Randonnée ski

Ski de randonnée Lac de Gers Depuis   Sixt Fer à Cheval   Haute Savoie

 

Ski de randonnée Lac de Gers

 

Depuis   Sixt Fer à Cheval   Haute Savoie

Ski de randonnee au lac du gers depuis sixt fer a cheval 74

 

-  9 h30  Je prépare le skieur randonneur, je compte monter jusqu' au lac de Gers en  remontant la piste des cascades.Le lac de Gers est situé à mi chemin entre les grandes Platières et Sixt Fer à Cheval. Partant du pont du pont des Nants (788m)  qui enjambe le Giffre des Fonts, je rejoindrai la combe et le lac de gers à 1537m d 'altitude. 

- A cette heure aucun skieur de piste n' a commencé à l' emprunter, je devrais être tranquille et ne gêner personne ! Pas grand monde sur les pistes de ski de la station de Sixt et le petit bistrot n' a pas encore fait son ouverture. La piste est impéccable, encore vierge après le passage des dameuses, sauf les traces de passage d'un randonneur à ski qui a été plus matinal que moi ! La piste est assez dure, un peu gelée.

- J' avais repéré cette possibilité de monter au lac du Gers à l' occasion d'un précédent séjour de ski à Flaine. J' avais eu l' occasion de descendre la piste des cascades hélas en fin de saison, elle était alors en mauvais état (terre,cailloux ... limite à déchausser). Je m' étais promis de revenir et en voyant les nombreux skieurs randonneurs qui montaient, je m' étais décider à le faire en ski de randonnée.

- La montée en lacets est assez rude dans les deux premiers kilomètres ! La piste est étroite, taillée artificiellement dans le rocher  ! Je monte tranquillement à mon rythme, dans un cadre agréable où seul le crissement de mes peaux sur la neige anime ce cadre sauvage et étonnement silencieux ! Je croiserai deux belles cascades de glace en montant (cascade du Déchargeux et cascade de saubaudy)

-  A la fin de la montée vers le lac du Gers, je rencontre les premiers skieurs qui descendent la piste des cascades depuis Tête pelouse, ils descendent à bonne vitesse, la piste étant un magnifique boulevard de neige bien damée ! d 'abord intermittentes, les descentes s' enchaînent et et les croisements avec les skieurs de piste deviennent continus !

- Heureusement je pénètre dans la combe qui mène au lac du Gers ! L 'impression de solitude reprend rapidement le dessus ! Ce lac fait partie des beautés du massif du Giffre, autour duquel les activités pastorales se déroulent l' été. Parmi les chalets du Gers, un chalet refuge et de restauration accueillent les visiteurs.

- La quiétude ne durera ça ne durera pas, un groupe de skieurs de piste descendu du col de de Pelouse, s'exprime bruyamment dans l' effort qu'ils ont à faire pour remonter le faux plat qui mène aux chalets du lac de Gers, ils n'ont pas l'air d'apprécier l' effort à fournir avec leurs skis de piste !  Certains les ont déjà sur l' épaule ! A peine arrivés, ils s'installent pour pique niquer et déménagent les chaises du restaurant (fermé) ! En conséquence, Je vais écourter mon arrêt aux chalets du lac de Gers ! Le lac quant à lui est quasiment invisible, recouvert de glace et de neige ! J 'aurai mis 2 h 20 pour rejoindre le lac du Gers.

- J 'entame donc ma descente retour d' abord vers la piste des cascades. IL y a maintenant beaucoup de monde qui l' emprunte ... la piste est à présent complètement défoncée, le billard du matin a laissé la place à des creux,des bosses, des cailloux !  Les skieurs de piste hésitants s' amoncellent dans dans les lacets étroits surcreusés ! Je reviens très vite sur le pont des Nants ... Il y a à présent beaucoup plus de monde au pied de la piste des cascades, la terrasse de la buvette est bien remplie !

- belle petite ballade de 11 km en ski de randonnée jusqu' au lac de Gers effectuée en 3 h 15 pour 770 m de dénivelé. A refaire en tentant le circuit par le haut des Plattières.

- 17 h 00  

 

" Un spot incontournable du domaine skiable du Grand Massif : Les Cascades

...ou le bonheur de dévaler 14 kilomètres à ski, en plein coeur d'une réserve naturelle, sans la contrainte des remontées mécaniques...Chacun s'accorde à le dire, c'est LE spot « nature » du domaine : 14 km de descente non stop sans remontée mécanique ni trace d'une quelconque urbanisation.De 2 480 m au sommet du domaine de Flaine, jusqu'au village de Sixt Fer à Cheval, on évolue dans des paysages magiques.Cette piste bleue accessible à tous offre une formidable balade en famille, qui laissera à tous un souvenir de ski impérissable !En plus du plaisir de la glisse sans contrainte, cette piste est avant tout une véritable bouffée d'oxygène et de nature. En un coup de spatule, on descend depuis le sommet des Grandes Platières jusqu'aux rives du Giffre en admirant tour à tour sa Majesté le Mont Blanc, le Désert de Platé, le lac de Gers, le Tenneverge, le Ruan et une multitude de cascades gelées. Et ouvrez bien les yeux...L'endroit, situé en plein coeur de la réserve naturelle, regorge d'une faune variée : chamois, aigles, Gypaètes et autres bouquetins vous observent de loin, à vous de les repérer ! Arrivé en bas de la piste des cascades, un bus vous ramène à Samoëns.La piste bleue des Cascades est non seulement la plus longue du domaine mais c'est aussi la plus "sauvage". Le calme est roi, le panorama est grandiose depuis la Combe des Loges, quelques rares animaux y sont encore visibles."

 

 

 

 

 

Randonnée ski Hohneck-Petit Hohneck-depuis le Gaschney (Vosges)

Randonnée ski  Hohneck-Petit Hohneck

Depuis le Gaschney   Vosges

 

 

 

 

- 12 h 00  Je suis stationné au Gaschney, station de ski du massif des Vosges, située entre 970 m et 1290 m. La station est nichée au pied du Petit Hohneck et est accessible depuis Munster au pied du col de la Schlucht. La station est fermée en semaine pour l' instant, beaucoup de neige et les randonneurs à ski rentrent de leur sortie du matin ou comme moi se préparent pour l' après midi ! 

- Les routes étaient bien dégagées dans la montée car les récentes et abondantes chutes de neige aurait pu laisser supposer le contraire ! Les arbres plient sous le poids de la neige !

- Je prends mon repas de midi, puis je prépare le skieur randonneur (sac à dos, pied photo,appareil photo et frontale au cas où ! Il fait soleil mais le ciel est nuageux, température fraîche !

- 12 h 45  Je pars à ski depuis le parking en direction du Schiessroth (ferme auberge fermée). Je suis un bon chemin d' accès, et je suis juste derrière un autre skieur randonneur que j' accompagnerai jusqu' au pied du Hohneck. La neige est poudreuse et fraîche, les conditions sont parfaites. Sous le Petit Hohneck, dans la pente le sentier se trouvera un peu ennoyé par le ruissellement de l' eau qui n' est pas que de fonte ! Mais il y a suffisamment de pont de neige pour ne pas se mouiller les pieds ! Je croise tout un troupeau de chamois à peine dérangés par mon approche silencieuse et cadencée ! Les chamois des Vosges ne sont pas farouches !

- Au col de Shaefferthal, j' attaque la montée directe au Hohneck. Le ciel est semi couvert avec quelques éclaircies et des bancs de brouillard s'installent petit à petit sur les pentes.

- A la table d' orientation du Hohneck, ça commence à souffler fort ! Les randonneurs à raquettes montés jusque là ne s' éternisent pas, moi non plus ... Je redescends rapidement la pente du Hohneck jusq'au pied du Petit Hohneck et je repeaute ! Belle descente dans la poudreuse ! 

- La montée du Petit Hohneck est bien pentue mais se fait sans problème. Au sommet, je suis en haut des pistes de ski de la station, je redescends par la rouge du téléski du Hinterschallern. La piste est étroite, juste damnée par le passage unique  d'une dameuse ! Des randonneurs à ski montent le couloir ! Sur une neige bien dure, je me régale dans une descente "godillée" et je me sens à l' aise ... trop ! ... Juste au moment où je salue un randonneur à ski, je m' accroche à je ne sais quoi ... et je me prends une gamelle ! Je déchausse des deux skis ! Bon c 'est ma première chute en 6 sorties et me voilà fixé, les sécurités fonctionnent correctement !

- Je continue à descendre le long du téléski jusque la remontée et de là je continue à descendre pour reprendre la piste forestière qui me ramènera à la station du Gaschney. La piste est moins bonne, défoncée par les dameuses et ravinés, les pierres et et la terre affleurent, ma descente sera moins agréable ! 

-16 h 40  je suis revenu à la station.Bon circuit de randonnée à ski ! Apparemment site assez fréquenté, car le parking est bien garni et je ne suis pas le seul à revenir de vadrouille ! 4 heures de rando pour 540 m de dénivelé et un peu plus de 6 kilomètres.

 

231000568 4

 

Randonnée ski Smargult/Kastelberg/Ferschmuss (Vosges)

Randonnée ski Smargult / Kastelberg / Ferschmuss 

depuis Pont de Blanchemer  Vosges

Dsc 0403

 

Circuit rando ski pied du hohneck kastelberg depuis le pont de blanchemer

 

- 9 h 45   depuis le Pont de Blanchemer , je vais essayer de rejoindre le pied du Hohneck par la route des Chaumes passant par le Smargult. Ensuite Le Kastelberg et redescente par Ferschmuss. Je dis "essayer" car l' état de la neige n' est pas fameux ! c 'est la fonte sous les pluies et les ruisseaux dévalent gorgés d' eau ! 100 m après la barrière, la route est totalement déneigée .. je ne chausse donc pas les skis ! C 'est 400 m après, avant l' accès au lac de Blanchemer que je retrouve de nouveau une belle épaisseur de neige. La neige est défoncée par les passage des randonneurs à pied.

- Je vais monter jusque l' auberge de Smargult en traversant toutes les remontées et pistes de ski de la station de La Bresse Hohneck. Des tâches de terre marquent certaines pistes, elles sont cependant encore toutes ouvertes, même le Kastelberg. Sur la route forestière  qui rejoint la route des Crêtes au pied du Hohneck, je rencontrerai encore quelques  endroits sans neige, mais en passant par les bas côtés, je n' aurai pas besoin de déchausser !

- Parvenu sur la route des Crêtes, je suis dans un brouillard épais et le vent souffle ! Je vais monter à l' estime au pied du Hohneck pour rejoindre l' itinéraire balisé des pancartes à disques oranges qui marquent sur les crêtes  la zone à danger des corniches ! Mais là je vais petit à petit dévier sur ma droite et je ne trouverai ... que quelques randonneurs en raquette aussi désorientés que moi ... et pour finir ... la route des crêtes dans le secteur du Haut du Chitelet ! Recours à mon application Iphigénie et sa boussole pour reprendre la direction du pied du Kastelberg !

- Parvenu au Kastelberg, quelques rayons de soleil passent à travers la masse brumeuse, mais ça ne dure que quelques instants ! Après avoir côtoyé sur quelques mètres les skieurs qui arrivent en haut des remontées, je prends la direction des bâtiments du Ferschmuss et du pied du Rainkopf en descendant sur la gauche des pistes (pancartes oranges) puis en suivant les indications du sentier de randonnée. La neige est croûteuse, mais reste assez agréable ! 

- Après avoir retrouvé la route des crêtes fortement enneigée et marquée par les congères, je descends par le chemin de Firstmiss en direction du lac de Blanchemer. Descente en forêt assez facile et agréable jusque à rejoindre la route des Chaumes où je vais croiser plusieurs randonneurs à raquette et à ski qui montent à leur tour vers les crêtes sur le coup de 14 h 00.

- J' ai bouclé mon circuit randonnée à ski autour des pistes et remontées de La Bresse en 4 h 30 pour 12 km et 500 m de dénivelé. Bonne sortie malgré le temps bouché, j' ai fait ce que j' avais prévu sauf la montée au Hohneck (trop de brouillard !).Dès que la neige retombera, je mettrai le cap vers le versant alsacien des Vosges !

 

 

 

 

Randonnée ski aux Rochers du Tanet depuis Seeseattle

Randonnée ski  aux  Rochers du Tanet 

depuis Seeseattle  Vosges

Dsc 294

 

Randonnee ski rochers du tanet depuis seestarttle vosges 1

- 12h 00  Je me gare sur le parking de la station de ski du Tanet. Il pleut ! Je pensais qu' il neigerait un peu sur les hauteurs, mais ce n'est pas le cas ! la pluie lessive la neige ! 

- Grosse effervescence sur le parking, la gendarmerie de montagne est de sortie ! je ne sais pas si ils partent où si ils arrivent ! Avant de tenter une randonnée à ski, je me sustente, aujourd'hui ce sera cassoulet au canard ! 

- 12 h 30  Je mets un petit peu le nez dehors ... apparemment ça s' est désertifié ! La gendarmerie est repartie ... il ne pleut presque plus ! Cela va être tout à fait possible  au moins de remonter les pistes de ski du Tanet.

- 13 h 00 La randonnée ski commence ! Il pleuvotte ! Le brouillard empêche de voir le sommet des pistes et encore moins les rochers du Tanet. Je passe devant l' auberge du Seeseattle (fermée aujourd'hui) et je commence à remonter la piste rouge de la station. A mi pente, je prends à gauche pour rejoindre la piste bleue et à ce moment j' aperçois les amoncellements de neige provoqués par une avalanche partie depuis les corniches à proximité des rochers du Tanet (Je pense qu'elle a été déclenchée volontairement  donc par prévention par les gendarmes de montagne aperçus ce matin ?)

- Je rejoins le haut des remontées mécaniques du Tanet (rochers du Haut Fourneau), puis, par la crête les rochers du Tanet. Ces quelques rochers qui en constituent le sommet masquent en réalité une véritable barre rocheuse qui surplombe le lac vert. le brouillard dense empêche de s' en rendre compte !

- Peu de visibilité sur les crêtes, je redescends prudemment sur une neige un peu croûtée mais qui reste malléable et je rejoins le chemin forestier qui mène au lac vert. Ce dernier est sous la glace !

- Retour à la station du Tanet par la route forestière bien en glace et avec du bitume qui ré- apparaît par endroit !

- Malgré la pluie,  trois heures de randonnée à ski tranquilles, pour 4,6 km parcourus et 250 m de dénivelé.