Meurthe et Moselle

Cyclo Randonnée "les buttes témoins" autour de Nancy, Madine,Toul Meurthe et Moselle

 

Cyclo Randonnée "les buttes témoins" autour de Nancy, Madine, Toul

Depuis Nancy    Meurthe et Moselle

La butte de Montsec

La butte de Montsec

 

Circuit velo buttes temoins autour de nancy

 

 

-10 h 00  Départ de Nancy / Malzeville, il fait soleil même si cela reste nuageux ! Je vais un boucle à vélo, sur deux jours dans l'idée de relier quelques buttes témoins des plateaux calcaires lorrain aux confins des vallées de la Meurthe,de la Moselle et de la Meuse ! Je roule un moment avec un groupe de cyclo randonneurs hollandais, avant de les quitter pour monter vers le plateau de Malzeville et ma première butte témoin, la butte Sainte Geneviève (361 m). 

- La colline sainte Geneviève, ( Dommartemont - Essey les Nancy),  est un lieu historique : habitat gaulois puis oppidum, la butte sainte Geneviève est un des sites  les plus anciens de région nancèènne (Néolithique) - Les objets retrouvés sont actuellement au Musée lorrain à Nancy. La butte Sainte Geneviève est une butte témoin composée de roches calcaires qui ont résisté à l' érosion et au creusement des vallées de la Meurthe et de la Moselle. C 'est un témoin de l' ancien niveau des terrains à une époque où la lorraine était occupée par des fonds marins.

- 11 h 30  Je suis redescendu de Sainte Geneviève pour remonter juste en face  au "Pain de sucre". Une butte-témoin de 350 m située à Dommartin-sous-Amance, à l'est de Nancy . La montée est très rude sur un chemin large et revêtu, la pente atteint les 20% par endroit, avec mon chargement de randonneur, difficile de garder la ligne ... Ensuite à hauteur du château d'eau, il faut monter à pied les 100 mètres restant pour profiter de la vue ! Du haut du "Pain de sucre, panorama sur Nancy,la butte Sainte Geneviève ,le plateau de Malzéville, les buttes du Grand Couronné ...Cela fait une heure que je suis parti, pour 13 km parcourus et 250 m de dénivelé, bon échauffement !

- 11 h 50  Je redescends sur Agincourt par le même chemin et je prends la piste cyclable à hauteur de la ferme équestre du Piroué. Elle va me mener jusque Custines en suivant en partie les rives de la Meurthe. A Millery, je prends la direction de Nomeny pour rejoindre les pentes des buttes témoins des plateaux du Grand Couronné, plus particulièrement les buttes qui abritent les villages de Landremont, Bézaumont et Sainte Geneviève.

- La Moselle et ses affluents ont façonné les reliefs  des Côtes de Moselle. En façonnant les plateaux calcaires , ils ont isolé les buttes-témoins situées en rive droite (butte de Mousson, butte Sainte-Geneviève, Côte de Xon, Froidmont). Le Grand Couronné  culmine à plus de 400 m d’altitude. Trois  cours d’eau secondaires parcourent ces plateaux, formant des vallées  dans lesquelles se sont installés la plupart des villages : la Natagne, la Mauchère et l’Amezulele paysage du Grand Couronné s’étend sur une trentaine de kilomètres, entre la Butte d’Amance au sud-est et Froidmont au nord, pour 2 à 8 km de large. Elle est limitée à l’ouest par la vallée de la Moselle et à l’est par la vallée et le plateau de la Seille

- 13 h 40  Je suis en haut de la montée de Landremont (14% maxi !) après 42 km de vélo pour 440 m de dénivelé. Montée courte mais intense ! Je casse une croûte juste avant le village. Le temps est toujours couvert avec quelques éclaircies et le vent souffle par moment.

- 14 h 00   Je me remets en route, direction la butte de Sainte Geneviève, je vais rester à la même altitude, plus ou moins 300 m, sur une longue émergence calcaire dominant la vallée de la Moselle. Je passe à proximité du gite étape de Soléole et j' aperçois au loin, dominant la ville de Pont à Mousson ,la butte de Mousson. Juste avant d' arriver à Sainte Geneviève, je croise sur un tracteur "antique" Gorge Pierron, collectionneur-restaurateur de materiel  agricole ancien, je ne manquerai  donc pas de faire une photo de sa ferme musée ! Du haut de Sainte Geneviève, je plonge à toute allure avec mon chargement de cyclo randonneur vers Atton où j' attaquerai une autre raide montée, la butte de Mousson !

- 15 h 30  Je me suis hissé péniblement en haut de Mousson ! pente maxi de 18% ! Très rude montée ! Cela fait à présent 58 km de parcourus pour 750 m de dénivelé.La butte de Mousson, butte témoin , domine  la ville de Pont-à-Mousson du haut de ses 381 m d'altitude. Au IXe siècle s'élevait ici un château fort, après avoir résisté maintes fois à bien des assauts au fil des siècles, il fut détruit par un bombardement américain à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. De nos jours,  quelques ruines subsistent au sommet de la butte. Panorama exceptionnel  !

- Après avoir traversé la ville de Pont à Mousson, je remonte de l' autre côté de la Moselle en direction de Maidières, Montauville pour rejoindre par Flirey et Essey Maizerais, le lac de Madine à Nonsard. Ce sera la partie de mon itinéraire la moins agréable à cause de la circulation ! Surtout en sortant de Pont à Mousson ! 

- 18 h 00   Je suis à Heudicourt au second camping de La Madine. 92 km depuis le départ et 1100 m de dénivelé, 5 h 30 de vélo !  je comptais camper à Nonsard, mais je n' ai pas trouvé le camping et après avoir traversé les installations quasiment déserte de la base de loisirs, je me suis retrouvé sur la piste de la digue et j' ai poursuivi jusque Heudicourt ! Parfaitement accueilli par une des responsables du camping, je m' installe ... sous la pluie ! Parfaitement rôdé à monter ma tente en commençant par le double toit, je parviendrai à ne pas trop me mouiller, mieux ... je mettrai aussitôt mon vélo et mes sacoches à l' abri de ma tente !

- 18 h 30  J' ai monté la tente intérieure à l' abri de la pluie sous le double toit et je me suis installé pour le bivouac ! Vélo rangé à droite, matelas et sac de couchage déballé, sacoches rangées à gauche, matériel de cuisine installé ... je suis prêt ... à aller prendre ma douche !

- 19 h 15  Il continue de pleuvoir ! Je me prépare un rizzoto de boeuf (sachet lyophilisé), le sachet "voyager" est bien pratique, il tient debout sur son embase et facilite sa préparation en laissant les mains libres. La tente prévue pour deux personnes est très confortable et pratique pour une seule, même avec un vélo à l'intérieur ! Pendant que la pluie se calme, j' entends le coucou chanter ... puis les oiseaux qui gazouillent ... la pluie s' arrête ! ce qu' il me manque, c'est ... un dosseret ! le confort serait au top !  Le rizzoto lyophilisé un peu insipide au début, se laisse petit à petit apprécier ... il est assez épicé ... bon ça se mange ! Le sachet vide devient poubelle ... pratique !

- 20 h 00  Après un bon...nescafé ... je vais sur le net (la 3G passe bien à Heudicourt) prendre des nouvelles de la météo pour demain ; pluie annoncée en même temps qu'une amélioration dans la journée ! Pendant ce temps la pluie a repris avec encore plus d' intensité !

- 7 h 15  Le lendemain ... Bien dormi, il ne pleut plus, j' ai entendu encore quelques averses cette nuit ... sans plus ! Je devrais pouvoir rouler aujourd'hui !  Je déjeune (muesli chocolat lyophilisé ... pas mauvais !) puis je range le matériel de l' intérieur de la tente, au sec, sacoches prêtes, tente intérieure pliée et rangée, je finis par le double toit mouillé mais qui sera rangé à part dans le sac étanche.

- 8 h 45  Je quitte la Madine en continuant de faire le tour du lac par Buxières sous les Côtes, direction le Mont Sec (la butte du Montsec). Légère brise, pas de pluie !

- 10 h 00 Je suis sur le Mont Sec. Butte  isolée (375 mètres) offrant un panorama magnifique sur le lac de Madine et les Côtes de Meuse.Un monument constitué de colonnades circulaires au centre desquelles une maquette en cuivre reproduit en relief l'emplacement des villages et situe les lieux de combats du Saillant de Saint-Mihiel. Réalisé par le sculpteur Egerton Swarthout, le monument, construit en 1930 en pierre d'Euville, commémore les offensives menées par l'armée américaine en septembre et novembre 1918.

- 110 km parcourus depuis le départ pour 1360 m de dénivelé et 6 h 30 de vélo. Je descends à présent en direction du village de Montsec puis direction Toul par Richecourt,Seicheprey, Flirey, Ménil la tour. A hauteur de Flirey, je rejoins la D904 et la circulation en direction de Toul qui s' avère assez intense et stressante !

- Arrivé à Toul, je passe par la quartier de la croix de Metz pour atteindre la montée de l'ultime butte témoin de mon périple cyclo touristique, la butte ... du Mont St michel au dessus de Toul ! Très rude montée sur un chemin empierré ... hélas au terminus pas de vue panoramique sur Toul (à cause de la végétation) ... mais un super fort militaire construit en rive gauche de la Moselle sur ...le Mont Saint Michel (butte témoin) à 380 m d' altitude.Le fort occupe la totalité du sommet, sa mission était de surveiller les routes menant de Dieulouard et Ménil La tour et le secteur Est.(batteries d' artillerie)

- 13 h 30  Après un bon casse croûte, devant la porte du Fort, je reprends ma route en direction de Pierre la Treiche. J' en suis à 153 km parcourus pour 1770 m de dénivelé en 9 h 00 de vélo. je vais effectuer mon retour sur Nancy en retrouvant la piste cyclables de "boucles de la Moselle" à hauteur de Toul. je vais d' abord par la piste remonter le cours de la Moselle par Pierre la Treiche, Sexey aux forges, Neuves MaisonsMessein puis je poursuivrai par la piste cyclable du canal de jonction qui ramène à Nancy après la jonction avec le canal de la Marne au Rhin. De Jarville, je rejoindrai la Meurthe àprés l' avoir frachie à hauteur de Tomblaine et du stade de foot Marcel Picot.

- 17 h 00  retour au point de départ à hauteur de Malzéville après 183 km , 11 h de vélo et 1800 m de dénivelé franchis en comptant toutes les montées de butte témoins ! Circuit de cyclo randonnée à la fois historique et géologique assez sportif pour les buttes ! à bonifier en évitant toutes les routes à fortes circulation trop intense !

 

 

Randonnée Deuilles du Toulois - Meurthe et Moselle (Vidéo)

Vidéo Randonnée Deuilles du Toulois

depuis crézilles  Meurthe et Moselle

Randonnée des deuilles du Toulois à la Moselle depuis Crézilles

Circuit randonnée des deuilles du Toulois à la Moselle

Depuis Crézilles     Meurthe et moselle

- Voila une longue randonnée de plus de 30 km qui  permet de découvrir les Deuilles du Toulois jusque la Moselle avec un retour par Ochey. Le départ s' effectue s' effectue depuis Crézilles juste avant Colombey les belles, pour redescendre en suivant le cours des eaux jusque la Moselle où elles finissent par se jeter ! Puis l' itinéraire remonte jusque Crézilles ppour faire un circuit de retour différent de l' aller.

- La plupart des Deuilles () sont des résurgences d'une  curieuse petite rivière de 50 kilomètres : l' Aroffe. Elle  prend sa source dans les environs de Tramont Lassus en Meurthe et Moselle et  disparait par endroits sous terre à partir de Gémonville pour se jeter "apparemment" dans la Meuse à Rigny la Salle dans le département de la Meuse.

- Dans la réalité l' Aroffe distribue ses eaux "en cachette" entre la rivière de la  Meuse et la rivière de la  Moselle !

- La petite rivière  prend sa source à Beuvezin (54), reçoit le Ru de  Vicherey  à Aroffe (88), et se perd à la sortie de  Gémonville (54)  pour  rejoindre,..tantôt sous terre tantôt en surface, la Moselle à Pierre-la-Treiche (54), ou la Meuse à Rigny-la-Salle (55).

-  Pour rejoindre la Moselle, les  eaux   de l’Aroffe deviennent souterraines et ressortent non sans   rapport avec les nombreuses sources  du  bassin de Bouvade, à Crézilles (dDeuille de Crézilles) à Moutrot (trou des Glanes, trou du Chahalot) et aussi à Ochey (Deuille d' Ochey) puis par le Larot se jette finalement à Pierre-la-Treiche et par le chaudeau  à Bicqueley/Toul, dans la Moselle.

Des deuilles a la moselle en circuit randonnee
- Après avoir garé mon véhicule au lieu dit la Fontaine de l' eau salée entre Moutrot et Colombey les belles et donc juste sous le village de Crézilles, je pars pour pour une randonnée au long court qui va me mener jusque la Moselle ! Après avoir traversé la départementale 74 pour prendre le sentier qui longe le lieu dit " la Laiterie" et la rivière dite de la Bouvade Rau, je franchis cette dernière en prenant sur la droite une petite passerelle (qui précède un gué franchissable quand la Bouvade n'est pas en crue) pour ensuite toujours sur la droite remonter une sente qui domine la Bouvade et qui mène après un petit quart d'heure de marche à la fontaine de la Deuille de Crézilles. Site magnifique et spectaculaire presque toujours alimenté en eau, la fontaine alimente deux cent mètres plus loin la Bouvade.

la deuille de Crézilles

la deuille de Crézilles vue de dessus

la deuille de Crézilles, de l' eau calme au courant vif !

Un peu plus loin la  rivière de la deuille de Crézilles a effacé le chemin !

- Demi tour pour quitter la deuille de Crézilles et 200 m plus loin je remonte à gauche à l' opposé du sentier venat de Crézilles pour rejoindre le plateau puis par la route forestière atteinte, je me dirige vers le carrefour du rendez vous des loups. Je prends alors la route forestière goudronnée (Crézilles-Ochey) forestière sur la  droite et après un km environ, je prends un chemin forestier sur la droite (avant la descente en virage) pour rejoinddre le vallon du Chahalot. Parvenu au bord du ruisseau, je le suis sur sa partie aval jusque la résurgence de l' Aroffe ... le  Chahalot.

En arrivant sur la résurgence du Chahalot

trou du Chahalot (Moutrot - 54)

Résurgence de l' Aroffe

la buse de la résurgence du Chahalot quand ruisseau et résurgence ne sont plus alimentés !

à sec ce n' est plus le même emerveillement !

- Après avoir observé longuement cette seconde curiosité naturelle, je poursuis mon chemin en descendant le long du Chahalot jusqu'à rejoindre la route qui relie Moutrot à Ochey et rapidement après un peu moins de 500 m, j' arrive au trou des Glanes juste sur le côté droit du Chahalot. A cette endroit les eaux du Chahalot et les eaux de la résurgence du trop plein de la Bouvade se mélangent pour 250 m plus loin au niveau du pont rejoindre les eaux de la Bouvade !

Le trou des Glanes, résurgence en trop plein de la Bouvade

Le trou des Glanes vue à l' opposé de la route

le trou des glanes hors crue !

- Je reprends la route vers Moutrot et 300 à 400 m plus loin après le pont, je prends le chemin qui part en droite vers la Bouvade. Peu avant de l' atteindre, je prends à gauche dans le pré pour rejoindre la passerelle qui enjambe la Bouvade en temps de grandes eaux ! De l' autre côté, je suis le sentier qui longe la Bouvade et à l'intersection du chemin qui part vers Bicqueley, je remonte franchement à droite en direction de l' est par une sente puis un bon chemin (bois Poulain) qui m' amène en bordure de la route qui relie Bicqueley et la base aérienne. La route traversée, je la longe sur 200 m de l' autre côté du fossé et je prends le premier chemin à droite qui longe le bois de la Haye Godard.Le chemin est en bordure de bois et après avoir par la gauche contourné le bois en direction de Bicqueley, je prends à droite pour rejoindre le chemin qui vient de Bicqueley et se dirige vers la Tranchée de Taillet. A peine engagé sur la tranchée , je bifurque à droite par un sentier toujours en sous bois qui va rejoindre directement la fontaine résurgence de la Deuille d' Ochey (quatrième curiosité naturelle ! C' est de loin la résurgence la plus spectaculaire, car en prériode de crue, la deuille "engendre" un ruisseau (le larot) qui dévale le vallon sur 5 km pour rejoindre la Moselle ! Le débit est si important, que l'on pouvait le descendre en kayak avant la tempête de 1999 ! 

la bouvade au pont de Moutrot

La passerelle sur la Bouvade au bas de Moutrot

La passerelle sur la Bouvade au bas de Moutrot

Chemin forestier le long de la Bouvade avant de remonter vers Bicqueleyen direction de la deuille d' Ochey

La Deuille d 'Ochey

La Deuille d 'Ochey

La deuille d 'Ochey sous tous ses angles !

La deuille d 'Ochey à une époque plus calme (on apperçoit l' orifice).

la Deuille d 'Ochey à sec !

Deuille d' Ochey magnifique !

- Une petite passerelle permet de traverser le Larot  pour remonter vers le chêne Bocquet en période de crue, pour descendre le long du Larot, il faut emprunter la route forestière à l' opposé sur un peu plus d' une centaine de mètres puis de suivre une petite sente sur la droite qui va ensuite le longer sur toute sa descente jusque la Moselle. Toute cette ballade se fait au milieu de la forêt ent en bordure du Larot, en plein vallon c'est l'impression de solitude et d' être nulle part qui domine, d'autant plus que le vallon est sinueux ! quelques gués sont à franchir !

Passerelle sur le Larot pour remonter vers le Chêne Bocquet

- Parvenu à la Moselle juste deux cent mètres avant Pierre la Treiche, je reprends par la route la direction de Sexey aux Forges et un ou deux kilomètres plus loin, je prends à droite la tranchée du Chêne Bocquet qui me ramène à la Fontaine de la Deuille d' Ochey.Je suis sur une large route forestière peu intéressante (quoique que beaucoup de passages d' animaux !) mais c'est l'itinéraire le plus rapide pour revenir vers Crézilles ! Dans la seconde partie descendante du trajet, on longe et surplombe le vallon qui abrite la Deuille d' Ochey.

Le Larot se jette dans la Moselle à Pierre la Treiche

- Parvenu à cette dernière, je suis alors par l' Amont le vallon du Larot, qui à certaines époque de l' année abrite aussi un ruisseau de trop plein. Une sente bien marquée suit le ruisseau temporaire pour ensuite traverser la route forestière qui relie la ferme des Gimeys à Bicqueley. Il ne faut pas hésiter à traverser cette route et donc à ne pas l' emprunter, pour suivre un autre vallon somptueux avec un autre ruisseau temporaire qui le longe ! Ce vallon constitué de prés verdoyants se poursuit  sur plusieurs kilomètres jusque Thuilley aux Groseilles  !

le long vallon des prés qui s' en va jusque Thuilley aux groseilles

cabane de chasseur sur pilotis dans les vallon des près entre la deuille d 'Ochey et Thuilley

cabane de chasseur sur pilotis dans les vallon des près entre la deuille d 'Ochey et Thuilley

- A l' approche de la base aérienne, je quitte le vallon pour emprunter une route forestière bien marquée qui aboutit à la D974 qui relie Colombey et Bicqueley. Je longe cette départementale sur la droite sur un chemin agricole en bordure de route jusque l' embranchement à gauche de la route qui contourne la base aérienne et arrive  à Ochey.

- Je traverse Ochey sur sa première partie, puis je prends à droite une route perpendiculaire dans le village qui a sa sortie se partage en deux possibilités : la route de Moutrot ou la route de Crézilles. Il faut prendre bien évidemment l'option route de Créziles qui va directement nous faire passer d' abord au dessus du vallon du Chahalot, puis au niveau de la Deuille de Crézilles pour enfin traverser la D674 puis le pont sur l' autoroute et atteindre Crézilles. Dans le village, prendre toute de suite à gauche pour repasser sous l' autoroute et rejoindre la Fontaine de l' eau salée, donc le parking de départ !

- Superbe circuit de randonnée certes un peu long mais très varié ! Surprenant, sauvage à faire de préférence quand les résurgences sont actives (début et fin de l'hiver en général) pour la beauté de ces eaux bleues venues de  nulle part !

- J' ai aussi parcouru ce même circuit en VTT sans aucune difficulté (mis à part le vallon du Larot un peu plus technique, compter alors de trois à quatre heures pour le parcourir en visiteur contemplatif !