanc est là ... juste à gauche au dessus du col des saulces
Col des Saulces ... enfin !
Col des Saulces ... enfin !
 
- 14 h 00  Je suis au col des Saulces, au pied du Petit Mont Blanc. Des groupes de randonneurs assez bruyants descendent du sommet ! 2 h 50 de marche depuis le départ et je suis à 50 ' du sommet.
 
Les fleurs sont encore magnifique en cet fin d' Août !
Les fleurs sont encore magnifique en cet fin d' Août !
A l' assaut du petit Mont Blanc
A l' assaut du petit Mont Blanc
Je croise les groupes de randonneurs qui descendent ...
Je croise les groupes de randonneurs qui descendent ...
La pente est raide dans le paysage lunaire du petit Mont Blanc
La pente est raide dans le paysage lunaire du petit Mont Blanc
Pralognan en bas dans la vallée
Pralognan en bas dans la vallée
Que la montagne est belle !
Que la montagne est belle !
Plus très loin du sommet avec un paysage sublime !
Plus très loin du sommet avec un paysage sublime !
 
14 h 50  Après 3 h 20 de marche , j' atteins le Petit mont Blanc. Pas trop de monde au sommet, j' y serai même seul après quelques instants. Magnifique panorama à 360°, Le Mont Blanc à droite de l' aiguillette de Mey, Pralognan au fond de la vallée puis la Grande casse, la pointe de la Réchasse,les glaciers de la Vanoise... Un peu de vent au sommet, mais il fait chaud ! Un "trailer" à peine essouflé me rejoint au sommet ... et repart aussitôt dans la descente !
 
Sommet du Petit Mont Blanc
Sommet du Petit Mont Blanc
La table d' orientation du Petit Mont Blanc devant les glaciers de la Vanoise
La table d' orientation du Petit Mont Blanc devant les glaciers de la Vanoise
La table d' orientation du Petit Mont Blanc juste au dessus de Pralognan la Vanoise
La table d' orientation du Petit Mont Blanc juste au dessus de Pralognan la Vanoise 
Le sommet du Petit Mont Blanc ... devant son Grand Frère ... le Mont Blanc !
Le sommet du Petit Mont Blanc ... devant son Grand Frère ... le Mont Blanc !
 
- 15 h 05 Je redescends en direction du col du Mône, puis je prends à gauche peu après pour passer par le ruisseau des Diès et rejoindre la piste des Prioux.Très longue descente sinueuse,depuis le Petit Mont Blanc, le sentier épouse parfaitement toutes les configurations du relief, certains passages sont câblés.Il parait moins dur que le sentier de montée mais un peu plus exposé.
Descente du Petit Mont Blanc vers le col du Mone
Descente du Petit Mont Blanc vers le col du Mône
C' est de ce côté du petit Mont que la couleur blanche du gypse est la plus spectaculaire !
C' est de ce côté du petit Mont Blanc que la couleur blanche du gypse est la plus spectaculaire !
Ambiance très minérale en descendant du Petit Mont Blanc côté col du Mône !
Ambiance très minérale en descendant du Petit Mont Blanc côté col du Mône !
Le col du Mône
Le col du Mône
Dsc 1960
 
On s' éloigne du Petit Mont Blanc
On s' éloigne du Petit Mont Blanc
J' emprunte le sentier des 100 virages pour rejoindre le Pont du diable
J' emprunte le sentier des 100 virages pour rejoindre le Pont du diable
Très belle descente ...
Très belle descente ...
... attention aux gouffres !
... attention aux gouffres ! ...
... aux passages un peu plus exposés ! ...
... aux passages un peu plus exposés ! ...
Sentier suspendu dans la descente aux 100 virages !
Sentier suspendu dans la descente aux 100 virages ! (petit Mont Blanc)
Quelques uns des 100 virages dans la dscente du petit Mont Blanc
Quelques uns des 100 virages dans la dscente du petit Mont Blanc
 
- 16 h 50  Je vais faire un petit tour vers la prise d'eau sur le Doron et au pont du diable ... pas bien farouche !
 
Arrivée au pont du diable  près de Pralognan
Arrivée au pont du diable  près de Pralognan
La prise d' eau de Chavière
La prise d' eau de Chavière
P1140696
 
Retour vers Pralognan
Retour vers Pralognan
 
- 17 h 50 Je suis de retour à Pralognan ! 6 h 30 de randonnée pour 18,5 km et 1240 m de dénivelé. Très beau circuit de randonnée, très varié, avec des sentiers propres, sinueux et pentus !. Immense sensation de solitude et de calme dans ce panorama majesteux (dès que les groupes se sont éloignés !).
 
 
Pralognan en vue !
Pralognan en vue !

 

Randonnée au Puy de Sancy par la via ferrata du Capucin depuis Le Mont Dore     Puy de Dôme

 

Randonnée au Puy de Sancy par la via ferrata du Capucin

depuis Le Mont Dore     Puy de Dôme

Bienvenue au Puy de Sancy !

Bienvenue au Puy de Sancy !

Circuit randonnee puy de sancy sentier des cretes depuis le mont dore 1

 

- 7 h 15  Le randonneur est parti d' un bon pas en direction du sentier qui monte en direction de l' arrivée du funiculaire. Montée assez pentue sur un large chemin en forêt, je suis en 30 minutes à la gare d' arrivée.

- Le salon du Capucin est un haut lieu de loisirs qui domine Le Mont Dore et qui peut être rallié par un funiculaire de plus de cent ans ! C' est le premier funiculaire de France. Deux cabines transportées par câble sur une seule voie ! (... qui se dédouble en milieu de parcours ! afin de permettre le croisement). La gare supérieure abrite la machinerie, il s' agit d'une fabrication Suisse.

- 7 h 50 Je traverse le parc acccrobranché où un technicien s' affaire sur les agrès puis je poursuis le sentier en direction du Capucin, au pied de celui ci je bifurque à gauche pour suivre le chemin d' accès à la via ferrata.C'est une via que j' ai déjà faite il n' y a pas très longtemps, mais je trouve que son intégration dans une randonnée au long cours donne un peu plus de fun ! 

Départ du Mont Dore en direction du Sancy !

les panneaux de rando au départ du parking

Démarrage du sentier vers le Capucin juste au dessus de l'office de tourisme

Démarrage du sentier vers le Capucin juste au dessus de l'office de tourisme

L' arrivée du funiculaire au Capucin

L' arrivée du funiculaire au Capucin

Le funiculaire dans la gare d' arrivée au Capucin

Le funiculaire dans la gare d' arrivée au Capucin

Traversée du parc aventure et vue sur le restaurant du Salon du Capucin

Traversée du parc aventure et vue sur le restaurant du Salon du Capucin

Le chemin d' accès à la via ferrata du Capucin

Le chemin d' accès à la via ferrata du Capucin

Le départ de la via ferrata du Capucin

Le départ de la via ferrata du Capucin

Via du Capucin, un beau mur vertical pour commencer !

Via du Capucin, un beau mur vertical pour commencer !

L' itinéraire de la via du Capucin

L' itinéraire de la via du Capucin

Pas d' hésitation au départ, je l' ai déjà faite !

Pas d' hésitation au départ, je l' ai déjà faite !

- les conditions sont idéales, grand soleil et la fraîcheur matinale s' estompe déjà ... je tombe la polaire ! Je vais faire cette fois l' itinéraire le plus facile de la via. Passée la première et unique vraie verticale de la via, j' aborde un parcours un plus ludique avant de bifurquer sur la gauche vers le parcours facile qui mène rapidement au sommet du Capucin. Pour la forme du moment, cette via est vraiment trop facile ! Mais quelle vue et quelle mise en bouche avant le grand circuit de randonnée qui m' attend !

Via du Capucin, un beau mur vertical pour commencer !

Via du Capucin, un beau mur vertical

Une petitepasserelle en passant dans la via du Capucin pour admirer Le Mont Dore à ses pieds !

Une petitepasserelle en passant dans la via du Capucin pour admirer Le Mont Dore à ses pieds !

Via du Capucin, à gauche facile, à droite difficile !

Via du Capucin, à gauche facile, à droite difficile !

Le Puy de Sancy pile au milieu de la photo vu depuis la via ferrata

Le Puy de Sancy pile au milieu de la photo vu depuis la via ferrata

Vers la sortie de via et le sommet du Capucin

Vers la sortie de via et le sommet du Capucin

L' itinéraire de la via du Capucin​  ​ Voir Récit et photos de la via ferrata du Capucin

- 9 h 05, je suis au sommet du Capucin  1 h 45 après le départ de Mont Dore. Petite frayeur juste avant de rejoindre le sommet, une belle vipère se faufile entre mes pas et disparaît dans les rochers !!! Cela devient une habitude pour moi dans mes parcours de via ferrata ! Je dois les attirer ! Il est vrai aussi que j' ai pris l' habitude de me méfier et je suis assez attentif dans leurs terres de prédilection !

Du haut du capucin, vue sur le parcours de crêtes qui mène au Puy de Sancy ... un calme rassérénant !

Du haut du capucin, vue sur le parcours de crêtes qui mène au Puy de Sancy ... un calme rassérénant !

Sous le sommet du Capucin, Le Mont Dore !

Sous le sommet du Capucin, Le Mont Dore !

- Le Mont Dore est une ville nichée dans la haute vallée de la Dordogne au pied du plus haut volcan d' Auvergne (Le Puy de sancy). L' eau y dégringole en cascades à l' image de la Dore et de la Dogne .... qui se rejoignent  ... Dordogne ! C 'est une ville d' eau, une ville thermale ! La station soigne les voies respiratoires et les rhumatismes. Ses thermes situés à 1050 m d' altitude ont été édifiés entre 1817 et 1823 à l' emplacement des thermes romains. Ses eaux sont riches en silice, chlorurées,bicarbonates et sodiques,  et emmergent de terre à une température entre 36° et 44°.

- Le Puy de Sancy, un des sommets des Monts Dore culmine à 1835 m. C' est le plus haut sommet volcanique en France métropolitaine. D' allure alpine, sa pente est forte et les arêtes bien saillantes. Dans la pente du Sancy, la Dore et la Dogne se rejoignent vers 1370 m pour former ... la Dordogne ! L' activité volcanique même éteinte, donne toujours des sources d' eaux chaudes qui remontent à la surface chargées de gaz et alimentent les thermes. Les mouflons et les marmottes qui vivent sur le Sancy ont été ré-introduites, le chamois introduit dans  le Cantal a rejoint le Sancy.

Le franchissement des clotures à la descente du Capucin

Le franchissement des clotures à la descente du Capucin

Depuis le rocher du Capucin, montée en direction du Pu de Sancy

Depuis le rocher du Capucin, montée en direction du Puy de Sancy

Vue rétro sur le capucin en montant vers le Puy de Ciergue

Vue rétro sur le capucin en montant vers le Puy du Cliergue

- La montées ou plutôt les montées successives se font en grande partie pas très éloigné de la ligne de crête, ce qui assure un spectacle permanent sur l' enfilade des Puys et la vallée plus bas du côté du Mont Dore et du val de Courre. Presque tout le circuit se fait dans le parc naturel des Volcans d' Auvergne, à noter que je n' ai pas trouvé de point d' eau !

Vers le Puy de Ciergue et le Puy de Sancy, début du ré aménagement des sentiers et de la protection du site

Vers le Puy de Cliergue et le Puy de Sancy, début du ré aménagement des sentiers et de la protection du site

Dsc 0730

Dsc 0731

Partie de randonnée assez bucolique

Aménagement pour sauvegarder les terres ... des marcheurs !

Aménagement pour sauvegarder les terres ... des marcheurs !

La chaîne des Puys qui constituera le chemin de retour du Puy de Sancy

La chaîne des Puys qui constituera le chemin de retour du Puy de Sancy

On approche du Puy de sancy

On approche du Puy de sancy

Arrivée au Puy  Cliergue

Arrivée au Puy  Cliergue

Puy de Sancy, en approche de la tour carrée

Puy de Sancy, en approche de la tour carrée

Aperçu de l' arrivée du téléphérique du Puy de sancy et du sentier qui monte directement de la station

Aperçu de l' arrivée du téléphérique du Puy de sancy et du sentier qui monte directement de la station

Dans les rochers qui précède l' arrivée au Puy de Sancy

Dans les rochers qui précède l' arrivée au Puy de Sancy

Vue sur la vallée du Mont Dore à l' approche du Puy de Sancy

Vue sur la vallée du Mont Dore à l' approche du Puy de Sancy

Sentier d' approche du Puy de Sancy

Sentier d' approche du Puy de Sancy

Vue sur le sentier qui monte de la station de ski, depuis le col de Courre

Vue sur le sentier qui monte de la station de ski, depuis le col de Courre

Le passage des chaînes peu avant le Puy de Sancy

Le passage des chaînes peu avant le Puy de Sancy

Le Puy de Sancy avec ses escaliers de montée !

Le Puy de Sancy avec ses escaliers de montée !

Bienvenue au Puy de Sancy !

Bienvenue au Puy de Sancy !

- 11 h 00 Je suis au sommet du Puy de Sancy après 3 h 50 de crapahut ! Sentier de montée "très aménagé", beaucoup de monde au sommet à ne pas pouvoir prendre de photos sans avoir quelqu'un à inviter !  Je ne vais pas traîner sur la plate forme ! la vue aérienne est magnifique sur toute la chaîne des Puys

Arrivée du téléphérique du Puy de sancy

Arrivée du téléphérique du Puy de sancy

Déjà en train de redescendre du Puy de Sancy

Déjà en train de redescendre du Puy de Sancy

En dessous du Puy de Sancy au col de la cabanne

En dessous du Puy de Sancy au col de la cabane

Vers le Puy de Cacadoogne et le col de Cuzeau

Vers le Puy de Cacadogne et le col de Cuzeau

Versant déchiqueté au dessus de la station du Mont Dore, au fond le Puy de Sancy s' éloigne !

Versant déchiqueté au dessus de la station du Mont Dore, au fond le Puy de Sancy s' éloigne !

Montée après le col de Cuzeau

Col de Cuzeau

- 12 h 00 Je suis juste au dessus du col de Cuzeau, après  4 h 50 de marche, j' en profite pour casser une croûte confortablement assis sur les rebords herbeux observant au loin le lac de Chambon et la route du col de la Croix St Robert, les deux me rappelant un bon circuit vélo que j' ai fait il y a quelques années dans cette région magnifique ! Moment de calme apprécié juste egayé par les conversations ou les rires des randonneurs qui passent juste au dessus de moi !

Depuis le roc de Cuzeau, vue vers le col de la Croix St Robert et le Puy de l' Angle

Depuis le roc de Cuzeau, vue vers le col de la Croix St Robert et le Puy de l' Angle 

Depuis le roc de Cuzeau vue sur le rocher du Capucin (via ferrata)

Depuis le roc de Cuzeau vue sur le rocher du Capucin (via ferrata)

Depuis le col de la Croix St Robert, vue en arrière sur le roc de Cuzeau

Depuis le col de la Croix St Robert, vue en arrière sur le roc de Cuzeau

Descente vers le col de la Croix St ROBERT

Descente vers le col de la Croix St Robert

- 13 h 30  Je suis au col de la Croix St Robert. Je vais continuer mon chemin en direction des Puys de l' Angle, Barbier puis je finirai par le Puy de la Tache ! la fatigue commence à se faire sentir !

Depuis les premières pentes de la montée vers le Puy de l' Angle, vue arrière sur le col de la Croix St Robert

Depuis les premières pentes de la montée vers le Puy de l' Angle, vue arrière sur le col de la Croix St Robert

La montée est sévère !

La montée est sévère !

Le sentier mène de Puy en Puy ...

Le sentier mène de Puy en Puy ... "Enfilade" de Puys !

Puy Barbier, Puy de Monne ... Puy de la Tâche

Puy Barbier, Puy de Monne ... Puy de la Tache ... au fond le Puy de Dôme !

Le sommet du Puy de l' Angle, au fond le Puy de Sancy

Le sommet du Puy de l' Angle, au fond le Puy de Sancy

Vers le puis de la Tâche

Vers le Puy de la Tache

Le Puy de la Tàche

Le Puy de la Tache

- 14 h 45  Je suis au sommet du Puy de la Tache après 7 h 30 de randonnée. Je vais à présent effectuer la dernière partie du circuit qui va me ramener à Le Mont Dore. D' abord descente vers la route du col de la croix St Morand puis par un cheminement en sous bois, je rejoindrai le torrent qui alimente les cascades du Queureuihl et du Rossignolet.

Descente du Puy de la Tâche vers le col de la Crooix Morand, aufond le lac de Guéry et la roche Tuilière

Descente du Puy de la Tache vers le col de la Croix Morand, au fond le lac de Guéry et la roche Tuilière

Sentier de descente au col de la Croix Morand

Sentier de descente au col de la Croix Morand

En direction de Le Mont Dore et la ferme de la Tâche

En direction de Le Mont Dore et la ferme de la Tache

Retour vers le Mont Dore

Retour vers le Mont Dore

Passage devant la cascade du Queureuilh

Passage devant la cascade du Queureuilh

Dsc 0900

Retour vers Le Mont Dore

- 17 h 00  Retour à Le Mont Dore dont j' aurai fait le tour par les Puys ! Je dois remonter toute la partie citadine pour revenir au niveau du funiculaire du Capucin.

- 9 h 45 de marche au total pour 1700 m de dénivelé et 26 km de distance ! Beau circuit de randonnée, pas trop exigeant, sur de très bons sentiers. Tracé sur les crêtes qui enserrent Le Mont Dore, la diversité des paysages, la découverte successives des Puys,le caractère absolument bucolique de la randonnée font oublier le "désagrément" passager  de la "foule" au sommet du Puy de Sancy ! La prochaine fois, il faudra partir beaucoup plus tôt !

 

 

 

 

 

Circuit randonnée roc de Tormery / Tapin / grotte de l' Ermite Depuis Chignin Savoie

 

Circuit randonnée roc de Tormery / Tapin / grotte de l' Ermite

 

Depuis Chignin    Savoie

Roc de Tormery

Roc de Tormery

Circuit randonnee roc de tormery sommet du tapin grotte de l ermite depuis chignin savoie 1

 

- 8 h 45  Le randonneur est parti ! Je pars en directement du village, à la recherche de la fontaine - lavoir qui va me donner la direction générale de montée ! Dés la sortie du village, on se retrouve dans les vignes, sur les chemins larges d' accès aux parcelles. Il faut partir sur la droite, le roc de Tormery que l' on aperçoit à la sortie du village et qui donne l' orientation exacte du début du parcours. A la fin de la piste, un sentier remonte dans les bois,  la pente est raide, directe puis se transforme en lacets avant de s'étirer sur la gauche pour rejoindre le carrefour des petits bois.

- Laiseer alors le sentier qui part à gauche en direction de la grotte de l' Ermite pour continuer sur la droite par un chemin transversal qui file vers le rocher de Tormery. Parvenu sous le rocher, le sentier se dédouble : à gauche il monte vers le passage dit le trou de Chignin pour déboucher dans un bel alpage, je vais ignorer cette direction pour poursuivre à droite et aller buter contre la paroi du rocher, que je suis jusque le mur de soutènement construit pour consolider les rochers. Je parviens ainsi au pied des 47 échelons fixés dans le béton de la partie colmatée. 

En route pour le village de Chignin, au fond le roc de Tormery

En route pour le village de Chignin, au fond le roc de Tormery

La fontaine qui donne la direction du chemin dans le village de Chignin

La fontaine qui donne la direction du chemin dans le village de Chignin

En montant dans les vignes,vue sur le village de Chignin et ses environs

En montant dans les vignes,vue sur le village de Chignin et ses environs

Les vignes de Chignin

Les vignes de Chignin

Passage dans la cloture electrique qui protège les vignes des animaux nuisibles.

Passage dans la clôture electrique qui protège les vignes des animaux nuisibles.

La montée est rude depuis les vignes de Chignin vers le roc de Tormery

La montée est rude depuis les vignes de Chignin vers le roc de Tormery

parcours en sous bois et pente plus facile à l' approche du Roc de Tormery

parcours en sous bois et pente plus facile à l' approche du Roc de Tormery

Trou de Chignin ... Roc de Tormery

Trou de Chignin ... Roc de Tormery

- Je suis au carrefour des petits bois après 1 h 30 de marche, 1,20 km et 500m de dénivelé ... la montée fut rude ! ... et interminable !

On se rapproche du roc de Tormery

On se rapproche du roc de Tormery

sous le roc de Tormery juste avant la montée ferrée !

sous le roc de Tormery juste avant la montée ferrée !

passage sous le roc de Tormery

passage sous le roc de Tormery

Le mur de soutainement du roc de Tormery

Le mur de soutainement du roc de Tormery

Le mur de soutainement du roc de Tormery

Le mur de soutainement du roc de Tormery

la montée ferrée du Roc de Tormery

la montée ferrée du Roc de Tormery

Montée ferrée facile du roc de Tormery

Montée ferrée facile du roc de Tormery

La montée ferrée du roc de Tormery vue de dessus

La montée ferrée du roc de Tormery vue de dessus

Panneau explicatif sur l'

Panneau explicatif sur l' "explosion" du rocher de Tormery et la construction du mur de soutainement

- Au dessus des échelles, le sentier remonte en bordure de falaise jusque la croix de Tormery.Belle vue sur le mont Granier et le massif de Belledonne. Sommet ateint après 2 h 40 de marche, 760m de dénivelé pour 1,65 km parcourus. La montée des échelles procure une belle sensation de vide ! Je décide d'aller jusqu' au au sommet du Tapin avant de revenir sur mes pas pour rejoindre la grotte de l' Ermite. Au moment de partir, je suis rejoint par un coureur à pied à peine essouflé !

Sommet du rocher de Tormery, le Granier à gauche

Sommet du rocher de Tormery, le Granier à gauche

Depuis le rocher de Tormery, en route pour le rocher du Tapin

Depuis le rocher de Tormery, en route pour le rocher du Tapin

- La suite de la ballade se fait mi en sous bois et mi sur les crêtes jusque la bifurcation vers le trou de Chignin. La montée du tapin commence alors sur la droite ... raide et escarpée ... des portions de câbles par ci par là aide à progresser. L' endroit doit être très glissant et donc exposé par temps de pluie ! Une randonneuse contemplative se repose au sommet ... elle n' est pas bavarde !  Je casse une croûte avant de redescendre vers la grotte de l' Ermite. 

passage de clôtures en direction du Tapin

passage de clôtures en direction du Tapin

La montée escarpée au Tapin

La montée escarpée au Tapin

Au sommet du Tapin

Au sommet du Tapin

Petit arrêt casse croute au sommet du Tapin

Petit arrêt casse croute au sommet du Tapin

Descente du Tapin en direction du Roc de Tormery

Descente du Tapin en direction du Roc de Tormery

Un bien joli vallon derrière le roc de Tormery

Un bien joli vallon derrière le roc de Tormery

- 13 h 35  Après 4 h 50 de randonnée et 950 m de dénivelé pour 4,2 km je suis à la grotte de l' Ermite.La grotte de l' Ermite est profonde d'une vingtaine de mètres, je n' ai pas vu de suite pénétrable. Des tentatives de dé-colmatage ont été entrepris à moins que ce ne soit des fouilles. Je n' ai pas trouvé l' origine de l' appellation de la grotte. Le sentier qui descend de la grotte est glissant par endroits, avec des ressauts et des passages un peu exposé par endroits).

le trou de l' Ermite au dessus de Chignin

le trou de l' Ermite au dessus de Chignin

Trou de l' Ermite ... cavité sans suite ?

Trou de l' Ermite ... cavité sans suite ?

Retour vers la sortie du trou de l' Ermite

Retour vers la sortie du trou de l' Ermite

Sortie du trou de l' Ermite

Sortie du trou de l' Ermite

Descente accidentée du trou de l' Ermite vers Chignin

Descente accidentée du trou de l' Ermite vers Chignin

les orages menacent à la fin de la randonnée dans la descente sur Chignin

les orages menacent à la fin de la randonnée dans la descente sur Chignin

Retour sur Chignin et ses vignes

Retour sur Chignin et ses vignes

- Belle randonnée de 6 h 30 pour près de 1000 m de dénivelé, belles vues panoramiques tout le long du parcours. Au delà du Tapin le sentier de crête continue laissant la possibilité de diversifier le circuit.

 

Circuit randonnée spéléo sur le massif du Margériaz Aillon le Jeune Savoie

 

Circuit randonnée spéléo sur le massif du Margériaz

 

Aillon le Jeune    Savoie

Sommet du Margeriaz

Sommet du Margeriaz

Circuit randonnee speleologie margeriaz par les glacieres depuis aillon le jeune

Circuit randonnée Spéléologie, Margeriaz par les glacières depuis Aillon le jeune

 

- 7 h 45  Je pars depuis Aillon le Jeune pour une longue randonnée dans le massif du Margeriaz avec comme apothéose, un parcours souterrain aménagé au lieu dit la tanne de la Glacière ! Le temps est au beau, pas de vent, je traverse le village désert à cette heure pour me diriger ensuite vers un sous bois. La montée de la première partie va se faire à l' ombre sur un bon chemin forestier, au calme, pas un randonneur en vue ! Après 2,5 km et 440 m de de dénivelé tout de même, j' arrive à la place à Banban ... un refuge sommaire et ouvert m' accueille ... et en même temps les premières ... voitures ... de randonneurs arrivent ... ce sont des groupes ! Fin du calme et de la sérénité ! Il va falloir composer avec !

 

 

Départ de Aillon le jeune en direction du massif du margeriaz

Départ de Aillon le jeune en direction du massif du margeriaz

Première partie de la montée en sous bois vers la Place à Banban

Première partie de la montée en sous bois vers la Place à Banban

Les sentiers sont bien indiqués dans la montée au Margériaz

Les sentiers sont bien indiqués dans la montée au Margériaz

Refuge de la Place à Banban

Refuge de la Place à Banban

refuge ouvert de la Place à Banban

refuge ouvert de la Place à Banban

- Pour ne pas me mêler tout de suite aux groupes, je décide d'aller visiter la grotte aux fées qui se trouve non loin de la place à Banban. C 'est une petite grotte abri avec une petite résurgence active ... attention l' endroit est très glissant ! Je fais demi tour et retourne à la Place à Banban ... le lieu est redevenu calme, je vais pouvoir prendre le sentier des tannes et glacières en direction du col de Verne. La ballade se fait toujours en sous bois, dans un dédale "karstologique" ! On peut observer le  travail d'érosion de la roche calcaire par l'eau et la transformation spectaculaire du paysage. Ce Géosite (comme on dit maintenant !) est  remarquable, et permet de découvrir le massif du Margériaz de façon ludique (comme je préfère)  rythmé par 9 haltes thématiques.(Un petit fascicule illustré, édité par le PNR du Massif des Bauges, explique les caractéristiques des différentes singularités géologiques qui composent la montagne du Margériaz. S' achète à l' office du tourisme).

 

Depuis la place à Banban petite découverte de la grotte des fées

Depuis la place à Banban petite découverte de la grotte des fées

La grotte des fées

La grotte des fées

Grotte des Fées, un mince filet d' eau s

Grotte des Fées, un mince filet d' eau s"échappe de la grotte impénétrable

Place à Banban, panneau d' information sur le sentier des tannes et glacières (circuit)

Place à Banban, panneau d' information sur le sentier des tannes et glacières (circuit)

Sentier des tannes aux glacières à Aillon le Jeune

Sentier des tannes aux glacières à Aillon le Jeune

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune, arrivée sur le Lapiaz, à découvert

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune, arrivée sur le Lapiaz, à découvert

-10 h 50 Je suis parvenu au Grand Rafou, au dessus de la zone boisée après 2 h 50 de marche,750 m de dénivelé, et 5,5 km parcourus ! Je suis revenu aussi au milieu des groupes de marcheurs qui écoutent de manière distraite leur accompagnateur de montagne expliquer les différents sommets que l' on aperçoit. Le panorama de montagne est magnifique, les sommets environnant  du Massif des Bauges (Mont Colombier, Dent de Rossanaz, Dent d’Arclusaz, Mont Trélod, Dent des Portes) et au delà sur ceux des Massifs des Bornes (Tournette) et des Aravis (Mont Charvin, L’Etale) et la Chaîne du Mont-Blanc ),le tout se détachant sur un espèce de désert de karst que constitue le plateau du Margeriaz !

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune, Le grand Rafout

Le sentier des tannes à Aillon le Jeune, Le grand Rafou

Panorama depuis le grand rafou, on distingue au fond le massif de la Tournette

Panorama depuis le grand Rafou, on distingue au fond le massif de la Tournette

Sentier des Tannes, en direction du sommet du Margériaz depuis le Grand Rafou

Sentier des Tannes, en direction du sommet du Margériaz depuis le Grand Rafou

Ambiance karstique sur le plateau du Margeriaz

Ambiance karstique sur le plateau du Margeriaz

Vers le sommet du Margeriaz

Vers le sommet du Margeriaz

Les panneaux qui signalent la proximité de gouffre (pour les périodes hivernales ...raquettes)

Les panneaux qui signalent la proximité de gouffre (pour les périodes hivernales ...raquettes)

Plateau du Margeriaz

Plateau du Margeriaz

Margeriaz, un beau gouffre !

Margeriaz, un beau gouffre !

A l' approche du sommet du Margeriaz, belle vue rétro !

A l' approche du sommet du Margeriaz, belle vue rétro !

Plateau du Margeriaz

Plateau du Margeriaz

- 12 h 00  Je suis au sommet du Margeriaz (8km / 740m de dénivelé / 4h de marche). Curieusement il n' y a personne quand je parviens au sommet .... sauf un comité d' accueil constitué par un troupeau de chèvres pas le moins du monde dérangé par ma présence ! La montée depuis le Grand Rafou s'est faite en itinéraire de crête, agrémentant la randonnée d' une délicate sensation de vertige ! j' ai croisé quelques randonneurs et surtout pas mal de gouffres spéléo ! Le Mont Margeriaz (1.845 m) a deux formes contrastées : à l'est un grand plateau calcaire incliné envahi par les remontées mécaniques de la station de ski du Margériaz, et à l' ouest la falaise qui s' étire au dessus des villages des  Déserts et  Plainpalais.

Sommet du Margeriaz

Sommet du Margeriaz

Comité d' accueil au Margeriaz !

Comité d' accueil au Margeriaz !

- Dés le départ de ma randonnée, je m' étais décidé à franchir le passage du Golet de l' Agneau pour voir le cheminement qui redescend au col de Plainpalais. J' ai eu du mal à le trouver, car distrait par le troupeau de chêvres, j' ai poursuivi le sentier au delà du sommet pour commencer à redescendre en direction des pistes de ski ! Après avoir fait demi tour, j' ai été renseigné et même conduit par un randonneur dans le Golet de l' Agneau, j' ai pu ainsi découvrir le passage qui mène vers Plainpalais, par contre je n' ai pas trouvé l' autre passage dit de la grotte.

Peu avant le sommet du Margeriaz, le passage vers le Golet de l' Agneau qui permet de rejoindre Plainpalais (marque bleue)

Peu avant le sommet du Margeriaz, le passage vers le Golet de l' Agneau qui permet de rejoindre Plainpalais (marque bleue)

Rampe d' accès dans le passage vers le golet de l' Agneau

Rampe d' accès dans le passage vers le golet de l' Agneau

pancarte ouvragée du Golet de l' Agneau

pancarte ouvragée du Golet de l' Agneau

La faille qui mène au Golet de l' Agneau

La faille qui mène au Golet de l' Agneau

passage étroit du Golet de l' Agneau

passage étroit du Golet de l' Agneau

Margeriaz, du côté de Plainpalais

Margeriaz, du côté de Plainpalais

l' échelle de descente au Margeriaz côté Plainpalais

l' échelle de descente au Margeriaz côté Plainpalais

En descendant du Golet de l' Agneau

En descendant du Golet de l' Agneau

En remontant le passage du Golet de l' Agneau, je suis allé jeter un oeil dans les entrailles !

En remontant le passage du Golet de l' Agneau, je suis allé jeter un oeil dans les entrailles !

- 12 h 45  je suis revenu sous le sommet du Margeriaz, je mange un morceau avant de redescendre vers le sentier des Glacières. J 'en suis à présent à 4 h 45 de randonnée pour 9,5 km et 1090 m de dénivélé. Les groupes se sont arrêtés de ci de là pour pique niquer. Je vais redescendre par les pistes de ski pour rejoindre au plus vite le sentier de découverte des Tannes et des Glacières !

Descente du Margeriaz pour rejoindre le sentier des tannes et des glacières

Descente du Margeriaz pour rejoindre le sentier des tannes et des glacières

Une belle piste de ski sous le Margeriaz

Une belle piste de ski sous le Margeriaz

Le Margeriaz vu un peu plus bas sur le sentier des Glacières

Le Margeriaz vu un peu plus bas sur le sentier des Glacières

Arrivée sur les chalets du Margeriaz

Arrivée sur les chalets du Margeriaz

De nouveau en sous bois sur le sentier des glacières, en direction de la rando spéléo !

De nouveau en sous bois sur le sentier des glacières, en direction de la rando spéléo !

- La descente se fait en plein soleil jusqu' au chalet du Margeriaz puis je retrouve le sous bois qui mène directement à la tanne spectaculaire de la Glacière. Le site est aménagé et protégé, il est possible de descendre directement dans la tanne au descendeur ! je rejoins la grotte Cochère,  point de départ de la randonnée spéléo. Le parcours a été aménagé rendant la traversée facile et sans risque, casque et éclairage sont indispensables,  de même qu'un bonne polaire car le parcours est frais ! Pas de concrétions dans ce réseau, sauf celles réalisées par l' eau qui se transforme en glace, ce doit être spectaculaire à certaines période ! La topo prévoit 1 h 30 pour une viste aller et retour, je mettrai moitié de temps photos comprises.

La tanne du névé, au milieu du parcours de la randonnée spéléo

La tanne du névé, au milieu du parcours de la randonnée spéléo

panneau d' info et de recommandations du parcours spéléo de la Margeriaz

panneau d' info et de recommandations du parcours spéléo de la Margeriaz

La tanne du névé, au milieu du parcours de la randonnée spéléo

La tanne du névé, au milieu du parcours de la randonnée spéléo

Le névé vu de la passerelle

Le névé vu de la passerelle

Entrée du parcours de rando souterraine  à Aillon le Jeune

Entrée du parcours de rando souterraine  à Aillon le Jeune

panneau d' information dans la traversée souterraine de la tanne du névé à Aillon le Jeune

panneau d' information dans la traversée souterraine de la tanne du névé à Aillon le Jeune

Les aménagements touristiques du parcours de randonnée spéléo du Margériaz

Les aménagements touristiques du parcours de randonnée spéléo du Margériaz

La tanne du névé, parcours sans risques !

La tanne du névé, parcours sans risques !

La tanne du névé, des panneaux informatifs tout le long du parcours !

La tanne du névé, des panneaux informatifs tout le long du parcours !

La tanne du névé dans le Margeriaz à depuis Aillon le Jeune

La tanne du névé dans le Margeriaz à depuis Aillon le Jeune

de l' origine de la roche calcaire ...

de l' origine de la roche calcaire ...

La tanne du névé dans le Margeriaz à depuis Aillon le Jeune

La tanne du névé dans le Margeriaz à depuis Aillon le Jeune

l' érosion des roches calcaires  ...

l' érosion des roches calcaires  ...

La tanne du névé ... toujours des aménagements qui facilitent la visite !

La tanne du névé ... toujours des aménagements qui facilitent la visite !

Tanne du névé ... névé (ce qu'il en reste) en vue à mi parcours !

Tanne du névé ... névé (ce qu'il en reste) en vue à mi parcours !

Tanne du névé ... belle vue sur la surface !

Tanne du névé ... belle vue sur la surface !

Tanne du névé ... on en apprend toujours !

Tanne du névé ... on en apprend toujours !

La tanne du névé ... ne pas se pencher !

La tanne du névé ... ne pas se pencher !

La génèse de la stalagmite !

La génèse de la stalagmite !

De l' utilité des glacières du Margeriaz ...

De l' utilité des glacières du Margeriaz ...

La tanne du névé ... terminus de la visite ... après place aux spéléos pour une visite plus longue et plus sportive !

La tanne du névé ... terminus de la visite ... après place aux spéléos pour une visite plus longue et plus sportive !

La tanne du névé ... en route pour la remontée !

La tanne du névé ... en route pour la remontée !

- Après la traversée souterraine, je redescends jusque la Place à Banban où je retrouve les groupes de randonneurs de ce matin ! Le retour à Aillon le Jeune se fait par le m^me chemin que ce matin en forêt, à l'ombre ! 

- Encore une belle randonnée pas trop difficile, variée, spectaculaire par la traversée souterraine ! 17 km parcourus pour 1220 m de dénivelé, le tout en 9 h 25 ! 

Retour à Aillon le Jeune

Retour à Aillon le Jeune !

 

 

Randonnée Les Dents de Lanfon - pointe centrale depuis Villard le Dessus Annecy- Haute Savoie

 

Randonnée Les Dents de Lanfon - pointe centrale

 

depuis Villard le Dessus     Annecy- Haute Savoie

dents de Lanfon depuis Duingt (haute savoie) 

-   Accés par Alex sur la D909, puis Villard le Dessus. Traverser le village et aller se garer sur le parking terminal ( attention accès difficile par mauvais temps en raison de la pente et c'est un chemin forestier).

-   Du parking, suivre le chemin qui borde le Nant d 'alex. La montée est dure et se termine en lacets à l' approche des chalets de l' Aulp du Riant dessus.

- Prendre à droite des chalets, on se rapproche de la paroi des dents, puis une grotte et enfin un couloir très raide et caillouteux ( attention aux chutes de pierres si il y a du monde).

-   Arrivé en haut, un chemin part sur la droite et méne au pilier nord ( c' est celui qui est indiqué sur lescartes IGN), le négliger pour continuer sur la gauche, le chemin évident passe  sous la barre rocheuse puis s' interrompt brutalement ! c' est là qu' il faut faire un peu de varappe (3,4 mètres au delà de la fin du chemin). Il faut grimper 6 à 7 mètres.

-   au delà, le chemin est peu marqué (suivre les cairns), l' orientation générale est le haut, une cheminée constitue un second obstacle naturel à grimper.

-   Arrivé sur le lapiaz juste sous le sommet, cheminer dans un labyrinthe rocheux et poursuivre jusqu' au sommet de la pointe centrale (magnifique vue)

-  0n peut continuer jusqu' à l' antécime par un sentier de crête vertigineux.

-   retour par le même chemin.

  • Il existe aussi un itinéraire rando escalade permettant de faire la traversée des dents de lanfon depuis le col des frêtes, en commençant au pied du pilier sud.
  • C' est un itinéraire niveau 3 en escalade nécessitant un encordement et pouvant prendre 3 à 4 heures en cordée.Il n' y a pas d' échappatoire.

 

-   6h45    Je pars en direction des dents de Lanfon !  La montée est un peu pénible, sur un chemin forestier pentu et cailllouteux  jusqu' aux chalets de l' aulp riant dessus (1h00). Je monte ensuite en direction des dents de Lanfon tout de suite à droite des chalets, pour atteindre le couloir d' accés qui s' avère effectivement pénible et instable !  juste au dessus légèrement sur la gauche, j' arrive sur la barrière rocheuse qui mène au pilier central.

 

la Tournette de puis le début d' ascension des dents de Lanfon
 
dents de Lanfon depuis les chalets de l' aulp riant  dessus
 
pause dans la randu aux dents de Lanfon
 
... pause papillon !
 
 

-    Pour franchir la barre, je prépare ma corde de secours sur le sac au cac où ! (elle ne me sera pas utile). La première barre se monte relativement aisément en mettant les mains ! j' ai un peu plus de mal à trouver la deuxième barre, mais elle est plus facile que la première.

-   Ensuiteje suis le sentier jusqu' au lapiaz ... impréssionnant ! Calcaire fin taillé en aiguilles ou lames avec des parties saillantes et effilées et des creux prononçés ! Il faut trouver son chemin dans ce chaos !!

-   Ensuite montée facile jusqu' au sommet du pilier ! (qui se trouve à gauche de l' endroit où l'on arrive et nécessite un peu d' attention pour l' atteindre).

-  Sommet atteint en 2h45.

vue sur le lac d' Annecy depuis les dents de Lanfon

dents de Lanfon ... un peu de varappe !
 
parapente en vol depuis les dents de lanfon
 
toujours une très belle vue sur le lac d' Annecy
 
vue sur les crêtes des dents de Lanfon 
 
sommet de la pointe centrale ... repos ... du sac à dos !
 

-   Magnifique vues sur la Tournette, les bauges et le lac d' Annecy !

du sommet des dents, le lac d' annecy
 
fauteuil de la tournette depuis les dents de Lanfon
 
les bauges depuis les dents de Lanfon
 
Sambuy,Arcalod (?) depuis les dents de Lanfon
 
presqu'ile de Duingt depuis les dents de Lanfon
 

-   Je casse une croûte au sommet et je redescends traquille vers le parking, je n' aurai vu personne de la rando ... ce qui est rare !

-   4h50 de randonnée assez facile finalement du pont de vue alpin.

Circuit randonnée au Pic et à la Grotte d' Anjeau Depuis St Laurent le Minier Gard

 

Circuit randonnée au Pic et à la Grotte d' Anjeau

 

Depuis St Laurent le Minier     Gard

Circuit randonnee au pic et a la grotte d anjeau depuis st laurent le minier 2
- 10 h 00  Le départ est raide à la sortie du village par le sentier qui passe à côté du cimetière. Raide et montée à cette époque dans un amas de feuilles sèches qui masquent les pierres et les ornières ... le pied se dérobe parfois !!! Petit répit quand le sentier rejoint la route des escoliers qui vient de la combe. Je pas au "hameau" de Los Falguiéras et me rapproche du Pic D'Anjeau. Parvenu au pied du pic d' Anjeau, je prendrai la direction à droite (pancarte noire) pour monter directement au pic en ne pour suivant pas en direction de la grotte d' Anjeau. La montée est raide et je mettrai un peu les mains pour grimper sur la fin du parcours ! Je croise une partie du groupe de randonneurs de ce matin qui redescend du pic.
 
Le départ du circuit à la sortie de St Laurent le long du cimetière
 
Montée raide dans un sentier remplis de feuilles mortes, piégeuses !
 

Arrivée à Los Falguieras, au fond se dresse le pic d' Anjeau

à l' approche du Pic d' Anjeau
 
Bifurcation à droite pour monter direct au pic d' Anjeau
 
Début de montée au Pic d'Anjeau (raide , il faudra mettre les mains à la fin)
 
- Beau panorama sur le sommet du Pic (après 695 m de dénivelé et 2,7 km parcouru) , l' aire du sommet est exigu. Je fais une petite pause casse croûte, deux autres randonneurs du groupe sont en train de finir la montée côté "La baraquette".
 
Peu avant le sommet du pic d' Anjeau, il faut mettre les mains !
 
le sommet du pic d' Anjeau
 
- 12 h 30  Je redescends du sommet du pic d' Anjeau en direction du col de la Baraquette. Cette fois ci il va falloir mettre vraiment les mains car certains passages nécessitent une désescalade quasi verticale de quelques mètres sans trop de problème pour quelqu'un habitué à la descente sur rocher.Le parcours est sinueux et en montagne russe avec quelques passages en arête. C' est plus technique et exposé que la montée ! J' ai eu un peu l' impression de ne jamais en finir !
- 13 h 50  Je suis à la Baraquette, je ne vais pas jusqu' au rocher de la Tude, je fais en quelque sorte demi tour pour repasser sous l'itinéraire en arête et rejoindre par le côté opposé à St Laurent du Minier le pied du pic d' Anjeau.
 
La descente du pic d'Anjeau
 
Un des murs verticaux à descendre au pic d' Anjeau
 
Beau panorama dans la descente du pic d' Anjeau côté baraquette
 
De nouveau au pied du pic d' Anjeau dans le parcours d' arête vers la bataquette
 
le parcours d' arête entre le pic d' Anjeau et le col de la baraquette
 
Encore un beau mur vertical à descendre au pic d' Anjeau
 
a mi parcours sur le parcours d' arête dans la descente du pic d' Anjeau vers la baraquette
 
Arrivée au col de la Baraquette
 
La baraquette
 
Le portail à franchir pour repartir de la Baraquette au pied du pic D' Anjeau côté grotte d' Anjeau
 
En repartant au pied du pic d' Anjeau
 
on rejoint la piste qui mène au pied du pic d'Anjeau
 
- 15 h 00 J' ai dépassé le pied du pic d' Anjeau et pris la direction de la grotte d' Anjeau que je découvre 500 ml plus loin. je vais faire une decouverte rapide de la grotte dont l' entrée porche est assez impressionnate ! La grotte est vieillissante du moins dans sa première partie, les concrétions commencent à ternir, sans doute aussi un peu de vandalisme ! Je me suis un peu aventuré au delà du câble au dessus de la cascade pétrifiiée mais je ne suis pas allé très loin ! A la sortie de la grotte, je retrouve un des randonneurs du matin qui attend le restant du groupe parti jusque Gorniès.
 
L' entrée de la grotte d' Anjeau
 
Beau porche d' entrée à la grotte d' Anjeau
 
Grotte d' Anjeau 
 
la grotte d' Anjeau a encore de beaux restes !
 
La grotte d' Anjeau dans sa première partie
 
Grotte d' Anjeau, les concrétions sont assez gigantesques !
 
Grotte d' Anjeau, les concrétions sont assez belles !
 
- 16 h 00  Non loin de la grotte, je casse une croûte vite fait avant de redescendre sur St Laurent le Minier en faisant un détour par la cascade sur la vis juste avant le village. Au retour je passe par la rive droite du "ruisseau" qui a causé tant de dégât lors de l' innondation  de septembre 2014. A mon retour au parking je rencontrerai un habitant du village qui me parlera longuement, photos de smartphone à l' appui du cauchemar qu'il ont vécu ce jour là ! Les pluies torrentielles ont causé des barrages naturels de débris divers en amont des ruisseaux, qui cédant ont produit une vague de submersion emportant tout sur son passage !
Retour au dessus de St Laurent le Minier
 
En descendant jusqu' au confluent avec la Vis
 
La cascade de la Vis
 
à l' entrée du village ... les dégâts de l' innondation sont encore apparents !
 
St Laurent le Minier
 
Retour au parking !
 
- 17 h 30  Je suis de retour après 6 heures de randonnée pour 14 km et un peu plus de 800m de dénivelé ! Encore un superbe circuit de rando, très varié notamment avec la visite de la grotte d' Anjeau ! 
 

Circuit randonnée au Pic de Bugarach depuis Bugarach Aude

 

Circuit randonnée au Pic de Bugarach

 

depuis Bugarach    Aude

Pech de Bugarach ...vue depuis le col du Linas

Pech de Bugarach ...vue depuis le col du Linas

 

- " Le Pic de Bugarach est le point culminant des Corbières avec 1230 m.  De nombreux témoignages font état d’apparitions ou de lumières nocturnes s’ échappant ou entrant dans cette montagne. On parle d’ovnis, de lumières étranges, etc. Des satellites on détectent sous le Pic de Bugarach, d’étranges cavités ainsi qu’un immense dôme et on ignore toujours actuellement ce qui se trouvent à l’intérieur et aussi comment y accéder. Les avions survolant cette région on comme consigne de ne pas passer au dessus de cette zone, car tous les instruments se dérèglent sans aucune explication.."

- "A la fin du 20e siècle, le Pic de Bugarach devient une destination de choix hippie, puis New Age. Certains croient en des propriétés telluriques particulières à ce lieu ; ou encore qu'il abrite un trésor caché (comme Rennes-le-Château) ; ou bien encore que s'y trouve une activité OVNI. Au début du 20e siècle se répand de surcroît l'idée que le village (ainsi que celui de Lamanère) serait épargné par la « fin du monde de décembre 2012 ». L'intérêt pour ce lieu, et sa fréquentation, s'accroissent alors encore. Ce phénomène a diverses conséquences, dont la hausse des prix de l'immobilier, ou d'autres pratiques commerciales l'exploitant. Des médias diffusent ces informations, parlant par exemple d'« atteinte au patrimoine ». . La préfecture de l'Aude en vient à interdire l'accès à la montagne trois jours autour du 21 décembre ainsi que son survol aérien. Ce jour-là, on y trouve « 300 journalistes accrédités, 84 médias différents venus de 18 pays »." 

Circuit randonnee au pech de bugarach

 - 10 h 15  je suis parti, je quitte le village en prenant le GR qui va à Galamus. je suis le cours d' eau qui descend du lac de la venne par un large chemin qui longe ensuite le lac puis par un sentier plus étroit file le long des falaises des rochers qui descendent de Pech de Bugarach. Aprés avoir traversé à gué le cours d'eau de la Blanque, le sentier remonte en rive opposée laissant penser que l'on s' éloigne du Pic de Bugarach ! Le sentier est gorgé d'eau (pas de tennis ou de tongues !), et très caillouteux !

Route de sortie du village, en toile de fond le massif du Bugarach se profile

Début du chemin par le GR qui va à Galamus

Le lac de Venne

Le lac de Venne, le plongeoir des jeunes du village !

Premier passage à gué de la Blanque 

Le chemin du GR est envahi par les eaux de ruissellement !

- Après 50 ' de marche, j' arrive à une bifurcation où un sentier marqué en orange descend rapidement sur la gauche vers le cours d'eau. Il s' agit du sentier qui mène à la cascade des Mathieux. Belle chute d'eau et endroit à la fois rafraîchissant et enchanteur ... coin perdu, isolé entre les deux versants assourdi par la chute d' eau ! 

- Il faut remonter le sentier pour reprendre la suite du GR jusqu' à rejoindre la route (D45) non sans avoir de nouveau franchi à gué La Blanque !

Le cheminement reste en sous bois

Visite rapide de la cascade des Mathieux en contrebas du GR 

Retour au calme après la cascade des Mathieux

revenu sur le GR et sorti du sous bois, le massif du Bugarach s' impose !

Pour rejoindre le Bugarach, il faut retraverser la Blanque

Puis remonter vers la route et poursuivre en face

-La montée depuis la route est raide, quasiment directe et sans lacets au début ! On laissera à droite le GR pour continuer légèrement sur la gauche la montée vers le rocher. Parvenu à la partie rocheuse, le sentier serpente dans la caillasse et monte progressivement jusqu' au pic. Il faut parfois mettre les mains ! A l' abri du vent et au soleil, je me suis progressivement dévêtu pour finalement monter torse nu !

recommandations avant d' attaquer le Bugarach !

Et oui, le Bugarach c'est tout la haut et encore on ne voit pas le sommet !

L' intersection et l' avertissement ... difficile !

On n' y est pas encore ! Pech de Bugarach

Il fait chaud, je me mets torse nu !

On approche du rocher, il va falloir commencer à mettre les mains (Pech de Bugarach)

Pech de Bugarach ...ça se corse !-

ambiance petite escalade ! Pech de Bugarach

Les rochers ruiniformes de Bugarach

Belle vue sur la vallée côté Bugarach le village !

Pech de Bugarach, petite plate forme reposante !

Pech de Bugarach ...on a pris de la hauteur !

- Joli petit passage de la fenêtre où l' on passe sous un trou (fenêtre) dans le rocher par un pas dominant le vide et nécessitant que les mains s' agrippent ! le chemin continue à monter dans les rochers pour parvenir à une épaule (pancarte) qui est juste sous le sommet du Pech. Encore un effort dans la caillasse mais au dessus des aiguilles rocheuses et je parviens au sommet du Pic de Bugarach !

Pech de Bugarach ...le passage de la fenêtre !

Pech de Bugarach ...le passage de la fenêtre ... la sente passe juste dessous !

Pech de Bugarach ...Après le le passage de la fenêtre !

L' arête de montée au Pech de Bugarach

Sommet du Pech de Bugarach en vue !

13 h 20  Je suis sur la calotte sommitale, étroite, ventée ! Grand vent glacial , j'ai vite remis polaire et veste coupe vent ! Le paysage se lit à 360°, mais le sommet est assez inhospitalier par ce grand vent ! Je ferai encore l' effort de rédiger au sommet mon carnet d' activité, mais l' écriture s' en ressentira car je tremble de froid et mes doigts sont gelés ! Quel contraste avec la montée sous le vent ! 

Pech de Bugarach ...vue en contrebas dans la montée au sommet !

Pech de Bugarach ...le sommet !

Pech de Bugarach ...Vue depuis le sommet !

Pech de Bugarach ...le sommet !

Pech de Bugarach ...Plus bas à gauche le sentier de descente vers le col de Linas

- 15 h 00  Plus bas dans la descente, je m' arrête à l' abri du vent pour casser une croûte ! Ensuite la descente se fait dans les dédales de rocher pour ensuite filer le long des pentes du Bugarach en direction du Col de Linas ! La descente est longue et ce n' est pas la plus interessant de la randonnée !

Pech de Bugarach ...le sommet est déjà loin !

Pech de Bugarach ..Juste avant la plongée vers le col de Linas

Pech de Bugarach ..le village de Bugarach en contrebas !

Pech de Bugarach ...la descente vers le col de Linas ! La partie agréable !

Pech de Bugarach ...le sentier transversale sous le massif, qui rejoint le col de Linas

Pech de Bugarach ...Arrivée au col de Linas ! 

- Au col de Linas, je reprends la route en direction de Bugarach. Sur la fin du parcours, en vue du village, il est possible de couper la route en passant direct dans les près, ce la fait gagner quelques minutes !

Pech de Bugarach ... panneau d'info col du Linas

 

Pech de Bugarach ...vue depuis le col du Linas

 

Retour au village de Bugarach

- 16 h 30  Après 1 h 05 de descente depuis le col de Linas, je suis de retour à Bugarach. Total de la randonnée effectuée : 5 h 40 de marche, 11 km, 935 m de dénivelé en comptant l' aller et retour à la cascade.

-  Beau circuit randonnée même si le parcours retour par le col de Linas n' est pas le plus intéressant. Je n' ai rencontré ni extra terrestre, ni phénomènes surnaturels ...juste deux randonneurs aussi frigorifiès que moi au sommet, j' ai été enchanté par la première partie du circuit jusqu'au sommet ! Une prochaine fois je le ferai dans le même sens mais en faisant une incursion du côté des grottes notamment celle du Bufo Fret, dont j' ai repéré l' accès dans la première partie de la randonnée.

 

 

Randonnée au Rocher du Cornillon depuis Bourdeau Savoie

 

Randonnée au Rocher du Cornillon

 

depuis Bourdeau   Savoie

 

Circuit randonnee au rocher du cornillon depuis bourdeau

- 10 h 50 Je pars par un beau temps sec et froid pour le Rocher du Cornillon, belvédère sur le lac du Bouget mais aussi point de départ d'une magnifique via ferrata que j' ai déjà parcourue plusieurs fois par le passé ! Depuis la mairie de Bourdeau, le départ du sentier est derrière l' école, ce dernier monte progressivement en direction de la route du Tunnel du Chat. Parvenu au Tunnel, il faut prendre un sentier qui part à droite de ce dernier et monte en direction de la route du col du Chat. En ce moment il y a des travaux sur la route précédant le tunnel et il faut donc traverser le chantier pour prendre pour prendre le sentier. Le sentier monte en partie en sous bois et va traverser plusieurs fois la route du col avant d'arriver au hameau du col.

Le départ de la randonnée depuis Bourdeau, juste derrière l' école

Depuis Bourdeau,le sentier s' élève au dessus du lac du Bourget

Le sentier atteint la route du Tunnel du Chat

Le chantier juste au départ du sentier qui monte à la route du col du Chat 

Seconde traversée de la route du col du Chat

Superbe panorama sur le lac du Bourget tout le long de la montée au rocher du Cornillon 

Une des reprises de sentier après traversées de la route du Col du Chat

Arrivée au Hameau du Col 

- à partir du Hameau du Col, dès que je rejoins la route du col, je traverse celle ci pour monter en direction de la Chapelle du Mont du Chat, puis après 400 m je bifurque à gauche en direction du col du Chat. Un chien particulièrement agressif m' accueille à ce moment, heureusement il est derrière un grillage ... pas bien haut ! La frayeur passée, j' arrive au col du Chat proprement dit juste après avoir observé le rocher du Cornillon qui le domine !

A l' approche du col du Chat, le rocher du Cornillon se montre !

Juste en dessous du col du Chat, le parking de la via ferrata du Rocher du Cornillon, le sentier se poursuit au dessus ! 

- Parvenu au col du Chat, je traverse la route en direction des panneaux d' informations de la via ferrata du Rocher du Cornillon et je reprends le sentier bien tracé qui part sur la droite de ces derniers puis continue et grimpe au dessus. La montée est raide  en sous bois et va me mener en un peu moins de 30' au pied du rocher. Il reste encore de la neige par endroit.

le lac du Bourget accompagne le randonneur tout le long de la montée !

Encore de la neige au mois de mars dans la montée au rocher du Cornillon 

Arrivée au sommet du rocher du Cornillon

- En 1 h 40, je suis parvenu tranquillement au sommet du Cornillon, la vue depuis le belvédère est splendide sur le lac du Bourget et ses montagnes environnantes ! On a une bonne idée de la montée effectuée en apercevant plus bas les lacets de la route du col du Chat et le village de Bourdeau point de départ de la randonnée. Sur la droite,  la pointe de la dent du chat se fait remarquer et indique une autre destination de randonnée depuis le même itinéraire !

Le belvédère du rocher du Cornillon

le lac du Bouget

la pointe de l' aiguille du Chat emerge ! 

- J' ai mis 1 h 40 pour parvenir au belvédère, cette randonnée assez courte et très agréable à la vue, est aussi le point de départ de la via ferrata du Rocher du Cornillon. Dans ma tête, je me suis déjà fait à l' idée de remonter dès après ma descente avec l' équipement complet de via ferrata pour refaire la parcours des vias pour la troisième fois afin d' encore mieux profiter du panorama avec un peu plus de sensations ! 

- La descente me prendra 1 h 10, je repasserai à peu près par le même chemin excepté la descente vers le hameau du col que je ferai directement par la route.

 

 

Randonnée Deuilles du Toulois - Meurthe et Moselle (Vidéo)

Vidéo Randonnée Deuilles du Toulois

depuis crézilles  Meurthe et Moselle

Randonnée des deuilles du Toulois à la Moselle depuis Crézilles

Circuit randonnée des deuilles du Toulois à la Moselle

Depuis Crézilles     Meurthe et moselle

- Voila une longue randonnée de plus de 30 km qui  permet de découvrir les Deuilles du Toulois jusque la Moselle avec un retour par Ochey. Le départ s' effectue s' effectue depuis Crézilles juste avant Colombey les belles, pour redescendre en suivant le cours des eaux jusque la Moselle où elles finissent par se jeter ! Puis l' itinéraire remonte jusque Crézilles ppour faire un circuit de retour différent de l' aller.

- La plupart des Deuilles () sont des résurgences d'une  curieuse petite rivière de 50 kilomètres : l' Aroffe. Elle  prend sa source dans les environs de Tramont Lassus en Meurthe et Moselle et  disparait par endroits sous terre à partir de Gémonville pour se jeter "apparemment" dans la Meuse à Rigny la Salle dans le département de la Meuse.

- Dans la réalité l' Aroffe distribue ses eaux "en cachette" entre la rivière de la  Meuse et la rivière de la  Moselle !

- La petite rivière  prend sa source à Beuvezin (54), reçoit le Ru de  Vicherey  à Aroffe (88), et se perd à la sortie de  Gémonville (54)  pour  rejoindre,..tantôt sous terre tantôt en surface, la Moselle à Pierre-la-Treiche (54), ou la Meuse à Rigny-la-Salle (55).

-  Pour rejoindre la Moselle, les  eaux   de l’Aroffe deviennent souterraines et ressortent non sans   rapport avec les nombreuses sources  du  bassin de Bouvade, à Crézilles (dDeuille de Crézilles) à Moutrot (trou des Glanes, trou du Chahalot) et aussi à Ochey (Deuille d' Ochey) puis par le Larot se jette finalement à Pierre-la-Treiche et par le chaudeau  à Bicqueley/Toul, dans la Moselle.

Des deuilles a la moselle en circuit randonnee
- Après avoir garé mon véhicule au lieu dit la Fontaine de l' eau salée entre Moutrot et Colombey les belles et donc juste sous le village de Crézilles, je pars pour pour une randonnée au long court qui va me mener jusque la Moselle ! Après avoir traversé la départementale 74 pour prendre le sentier qui longe le lieu dit " la Laiterie" et la rivière dite de la Bouvade Rau, je franchis cette dernière en prenant sur la droite une petite passerelle (qui précède un gué franchissable quand la Bouvade n'est pas en crue) pour ensuite toujours sur la droite remonter une sente qui domine la Bouvade et qui mène après un petit quart d'heure de marche à la fontaine de la Deuille de Crézilles. Site magnifique et spectaculaire presque toujours alimenté en eau, la fontaine alimente deux cent mètres plus loin la Bouvade.

la deuille de Crézilles

la deuille de Crézilles vue de dessus

la deuille de Crézilles, de l' eau calme au courant vif !

Un peu plus loin la  rivière de la deuille de Crézilles a effacé le chemin !

- Demi tour pour quitter la deuille de Crézilles et 200 m plus loin je remonte à gauche à l' opposé du sentier venat de Crézilles pour rejoindre le plateau puis par la route forestière atteinte, je me dirige vers le carrefour du rendez vous des loups. Je prends alors la route forestière goudronnée (Crézilles-Ochey) forestière sur la  droite et après un km environ, je prends un chemin forestier sur la droite (avant la descente en virage) pour rejoinddre le vallon du Chahalot. Parvenu au bord du ruisseau, je le suis sur sa partie aval jusque la résurgence de l' Aroffe ... le  Chahalot.

En arrivant sur la résurgence du Chahalot

trou du Chahalot (Moutrot - 54)

Résurgence de l' Aroffe

la buse de la résurgence du Chahalot quand ruisseau et résurgence ne sont plus alimentés !

à sec ce n' est plus le même emerveillement !

- Après avoir observé longuement cette seconde curiosité naturelle, je poursuis mon chemin en descendant le long du Chahalot jusqu'à rejoindre la route qui relie Moutrot à Ochey et rapidement après un peu moins de 500 m, j' arrive au trou des Glanes juste sur le côté droit du Chahalot. A cette endroit les eaux du Chahalot et les eaux de la résurgence du trop plein de la Bouvade se mélangent pour 250 m plus loin au niveau du pont rejoindre les eaux de la Bouvade !

Le trou des Glanes, résurgence en trop plein de la Bouvade

Le trou des Glanes vue à l' opposé de la route

le trou des glanes hors crue !

- Je reprends la route vers Moutrot et 300 à 400 m plus loin après le pont, je prends le chemin qui part en droite vers la Bouvade. Peu avant de l' atteindre, je prends à gauche dans le pré pour rejoindre la passerelle qui enjambe la Bouvade en temps de grandes eaux ! De l' autre côté, je suis le sentier qui longe la Bouvade et à l'intersection du chemin qui part vers Bicqueley, je remonte franchement à droite en direction de l' est par une sente puis un bon chemin (bois Poulain) qui m' amène en bordure de la route qui relie Bicqueley et la base aérienne. La route traversée, je la longe sur 200 m de l' autre côté du fossé et je prends le premier chemin à droite qui longe le bois de la Haye Godard.Le chemin est en bordure de bois et après avoir par la gauche contourné le bois en direction de Bicqueley, je prends à droite pour rejoindre le chemin qui vient de Bicqueley et se dirige vers la Tranchée de Taillet. A peine engagé sur la tranchée , je bifurque à droite par un sentier toujours en sous bois qui va rejoindre directement la fontaine résurgence de la Deuille d' Ochey (quatrième curiosité naturelle ! C' est de loin la résurgence la plus spectaculaire, car en prériode de crue, la deuille "engendre" un ruisseau (le larot) qui dévale le vallon sur 5 km pour rejoindre la Moselle ! Le débit est si important, que l'on pouvait le descendre en kayak avant la tempête de 1999 ! 

la bouvade au pont de Moutrot

La passerelle sur la Bouvade au bas de Moutrot

La passerelle sur la Bouvade au bas de Moutrot

Chemin forestier le long de la Bouvade avant de remonter vers Bicqueleyen direction de la deuille d' Ochey

La Deuille d 'Ochey

La Deuille d 'Ochey

La deuille d 'Ochey sous tous ses angles !

La deuille d 'Ochey à une époque plus calme (on apperçoit l' orifice).

la Deuille d 'Ochey à sec !

Deuille d' Ochey magnifique !

- Une petite passerelle permet de traverser le Larot  pour remonter vers le chêne Bocquet en période de crue, pour descendre le long du Larot, il faut emprunter la route forestière à l' opposé sur un peu plus d' une centaine de mètres puis de suivre une petite sente sur la droite qui va ensuite le longer sur toute sa descente jusque la Moselle. Toute cette ballade se fait au milieu de la forêt ent en bordure du Larot, en plein vallon c'est l'impression de solitude et d' être nulle part qui domine, d'autant plus que le vallon est sinueux ! quelques gués sont à franchir !

Passerelle sur le Larot pour remonter vers le Chêne Bocquet

- Parvenu à la Moselle juste deux cent mètres avant Pierre la Treiche, je reprends par la route la direction de Sexey aux Forges et un ou deux kilomètres plus loin, je prends à droite la tranchée du Chêne Bocquet qui me ramène à la Fontaine de la Deuille d' Ochey.Je suis sur une large route forestière peu intéressante (quoique que beaucoup de passages d' animaux !) mais c'est l'itinéraire le plus rapide pour revenir vers Crézilles ! Dans la seconde partie descendante du trajet, on longe et surplombe le vallon qui abrite la Deuille d' Ochey.

Le Larot se jette dans la Moselle à Pierre la Treiche

- Parvenu à cette dernière, je suis alors par l' Amont le vallon du Larot, qui à certaines époque de l' année abrite aussi un ruisseau de trop plein. Une sente bien marquée suit le ruisseau temporaire pour ensuite traverser la route forestière qui relie la ferme des Gimeys à Bicqueley. Il ne faut pas hésiter à traverser cette route et donc à ne pas l' emprunter, pour suivre un autre vallon somptueux avec un autre ruisseau temporaire qui le longe ! Ce vallon constitué de prés verdoyants se poursuit  sur plusieurs kilomètres jusque Thuilley aux Groseilles  !

le long vallon des prés qui s' en va jusque Thuilley aux groseilles

cabane de chasseur sur pilotis dans les vallon des près entre la deuille d 'Ochey et Thuilley

cabane de chasseur sur pilotis dans les vallon des près entre la deuille d 'Ochey et Thuilley

- A l' approche de la base aérienne, je quitte le vallon pour emprunter une route forestière bien marquée qui aboutit à la D974 qui relie Colombey et Bicqueley. Je longe cette départementale sur la droite sur un chemin agricole en bordure de route jusque l' embranchement à gauche de la route qui contourne la base aérienne et arrive  à Ochey.

- Je traverse Ochey sur sa première partie, puis je prends à droite une route perpendiculaire dans le village qui a sa sortie se partage en deux possibilités : la route de Moutrot ou la route de Crézilles. Il faut prendre bien évidemment l'option route de Créziles qui va directement nous faire passer d' abord au dessus du vallon du Chahalot, puis au niveau de la Deuille de Crézilles pour enfin traverser la D674 puis le pont sur l' autoroute et atteindre Crézilles. Dans le village, prendre toute de suite à gauche pour repasser sous l' autoroute et rejoindre la Fontaine de l' eau salée, donc le parking de départ !

- Superbe circuit de randonnée certes un peu long mais très varié ! Surprenant, sauvage à faire de préférence quand les résurgences sont actives (début et fin de l'hiver en général) pour la beauté de ces eaux bleues venues de  nulle part !

- J' ai aussi parcouru ce même circuit en VTT sans aucune difficulté (mis à part le vallon du Larot un peu plus technique, compter alors de trois à quatre heures pour le parcourir en visiteur contemplatif !

Randonnée alpine Le grand mont Ruan - 3052m Depuis Plan des lacs Cirque du Fer à Cheval Haute savoie

 

 Randonnée alpine Le grand mont Ruan - 3052m

 

Depuis Plan des lacs   Cirque du Fer à Cheval   Haute savoie

 

Petit et grand mont Ruan-Hte savoie-2005 

 

- 18 juillet 2005 - Plan des lacs - cirque du fer à cheval .

- Départ à 5h du matin, direction le chalet du Boret (6h15) au dessus du plan des lacs dans le cirque du fer à cheval à Samoëns-Sixt. Puis refuge de la Vogealle (7h15), la Tête de Pérua (8h00-2296m), Le col de Sageroux (2407m),le col des Ottans  (9h00-2502m) et pour finir le glacier du Ruan (9h30-2550m) et le sommet du Ruan (12h00).

- Sommet (3052m) atteint en 7h00.

Itinéraire de montée du Grand Ruan

 

- Je connaissais déjà  le trajet jusqu'aux Ottans ce qui m' a permis d'être au pied du glacier assez rapidement.La désescalade de la partie rocheuse jusqu'au glacier s'est faite aisément ; Par contre arrivé sur le glacier..beaucoup d'hésitations pour trouver le point de traversée et pour être certain du bon couloir à grimper pour rejoindre le Grand Ruan.Le couloir est en neige, mais pas de glace, donc inutile de mettre les crampons,le piolet suffira ! Il est cependant assez raide et finalement long (500m).

Col des Ottans - Susanfe et haute cime - 2005

 

Au loin le Glacier et le couloir d'accès au Ruan - 2005

 

Glacier et le couloir d'accès au Ruan - 2005

 

- Je prends pied sur l'épaule du Ruan et je me mets en route pour le sommet par l'arête. Magnifique paysage, le Mont Blanc en direct, le lac d'Emosson  en contrebas versant Suisse.

Glacier du Ruan depuis le couloir - 2005

 

Au dessus du couloir d'accés au Ruan

Lac d' Emosson sous le Ruan 

Vers le sommet du ruan - 2005

Grand Mont Ruan

- Je ne profiterais pas longtemps de l'ivresse du sommet...la persistance des brumes de chaleur dans la vallée l'annonçait...coup de tonnerre dans mon dos côté Samoëns, l'orage arrive "dare dare "... un éclair violent m'invite à faire demi tour " fissa ". Une minute aprés il pleut des cordes! quelques éclairs sans violence pour l'instant encore m'obligent à forcer le pas. Je descends le couloir "en ramasse " au piolet... je prends un peu trop de  de vitesse et une partie glaçée non vue à la montée me surprend, je ne contrôle pas ma  "ramasse" et je me ramasse !!! Arc bouté sur mon piolet je réussis à arrêter ma glissade à quelques mètres des rochers bordant le glacier. Je retraverse le glacier en faisant attention aux crevasses (petites) et je remonte vers la tête des Ottans.Le vent se déchaîne. Je fais la traversée Otans , Pérua presqu'en courant. Un deuxième orage encore plus menaçant s'annonce quand j' arrive à la tête des Pérua...

- je me réfugie alors dans une grotte assez profonde que j'avais repéré en montant et j'attends que ça se calme. J'en profite pour m' alimenter et changer mes chaussures pour mes chaussures basses de montagne.

à l'abri de l'orage à la descente du Ruan - 2005

- ça se calme, à ce moment je pense que l'orage est passé. Dans la descente sous le refuge de la Vogealle, je suis de nouveau obligé de me mettre à couvert sous un rocher (la croix...Vogealle à 45').Pluie, éclairs, tonnerre, grêle...

- le calme revenu, je repars.Peu avant  la descente du Boret, l' orage repart (4ème) et ça ne se calme pas. Je décide de ne pas passer par le " Boret", par prudence, car la descente est abrupte, glissante et surtout câblée....Je passe donc par la combe pour rejoindre le " bout du monde " et le plan des lacs.

- Orage sur orage jusque l' arrivée à la voiture, malgré ma cape de pluie, je suis trempé...il est 20h00 !

- 19h de "crapahut", départ à 900 m - sommet à 3052 m - 2152 m de dénivelé !

- Quelle journée, mais je suis satisfait d'avoir insisté pour faire le Grand Mont Ruan car je le préparais depuis un an par des reconnaissances  et approches successives. A refaire quant il y aura un peu plus de neige.Superbes vues et ambiance ... étaient au rendez vous !

 

Itinéraire de montée du Grand Ruan

Randonnée des 7 Laux depuis Rivier d' Allemont - Isère

 

Randonnée des 7 Laux

 

depuis Rivier d' Allemont - Isère

 

-   Situé dans le massif de  Belledonne le circuit des lacs des 7 laux ménera à une altitude de 2184M pour 1300M au départ (dénivelé de 100M)

-   Prévoir un temps de montée de 4h30 ppour 3h à la descente.

-   Le sentier est bien marqué, bien balisé,  sans  problème sauf si enneigement (suivre les cairns).

-   Carte IGN Top 25 n° 3335 ET Bourg d'Oisans

-   Départ : Le Rivier d'Allemont (38)

-   Accès routier Par le N.91, gagner le carrefour de Rochetaillée peu avant Le Bourg d'Oisans. Tourner à gauche, et remonter la vallée de l'Eau d'Olle. Passer Allemont, le barrage du Verney, Articol, et le Rivier d'Allemont. Peu de temps après ce dernier, s'engager sur l'ancienne route. Se garer.

Refuge des 7 Laux (2135m) - Refuge gardé (mai)

-  Remontez  le sentier de la combe des sept Laux qui dessine de multiples lacets raides. On atteint le premier lac, celui de la Sagne, suivre le déversoir on le contournera par l'est. La montée est peu raide, on joint avec le deuxième lac, celui de la Corne. Aller nord ouest et longer la rive sud. Continuer le sentier est bien marqué, on trouve alors le troisième lac, le lac Jeplan. Poursuivre  vers le nord et prendre pied au col des sept Laux (2184).

-   Descendre sur la bergerie, suivre la rive ouest du quatrième lac, celui de Cos. Toujours en allant au nord, suivre la rive est du plus grand lac, le cinquième, le Cottepens. Cheminer sur une passerelle entre les rives du Cottepens et du lac de la Motte, le sixième, et rejoindre ainsi le septième lac, le Carré. Après une  descente vers l'ouest, et quelques petits lacs, on gagnera le dernier lac du parcours balisé, le huitième, le lac Noir.

-   Bien sûr, il existe plusieurs autres lacs,  le lac de l'ile, le lac Blanc, le lac de l'Agnelin à l'Est. Les Lacs de la Belle Étoile à l'Ouest.

-   La descente se fera par le même itinéraire.

Randonnee tour des lacs des 7 laux depuis rivier d allemont isere

 

-  9h00  Je pars faire la randonnée des lacs des 7 Laux. Première partie difficile car pentue de deux heures, moitié chemin, moitié éboulis de rochers. J ' atteins le lac de la Sagne en 2h30 et le col des Laux en 3 heures. J' ai retrouvé le pic de l' Agnelin à côté du pic des Eustaches et le passage du col qui permet de redecendre sur les 7 Laux (j' ai fait le pic de l'Agnelin par le lac de grand Maison l' an passé).

Pic de Belledonne depuis le lac de la Sagne-Isère-2009

Lac de la Corne -7 Laux-Belledonne-Isère-2009

les lacs magnifique des 7 Laux

La neige est encore assez présente dans cetyte randonnée des 7 Laux, il y aura des névés à franchir !

P1030970 1

les grenouilles des lacs des  7 laux

 

-  Paysage magnifique ! pas aussi sauvage que souhaitable car EDF est là omniprésent avec sa multitude de pancartes d'avertissements et d'interdiction ! Pas beucoup de randonneurs ce jour, en tout cas sur la longueur du trajet des 7 lacs, j' en ai apperçu beaucoup plus à la descente qui n'avaient fait que la montée jusqu'aux premiers lacs. J' ai donc découvert dans l'ordre le lac de la Corne, le lac de jeplan, le lac de Cos (col), Cottepens, la Motte et pour finit le lac carré avec le refuge et les chalets EDF. Apparemment une jonction avec le rocher blanc (2928m) est possible ...  à voir plus précisément sur la carte par la suite ! Les 7 Laux communiquent aussi avec une autre vallée (station des 7 laux - Parking " le Pleynet"

- randonnée faite en 7h30 (4h à l' aller-3h30 au retour). 

Lac Cottepens et refuge des 7 Laux-Isère-2009
 
Chalet refuge
 
Le barrage
 
Retour de la randonnée des 7 Laux vers le Rivier d' allemont.

  

 

 

Randonnée Roc du Vent / Col du Bohnomme par les crêtes Depuis Plan la Lai Savoiei

 
Randonnée Roc du Vent / Col du Bohnomme par les crêtes
 
Depuis Plan la Lai       Savoie
 
 

- 9 h 30  Départ du randonneur, direction le Roc du Vent, rocher que j' ai déjà fréquenté par sa via ferarata somptueuse et aérienne ! Mon objectif c' est d' aller jusque dans le canyon pour enfin découvrir où se trouve le passage de la cheminée, échappatoire de la via ferrata du Roc... Je ne la trouverai point !! il est vrai qu'il y a beaucoup de neige et que du coup je ne vois pas le passage ?

La route du Cormet de Roselend et le massif du Beaufortin

La route du Cormet de Roselend et le massif du Beaufortin

Roc du vent-Beaufortin-savoie 2009

Roc du vent-Beaufortin-savoie 2009

Les tours du roc du vent et le pont de singe de la via ferrata

Les tours du roc du vent et le pont de singe de la via ferrata

Vue sur Roselend depuis le roc du ventVue sur Roselend depuis le roc du vent

 

- Je n' insiste donc pas et je rebrousse chemin pour remonter à la crête et suivre la sente qui la suit en direction des roches Merles

tEn direction du col du Bohnomme, il y a encore pas mal de neige !

En direction du col du Bohnomme, il y a encore pas mal de neige !

Vers le col du Bohnomme - Vue sur  le Mont Blanc

Vers le col du Bohnomme - Vue sur  le Mont Blanc

 

- Je suis  ensuite redescendu de la crête à vue en direction du col de la Sauce pour reprendre l' itinéraire du col et du refuge du Bohnomme.

 

Refuge du col du bohnomme

Refuge du col du bohnomme

Col du bohnomme

Col du bohnomme

 

- Après une petite pause, retour par le même chemin jusqu' au col de Sauce ,puis trajet direct jusqu' au refuge de Plan la Lai.

 

Photo florale sous le roc du vent

Photo florale sous le roc du vent

 

- 15 h 00 Retour d'une rando de 5 heures de marche dans la partie nord du Beaufortin.Je suis parti du refuge du plan de la Lai pour monter au "roc du vent" (2360m) dans le canyon d'arrivée de la via ferrata du même nom. Il y a encore beaucoup de neige.De là j'ai poursuivi par les crêtes en direction du col du Bohnomme (refuge) avec en perspective le massif du Mont blanc.Superbes paysages, pas beaucoup de monde pour dimanche, les savoyards ne sont pas de sortie ?

 

 

 

 

 

 

Circuit rando Grand Ballon, lac du Ballon Depuis le Grand Ballon Vosges

Circuit rando Grand Ballon, lac du Ballon

 

Depuis le Grand Ballon      Vosges

 

-   Itinéraire depuis le Grand Ballon (parking), descendre vers la ferme auber de Roedelen, puis l' auberge du Gustiberg, faire une boucle sur la gauche pour rejoindre le lac du Ballon, en passant par la cascade.Retour par la ferme auberge du Haag, puis le grand Ballon. Compter 3h de marche pour 840m de dénivelé. Parcours agréable au milieu de fermes et en forêt !

- 13h15   Je pars en randonnée vers le sommet du grand ballon (monument du randonneur du Caf et radar de l'aviation civile) puis je redescends vers le lac du ballon par Roedelen.Très joli lac, je suis remonté par le col de Haag.(4 heures de marche). Joli lac que le lac du Ballon bien caché dans son écrin de verdure, dommage qu' il soit accéssible aux voitures !         

Col du Grand Ballon dans les Vosges

 

Sommet du Grand ballon et ses installations radar

lac du ballon Vosges

 

Randonnée Schlucht-Fourneau-Tanet Depuis la Schlucht Vosges

Randonnée Schlucht-Fourneau-Tanet

 

Depuis la Schlucht          Vosges

Randonnee en circuit au tanet au depart du col de la shlucht

- 19h15   Je reviens d'une randonnée montagne de 3 heures au Tanet en passant par les rochers du haut du fourneau et du Wirkelstein.Montée  par un chemin large le long de la route des crêtes vers le calvaire, puis remontée sur la droite vers la crête marquée à la peinture violette par les chasseurs...jusqu'à un affut chasseur de 6m de hauteur.Superbe paysage juste à l'applomb des rochers du haut du fourneau.Du vent, des nuages, du soleil par instant mais pas de pluie.Le projet de via ferrata du tanet ne semble pas se réaliser!

les installation remonte pente du Tanet

TS du Tanet Vosges

sur les crêtes, rochers du sommet du Tanet en vue

le sommet du rocher du Tanet (vosges)

Site parapentistes Markstein Vosges(2009)

Le tour des lacs de Tinée par le Ténibre Parking des vens- St Etienne de Tinée - Alpes de haute Provence

 

Le tour des lacs de Tinée par le Ténibre

 

Parking des vens- St Etienne de Tinée - Alpes de haute Provence

 

Circuit randonnee tour des lacs de tinee par le tenibre

 

- 5h00  Branle bas de combat ! debout les braves on est parti pour la journée faire le tour des lacs  de la haute Tinée dans le Mercantour !Le ciel est hyper étoilé, il fait bon malgré l'heure matinale. Après 2h15 de marche, je suis au niveau du refuge de Vens et de son chapelet de lacs.La vue est magnifique. Je continue vers le pas de Vens qui m'amène à la frontière avec l' Italie. L' accès au pas de Vens sans être difficile, est délicat car il reste pas mal de neige qui à cette heure (7h30) est verglacée.Ensuite il faut grimper dans les roches les plus stables et avec l'aide des mains, les derniers mètres sont laborieux ! Au pas de Vens, le soleil est au rendez vous.Le col donne accès au val Tura côté italien, d'anciens abris militaires rappellent que ces montagnes conservent les empreintes d'aménagemens militaires dont certains servent d'abri en cas de mauvais temps (c'est le cas au pas de Vens). Après quatre heures de marche et sur le versant français, je suis à la Brêche de Borgonio, point de passage pour redescendre vers les lacs de Ténibre.

Départ au petit matin pour les lacs de Tinée et le Ténibre

En haut à gauche le pas de Vens

Encore de la neige en montant  au pas de Vens - Mercantour-2009

Dans la montée au pas de Vens vue vers le refuge des Vens

La breche de Bergonio-Mercantour-2009 

- En présence des ruines d'un vieux pluviomètre, un fort beau panorama s'offre à mes yeux, les lacs de Vens, la station d'Auron, la cime du Mounier. Après m' être régalé l'oeil, je prends une petite collation méritée.Puis je me remets en route. La descente abrupte vers les lacs est intense, ensuite il devient assez difficile de se diriger ; ça ne m'empêche pas de lier connaissance avec un animal curieux dont je ne sais pas le nom et de saluer les chamois peu sauvages de ce vallon. Aprés avoir traversé les éboulis rocheux dominant les lacs Varicles, je me trouve face à un couloir herbeux qui va m'ouvrir le vallon du Ténibre. Je remonte la pente trés forte, ce qui rend l'ascension fatigante. La montée dans les rochers est " à vue", seul les 150 derniers mètres sont repérés à la peinture rouge ce qui sécurise ! Cela fait maintenant 7h30 que je marche ! (sans compter les pauses !).

Les lacs de Ténibre depuis la brêche de borgonio 

La brêche de Borgonio et son pluviomètre

une rencontre insolite avec un animal très curieux !

lac de fer sous le Ténibre

La montée du Ténibre

Le Ténibre vu  depuis plan du Ténibre

- 13h15 je suis au sommet du Ténibre, à 3031m d'altitude, point culminant du circuit. Formidable panorama par ce beau temps! Deux jeunes italiens rencontrés me prennent en photo et on parle un peu photo et montagne... en français ! Je prends ma collation du midi.Sitôt fait je redescends vers les lacs des Rabuons et son refuge. Et là emporté par mon élan ... je suis les ronds rouges de l'ascension pour me retrouver au sommet d'une pointe rocheuse sans le vouloir. Demi tour je retrouve le pas de Rabuons et je descends tout "schuss "  hors trace, les lacs de Rabuons en vue ...Et là re-erreur, avec la superbe sensation d'être perdu (?) car, où je suis arrivé, je ne reconnais plus les lacs à ma portée ! Retour à la carte salvatrice pour comprendre que les les Rabuons que je cherche sont après le lac que je vois ! L'erreur est réparée.Après 10 h de marche (16h30) j'arrive au refuge des rabuons.

Sommet du Ténibre et lac de fer

En redescendant du Ténibre vers les lacs de Rabuons

 
Lacs de Rabuons depuis le Ténibre

Lacs du Cimon avant Rabuons -Mercantour-2009

Lacs de Rabuons

Refuge de Rabuons

- Pause casse croûte et je pars en direction du chemin de l'énergie. Ce chemin historique, magnifique ouvrage de 8km, tracé à flanc de montagne, dans une pente calculée et réalisée "au cordeau" pour faciliter la construction d'usines hydroelectriques, a été réalisé dans la première moitié du 20ème siècle.Ces travaux remontent à une époque où chaque région de France devait produire sa propre electricité. Le site de la haute tinée avec ses nombreux lacs d'altitude, devaient permettre de capter en aval les eaux des lacs de Vens, Marie, Ténibre, fer et Rabuons et transformer l'énergie ainsi obtenue. Le chemin de l'énergie avec ses 1300m de dénivellé au dessus de la vallée de la Tinée, servait à acheminer les matériaux, les ouvriers, et attelages sur les différents captages et devait à terme servir de support à une conduite forcée. L'abandon du projet permet à présent  aux marcheurs une traversée aérienne ponctuée de tunnels et souvent taillée dans la paroi.

- 18h00  Je suis au plan de Ténibre (vue sur des lacs déjà vus,et le Ténibre sous un autre angle), qui anime un peu une marche certes magnifique, mais un peu monotone... On n'en voit pas la fin.

- 22h00 ! Retour au parking des Vens après encore un long cheminement champêtre au milieu des alpages. 15h45 de marche effective ! Parti de nuit, je reviens de nuit à la lampe frontale. Superbe circuit qui se réalise en trois jours et que je préparais depuis deux ans (approches succéssives).Fourbu ... mais content !

Chemin de l'énergie

Chemin de l'énergie

Berger et son troupeau

P1050182.JPG

- 22 h 00  je suis de retour au parking, je suis finalement revenu par le chemin de l' eau au lieu de repasser par les lacs de Vens comme prévu au départ, je ne sais pas si c' était vraiment plus court  en temps vu le détour ? La nuit tombante et la fatigue m' ont ammené à faire ce joint par sécurité d' autant plus que le ciel est devenu mançant sur le soir ! J' ai tout de même une ampoule sous le pied droit après 15 h 45 de marche, ce n' est pas surprenant !

Randonnée des Tunnels Hameau de Charabotte/Chaley (Ain)

 

 Randonnée des Tunnels     

 

Hameau de Charabotte/Chaley  (Ain)

 

tunnels de charabotte

tunnels de charabotte

 

- 15h15  Je suis garé dans la deuxième épingle de la route qui relie le hameau de Charabotte à Lacoux, 50m juste en dessous de l' ancienne ligne de chemin de fer qui devait relier Tenay à Hauteville. J' ai d' ailleurs rapidement la confirmation que je suis au bon endroit, car un groupe de ferratistes accompagnés par des guides redescend des tunnels !

 

un groupe accompagné redescend de la via ferrata de Chabarotte depuis les tunnels

un groupe accompagné redescend de la via ferrata de Chabarotte depuis les tunnels

 

- Rando du" train fantôme"Hameau de Charabotte (Ain)

Massif du Bugey dans l' Ain (altitude maximum 920m our un dénivelé de 500m) Il faut compter 4 h.

- Accès : de Tenay (vallée de l' Albarine, aller en direction de Chaley, puis le hameau de la Charabote .

- "Se garer un peu plus loin dans la 2 ème épingle.Dans l'épingle à cheveux, monter 50 mètres par une sente raide, jusqu'à la voie ferrée, l'emprunter à droite jusqu'à la route.

-  Avant d'arriver dans le village de Lacoux, prendre le chemin  sur votre gauche. ( "le chemin du facteur" qui vient de Chaley). Suivre la route jusqu'au village de Lacoux (40 minutes). 

- A la sortie du village, au niveau d'une croix, prendre la route qui monte à gauche et après le premier virage à gauche, prendre le sentier à droite. Monter jusqu'au carrefour des 4 chemins. Prendre à droite un sentier à plat et descendre à droite un peu plus loin en direction de la Bertinière.

- Prendre la route à droite, puis à gauche, pour contourner le village de la Bertinière, de nouveau à droite pour ensuite prendre un sentier à gauche en direction d'un élevage de chèvres (4). Suivre ce sentier jusqu'à ce qu'il descende (prendre le sentier de droite) et traverser la route.Poursuivre en descente quelques minutes et ne pas rater le chemin à plat sur la gauche.Le sentier qui continue à descendre rejoint la route dans le quatrième virage.

- Le sentier monte raide , passe sur la crête(6) (attention à bien prendre le sentier qui descend en face de vous) puis descend au niveau d'un carrefour.Du carrefour, prendre sur votre droite le sentier qui descend sur la Ragiaz.Dans le village prendre la route à droite et la suivre .

- A l'intersection suivante, prendre à droite et poursuivre  jusqu'à ce que le sentier parte vraiment à droite. A cet endroit, prendre le sentier de gauche pour rejoindre le bord de la falaise (10).  Faites très attention au bord de la falaise. La cascade de la Charabotte n'est pas visible du plateau. 350 mètres en contrebas, vous pouvez apercevoir le moulin de la Charabotte.Poursuivre le chemin sur la gauche en longeant un moment la falaise pour ensuite prendre dans les bois (balisage jaune). Descendre dans un petit vallon.

- Le chemin qui part sur votre droite, rejoint l'ancienne voie ferrée directement à la sortie du premier tunnel, mais la fin est délicate et vous avez de fortes chances de faire rouler des pierres sur les promeneurs en contre bas. Eviter donc de l'emprunter.

- Prendre le sentier à gauche et le suivre jusqu'à rattraper une route forestière que l'on descend jusqu'à Nantuy. Dans le village, prendre à droite et poursuivre entre les maisons. A la sortie du village,  (ne pas rester sur le chemin le plus évident) suivre le sentier à flanc de montagne jusqu'à la cascade.

- La cascade de la Charabotte : Attention les bords sont très glissants. Cette cascade chute en 4 marches totalisant plus de 130 mètres de hauteur. 

"Chara" signifierait cascade et "Abioth" signifierait blanc

- L'entrée du tunnel se trouve sur votre droite. Ce premier tronçon est le plus important de la partie haute du circuit. 

- Vous traverserez une succession de sept tunnels. Faites attention aux éventuelles chutes de pierre. Quelques minutes après le dernier tunnel, de gros blocs se sont effondrés au milieu du chemin .

- Descendre par la route jusqu'au véhicule ou remonter quelques mètres pour reprendre le tracé de la voie ferrée et descendre par la sente raide du début."

 

circuit-randonnee-des-tunnels-depuis-charabotte

 

- Dès le départ,  cela monte raide ...Je me retrouve un peu plus haut sur la route de Lacoux, et je décide de continuer par la route. Je retrouve d'ailleurs l' arrivée du chemin du facteur sur la gauche à l' entrée du village.

 

 

la montée raide vers l' ancienne voie de chemin de fer

la montée raide vers l' ancienne voie de chemin de fer

Lacoux

Lacoux

Lacoux vu de l' opposé de la route

Lacoux vu de l' opposé de la route

 

- A la sortie du village, je prends comme indiqué par le topo plus haut, le sentier qui part à droite après le premier virage. Je me retrouve ensuite sur une route et ... un peu plus loin ... je ne trouve pas le carrefour des 4 chemins, ni la direction de la Bertinière !

- Un peu plus, je questionne une maman avec son fils à mini-moto, qui d' abord me dit qu'elle ne connait pas l' existence des tunnels, mais connait la cascade de la Charabotte puisqu'elle est originaire de Nantuy (ouf !). Elle me dit "vous venez de passer le carrefour des 4 chemins ...!" et elle m' indique de prendre à droite au carrefour en direction de la Bertinière.Sans cette rencontre, j' aurais fait quelques kilomètres de plus ..à l' opposé de la bonne direction !

- Il faut dire que dans ce secteur de l' Ain, il y a peu d' indications écrites, comme si c' était une volonté délibérée (?), par exemple au carrefour des 4 chemins, la direction de la Bertinière n' est pas indiquée ! Le bon côté des choses est que cela permet d' engager le dialogue avec les gens de rencontre ...quant il y en a !!

- Je rebrousse donc chemin après avoir remercié la dame et je prends la direction du village par la route, même si un chemin part sur la droite visiblement en direction de la Bertinière. 

 

à la sortie de Lacoux, prendre à gauche... 

à la sortie de Lacoux, prendre à gauche...

...puis prendre le sentier à droite après le premier virage !

...puis prendre le sentier à droite après le premier virage !    

Le carrefour des 4 chemins 

Enfin une pancarte ! certe dissimulée !!

Enfin une pancarte ! certe dissimulée !!

Chemin/route vers La Bertinière 

Chemin/route vers La BertinièreLa Bertinière

La Bertinière

 

- Passé la Bertinière, toujours en raison de l' absence d' indication, je ne sais quelle route ou chemin prendre ? A l' intuition, je prends à droite, puis je me rends compte que je repars vers Lacoux par la route ! Je fais donc demi tour et je reprends à droite après le village. Je trouve le temps long sur la route ! Un autre randonneur est en train de me rejoindre ... ouf je vais pouvoir m' orienter de nouveau ...Il est encore à 50m de moi quant j' aperçois la pancarte indiquant La Ragiaz. Bon c' était le bon choix !

- Mon compagnon fortuit de randonnée est de la région lyonnaise et il connait bien le coin !Il va me conduire à Nantuy puisqu'il y passe, cela m" évitera de gamberger aux multiples intersections que l' in va rencontrer, toujours sans pancartes ! C 'est son pays de jeunesse, et il vient en train pour randonner "un peu hors civilisation" dit il !

 

Vers Nantuy

Nantuy

Arrivée à Nantuy

 

- Dans Nantuy, nous questionnons une habitante et son fils sur la direction à prendre pour trouver les tunnels. Nous serons bien renseigné ! Je salue alors mon compagnon de route qui va attendre le bus pour retourner à la gare de Tenay ou Belley, je ne sais plus.

- Je trouverai la direction des tunnels après encore quelques difficultés ...je questionnerai une famille fort aimable à la sortie du village. En fait il faut rester sur la rive droite du torrent passant dans le village (ne pas traverser le pont !) et longer le cours d' eau sur la hauteur.

 

prendre à droite !

Prendre à droite !

C'est tout droit !

C'est tout droit !

 

- C 'est là que je vais faire ma seule grosse erreur de la journée, Je vais bien aller tout droit, mais 150 m plus loin, je vais me laisser "embarquer" dans un chemin évident montant légèrement d' abord sur la droite ! Je vais faire une heure de randonnée sur le plateau dominant la cascade de la Charabotte alors que je voulais aller directement à la chute du torrent de l' Albarine. Belle ballade tout de même, en bord de falaise , au dessus de la cascade que j' entends mais que je ne vois pas ! Superbe vue sur le moulin et le village de  Charabotte. Je croiserai même un chemin qui descend directement de La Ragiaz et qui permet d' éviter Nantuy.

- Je fais donc demi tour et quand je retrouve une faille profonde qui part vers la vallée sur la droite, je décide de l' emprunter car une sente existe ! Après Nantuy, il aurait fallu que je reste à hauteur sous le plateau et que je suive le long de la falaise le cours d' eau (donc sans monter ! le chemin devait arriver en 15' à la chute de l' Albarine.

- j 'entends la cascade de plus en plus distinctement, je dois être dans la bonne direction ? Le sentier descend franchement dans une faille encaissée et après  quelques hésitations, car la pente est forte ...et le bruit de la cascade diminue ? Je poursuis un peu plus la descente qui devient limite car glissante jusqu' à ce que j' aperçoive...ce que j' ai d' abord pris pour une grotte ! ...un tunnel ! Ma persévérance (et mon intuition !) a payé !

 

	l' erreur, j' ai pris à droite au lieu d' aller tout droit !

    l' erreur, j' ai pris à droite au lieu d' aller tout droit !

Belle vue depuis le plateau sur le vallon de l' Albarine

Belle vue depuis le plateau sur le vallon de l' Albarine

le moulin de Charabotte

le moulin de Charabotte

le moulin de Charabotte

 Charabotte

Une grotte, non un tunnel !

Une grotte, non un tunnel !

 

- Apparemment je suis au milieu des tunnels, je choisis donc de remonter vers Nantuy, et dans le 3 ème tunnel (en fait c'est le premier après Nantuy), je découvre la sortie de la via ferrata (que j' appellerai privée) par où le groupe a du sortir tout à l' heure ! Elle se trouve dans un abri de secours du tunnel donnant sur une faille ouverte dans le rocher. Son accès est interdit par une trappe verrouillée ! A ce moment je pense que l' accès à la via ferrata se fait du bas au niveau de la cascade !

 

Un autre tunnel

Un autre tunnel

tunnels de charabotte

tunnels de charabotte

le tunnel de la via ferrata

le tunnel de la via ferrata

certains tunnels obligent à se transformer en spéléo !

certains tunnels obligent à se transformer en spéléo !

l' acès ou la sortie de la via ferrata de la Charabotte

l' acès ou la sortie de la via ferrata de la Charabotte

En fait c'est la sortie de la via ferrata de la Charabotte depuis les tunnels

En fait c'est la sortie de la via ferrata de la Charabotte depuis les tunnels

 

- Je poursuis dans le tunnel jusque sa sortie qui arrive juste en face de la chute -cascade de l'

Albarine. Il y a de l' eau ! La traversée  de l' Albarine est impossible au niveau de l' arrivée du chemin, il faut remonter le cours d' eau sur 50m pour traverser sans trop se mouiller ! On ne voit pratiquement rien de la chute d' eau du côté du tunnel !

 

- " L'Albarine prend sa source à 950 m d'altitude dans le département de l'Ain,  sur la commune de Brénod. Après s'être écoulée sur un plateau du massif du Bugey, elle plonge dans des gorges par une chute de 115 m au niveau la cascade de la Charabotte. Elle traverse alors le canton de Saint-Rambert-en-Bugey avant de rejoindre la rivière d'Ain à 40 km au nord-est de Lyon, à Châtillon-la-Palud à 222 m d'altitude.

-  La rivière se perd totalement par infiltration, tous les étés, sur le plateau à l'amont du fait des infiltrations dans le massif karstique. De plus, elle s'assèche aussi sur sa partie aval car elle s'enfonce dans sa nappe et disparaît alors totalement de la surface. L'été 2007 semble, de ce point de vue, être exceptionnel : le débit de la rivière est resté important, même au cœur du mois d'août."

 

l' Albarine juste avant la chute

l' Albarine juste avant la chute

La chute de l' Albarine

La chute de l' Albarine

Vue depuis le côté tunnel (cascade de Chabarotte)

Vue depuis le côté tunnel (cascade de Chabarotte)

Lire la suite

Randonnée spéléo à la caverne du Maure Gorniès Hérault

 

Randonnée spéléo à la caverne du Maure

 

Gorniès  Hérault

 

Caverne du Maure depuis Gornies

 

Powered by Wikiloc

 

- Depuis le  village de Gorniès, aller jusqu' au pont et prendre  le chemin à sa gauche, suivre le torrent. Après 120 mètres, bifurquer à gauche (pastilles bleues) et remonter le ruisseau adjacent sur  sur 60 mètres. Prendre alors à gauche dans la pente le sentier empierré entouré de murets de pierre qui mène jusque la route qui monte de Gorniès à Beauquinès. Monter à droite jusqu'au village et à l’entrée du village, prendre à gauche. Passer devant la citerne d' eau et longer le ruisseau de Villaret jusqu' au pont qui le franchit


- à la sortie du pont continuer à gauche sur la route jusqu'à la fin du revêtement bitumeux, vous êtes alors en face du Rocher Blanc (antennes). A ce moment quitter la route par une sente à gauche qui va cheminer en bordure haute de la vallée de la Vis. Sentier agréable avec vue sur Gorniès et la vallée, et après environ 20 ' de marche on rejoint la route non goudronnée abandonnée auparavant.

- Reprendre la route à gauche sur 200 m et la quitter pour  monter en diagonale sur la gauche un sentier empierré (cairns - pastille orange) qui en 300m environ va de nouveau rejoindre la route initiale.Continuer alors sur la route jusqu'à l’élargissement final qui marque la fin de sa partie carrossable.

- Descendre alors le sentier à gauche (pastille orange) qui descend à la grotte (le sentier se divise en deux mais chaque branche mène à la grotte).La grotte se visite sans équipement spéléo hors mis un bon éclairage et un pas mesuré et attentif aux glissades !


- Pour le retour, reprendre la route dans son entier, hors mis une sente sur la gauche qui raccourci la distance (pastilles oranges).
 

- départ assez évident juste à gauche du pont de Gorniès, ensuite les indications se feront plus rares, quelques pastilles bleues au départ, puis après avoir franchi le torrent quelques pastilles oranges, des cairns par ci par là ... je découvrirai au retour qu' il y a de multiples façon d' aller à la caverne du Maure par des sentes plus ou moins parallèles, le chemin le plus direct étant la route elle même ! (mais nettement moins intéressante !). 

Rue principale de Gorniès, stationnement prés du pont

départ de la randonnée de la caverne du Maure à gauche du pont à Gorniès

le hameau de Beauquinès

Les marques bleues en début de parcours

La montée entre les murets de pierre avant Beauquinès

Prendre tout de suite à gauche à l' entrée du hameau de Beauquinès

Suivre le torrent par la route

Passage du pont sur le ruisseau de Villaret , continuer ensuite la route à gauche

à la fin de la route goudronnée, prendre à gauche dans l' épingle à droite de la route

le rocher blanc de l' autre côté de la vallée de la Vis

Agréable cheminement au dessus de la vallée de la Vis

Contraste de couleurs en ce milieu d' automne, mais de quel variété d'arbuste s'agit - il ?

Après le retour sur la route, sentier raccourci sur la gauche (trace orange)

second retour sur la route qui s' élargit et se termine ...

départ à gauche de la sente qui descend vers la caverne du Maure

l' entrée murée de la caverne du Maure

- j' atteins la grotte  du Maure après 1 h 45 de marche, la lecture de la carte sur Iphigenie/Smartphone, m' a permis de comprendre le sens de l' itinéraire sans trop avoir besoin des repères et marques au sol !  L'itinéraire se partage donc entre une route goudronnée puis en terre et des "sentes raccourcis" très intéressantes par les paysages qu'elles offrent notamment au dessus de la vallée de la Vis  ! 

- Je vais donc visiter la grotte du Maure. Cela me prendra 40 ' aller et retour, j' ai fait demi tour au fond quand le cheminement devenait trop étroit et nécessitait un équipement adéquat au ramping ! Un fort concrétionnement semble colmater le fond de la grotte, et dans la partie finale ça coule beaucoup, le concrétionnement est en phase active ! 

la seconde porte à l'entrée de la caverne du Maure 

- Assez belle grotte, qui prend l' apparence d'un "metro" souterrain. Quelques belles colonnes, draperies et pendeloques ... la caverne est haute ! Il semblerait qu'elle ait été aménagée (?), l' electricité a été installée presque jusqu'au fond, il reste les support en porcelaine ...Elle devait autrefois être fermée par deux portes successives !

Dès le début de la grotte, les concrétions sont présentes !

Les plafonds sont encore préservés !

Un peu plus les ornements deviennent majestueux !

Les vestiges de l'installation électrique de la grotte (?)

De belles et hautes draperies helàs endommagées !

Amoncellement de  bois mort bien envahi par les moississures ... provision pour feu de camp ?

Quelques gours en formation, encore alimenté !

caverne du Maure

au fond de la caverne, il y a encore un fort écoulement venat du plafond !

Caverne du Maure à Gornies

Caverne du Maure depuis Gornies

Encore un gour magnifique dans la caverne du Maure

Et toujours un plafond bien orné !

quelques petites pendeloques à la caverne du Maure

Caverne du Maure depuis Gornies

Caverne du Maure retour vers la sortie

- Assez belle grotte facilement visitable sans équipement hormis un bon éclairage. Une bonne partie de la grotte a les allures d'un "métro", son fond semble colmaté par les concrétionnements mais je n' ai pas essayé de "m'enfiler" dans l' étroiture finale pour voir si cela se poursuit ! Quelques belles colonnes, draperies, pendeloques, et de beaux petits gours ! La caverne est haute de plafond et il semblerait qu'elle ait été aménagée pour la visite au siècle dernier (?). D' après des sources internet, elle aurait été utilisée comme sépulture par nos ancêtres de la pré-histoire !

Caverne du Maure depuis Gornies, retour par la route

Retour par la route au dessus du village vers le pont de Gorniès

- Total de la randonnée faite tranquillement : 9,70 km pour 400 m de dénivelé, parcourus en 3 h 20 et 40 ' sous terre.

 

 

Randonnée La Tournette par Montmin Haute Savoie

 

Randonnée La Tournette               

 

par le chalet de l' Aulp  Montmin    Haute Savoie

 

-  Le sommet de la Tournette culmine à 2350m. Son ascension est prévue en 3 heures et sa descente en 2 heures (dénivelé de 930m).

-  Départ en général depuis le Col de l’Aulp (1424m),  parking de l’ alpage. Il est préférable en week end où pendant l’ été, de se garer aux Prés Ronds juste après la route goudronnée que l’on prend sur la gauche de la route de liaison Montmin/col de la Forclaz. Il faut alors prévoir 30’ de montée de plus pour accèder au col de l’ Aulp.

Chalet de l’ Aulp à la Tournette (74)

Randonnee au sommet de la tournette au dessus du lac d annecy depuis le chalet de l aulp

- L’ itinéraire de montée depuis le col est le plus difficile des autres itinéraires (Montmin,Rosary). De nombreux passages sont équipés de cables et de chaînes et par endroit les passages sont assez aériens.(l’ itinéraire est classé difficile).

-  La montée se fait sur la droite du chalet de l’ Aulp, d’ abord en lacets dans les alpages, raides jusqu’au refuge Blonay-Dufour (1774m) ’1 heure environ). Une variante  existe juste avant le refuge sur la gauche,elle est déconseillée car de nombreux passages  nécéssitent de poser les mains et sont très abruptes et par temps de pluie  ou de brouillard l’ itinéraire est dangereux !

Le chalet du CAF à la tournette

Après un cheminement dans de gros blocs de rochers ou il faut suivre les flèches peintes, suivre un sentier très raide qui amène au Fauteuil,  qui forme le sommet.

-  Cables et chaînes permettent de gravir le dernier ressaut au pied de la cheminée d’arrivée équipée de 2 échelles métalliques qui amènent sur le sommet.

Fauteuil de la Tournette (74)

L’ échelle d’ accès à la Tournette (74)

- 8h30  je monte à la Tournette avec une certaine jubilation, car c’ est un sommet que j’ ai fait souvent en compagnie des jeunes ados du camp des éclaireurs de France de St Jorioz, puis des jeunes du comité d’ entreprise de la compagnie générale transatlantique et enfin plus récemment en famille

- En 30’ je suis au refuge CAF et une heure après je suis sur le "fauteuil" nom donné au rocher qui couronne la Tournette ! J’ ai fait une grimpée rapide !  Le paysage est  magnifique, le lac d’Annecy se découvre sur toute sa longeur, let on apperçoit les sommets des Bauges toutes toute proches  (Sambuy,Arcalaod;Trélod). Je prends ensuite le temps de casser une croûte un peu à l’ écart du sommet et donc immanquablement en compagnie des bouquetins qui abondent dans ce massif. A 11h00 je suis de retour à la kangoo !

Depuis le sommet de la tournette (74)

Randonnée neige Lac de Blanchemer - lac de la Lande La Bresse Vosges

 

Randonnée neige Lac de Blanchemer - lac de la Lande  

 

La Bresse      Vosges

 

-  14h30  Je suis revenu prés de la station de la Bresse et je vais faire une rando à pied vers le lac de Blanchemer et le lac de la Lande. Je prends un casse croûte.

Randonnée neige depuis la d34d au lac de blanchemer et au lac de la lande
 

 Rencontre avec avec "dame de Blanchemer" qui surveille le lac !

... puis me réconforte au refuge ouvert du lac ... un feu couve encore dans la cheminée !

Le refuge ouvert du lac de Blanchemer

-  Je monte ensuite  vers le lac de la Lande qui est le lac de retenue des eaux pour les canons à neige de la station de la Bresse. Je traverse les pistes du Kastelberg et du télè siège 2 places ... très peu de monde dans le brouillard ! Je ne verrai pas le lac, brouillard trop dense. Je redescends vers le parking ... il commence à faire nuit ... je rencontre tout de même un couple de lugeurs " fous" belges qui continuent de dévaler la piste forestière à la tombée de la nuit !

Circuit rando sentier des Roches - Frankenthal Martinswand - Gaschney - Hohneck Depuis la Schlucht Vosges

 

Circuit randonnée  sentier des Roches - Frankenthal

Martinswand - Gaschney - Hohneck 

 

Depuis la Schlucht     Vosges

sentier des roches à la Schlucht - les aménagements

sentier des roches à la Schlucht

 

- 10 h 00  Départ randonnée, direction le Hohneck. Je prends le sentier des roches au départ du col de la Schlucht, il est envahi par les groupes et les familles... toutes nationalités confondues !

 

Circuit rando depuis le col de la schlucht sentier des roches martinswand falimont gaschney hohneck

- Le sentier des roches a été crée monsieur Strohmeyer, qui l'a taillé dans les roches du Montabey et des Trois Fours  au début du 20ème siècle (il était responsable des Eaux et Forêts dans la région et président du Club Vosgien. le Club Vosgien assure le difficile entretien depuis.

Au col de la Schlucht,  un panneau annonçe les dangers du sentier,et précise qu'il est Impraticable en hiver. Du bord de la route il y a quelques marches à descendre  qui amènent directement dans l'univers des roches.

A  gauche, ça dégringole à travers les arbres qui masquent le fond. Ça monte, ça descend, ça tourne, quelques marches ici, une main courante, des poignées , un petit pont de bois franchit un trou  des roches, un petit tunnel... Et toujours un paysage impressionnant qui nous surprend à chaque détour ! Et puis brusquement c'est  terminé. La pente s'adoucit, les arbres sont plus nombreux, le sentier descend en pente douce..  Le chemin débouchera un peu plus loin dans un cirque encaissé, bordé par des pentes raides hérissées de rochers abrupts. C'est le Frankenthal, un monde à part, taillé par un glacier sur les flancs du Hohneck.

le début du sentier des roches à la Schlucht (88)

le début du sentier des roches à la Schlucht (88)

sentier des roches à la Schlucht - les aménagements

sentier des roches à la Schlucht - les aménagements

sentier des roches à la Schlucht - les aménagements

sentier des roches à la Schlucht - les aménagements

le tunnel du sentier des roches à la Schlucht (88)

le tunnel du sentier des roches à la Schlucht (88)

 

 -  Au carrefour avec le chemin qui continue de descendre vers le Frankental, je remonte vers les trois fours (refuge CAF) et les rochers de la Martinswand.

 

le Hohneck depuis les 3 Fours

le Hohneck depuis les 3 Fours

randonneurs sur les crêtes des vosges

randonneurs sur les crêtes des vosges

 

-  Je descends vers les aiguilles d' arrivée des voies d' escalade de la Martinswand observer les grimpeurs et repérer où je pourrais installer des rappels dans la perspective d' en faire quelques uns prochainement. Je casse une croûte sur place. De là je reprends ensuite le chemin de rando qui permet de faire le tour du site d'escalade et de rejoindre le sentier qui descend dans le couloir du Frankental.

 

 

 

les aiguilles des sorties d'escalade de la Martinswand

les aiguilles des sorties d'escalade de la Martinswand

Sortie de la voie de la parallèle au Hohneck

Sortie de la voie de la parallèle au Hohneck

Le même grimpeur sous un autre angle

Le même grimpeur sous un autre angle

 

-   La Martinswand est une falaise de granit qui se trouve dans les Vosges à proximité du Hohneck et du col de la Schlucht et à 100m au dessus du Frankenthal. Située à 1200m d'altitude,  on peut  y grimper de mai à octobre.

La Martinswand est une école d'escalade entièrement rééquipée au début des années 1990.C'est du granit,  le rocher est excellent,  abrasif et pas du tout patiné .

L'exposition au soleil et au vent permettent de grimper une demi heure après la pluie les prises sont essentiellement composées de fissures dans un granit  compact.

 La hauteur totale de la falaise et de 100 à 120m. Il est possible de rejoindre le pied de la falaise en la contournant par le sud, moyennant une descente avec quelques pas  de  désescalade .

 

vue d'ensemble du site d'escalade de la Martinswand

vue d'ensemble du site d'escalade de la Martinswand

 

- Aprés être repassé devant la Martinswand, je descends par le couloir du Falimont jusqu' à la tourbière du Frankenthal.Je remonte ensuite vers le Schaeferthal  puis le petit Hohneck (sommet des remontées mécaniques du Gaschney côté alsacien). Je casse la croûte au mileu des vaches vosgiennes. Retour par le Hohneck où je jette un oeil sur le refuge privé idéalement situé sur les crêtes puis le  haut du couloir de Falimont, les trois fours et pour finir le col de la Schlucht !

 

la tourbière du frankental et son résidu de lac (Hohneck-88)

la tourbière du frankental et son résidu de lac (Hohneck-88)

 

-  La Réserve Naturelle du Frankenthal-Missheimle s’étend sur une succession de cirques et de cuvettes glaciaires à une altitude comprise entre 690 mètres et 1363 mètres au sommet du Hohneck.Créée le 19 octobre 1995 elle est gérée par le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges.Le territoire de la Réserve Naturelle du Frankenthal-Missheimle comprend des espaces parmi les plus remarquables, sur le plan botanique et paysager, des crêtes du massif vosgien :

- cirques glaciaires des Hautes Vosges encore vierges de tout aménagement lourd (remontées mécaniques, barrages)

- une magnifique tourbière

 - un ensemble de couloirs (Falimont, Dagobert), d’escarpements sauvages et de grands éboulis .

- des forêts notamment de magnifiques épicéas autochtones et érables sycomores

- les chamois

 

ferme auberge et refuge dans le vallon du frankental (Hohneck)

ferme auberge et refuge dans le vallon du frankental (Hohneck)

 

-  La marcairie du Frankenthal fait office d'auberge pendant les mois d' été.
A l'origine, les marcaires, dont le nom vient du mot alsacien "Malker" -celui qui trait les vaches-, sont des fermiers de montagne installés dans le massif vosgien. Chaque été, ces éleveurs mènent leurs troupeaux de vaches laitières sur les pâturages d'altitude. Ils logent dans une marcairie où sont fabriqués du beurre, du "Barikas" -fromage de montagne- et le fameux Munster.

 

l'aménagement du sentier au frankental (hohneck - 88)

l'aménagement du sentier au frankental (hohneck - 88)

Au dessus du Frankenthal juste entre le Hohneck et le Gaschne

Au dessus du Frankenthal juste entre le Hohneck et le Gaschney

arrivée des télé ski du gaschney (68) au dessus de Munster

arrivée des télé ski du gaschney (68) au dessus de Munster

La belle vache Vosgienne

La belle vache Vosgienne

Chalet privé sous le Hohneck

Chalet privé sous le Hohneck

En repassant à hauteur du couloir de Falimont, vue sur le Frankenthal

En repassant à hauteur du couloir de Falimont, vue sur le Frankenthal

 

-  7h30  Retour à la berlingo ! Randonnée de 5 h 30 au total . Je vais passer la soirée et la nuit au col de la Schlucht. Encore beaucoup de camping cars !

 

Randonnée Tanet - lac vert - Seaseattle - Tanet Vosges

 

Randonnée Tanet - lac vert - Seaseattle - Tanet      Vosges

Les rochers du Tanet

Circuit randonnee le tanet lac vert depuis la route des cretes 1

- Je monte directement depuis le parking sur la route qui relie la Schlucht au Lac Blanc au lieu dit Tanet. Le chemin est bien indiqué et rejoint rapidement la ligne de crête qui emmene par la gauche en direction des rochers du Tanet. Mon idée de ballade a pour origine ma curiosité de savoir si les travaux d'onstallation de la via ferrata du Tanet ont commencé ! ... Pas de traces de travaux ! Les crêtes sont dans le brouillard, je vais redescendre jusqu' au lac vert. 

Départ du sentier en direction du Tanet depuis le parking de la route des Crêtes

le haut des rochers du Tanet (88-schlucht)

Les rochers du Tanet - futur via ferrata vosgienne ?

- Passé les rochers du Tanet (à moitié dans le brouillard, je redescends vers le lac vert (un des quatre lacs sur l' axe schlucht /l ac vert - lac des truites -lac noir - lac blanc ,ballade à faire sur une journée avec retour par les crêtes ... superbe !).

Le lac vert pas très loin du Tanet - Schlucht (88)

-  le lac vert est une retenue d’eau pour réguler la rivière de la Fecht. Une digue de 10 m de haut a été aménagée en 1835. Le barrage apporte de l’eau à la Fecht en été et, avec d’autres ouvrages de la vallée de Munster, évite que la rivière ne tombe à sec.(7,2 ha-360 x 215 m-profond de 12 à 17 m-58100  m3. Situé sur le versant alsacien des vosges et au pied du Tanet. C' est la multiplication des algues en été qui lui donne la couleur verte. 

-  En traversant le massif forestier du Tanet, je me rends compte que le massif vosgien est idéal pour le grimper d'arbres (arbres hauts, résineux variés, à flanc de pente...), j' y ferai certainement une séance prochainement. Juste à côté du lac vert, je rejoins la ferme auberge du Seaseattle et  le parking du Tanet ; ce lieu accessible depuis le col de la Schlucht (4 km avant le sommet côté alsacien) devrait intensifier son activité de tourisme avec l' aménagement de la via ferrata du Tanet qui complétera (?) les activités de ski, de pêche, de randonnée et d' escalade...

En descendant des rochers du Tanet vers le lac vert, magnifiques arbres !

Le lac vert pas très loin du Tanet - Schlucht (88)

le barrage du lac vert

Ferme auberge - station de ski - départ via ferrata - Le tanet (88)

La ferme auberge du Seeseatlle

- Je remonte vers les crêtes par le chemin qui suit le télé ski du Tanet et je me trouve nez à nez avec un troupeau de chevaux  (élevage en montagne développé par la ferme auberge en complément de son activité traditionnelle). j' ai fait un circuit de 2 h 45, avec un temps s' améliorant (soleil au milieu des nuages), mais un vent assez fort dans les couloirs et sur les crêtes.

les chevaux islandais  du tanet

vue sur les pistes et les rochers du Tanet

Circuit randonnée Cirque de Saint Même et Pas de la Mort depuis Saint Pierre d' Entremont Savoie

 

Circuit randonnée Cirque de Saint Même

 

et Pas de la Mort     

 

 

depuis Saint Pierre d' Entremont  Savoie  

Une des cascades du cirque de St Même

-  8 h 30   Je pars randonner !  Direction cirque, cascades et grottes de st Même !  Je suis encore sur les traces de la colo de Saint Pierre d' Entremont, car nous étions allés "faire le cirque" en 1975.

Circuit randonnee cirque de saint meme et pas de la mort

- Montée par le chemin touristique en passant devant l "hotel" et la buvette du cirque, je vais d' abord au pied de la première cascade "jeter un oeil". Un pont enjambe le Guiers sous la cascade pour permettre la redescente en circuit vers le parking.

Accès au cirque de St Même depuis St Même le haut

La passerelle sur le Guiers vif

St Même, ses cascades, sa grotte  La grande cascade de St Même

La cascade sous la grotte de st Même   La cascade de la résurgence à St Même

-  Je fais alors demi tour au niveau du pont pour remonter sur le côté gauche des cascades (chemin curieusement barré d' une croix, sans doute parce qu' il s'agit du chemin qui mène au Pas de la Mort !).A la première bifurcation à droite, je descends au pied de la deuxième cascade, que je remonte sur la gauche par une sente cablée pour arriver au déversoir que l' on apperçoit du bas de la vallée (il s' agit du Pas du  Ruat). Là nous sommes à la source du Guiers, qui ne sort pas par le porche/grotte (devenu fossile ?) mais par une source dans les rochers sur la droite au bas du porche.et dès sa sortie, le Guiers s' offre trois vols planés successifs (cascades).

La source du guires vif à St Même

-  Je passe le porche et monte dans un espèce de canyon câblé, mi souterrain, mi à l' air libre,  pour arriver à la véritable entrée de la grotte de Saint Même

L' entrée cablée de la grotte et du canyon à St Même  l' entrée de la grotte de st Même

l' entrée cacée de la deuxième grotte de St Même

accès à la grotte de St Même

des randonneurs me rejoignent à la grotte de st Même

-  A ce moment je suis donc rejoint par trois randonneurs avec qui j' étais parti dès le parking.Ils ne sont visiblement pas passés par le même itinéraire.

-  Je visite l' entrée et 150 m de galeries immenses (j' ai ma lampe frontale). A refaire une prochaine fois pour aller plus loin !

Vue sur l' extérieur de la grotte de St Même  La grotte de Saint Même, 150m à l' intérieur

à l'intérieur de la grotte de St Même

Vue sur l' extérieur de la grotte de St Même

Immense caverne !

-  Je fais demi tour et je contourne le canyon par un chemin extérieur sur sa gauche. Il me mène directement sur le sentier du" Pas de la Mort". Ce sentier traverse ensuite les barres rocheuses (cables) vers la gauche, puis repart à droite dans une fracture de la paroi pour remonter vers le plateau. C' est à cet endroit que je situe le pas de la mort ? passage d'un bloc rocher à l' aide de barreaux scellés dans la roche.

- A noter que le Pas Ruat comme le Pas de la Mort ne sont plus indiqués par des panneaux pour limiter la fréquentation des passages exposés, Je suppose ?

Pas de la mort à St Même - la longue traversée cablée.

ambiance verticale au pas de la mort (St Même)

pas de la mort : le passage aux barreaux scellés  Pas de la mort : les chaînes

Pansage des barreaux  Pas de la mort à St Même - sortie des difficultés

- Ensuite longue remontée dans la forêt, d' abord verticale puis sur la droite (ce qui étonne car cela va à l' opposé de Saint Même, alors que je suis sensé être sur la boucle retour ?).Assez longtemps après je rejoins le GR9 qui m' oriente parfaitement. Je prends le GR sur la gauche, traverse un long lapiaz, puis des terrains à pâture jusqu' au habert de la Dame.

Les prairies et le haut du cirque de saint Même (Chartreuse 2010)

Les hauts plateaux (Chartreuse 2010)

- Ensuite descente sur Fontaine Digne Baton par le chemin de la Tracatte. Je me fais rejoindre alors par un garde forestier au moment où je photographie du muguet en fleur en plein mois de juin ( le garde me dit qu' on en trouve en montagne jusqu' au 14 juillet). On parle ensemble interdictions et panneaux (réserve naturelle) et il me fait découvrir une magnifique orchidée !

Muguet de chartreuse (28 juin )

Horchidée sauvage rencontrée en descendant le pas de la mort à St Même-St pierre d' Entremont  Horchidée sauvage rencontrée en descendant le pas de la mort à St Même-St pierre d' Entremont

-  Je termine ma descente par Saint Même le haut.

-  Randonnée superbe ! variée ! agréable ! surprenante ! 4h20 de périple ! Je reviendrai avec casque spéléo, et lampe à carbure !

  • Voir Vidéo Cirque de ST même et pas de la mort, réalisée par André Salvi.

 



Randonnée le Grand Som par le col de Léchaud Depuis le parking du Habert La Ruchère Isère

 

Randonnée le Grand Som par le col de Léchaud   

 

Depuis le parking du Habert La Ruchère     Isère

Le petit et le Grand Som

Randonnee le grand som par le col de lechaud depuis le habert la ruchere

Le grand som et  le petit Som (chartreuse )

-  Beaucoup de voitures au parking ! les savoyards et isérois sont de sortie !

-   Petit et Grand Som sont  inséparables de la famille Chartreuse. Si on connait l' un, l'autre est immanquable ! Faire les deux le même jour est possible surtout depuis la Ruchère.

-   Départ : le Habert, la Ruchère (1100 m). Dénivelé : 1100 m . Horaire : 5h30

-   Cartographie : Top 25 IGN 3333 OT et 3334 OT

-  Itinéraire : du parking du Habert, emprunter le chemin qui prolonge la route en forêt et traverser le ruisseau du Bruyant. S'élever par un sentier balisé qui rencontre plusieurs pistes forestières de débardage de bois, dont une qu'il faut suivre un moment pour franchir le point 1446 m avant d'arriver sur un replat. Poursuivre jusqu'au col de Léchaud .

Du col de Léchaud il est alors aisé de gagner le Petit Som en quelques minutes en montant sur la droite  jusqu'à la croix. Redescendre par le même chemin jusqu'au col de Léchaud puis remonter en face pour passer une petite brèche donnant accès - moyennant une courte descente - à l'alpage de Bovinant et au col de Bovinant.

De ce col,  nouvelle montée  sur la droite en direction du Grand Som. Le sentier, passe au dessus du habert de Bovinant puis se faufile dans une petite cheminée peu difficile pour venir trouver le versant Est de cette arête Nord du Grand Som.  Magnifique vue  la chaîne de Belledonne . Suivre alors vers le sud lun sentier à travers rochers et dalles calcaires qui laissent place ensuite à une prairie que la croix du Grand Som vient chapeauter à la fin. Deux tables d'orientation du sommet  aide à identifierx massifs et sommets. Beau point de vue sur le monastère de la Grande Chartreuse situé mille mètres en contrebas de la falaise.

-   Du sommet, redescendre au col de Bovinant par le même itinéraire. Par contre le retour peut ensuite être  différent  : passer à côté du habert de Bovinant et continuer à descendre pour entrer en forêt. Après quelques lacets, prendre sur la droite le pas du Loup. Suivre ce sentier qui, après avoir traversé un pierrier, atteint le pas du Loup .  On retouve  le GRP du Tour de Chartreuse qui permet de gagner facilement le col de la Ruchère . Au col de la Ruchère, basculer à droite en forêt un chemin partant sur la droite et venant traverser la clairière de Pré Gervet. On retrouve un peu plus loin la piste principale que l'on descend en passant devant l'oratoire abritant Notre-Dame du Désert, puis l'on retrouve environ un kilomètre plus loin la route du Habert et le parking.

- 9 h 30 Le randonneur est parti ! Il y a beaucoup de monde de garé au Habert, je ne vais pas être seul au sommet ! En une heure, je suis au col de Léchaud, et je rejons rapidement les randonneurs partis avant moi !

au départ de la rando !

Le sentier en direction du Grand Som

Au dessus du Habert de Bovinant

à l' approche du col !

Le sommet du Grand Som approche !

le sommet du Grand Som

11h45   Je suis au sommet du Grand Som ( montée en 2h10). Je suis monté à un bon rythme  "boosté" par un groupe de marcheurs rapides . Finalement pas trop de monde ( la majorité est allé au Petit Som. Mais de l' animation au sommet, un des randonneurs "pressés" n' a pas pu s' arrêter ! ... et on l' a retrouvé au sommet de la croix ! ( je rigole !), mais cela aurait pu être vrai !

La croix du sommet du grand Som (chartreuse)

Le petit Som depuis le Grand Som

Un savoyard préssé bien perché au sommet du grand Som !  Un savoyard préssé bien perché au sommet du grand Som !

Sous le sommet du Grand Som, la grande Chartreuse
 
Grand Som, la rédaction du carnet !
 
parapente au grand Som  Chamechaude point culminant de la Chartreuse

-  Je casse la croûte au sommet et je redecends tranquille par le même trajet. Pendant ce temps les randonneurs arrivent par plusieurs itinéraires !

-  Descente effectuée en 2h10 ( autant qu ' à la montée ... j' ai dit tranquille !).

Circuit Randonnée Mont Granier par le col de l' Alpette, pas des Barres, pas de la Porte, grotte à Collomb, depuis le Hameau de la Plagne Savoie

 

Circuit Randonnée Mont Granier  par le col de l' Alpette,

 

pas des Barres, pas de la Porte, grotte à Collomb.      

depuis le Hameau de la Plagne   Savoie

 

Le mont Granier vu depuis la route d'accès au col du même nom depuis Chapareillan

- le Mont Granier termine la partie septentrionale du massif de la Chartreuse. Vu de Chambery, le Granier se fait remarquer par son impressionnante face nord, près de 800 m de hauteur, façonnée si l' on peut dire par l' effondrement spectaculaire et dramatique d'une partie de la montagne en 1248 ! Le mont se présente comme un grand plateau calcaire incliné vers l' est et cerné par des falaises que les randonneurs ne peuvent franchir que par leur points faibles ! Cheminée de Tencovaz, Balme à Collomb, pas des barres, cheminée de Bellecombe, et pas de la Porte.

- 11,5 km de randonnée, pour 1230 m de dénivelé, 6h30 à prévoir, pas de réelles difficultés sinon la longueur.

- Depuis le hameau de La Plagne, montée par le sentier d' Alpage au col de l' Alpette. Puis direction le pas des Barres en se rapprochant progressivement de la barre rocheuse, peu avant la Porte de l' Alpette, grimper à gauche vers la barre et rejoindre le pas dans une faille de la barre rocheuse : Le pas est raide mais bien équipé en marches, barres métalliques.

- Arrivé sur le plateau où on côtoie quelques lapiaz, continuer jusque Fontaine neuve et prendre alors une dérivation du chemin qui part plein nord (on abandonne la trace directe qui mène au col sans nom - 1840 m ....puis au Granier. On avance sur ce sentier en changeant plusieurs fois de direction mais on retrouve la direction plein nord jusqu' au croisement avec la montée du pas de la Porte.Prendre le sentier qui monte à gauche, suivre la falaise jusque que la Croix du Granier.

- Depuis la Croix du Granier, continuer sur le sentier qui longe la falaise et le quitter pour rejoindre le sommet réel du Granier (borne). Reprendre ensuite un peu plus loin le sentier initial qui conduit au col sans nom.1840 m, intersection avec le sentier qui vient du Pas des Barres et le sentier qui conduit à la Balme à Collomb,suivre cette dernière direction et passé la grotte,   retour à La Plagne.

 

Le mont granier en circuit depuis la plagne par le col de l alpette le pas des barres le pas de la porte la balme a collomb

- 12 h 50  Depuis La Plagne où je suis stationné 800 m sous le village, je pars à l' assaut du Granier par le col de l' Alpette et le Pas des Barres. Beaucoup de monde de stationné ( j' ai eu du mal à trouver une place). Le chemin est large, en forêt jusqu' àu niveau d'une espèce d'ancienne carrière, où on prend à gauche un sentier plus étroit qui monte raide ! Je mettrai 50 ' pour atteindre le col de l' Alpette après avoir croisé chemin montant un troupeau de vaches impressionantes acompagnées qui quittent l' alpage pour le retour en vallée. Ces dernières très costaudes et certaines "pleines" étaient impressionnantes par leur facilité à descendre sur des pentes prononcées et fortement empierrées sans glisser et sans hésiter ! La montée au col s' avère très raide et éprouvante !

Le hameau de la Plagne au dessus de Entremont le Vieux, départ de la randonnée

Il y a de la marche en perspective !

Le Granier par le pas des Barres, sentier en forêt pour commencer !

Panneau indispensable pour connaître les conditions réglementaire ... bivouac autorisé !

Sentier bien large et aménagé jusqu'au col de l' Alpette ... transhumance oblige ! ça n' empêche pas de forts dénivelés !

La preuve !

En vue du col de l' Alpette

le col de l' Alpette

- Après le col, agréable ballade en bordure de l' alpage de l' Alpette, saluant au passage les vaches pas encore descendues en vallée et attendant leur tour ! Après avoir franchi en légère montée les gros rochers posés en bordure du chemin, on redescend doucement vers la Porte de l' Alpette tout en se rapprochant de la falaise. Aux abords de la Porte, je bifurque à gauche pour atteindre le pied de la barre rocheuse. C 'est le départ du sentier vers le Pas des Barres, qui commence par une montée raide en lacets dans les rochers puis qui file vers le nord pour atteindre une faille sur la gauche dans la falaise : c'est le pas des barres ! Passage bien aménagé ni très difficile, ni très impressionnant ! Je suis assez vite en haut !

Col de l' Alpette, extremité sud du Mont Granier 

l' Alpage après le col de l' Alpette, toutes les vaches ne sont pas encore descendues !

Entre le col de l' Alpette et le pas des barres

En approche du Pas des Barres

Depart du chemin du Pas des Barres

Pas des Barres, approche raide

Vers le pas des Barres et un peu de brume !

au bout du sentier, le pas des Barres

La faille-passage du Pas des Barres

Le pas des Barres

Le pas des Barres

- 14 h 40  Après une heure quarante de randonnée, je suis donc en haut du Pas des Barres, sur le plateau, au milieu des lapiaz et c'est là que je vais faire une erreur d'itinéraire. Je ne suis pas assez attentif à rechercher et trouver  "Fontaine Neuve" qui doit marquer le changement de direction vers le nord pour passer près du Pas de la porte et gravir le Granier  par l' est. Je poursuis tout droit en direction de l'ouest et me retrouve ainsi au col sans nom à l' altitude 1840 m ! L' accès direct au Granier est alors sur la droite ... tant pis, je ne fais pas demi tour et je continue en direction du Granier et ... du Pas de la Porte dans le sens de la descente !

- Un kilomètre deux cents après, je suis au Granier (le sommet), et après 2 h 50 de marche je suis à la croix du Granier !  Belle montée, assez longue mais très variée ! Vue splendide sur Chambéry, les Bauges et la Chartreuse ! 600 m de vide sous les pieds ! Le sommet du Granier (1933 m se trouve un peu avant la croix du Granier et se caractérise par une borne.

Après le pas des Barres, direction le Plateau

la trace orange, repère à suivre !

Parcours agréable sur le plateau en direction du Granier et de la Croix du Granier

Parcours agréable sur le plateau en direction du Granier et de la Croix du Granier

Col sans non - altitude 1840 m - Intersection Granier/balme à Collomb/Pas des barres

Quelques passages rocheux encore !

Le Granier en vue avec sa borne

Sommet du Granier, au fond Chamechaude

Sentier du Granier à la Croix du Granier !

Sentier du Granier à la Croix du Granier !

Arrivée à la Croix du Granier

La Croix du Granier

- 15h50  Je repars de la Croix du Granier et je décide de descendre jusqu'au Pas de la Porte en repérage du sentier que j' ai raté à l' aller ! Belle descente au début le long de la falaise avec une vue splendide sur la vallée et au loin la Croix du Nivolet. Quelques barres rocheuses  sans difficulté à franchir et après être passé d'un gouffre réservoir à glace, je parviens à la bifurcation Pas de la porte - sentier de Fontaine neuve. Je décide de faire demi tour pour reprendre le sentier prévu de retour depuis la Croix du Granier.

Sentier de descente de la croix du Granier au Pas de la Porte

Belle vue sur la Croix du Nivolet et le lac

En approche du Pas de la Porte 

La porte ? non je plaisante !

Gouffre rempli de  glaceà proximité du Pas de la Porte

Belle descente !

La descente continue tranquille en sous bois

- Revenu à la Croix du Granier, je reviens sur mes pas jusqu' au col sans nom et j' emprunte le sentier qui descend la pente occidentale du Mont Granier en direction de la Balme à Collomb

- Après une traversée plane en direction du sud et au passage un couloir ou le sentier a cédé (pancarte d' avertissement à la prudence), le chemin plonge dans un couloir assez raide entre de belle belles aiguilles rocheuses ! En bas du couloir, le sentier file de nouveau vers le sud sur une sangle au pied des falaises pour ensuite descendre et atteindre la Balme à Collomb. Je fais une petite visite mais sans aller très loin, je suis fatigué et j' ai hâte de rentrer ! En plus la grotte est une glacière !

le sentier remonte un peu juste après le col sans nom - altitude 1840 m.

Le sentier court en balcon sous les falaises, juste avant un passage ou ce dernier s'effondre un peu (Pancarte d'avertissement).

Descente très prononcée vers la Balme à Collomb et le hameau de la Plagne

En rétro, ambiance minérale de la descente !

Juste en dessous de la falaise la plus au sud du Granier

Tout en bas le hameau de La Balme et sur la droite le sentier mène à la Balme à Collomb

Sous le rocher, la Balme à Collomb

- La Balme à Collomb est une cavité qui peut être visitée à condition d'être bien chaussé, posséder un éclairage ... La température au fond de la grotte est très fraîche ! En 1988 deux spéléologues découvrent dans une galerie qu'ils ont mise à jour des ossements d'ours des cavernes. Plusieurs centaines de squelettes d' ours ! La galerie menant au sanctuaire aux ours est à présent fermée au public. Le musée de l' ours à Entremont le Vieux permet d'en savoir plus !

La Balme à Collomb

La Balme à Collomb

La Balme à Collomb

La Balme à Collomb

- Après la grotte, le sentier descend vers La Plagne, en passant en milieu boisé puis traverse le village depuis lequel je rejoins le parking. 6 h 30 de marche au total compte tenu de mon petit aller et retour au Pas de la Porte ! Je suis descendu du Granier en 2 h 20. J' ai du faire plus de 1300 m de dénivelé ! C'est une randonnée très variée (hameau,forêt,falaises,Lapiaz, passages sportifs, sommet à couper le souffle ! Au retour , on peut même s'offrir le plaisir de gravir le sommet sud ! Il se situe juste au dessus de la Balme à Collomb et une sente permet de le gravir.

Retour au hameau de la Plagne au dessus de Entremont le Vieux, départ de la randonnée

 

Randonnée à la dent du Chat depuis le relais du Chat (Savoie)

 

Randonnée à la dent du Chat     

depuis le relais du Chat     (Bourdeau)  (Savoie)

 

La dent du chat vue depuis le Mollard

 

La dent du chat vue depuis le Mollard

- Située dans le massif de la Chartreuse, la dent du Chat donne la possibilité d' une jolie randonnée avec une vue magnifique sur le lac du Bourget. C' est une randonnée assez facile au départ du parking du relais du chat, seuls les 50 derniers mètres équipés d' échelles et de câbles rendent l'itinéraire plus sportif et surtout plus aérien ! C'est surtout sur le plateau sommital que la sensation de vertige ...gagne ! Prévoir  1h pour parvenir à la dent du chat et autant pour le retour, pour 350 m de dénivelé environ.

- Cette randonnée se fait en général au départ du col du Chat, elle est alors plus longue (2h15 pour l' aller et 1h15 pour le retour et le dénivelé est plus important : 750m.

Le belvédère au dessus du parking du relais du Chat

Le belvédère au dessus du parking du relais du Chat

Le départ se trouve au dessus de l' auberge, en face de la table d' orientation

Le départ se trouve au dessus de l' auberge, en face de la table d' orientation

Indications de départ pour la dent du Chat et le Mollard Recommandations pour la dent du chat

- Je pars donc du parking du relai du chat, itinéraire plus court pour rejoindre directement la dent du chat. Je suis le sentier du GR9A qui prend la direction du nord en direction du Molard par un sentier en sous bois.

- Le Molard (1452m) offre déjà un point de vue remarquable ... sur la dent du chat (la petite et la grande !). Une table d' orientation accueille les randonneurs.

 

Sentier rocailleux en sous bois pour accéder au Mollard

Sentier rocailleux en sous bois pour accéder au Mollard

Le Mollard en vue !

Le Mollard en vue !

le Molard et sa table d' orientation

le Molard et sa table d' orientation

la dent du chat depuis la plate forme du Molard

la dent du chat depuis la plate forme du Molard

La dent du chat vue depuis le Mollard

La dent du chat vue depuis le Mollard

- Le sentier descend ensuite vers l' est pour rejoindre le sentier des quatre chemins à la base sud du pied du chat.

Direction le sentier des quatre chemins

Direction le sentier des quatre chemins

 

le carrefour avec l' autre chemin d' accès à la dent du chat par le col du chat .

le carrefour avec l' autre chemin d' accès à la dent du chat par le col du chat .

- Je prends alors le chemin qui part tout droit (celui de gauche ramène au col du chat) et rejoint la dent du Chat (1390m). Des passages câblés et des échelles facilitent la montée au sommet. Les trente derniers mètres sont un peu plus impressionnants (vertigineux) mais un câble facilite "la manoeuvre" ! Superbe vue, la plate forme est étroite et la sensation de vide bien présente ! Sommet atteint en 1 heure (30'' pour le Molard).

Mise en garde aux randonneurs à la dent du chat

La dent du chat, les échelles

La dent du chat, les échelles

La dent du chat, les échelles

La dent du chat, les échelles

La dent du chat, les échelles

l' accès depuis le couloir nord à la dent, passage à présent fermé

l' accès depuis le couloir nord à la dent, passage à présent fermé

la balustrade au pied du dernier ressaut de la dent du Chat

la balustrade au pied du dernier ressaut de la dent du Chat

Les derniers mètres câblés pour accéder au plateau sommital de la dent du chat.

Les derniers mètres câblés pour accéder au plateau sommital de la dent du chat.

Bonjour le sommet ! bonjour le lac ! et salut au vertige !

Bonjour le sommet ! bonjour le lac ! et salut au vertige !

Vue sur le Molard depuis la dent du Chat

Vue sur le Molard depuis la dent du Chat

Sommet de la dent du Chat

Sommet de la dent du Chat

- Je redescends alors de la dent du chat pour rejoindre le relais du chat en repassant par le Molard. belle ballade rapide pour aller admirer le lac du Bourget et les montagnes environnantes (quand elles ne sont pas embrumées !).

Pique nique au sommet de la dent du Chat

Pique nique au sommet de la dent du Chat

Le Molard, la dent du chat vus depuis l' autre côté du tunnel du Chat

Le Molard, la dent du chat vus depuis l' autre côté du tunnel du Chat

 

 

Randonnée Col de la Forclaz / chalet de l' Aulp Col de la forclaz / Haute Savoie

 
 

Randonnée Col de la Forclaz / chalet de l' Aulp   

Col de la forclaz / Haute Savoie

 

-   11h00   Je pars par un chemin enneigé vers les rochers du Roux en visant le col de l' Aulp sous la Tournette. J' arrive assez rapidement vers un premier sommet rocheux qui va me permettre d' avoir une vue panoramique sur le lac d' Annecy et sur Montmin à l' opposé.

le départ du chemin vers le col de l' Aulp ambiance sur le chemin Forclaz, col de l' Aulp

vue sur Montmin Sur les rochers dominant la Forclaz et le lac d' Annecy

belle vue sur le lac d' Annecy depuis les rochers au dessus de la Forclaz

le rocher du Roux sous le col de l' Aulp

la Tournette en janvier depuis le rocher du Roux

-   Passé ce premier sommet rocheux (je ne suis pas à celui de la via ferrata privée que je recherche et qui se situe lui juste à hauteur du col de l' Aulp), je redescends sur la droite pour entamer une longue traversée en forêt, en sentier suspendu sur de la neige avec un passage câblé en rocher ; en fait je chemine au dessus des lacets de la route qui mène de Montmin au chalet de l' Aulp. je finis par déboucher en vue des rochers de la via ferrata !

En vue du rocher du Roux (via)

-   Rapidement j' aperçois la tyrolienne qui m' avait tant intrigué il y a deux ans lors d' un précèdent passage. Il s' agit d' un des élèments d' une via ferrata privée et bien "cachée" crée et exploitée par des guides professionnels (vias, descente de canyons, spéléo ? ...). Il y a une seconde tyrolienne à première vue. Un parcours en forêt permet d' y accèder avec un circuit ferrata sur les rochers. A cette saison, la via est innexploitée et l' accès a été déséquipé. Le circuit doit être court mais le parcours assez spectaculaire ! Un site d' initiation au rappel a été aussi installé au début du parcours, mais qui doit être aussi le chemin de descente.

une des tyroliennes de la via privée du rocher du Roux

l' accès déséquipé de la via privée du rocher du Roux

Rocher du Toux stade de descente en rappel

Le rocher de la via ferrata privée depuis le col de l' Aulp Superbes arbres à grimper aux environs du rocher du Roux

-   Ma curiosité assouvie, je poursuis jusqu' au col de l' aulp et ses chalets d' alpage, point de départ de l' ascension de la Tournette du côté de Talloires. En été le restaurant de l' alpage permet de gouter les spécialités de Savoie, le reblochon fabriqué sur place, et la roussette ou l' apremont qui l' accompagne ... sans oublier fondue et raclette !

- je fais demi tour et je repasse par le même chemin pour rejoindre le col de la Forclaz ! Je rencontre alors un peu plus de monde qui monte vers l' Aulp.

-   Randonnée de quatre heures dans la neige, assez agréable,  plus que la montée par le chemin traditionnel de l' Aulp depuis Montmin ! J 'ai repèré de superbes arbres à grimper sur le chemin du retour ! à voir pour une prochaine fois ?

En vue du chalet de l' Aulp

le chalet de l' Aulp

 

Randonnée cascade d' Angon depuis Angon (haute Savoie)

 
Randonnée cascade d' Angon   depuis Angon (haute Savoie)
 
ça décoiffe ! c' est aussi le départ d'un rappel de canyoning !
 

 

-   C' est une randonnée déjà effectuée plusieurs fois avec les jeunes  de la compagnie génèrale transatlantique en camp d' ados à St Jorioz avec les éclaireurs de France dans les années 70. Je compte aussi essayer de retrouver l' entrée de la grotte d' Angon (on y venait depuis St JO en traversant le lac en canoë !

-   Je fais d' abord une erreur de trajet et je remonte le canyon des cascades directement par un chemin  privé ! (je ne le verrai qu' au retour !)

le torrent des cascades tout près d' Angon

une des cascades du bas (Angon)

 

-   Je trouve finalement l' accès direct aux cascades depuis Angon grâce aux indications d' une jeune du village, confirmées par une grand mère. Curieusement dans Angon, une pancarte indique les cascades à 15', mais aucune n' indique le chemin à prendre. Je découvrirai après la visite que l' on peut aussi y accéder parTalloires et encore plus facilement par le haut (hameau Vérel).

-   Après 30' de montée j' accède à la première pancarte de direction ! Puis peu après sur la droite au sentier qui descend vers les cascades sur le côté du cirque.

cascades d' Angon

amorce du chemin de descente vers les cascades

 

-   Les cascades d' Angon sont alimentées par le nant d' Oy et le Nant de Grenaud, cours d' eau collecteur des eaux descendantes de la Tournette et des dents de Lanfon. La principale cascade fait 50m de hauteur.

-   Un long chemin méne aux cascades (2) descendant sous une espèce de voûte, chemin  protégé par une barrière de bois ininterrompue et grillagée. L' abîme est impressionnant constitué par un cirque dans lequel tombent les deux torrents qui s' écoulent ensuite jusqu' au lac d' Annecy.

Le cirque des cascades d' Angon  la grande cascade d' Angon

-  Le chemin passe sous la première cascade (je ne m' en souvenais plus !). Jusque là j' étais seul sur la montée depuis Angon ... et  au détour de la première cascade ... c' est la foule ... une vingtaine de personnes admirent les chutes !

La cascade au dessus du chemin  la grande cascade d'Angon

Le passage sous la première cascade d' Angon

la cascade vue depuis le chemin

ça décoiffe ! c' est aussi le départ d'un rappel de canyoning !

la tournette au soleil couchant

Le massif des Bauges au delà du lac d' Annecy

Le lac d' Annecy dans le soleil couchant depuis les cascades

-   Après la cascade, je suis remonté vers les deux torrents, et j' ai passé les ponts successifs, notamment celui des fées. Le chemin remonte ensuite vers le hameau de Vérel pour finir par aboutir sur la route du col de la Forclaz.

Un autre pont sur l' autre torrent alimentant l' autre cascade

 pont des fées

Le pont des fées au dessus d'un des torrent alimentant une des cascades

-   Après deux heures de randonnées je reviens de nuit par Angon, et je vais m' installer de nouveau à St Jorioz pour la nuit.

Randonnée à la grotte Notre Dame et au mont Gerbet Duingt - Haute Savoie

 
Randonnée à la grotte Notre Dame et au mont Gerbet
 
Duingt - Haute Savoie
 
 

En montant au dessus du village de Duingt

-   Jolie petite rando-promenade par un sentier aménagé montant au dessus du tunnel de Duingt. Le chemin de croix avec ses 12 petits monuments est remarquable !

Duingt et les dents de Lanfon en arrière plan

Sur le chemin de Notre Dame du lac  Sur le chemin de Notre Dame du lac

-   Première halte à la grotte de notre Dame du lac qui surplombe Duingt (Beau belvédère aménagé). Il n' y a personne ... quel calme !... et quelle vue !

la grotte de Notre Dame du lac

la grotte de Notre Dame du lac

le lac d' Annecy depuis la grotte de Notre Dame du lac à Duingt

Le lac d' Annecy depuis la grotte notre dame du lac à Duingt

Duingt et lac d' Annecy

L 'archange st Michel au dessus de la grotte à Duingt

-   Je poursuis jusqu' au sommet du rocher qui domine le lac et Duingt. A chaque trouée dans la feuillée, magnifique vue sur le lac et ses sommets. Le sommet offre un banc très accueillant !

les dents de Lanfon depuis le sommet

-   Je redescends tranquillement et j' en profite pour visiter le village de Duingt, ses rues étroites, sans voiture.  Donjon remarquable, j' irai une prochaine fois.

les dents de Lanfon, depuis Duingt

le donjon à Duingt  le chateau de la presqu''île de Duingt

- petite ballade courte mais sportive (150 m de dénivelé jusqu' au Mont Gerbet (638m)) au dessus d'un charmant village (Duingt) et en communion permanente avec le magnifique panorama du lac d' Annecy et ses montagnes ! 1h30 de détente active !

 

 

Circuit randonnée dans le gorges de la Nesque depuis Monieux (Vaucluse)

 

Circuit randonnée dans les gorges de la Nesque    

depuis Monieux (Vaucluse)

Les gorges de la Nesque vues depuis le belvédère supérieur de la route

Les gorges de la Nesque vues depuis le belvédère supérieur de la route

 

Rando gorges de la nesque

 

- 12h20  Je pars de Monieux, je suis tout de suite dans l' ambiance de la rando, car le demarrage est en côte au dessus de l' église par un sentier raide et aérien qui serpente au dessus du village pour un peu plus haut bifurquer sur la gauche et monter en obique au dessus de la route qui surplombe la vallée de la Nesque. Joli sentier empierré et panoramique avec le village en arrière plan et le lac en contrebas ! Arrivé au point culminant de la montée, je laisse à droite une construction que je n' ai pas pris le temps d' aller observer (maison privée ?). 

- Le chemin descend alors longuement en oblique,traverse la route puis continue dans une descente abrupte que j' effectue dans le brouillard sans rien voir !

place de la liberté à monieux

place de la liberté à Monieux

Petite visite à l' intérieur de l' église de Monieux

Petite visite à l' intérieur de l' église de Monieux

départ du sentier des chapelles à Monieux

départ du sentier des chapelles à Monieux

Panneau d' info

Panneau d' info

ruines de la chapelle St andré et la tour de guet

ruines de la chapelle St andré et la tour de guet

Première bifurcation sur le sentier des chapelles

Première bifurcation sur le sentier des chapelles

le sentier au dessus de la vallée de la Nesque

le sentier au dessus de la vallée de la Nesque

le village de Monieux depuis le sentier

le village de Monieux depuis le sentier

le lac de Monieux juste à l' entrée des gorges de la nesque

le lac de Monieux juste à l' entrée des gorges de la nesque

panorama sur le village de Monieux depuis le point haut de la rando

panorama sur le village de Monieux depuis le point haut de la rando

zoom sur le village de Monieux

zoom sur le village de Monieux

- Arrivé en haut du plateau, je passe à côté d' une construction "non pancartée", je ne vais pas y jeter un oeil, je continue sur la gauche en direction de la toute que je sais toute proche !

Arrivée et bifurcation sur le plateau

Arrivée et bifurcation sur le plateau

Juste à la traversée de la route, le sentier de descente vers les gorges de la Nesque

Juste à la traversée de la route, le sentier de descente vers les gorges de la Nesque

- Après avoir traversé la route, un sentier plonge vers les gorges de la Nesque ! Le randonneur est averti qu'il s' agit d'un sentier sportif et vertigineux, avec le brouillard d' aujourd'hui, je ne me rends compte de rien,sauf de la pente ! Le sentier est effectivement en surplomb par endroit.

descente sportive dans les gorges de la Nesque et  ...le brouillard !

descente sportive dans les gorges de la Nesque et  ...le brouillard !

descente sportive dans les gorges de la Nesque  !

descente sportive dans les gorges de la Nesque  !

descente dans les gorges de la Nesque, on retrouve un sentier plus agréable  !

descente dans les gorges de la Nesque, on retrouve un sentier plus agréable  !

 

- Parvenu au niveau de la Nesque que j' entends plus que je ne vois, le sentier débusque sur la chapelle St Michel. On est alors dans une des plus beaux canyons de Provence (hélàs je n' en profite pas !). Je visite rapidement la chapelle, il est dit dans une de mes consultations internet que deux grottes se visité au dessus de la chapelle, on y accède par une échelle de bois et des cordes (je n' ai pas eu l' occasion de vérifier). La chapelle est ouverte et permet aux randonneurs qui y viennent en pélérinage de demander à Saint Michel de les protéger ! Nichée sous les voûtes, la chapelle est magnifique d' extérieur, l' intérieur est plus sobre  sans rien d' autre que l' autel et les décos ... des visiteurs !

Arrivée à la chapelle St Michel

Arrivée à la chapelle St Michel

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

P1050668

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

la chapelle St Michel dans les gorges de la Nesque

contribution des randonneurs et visiteurs de la chapelle !

contribution des randonneurs et visiteurs de la chapelle !

 

- Après la chapelle, il faut traverser la Nesque, qui en ce mois de février n' est pas "à sec" (!) et le gué est totalement improbable ! Je passe donc pieds nus dans le courant assez soutenu en m' aidant d'un bâton trouvé sur place et qui servira à m' équilibrer ! La remontée s' effectue en direction de la Peisse, sur le versant opposé de la chapelle, remontée spectaculaire sous d' immenses voûtes, qui permet de rejoindre enfin le plateau.

les indications avant de traverser la Nesque

les indications avant de traverser la Nesque

La nesque à traverser, en cette saison il y a de l' eau ... et du courant !

La nesque à traverser, en cette saison il y a de l' eau ... et du courant !

Bel abri naturel dans les gorges de la Nesque

Bel abri naturel dans les gorges de la Nesque

C' est parti pour la traversée de la Nesque !

C' est parti pour la traversée de la Nesque !

la remontée après la traversée de la Nesque sous des falaises imposantes 

la remontée après la traversée de la Nesque sous des falaises imposantes

vue depuis le haut des gorges de la Nesque, passage sous les voûtes

vue depuis le haut des gorges de la Nesque, passage sous les voûtes

Sur le plateau opposé au dessus des gorges de la Nesque, le retour à gauche vers Monieux

Sur le plateau opposé au dessus des gorges de la Nesque, le retour à gauche vers Monieux

Sur le plateau opposé au dessus des gorges de la Nesque, le retour à gauche vers Monieux

Sur le plateau opposé au dessus des gorges de la Nesque, le retour à gauche vers Monieux

- 14h00  Je poursuis ma route et remonte sur le plateau de l' autre rive ... en passant je dérange un couple en plein ébats qui se croyait seuls ! Rapidement je croise le chemin du retour (pancarte vers Monieux), je poursuis cependant vers la droite dans l' espoir de redescendre dans les gorges et de faire la jonction avec le sentier qui descend du belvédère ! J' aperçois effectivement une sente peu marquée qui descend dans les gorges et je vois le chemin ressurgir un peu plus loin ... Je décide de faire demi tour, pensant que de toute façon, le franchissement de la Nesque en période de hautes eaux ne serait pas possible ! Je retrouve donc la Nesque depuis le haut des gorges, que je redescends par le plateau en direction de Monieux et du lac du Bourget.

descente vers le début des gorges de la Nesque

descente vers le début des gorges de la Nesque

Retour au bord de la Nesque, non loin du lac du Bourget

Retour au bord de la Nesque, non loin du lac du Bourget

le barrage sur la Nesque (lac du Bourget)

le barrage sur la Nesque (lac du Bourget)

Après le lac et le barrage, la Nesque s'enfile dans les gorges

Après le lac et le barrage, la Nesque s'enfile dans les gorges

le lac du Bourget juste avant les gorges de la Nesque

le lac du Bourget juste avant les gorges de la Nesque

la route qui fait la jonction entre le lac du Bourget et Monieux

la route qui fait la jonction entre le lac du Bourget et Monieux

- Après 5h30 de randonnée "crapahut", je retrouve Monieux ! 520m de dénivelé pour ce circuit assez intéressant ! Beau circuit à refaire et à "approfondir" pour faire la jonction avec le bélvédère et découvrir éventuellemnt en été, les sentes qui pénètrent plus profondément dans les gorges en suivant le cours naturel de la Nesque asséchée ! Au retour je discute spéléo avec un grand père spéléo du coin. A son avis pas de réseau horizontal dans les gorges de la Nesque. Des avens ... oui !

la route de Monieux

la route de Monieux

Les gorges de la Nesque vues depuis le belvédère supérieur de la route

Les gorges de la Nesque vues depuis le belvédère supérieur de la route

 

Circuit randonnée barrage de Planfoy depuis Rochetaillée (Loire)

Circuit randonnée barrage de Planfoy         depuis Rochetaillée  (Loire)

- Le barrage du gouffre d' enfer  a été inauguré en 1866.Ce fut l' un des premiers barrages "poids" d' Europe. Il est utilisé comme retardateur de crue du Furan. C 'est devenu un ouvrage d' alimentation en eau d' irrigation et en eau potable.Le barrage fait 50m de haut. 

- Son accès par le parking terminal en contrebas de Rochetaillée, se fait par un superbe chemin-escalier aménagé dans le vallon du Furan   qui mène au pied du barrage que l' on gravit par un enchaînement d'escalier en pierre por parvenir sur la route du barrage.Superbe panorama !Du haut du barrage, on peut poursuivre jusque Planfoy  ou redescendre par la route qui passe devant la maison des ponts et chaussées de l 'époque et rejoint le parking de départ. Compter une heure si vous allez jusque Planfoy.

l' escalier qui mène au chemin qui mène au barrage de Planfoy

-   Du point de départ des vias ferratas, je remonte le chemin vers le pied du barrage, je chemine donc sous la via ferrata adulte.La ballade est agréable dans un paysage superbement aménagé.

En vue du pont sur le Furan

passerelle frêle

la même passerelle une fois dépassée

-   Tout près du barrage je repère le chemin de descente de la via ferrata que je n' ai pas trouvé hier soir.

le chemin de descente de la via adulte

le pied du barrage de Planfoy

-   Un chemin en escalier a été aménagé sans doute lors de la construction du barrage, pour y accéder ! Bel ouvrage...bonne montée...bonne suée !

un chemin en escalier est amenagé sur le côté du barrage

-   Superbe vue en haut du barrage ... à sec ... apparemment il n' a pas retenu de grandes hauteurs d' eau depuis un moment ? On peut suivre distinctement le parcours de la via ferrata juste en face du barrage... hélas, personne dedans pour faire des photos intéressantes ! Au bout du barrage je remarque un sentier abrupte qui permet de descendre du haut du plateau (arrivée de la via) au barrage ... J' aurai pu continuer lors de ma première tentative de descente hier !

le barrage, le chemin file vers Planfoy

Un chemin fait le tour du lac (aujourd'hui asséché ?)

Pas beaucoup d' eau dans la retenue

barrage de Planfoy, la conduite forcée

Superbe aperçu de l'escalier de montée au barrage

le barrage de Planfoy sous un autre angle

le site de la via ferrata de Planfoy vu depuis le barrage

-   je poursuis un peu en direction de Planfoy pour vérifier l' itinéraire de la veille, puis je fais demi tour et je redescends par la route vers le parking terminal au pied du barrage.

p1170501.jpg

un aperçu du sentier en balcon qui s' accède depuis le barrage

le village de Rochetaillée vu depuis le barrage de Planfoy

Trop plein du barrage

La maison des ponts et chaussées et ... barrage !

-   Après une heure de vadrouille, je reviens sur le parking de départ.

Retour au parking de départ

 

Randonnée dans le haut de la cascade de Charabotte depuis Nantuy (Ain)

 

 

Randonnée dans le  haut de la cascade de Charabotte 

 

depuis Nantuy  (Ain)

 

le site de la cascade de Charabotte ence mois de' ooctobre ... un peu à sec !

le site de la cascade de Charabotte en ce mois de' octobre ... un peu à sec !

 

Petit rappel :

- " L'Albarine" prend sa source à 950 m d'altitude dans le département de l'Ain,  sur la commune de Brénod. Après s'être écoulée sur un plateau du massif du Bugey, elle plonge dans des gorges par une chute de 115 m au niveau la cascade de la Charabotte. Elle traverse alors le canton de Saint-Rambert-en-Bugey avant de rejoindre la rivière d'Ain à 40 km au nord-est de Lyon, à Châtillon-la-Palud à 222 m d'altitude.

- La rivière se perd totalement par infiltration, tous les étés, sur le plateau à l'amont du fait des infiltrations dans le massif karstique. De plus, elle s'assèche aussi sur sa partie aval car elle s'enfonce dans sa nappe et disparaît alors totalement de la surface. L'été 2007 semble, de ce point de vue, être exceptionnel : le débit de la rivière est resté important, même au cœur du mois d'août."

- Histoire du train fantôme...

-  "Le projet date des années 1880, la construction est décidée en 1900 par le Conseil Général de l'Ain et les travaux commencent en 1909. Le projet est contesté par de nombreux Bugistes qui auraient préféré une ligne partant d'Ambérieu et desservant Brénod et Hauteville.

-  Les travaux vont bon train pendant 1 an (1910) puis ils ralentissent ou s'arrêtent par moments, pour reprendre correctement en 1913, si bien qu'en 1914, il ne reste plus qu'à poser 7 à 8 km de voie à partir d' Hauteville. En effet, l'approvisionnement du chantier et donc son cheminement s'effectue par le plateau. En cette même année, les travaux s'arrêtent de nouveau, alors que les tunnels sont presque tous percés et qu'il ne manque que les tabliers des ponts.
-  Cependant, en 1916, les rails stockés sont réquisitionnés par l'armée. En 1919, le projet est relancé. Le dernier tunnel est alors
percé. De 1920 à 1932, le percement connaît de nombreux problèmes d'infiltration et d'éboulement. Les trajectoires des galeries doivent être modifiées à deux reprises. Trois galeries sont donc creusées.La surcharge en déblai oblige les entrepreneurs à acheter d'autres terrains pour y stocker les matériaux. A cette occasion, ils s'aperçoivent que tous les terrains sur lesquels le tram a été construit n'ont pas été payés, d'autres en revanche l'ont été deux fois et d'autres encore l'ont été mais sans aucune utilité pour le chantier.
-  En 1933, la voie est achevée et inaugurée par le passage, sur une partie du tronçon seulement, d'une locomotive et un ou deux wagons occupés par les autorités locales. Par la suite, il est décidé d'électrifier la voie et de mettre des rails plus lourds. Les anciens rails sont démontés, mais le financement pour l'électrification n'a jamais été débloqué.
-  En 1936, le Conseil Général décide l'abandon de la ligne et son déclassement, qui ne sera effectif qu'en 1951. Cette voie n'aura jamais vu passer un train chargé de passagers et elle n'aura jamais servi."

- Détails techniques : 
-  18 tunnels cumulant 2 665 m dont le plus long se situe sur le haut, à proximité de la cascade de la Charabotte et mesure 557 m. "

 

- 17h30  je prends le sentier qui part en sous bois à droite du parking sur la D21 dans le sens de la descente. Rapidement je rejoins un large chemin qui en fait est le parcours de la voie de chemin de fer "du train fantôme" et je comprends vite que je vais arriver en haut de la cascade face au premier tunnel. Je suis un peu déçu car j' espérais en fait trouver un sentier descendant qui m' aurait permis d' aller plus bas sous la première cascade, où je pense qu'il existe un passage pour passer dessous et rejoindre une via ferrata exploitée par des guides de la région (ce sont mes observations réalisée lors de précédentes visites qui m' avait conduit à cette hypothèse). Je fais donc demi tour après avoir pris quelques photos du haut de la cascade.

 

le premier tunnel du train fantôme

le premier tunnel du train fantôme

le haut de la cascade de Charabotte

le haut de la cascade de Charabotte

le haut de la cascade et le premier tunnel (Charabotte)

le haut de la cascade et le premier tunnel (Charabotte)

 

- 18h00  Je suis revenu à la voiture où trois jeunes "vététistes" discutent. Je vais les questionner sur l' existence d' un chemin qui passerait sous la première cascade ... surprise, ils ne parle pas trop le français ... sauf un qui finit par comprendre ce que je demande  et qui à ma grande surprise descend 100m plus bas que le parking et m' indique derrière la murette de protection du virage,  un sentier  discret et entravé par un rubalise, qui descend sous la cascade ! Bingo !

- Je suis la sente indiquée par les jeunes, elle court le long de la falaise puis plonge en sous bois vers la cascade ... elle est assez confortable et en partie aménagée (marches). Je remarque de suite les amarrages en queue de cochon qui permettent de sécuriser la sente quand elle approche de la cascade... puis passe sous la cascade ! Aujourd'hui elle n' est pas très en charge, mais j'imagine que à d' autres époques notamment à la fin du printemps elle doit être autrement impressionnante !

- passé la cascade, la sente devient plus exposée, puis exposée ... je me suis arrêté à ce moment, car contrairement à ma première tentative (haut de la cascade) , je n' ai cette fois ci pris aucun équipement (cordes,harnais,longe...casque !). Je n' ai pas vu si un câble était installé après mais visiblement , il s' agit bien d'un passage retour de la via ferrata sans doute moins  utilisé que le retour par la lucarne dans le tunnel. Ici je n' ai vu aucune information de mise en garde précise (sinon le rubalise arraché en début de sente ?).

 

le sentier de descente vers le bas de la première cascade de Charabotte

le sentier de descente vers le bas de la première cascade de Charabotte

Arrivée sous la première cascade de Charabotte

Arrivée sous la première cascade de Charabotte

sous la cascade (première chute) de Charabotte

sous la cascade (première chute) de Charabotte

vu d'en bas sur la sente qui descend vers la cascade

vu d'en bas sur la sente qui descend vers la cascade

après la cascade la sente se poursuit mais elle devient exposée ! main courante recommandée (à poser).

après la cascade la sente se poursuit mais elle devient exposée ! main courante recommandée (à poser).

fin de la sente, début de la via corda !

fin de la sente, début de la via corda !l' échelle de la via ferrata

l' échelle de la via ferrata

sortie de la via ferrata vers la trappe,du tunnel (Charabotte)

sortie de la via ferrata vers la trappe,du tunnel (Charabotte)

 

- Je fais demi tour, satisfait d' avoir découvert ce passage qui répond à de précédentes interrogations ...mais où va la via ferrata après le tronc d' arbre ?. Malgré le ciel couvert, il fait étonnement bon ! Demain j' essayerai de répondre à d' autres interrogation en explorant le bas de la cascade ...Y a-t-il un accès à la via par le bas ?

 

une des queues de cochon en place pour l' assurage

une des queues de cochon en place pour l' assuragedernier coup d' oeil sur la  fin de la sente  !

dernier coup d' oeil sur la  fin de la sente  

 

Rando trail sur la crête du rocher St Julien Buis les baronies (Drôme)

Rando trail sur la crête du rocher St Julien   Buis les baronies (Drôme)

- Le Rocher de Saint-Julien de Buis-les-Baronnies se grimpe par la cheminée facile entre deux lames rocheuses de l'arête Est et offre une vue panoramique sur  Buis-les-Baronnies, la-Roche-sur-le-Buis et, le Mont Ventoux. La croix sommitale   reste réservée aux grimpeurs.(via ferrata).

- quand je me mets en route, mon seul but est de trouver le départ de la via ferrata non officielle du rocher utilisée par les guides du secteur. Un prochain aménagement de la  via ferrata devrait voir le jour en 2012 ou 2013 et rendre ainsi officiel un parcours qui est aussi utilisé par ceux qui en ont connaissance (voir vidéo plus pas dans la page).

- Je remonte donc par le chemin d' accès aux voies d' escalade vers la base du rocher. Puis selon mes observations d' hier, je pars vers la droite du rocher

Rocher St Julien depuis le parking

parking du rocher St Julien à Buis les Baronies avant l' aménagement de 2013

panneau d' info

chemin d' accès vers le rocher St Julien à Buis les Baronies


Rocher St Julien, gros plan sur la croix et le pont de singe de la via

- Un peu avant la  la verticale du pont de singe, je trouve le départ de la via ferrata en trouvant une chaîne tombée à terre, décrochée du haut (en fait sans doute démontée pour empêcher l' accès à la via).4 à 5 mètres plus haut se trouve le départ du câble qui reste accessible par un peu de varape ! Pas de trace de travaux de la future via ferrata officielle ! (en fait elle est prévue pour 2012, et même plus vraisemblablement pour 2013 car il semble y avoir de la résistance (écolos,riverains ?).

le départ de la via ferrta de Buis les baronies (version non officielle)

le pont de singe de la via ferrata du rocher St Julien

- Je continue le long de la falaise en suivant une marque bleue en espérant qu' elle me conduise à l' arrivée de la via ferrata. Pour l' instant je chemine ou plutôt je me faufile sur un étroit sentier qui a tendance à disparaître sous la végétation.Le chemin est long, je me distrais avec le coucher de soleil !
les reflets du soleil couchant

les reflets du soleil couchant

paysage en contrebas du rocher S Julien à Bis les Baronies sur le chemin de retour de la via ferrata

- Un peu avant la fin du rocher, les marques bleues m' indiquent de monter dans la paroi par un passage peu difficile mais où il faut mettre les mains ... je commence tout de même à me dire que le retour-descente ne sera pas trop évident avec la nuit qui se profile ! Après cet effort ultime, je parviens sur l' arête du rocher St Julien et je la suis en continuant à monter, quuelques fois entre deux lames de rocher, quelque fois sur le fil avec une vue remarquable et impressionnante sur Buis les Baronies. 

accès à la ligne de crête du rocher St Julien

la crête du rocher St Julien à Buis les Baronies

Buis les Baronies depuis la crête du rocher St Julien

vue depuis la crête du rocher St Julien

- Je continue ainsi sur l' arête toujours dans l' espoir de rejoindre l' arrivée de la via ferrata. L' itinéraire est simple mais exposé, je me demande comment les guides se débrouillent avec des groupes d' enfants (peut être sécurisent ils certains passages avec une main courante ?). Au bout d 'un moment je suis en vue d'un promontoire arboré que je suppose être le point d' arrivée du pont de singe, mais je ne vois pas la croix ... à vrai dire je ne vois plus grand chose car la pénombre s'installe ! La présence de neige sur un passage et ma pré occupation du retour me font renoncer à aller plus loin ...je fais donc demi tour, ma curiosité étant en partie satisfaite !

le soleil est couché, la nuit va tomber sur le rocher St Julien !

Cheminement de descente entre deux fils rocheux sur la crête du rocher St Julien

- Retour ... que je n' ai pas trouvé, du moins le chemin par lequel je suis monté. Je n' ai pas trouvé le passage rocheux à descendre ! pas plus que les marques bleues ! Je suis donc descendu à l' instinct dans le fil de l' arête descendante, jusque à parvenir à un sentier du côté de Buis qui en contournant le rocher me ramène du côté où je suis monté ! Ouf, il fait maintenant assez sombre ... j' avais quant même repéré en passant une grotte qui aurait pu permettre un bivouac improvisé au cas où !

Il fait nuit !

petite grotte de repli dans la descente du rocher St Julien

- Le sentier me conduit ensuite à une route non bitumée en lacets et qui va me ramener " tout courant " à la voiture ( d' où l' appellation rando training, car je vais bien courir une bonne demi heure).

- 1h30 de ballade improvisée, une curiosité satisfaite, une petite frayeur, et l' envie de revenir prochainement faire la via ferrata actuelle avant l' installation de la prochaine ! Ci dessous une video trouvée sur le net qui décrit bien la via. Je découvrirai ensuite sur le net qu'un parcours de randonnée alpine emprunte l'intégralité du fil d'arête du rocher St Julien avec quelques rappels à faire !

Randonnée gorges du Tapoul depuis Rousses (Lozère)

 

Randonnée gorges du Tapoul depuis Rousses (Lozère)

- 12h45  je suis garé sur la route des gorges du Tapoul à quelques kilomètres de Rousses et à 150m du début des gorges.Je vais faire une reconnaissance à pied des gorges et du départ de la descente en canyoning. Depuis deux années que je viens à Rousses faire la via ferrata ou faire des circuits vélo, je n' étais jamais allé au départ des gorges du Tapoul qui attirent tant de canyonistes l' été venu !

- Depuis le sommet de l'Aigoual, redescendre versant nord, prendre à droite direction Cabrillac et Rousses. Passer le petit village de Massevaques. Se garer à Rousses sur le parking au dessus de l' auberge (gratuit-wc-Parking obligatoire en  juillet-aout).

- Si vous êtes en dehors des mois de juillet et aout, vous pouvez vous garer 50m sous les panneaux d'indication des gorges. Remonter 50m depuis le parking et descendre dans le cours d'eau visible en contrebas à gauche de la route (on traverse une propriété privée) et suivre obligatoirement l'accès indiqué.

- Une courte marche en rivière et on arrive à une échelle de niveau puis au premier rappel qui fait deux cascades autour d'un bloc. Attention, cette cascade est particulièrement dangereuse  .. Le reste de la descente enchaine sans temps mort de nombreux sauts (mais équipés) jusqu'à 10m de haut . Le sentier de retour, bien marqué en rive gauche se situe après une courte marche en rivière après un dernier saut de 8m fait d'une vire rive droite dans une belle vasque.

- Le sentier grimpe fort jusqu'à la route puis au parking situé en remontant.

le minuscule emplacement (?) de parking au dessus du départ des gorges du Tapoul !

pancarte du site des gorges du tapoul

gorges du tapoul : les recommandations !

Autre panneau

- je descends jusqu' au bord du Tapoul et je commence après avoir traversé la torrent à cheminer dans  rochers pour aller le plus loin possible dans les gorges. Un peu de désescalade avec prudence et je découvre l' ambiance et l'univers du début du canyon !

la descente vers le tapoul

le tapoul

début des gorges du Tapoul

début des gorges du Tapoul

dans les gorges

petite cascade gorge du tapoul

petite cascade gorge du tapoul

Vers la suite des gorges du tapoul

- Je ne poursuis pas plus loin la descente, j' en ai suffisamment vu pour satisfaire ma curiosité et me donner l' envie de faire plus tard la descente du canyon avec un encadrement spécialisé ! En repartant vers Rousses, j' essaie de repérer où s'effectue la remontée sur la route.Un heure de "crapahut" intéressant !

Apperçu sur les gorges du tapoul depuis la route

Le Tapoul sorti des ses gorges !

  • Deux vidéos prises sur you tube pour illustrer la descente en canyoning des gorges du tapoul !

 

Randonnée visite site des rochers ruiniformes de Montpellier le vieux depuis Millau (Aveyron)

Randonnée visite site des rochers ruiniformes de Montpellier le vieux depuis Millau (Aveyron)

Vue du haut du Douminial ( chaos de Montpellier le vieux)

- Classé au patrimoine des Bâtiments de France, le site de Montpellier-le-Vieux s'élève sur les Grands Causses à une altitude  de 1000 mètres.

- Les plateaux des grandes causses ont subi  l'effet des rivières de la Dourbie, de la Jonte et duTarn qui ont  des canyons. C'est en partie ce qui explique la formation du Chaos de Montpellier le Vieux, avec ses rochers aux formes aussi diverses qu'étranges.

- 200 millions d'années auparavant...Les Grands Causses sont en majorité composés de roche calcaire d'une épaisseur moyenne de 1000 à 1500 mètres, formée au début de l'ère secondaire. A l'origine, il y a plus de 200 millions d'années, la région était occupée par une mer chaude , et il régnait un climat tropical. Plus au Nord se trouvait un immense continent dont les débris ont commencé à s'accumuler au fond de cette même mer. Chaude et peu profonde, elle a permis aux coraux et aux algues de se développer. Cependant, les récifs coralliens, fragiles, cassaient régulièrement et leurs débris se sont accumulés sous forme de sable autour d'eux. De cette accumulation vont commencer à naître les rochers de Montpellier-le-Vieux. Ainsi, en 10 millions d'années, 300 mètres de roche vont se former. Il faudra attendre la disparition de la mer et quelques 80 millions d'années supplémentaires pour que les Causses sortent vraiment de terre. Les formes si tourmentées du site sont principalement dues à la composition de la roche. Le calcaire subit en effet très rapidement les attaques de l'eau et en particulier de la pluie qui se charge de gaz carbonique, devient acide et l'attaque lentement : c'est la corrosion.

Aujourd'hui, le site du Chaos de Montpellier-le-vieux est divisé en quatre cirques qui encerclent une arête principale : le Douminal, haut de 836 mètres. Les cirques du Lac, des Amats, des Rouquettes et de la Millière sont reliés par des chemins formés naturellement et qui sont actuellement utilisés par les visiteurs comme sentiers de randonnée.

- Montpellier-le-Vieux ?
Le site accueille des milliers de visiteurs chaque année, il ne fut réellement découvert qu'en 1883. A cette époque, M. de Barbeyrac le trouve par hasard et en informe le président de la société des Géographes de Toulouse, M. de Malafosse. Ils lui donnent le nom de "Montpellier-le-Vieux". Cette appellation proviendrait des bergers de la région qui conduisaient leurs troupeaux en transhumance des plaines vers la montagne. Apercevant les rochers, ils auraient pensé à l'unique grande ville qu'ils connaissaient, Montpellier, et dont le nom en patois ("Lou Clapas") signifiait "tas de pierres". Ils auraient alors surnommé les lieux "Lou Clapas Viel", autrement dit "Montpellier-le-Vieux".

- La légende dit ,que  la cité aurait été construite par trois fées : Amy, Amyne et Benjamine un soir de mai. Elles y auraient construit des monuments gigantesques et presque chimériques et auraient pourvu l'endroit d'un grand nombre d'espèces animales et végétales. Mais, l'excitation passée, elles auraient été nostalgiques de la mer et du soleil et auraient abandonné les lieux. Le vent et la pluie se seraient emparés de la ville merveilleuse pour en faire ce que le site est aujourd'hui : un désert de pierres aux formes étranges.

- D'autres légendes racontent  que ces lieux auraient été bâtis par des géants, et détruits par le Diable en personne, qui l'aurait peuplé de mauvais génies et de bêtes sauvages. Pas étonnant donc que le site n'ait été connu que des habitants de la région jusqu'en 1880...

- Ces rochers ont  pourtant servi d'abris aux animaux autant qu'aux hommes, et ce depuis le Premier Age de Fer. Des ossements d'Ursus Speleus ont été découverts dans les nombreuses grottes voisines, et plus d'une centaine d'abris ont été répertoriés. On doit d'ailleurs la première cartographie du site (1884) à Edouard Alfred Martel, père de la spéléologie française.

- Des circuits pour tou
s aménagés par une société privée (parking payant l' été).

- Le circuit bleu est accessible à tous, le jaune propose des points de vues insolites, tandis que le violet et le orange nécessitent un peu de pratique de la randonnée en montagne. Le circuit rouge offre quant à lui un circuit complet à travers tout le site. Il faut compter environ deux heures pour effectuer la boucle. Les chemins sont balisés et améliorés pour le confort du public, mais ils  restent pas moins naturels et donc parfois raides ou escarpés.

- L'imagination peut aider à  voir dans  la roche dans des formes  familières : l'Ours, le Crocodile, le Sphinx, l'Arc de Triomphe ou encore la très célèbre Porte de Mycène. Depuis 1989, un petit train vert vous emmène directement au cœur du site sans fatigue et vous permet d'admirer les plus célèbres rochers du Site.

Une partie des rochers ruiniformes de Montpellier le vieux vus depuis la route d' accès

- L' accès est libre en période hors grande vacances (?) sinon le parking est payant (5,70 euros par personne adulte !). Je me suis garé le long de la route juste avant la barrière.Le site est exploité par la même société qui exploite l' Aven Armand. Je pars à la découverte de différents sentiers de visite.

l'accès au site de Montpellier le vieux (parkings)

Descente vers le véritable accès

lieu d'accueuil du site de Montpellier le Vieux (ferrata,petit train,départ des sentiers

pancarte d' info du site de Montpellier le Vieux

site de Montpellier le vieux,sentier rouge

l' arlequin de  Montpellier le vieux

la lucarne, départ d' une tyrolienne

la lucarne

vue générale sur les rochers du chaos de Montpellier le vieux

chaos de Montpellier le vieux : les aménagements

vue générale sur les rochers du chaos de Montpellier le vieux

vue générale sur les rochers du chaos de Montpellier le vieux

vue générale sur les rochers du chaos de Montpellier le vieuxun peu plus loin sur le parcours rouge

une passerelle

l'arche

 les panneaux de situation situés à différents endroits pour se repérer ( chaos de Montpellier le vieux)

Chaos de Montpellier le vieux : la colonne

chaos de Montpellier le vieux : Ambiance

escalier du belvédère au chaos de Montpellier le vieux

vue du belvèdère

la poterne au chaos de Montpellier le vieux

la corniche au chaos de Montpellier le vieux

Vue du haut du Douminial ( chaos de Montpellier le vieux)

Un peu de repos !

la tête de l' ours au chaos de Montpellier le vieux

le chameau à Montpellier le vieux

Départ de la via ferrata (via privée payante)

un des parcours de la via ferrata (chaos de Montpellier le vieux)

Une des tyroliennes de la via ferrata du chaos de Montpellier le vieux

Petit rappel à l' ordre !

Petit coin pique nique situé non loin de l' entréee du site Montpellier le vieux

le belvédère

- Superbe petite randonnée de 1h30 dans un cadre surprenant et bien aménagé !


Randonnée à la recherche de la via ferrata "fantôme" de Charabotte depuis Charabotte (Ain)

Randonnée/recherche/via ferrata "fantôme" de Charabotte    

depuis Charabotte  (Ain)

- Ayant appris l' existence de cette via ferrata "privée", j'avais décidé en juin 2012 à l' occasion de ma présence sur Tenay pour la randonnée des tunnels,  d' aller voir de quoi il retournait ! Cette fois là j' avais trouvé la sortie dans un des tunnels, admiré une partie du parcours depuis le bas de la vallée, pré supposé l' endroit de la descente en rappel pour rejoindre le câble, mais je n' avais pas encore "compris" l' intégralité du parcours ! Aussi aujourd'hui je voudrais vérifier s'il est possible de rejoindre le départ de la via ferrata depuis le bas de la cascade.

le site de la cascade de Charabotte ence mois de' ooctobre ... un peu à sec !Le rocher de la via


la montée au dessus de l' échellela poutre qui précède l' accès à la lucarne de sortie









 

- Je suis donc monté à gauche de la cascade en direction de l' éperon rocheux qui recouvre le premier tunnel ... joli crapahut dans les feuilles, les éboulis ... racines, arbustes et bâtons de marche sont les bienvenus ... mais arrivé à la falaise, je ne m' engage pas plus loin sur la gauche, car je trouve le passage un peu exposé, et je ne veux pas le contourner par en dessous considérant l' effort trop pénible !

le pied de la falaise est rejoint après une montée épique !

- Je redescends donc donc dans  l'idée d'aller faire une autre tentative un peu plus loin... mais finalement je renonce et je retourne à la voiture.(2h40 de rando "crapahut"

- Je mange dans la voiture ...29° voiture portes ouvertes ! Puis je repars explorer le haut de la falaise à partir des tunnels en me garant dans la deuxième épingle au dessus de Charabotte.

- Je vais jeter de nouveau un oeil à la trappe d' arrivée de la via dans le premier tunnel et regarder la montée câblée qui y parvient et j' imagine que la via ne doit pas débuter bien loin de la sortie de ce  tunnel !

la lucarne de sortie de la via ferrata de Charabottela poutre qui facilité l' accès à la lucarnebelle verticale sous la lucarne

 

- La dernière fois j' avais repéré les "goujons" scellés dans la paroi entre le premier et le deuxième tunnel ... et arrivé sur place, je suis tout de suite attiré par la lucarne de la fin du tunnel et ... je découvre rapidement les queues de cochon qui sécurise le passage des ferratistes vers un câble fixé en paroi et offrant un anneau où fixer un petit rappel (10m) qui permet de descendre jusque la sente bien visible qui mène au départ du câble.

 

- C'est à cet endroit qu'une pancarte précise que cette via est privée et n' est autorisé qu'avec l' accompagnement des guides locaux.Je décide donc de ne pas aller plus loin, satisfait d' avoir enfin compris l' itinéraire de cette via ferrata "fantôme", passage sous la cascade compris. Peut être la ferai-je prochainement accompagné par un des guides locaux ... pour définitivement clore ma curiosité ! La via ne semble pas proposer de réelles difficultés.

la fin du premier tunnel et sa lucarne !la fin du premier tunnel et sa lucarne !belle perspective avec la suite des tunnels de Charabotte

la sente de départ vers la partie câblée de la

  • Pour toute information, site de l' organisme privé qui organise des sorties en autre à la "via ferrata fantôme" ...de Charabotte !

nature-aventure-bugey-ain-jura.png









-14h15  Très satisfait d' avoir trouvé une réponse à mes interrogations concernant la via ferrata "fantôme" de Charabotte, je pars cette fois ci à la recherche de la grotte de Charabotte.


Lire la suite

Randonnée Chapelle Notre dame de Beauvoir Moustiers-ste-Marie Alpes Hte-Provence


Randonnée Chapelle Notre dame de Beauvoir Moustiers-ste-Marie Alpes Hte-Provence

La  chapelle Notre Dame de Beauvoir

- La Chapelle de Notre dame de Beauvoir est située au dessus de la ville de Moustiers .Un chemin constitué d' escaliers empierrés (262 marches) permet d'y accéder en 30' pour passer de 650m à 830m d' altitude. La montée est bordée de superbes "haltes chemin de croix". Belle vue sur Moustiers, ses toits, son église, le lac de ste croix.Compter une bonne heure 30 pour l' aller et retour visite de la chapelle comprise.

- La chapelle a été construite à la fin du 12ème siècle et s'appelait Notre dame d' Entreroches. Elle a changé de nom après son agrandissement en 1535.

- 9h00 Je me suis stationné sur le parking visiteurs le plus haut de Moustiers, en dehors de la période estivale, il est facile de trouver de la place ! le chemin de montée commence toute de suite à la sortie du parking, une longue montée sur des marches empierrées. L' allure doit être modérée, car la montée est sévère !

début du chemin de montée à la chapelle Notre dame de Beauvoir

vue générale depuis le haut de la ville

montée à Notre dame de Beauvoir

à l' approche de la Chapelle (portail)

Message aux visiteurs ou l' art de ne pas pronocer le mot interdiction !P1070035.jpg

La  chapelle Notre Dame de Beauvoir

au pied de la chapelle Notre dame de Beauvoir

Portail en bois massif

ambiance de recueillement

La chapelle vue d'un peu plus haut

- La descente ne présente pas de difficulté ... mis à part que le rocher est poli par les passages et donc très glissant même par temps sec ! Il faut être attentif ! On peut redescendre par un sentier qui part sur la droite dans la descente et revenir au village du côté de la grotte Ste-Madeleine et de la porte du Riou. Magnifiques paysages sur Moustiers et le lac de Ste-Croix.

vue magnifique de la descente sur Moustiers

Moustiers village vu depuis la montée à la Chapelle Notre dame de Beauvoir

vue sur le lac de Sainte Croix

on se rapproche du centre ville

- L 'aller et retour m'aura pris une petite heure, photos comprises.

- Petite visite de Moustiers où les nombreux magasins et ateliers de faïence sont ouverts.

Moustiers centre, photo prise en été !

les magasins de faïence de Moustiers

la fontaine dans Moustiers Ste Marie

Lire la suite

Randonnée alpine Pic de St Loup arête ouest depuis Cazevieille

Randonnée en circuit au pic St Loup, par l' arête ouest  Cazevielle   (Hérault)