les cachoteries de l' aroffe (54)

l' aroffe

l' Aroffe à Aroffe

Les cachotteries  de l'Aroffe  

-   L 'Aroffe, une curieuse petite rivière de 50 kilomètres  prend sa source dans les environs de Tramont Lassus en Meurthe et Moselle et  disparait par endroits sous terre à partir de Gémonville pour se jeter "apparemment" dans la Meuse à Rigny la Salle dans le département de la Meuse.

Le village


-   Dans la réalité l' Aroffe distribue ses eaux "en cachette" entre la rivière de la  Meuse et la rivière de la  Moselle !
 

-   La petite rivière  prend sa source à Beuvezin (54), reçoit le Ru de  Vicherey  à Aroffe (88), et se perd à la sortie de  Gémonville (54)  pour  rejoindre,..tantôt sous terre tantôt en surface, la Moselle à Pierre-la-Treiche (54), ou la Meuse à Rigny-la-Salle (55).
 
-   Pour rejoindre la Moselle, les  eaux   de l’Aroffe deviennent souterraines et ressortent non sans   rapport avec les nombreuses sources  du  bassin de Bouvade, à Crézilles (deuilles de Crézilles) à Moutrot (trou des Glanes, trou du Chahalot) et aussi à Ochey (Deuille d' Ochey) puis par le Larot se jette finalement à Pierre-la-Treiche et par le chaudeau  à Bicqueley/Toul, dans la Moselle.

la deuille de Crézilles, de l' eau calme au courant vif !


 
La  rivière de la deuille de Crézilles a effacé le chemin !

le trou des glanes

le trou des glanes  vu de l' opposé de la route

résurgence du  Chahalot

la résurgence bétonnée ?! du Chahalot

Le chahalot presque à sec

Pont sur le chahalot à sec

Deuille d' Ochey, au repos et sans neige

L' orifice de sortie des eaux

Le Larot résurgence de la deuille d' Ochey

Le Larot se jette dans la Moselle

cartte des deuilles du Toulois

-   Pour rejoindre la Meuse, la liaison entre  l’Aroffe supérieure (de sa source à la vallée sèche après Gémonville)  et l’Aroffe inférieure (visible à partir de Barisey-au-Plain ), reste mal expliquée.
 

-   Il est possible  en période de crues,que les pertes de l'Aroffe supérieure qui ne se situent pas seulement à Gémonville mais s’échelonnent tout au long de la vallée sèche, sans épuiser tout à fait les forts débits  et  finissent  par inonder la plaine d’Autreville jusque l' étang du Puju. Au delà de l'étang «.le puju.», un faible volume d’eau s’écoule vers le Nord et rejoint le lit aérien de l’Aroffe (inférieure), au Sud de Barisey-au-Plain.    

-   Par contre en saison sèche  ce sont des eaux du bassin  supérieur qui reparaissent près du village de Barisey-au-Plain et non pas les eaux de l' Aroffe supérieur.   (sauf en cas de crues)

-  L' "aroffe" inférieur (sans que l' on soit certain que c ' est  la continuité de l' Aroffe supérieur) surgit à Barisey-au-Plain  Cet  «.Aroffe bis.»(semi-permanent après la résurgence de Barisey, et  pérenne  à  Saulxures)  recoit, sur  près  de  25 kilomètres, l’apport de nombreuses sources et ruisseaux, et va se jeter dans la Meuse à Rigny sur Meuse.

 

 

l' Aroffe à Aroffe

l' Aroffe à Aroffe

à Aroffe !

l' Aroffe à Gémonville

Le petit sillon de l' Aroffe à Gémonville

Première perte de l' Aroffe à Gémonville

Un des regard sur le cours d' eau souterrain de l' Aroffe supérieur

l' Aroffe supérieur

pont submergé sur l' Aroffe supérieur

l' Aroffe supérieur

l' aroffe supérieur

la perte ultime de l' Aroffe supérieur au mileu d' un pré

la perte ultime de l' Aroffe supérieur au mileu d' un pré

la perte ultime de l' Aroffe supérieur

la perte ultime de l' Aroffe supérieur :la glace a fondu où l' eau s'enfonce !

perte ultime de l' Aroffe :le  bouillonement de l' eau qui s'infiltre

  Pertes de l' Aroffe - le gouffre

le buse du

le regard sur le gouffre

 

Dernière mise à jour de cette page le 12/02/2011

nature

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau