accro' grimpe

syndrome du harnais

syndrome du harnais

Harnais

sac à lancer !

Lancer de sac ....

Un site explicite sur le lancer de sac, préalable au grimper d' arbres

cliquer sur le lien   http://www.allo-olivier.com/Elagage/SacDeLancer.htm

Préparation du matériel

Grimper d' arbres ... la reprise !

 

Grimper d' arbres ... la reprise !

 

Vendredi 11 juin 2010

 

- Aujourd'hui je renoue avec une activité que je n' ai plus faite depuis quelques années : le grimper d' arbres. En plus j' ai choisi de retourner sur les arbres (ceux qui ont résisté à la tempête de 1999) où j' ai développé l' essentiel de la technique de grimpe des arbres : l' ancien site du centre permanent d'activités de pleine nature de  l' association avec laquelle je travaillais  les années 80. Il y a de l' ambiance car il y a du monde au ball trap juste à côté ... attention à mes fesses ! Après un petit échauffement sur un résineux qui servait de "tour de guet" au camp pour à l' époque surveiller où en étaient les canoës et kayaks sur la rivière, je me décide à grimper un "jeune résineux de 15 mètres environ.

Jeune résineux de 15 m

-  Ce qui m 'a attiré c'est sa première partie faite de "mognions" de branche qui permettent de retrouver la sensation de la grimpe classique sur rocher.Trois , quatre mètres de grimpe pure ! En suite les branches sont entières et assez costaudes, il y a moins de sensations. Je m' auto assure à l' aide d'une corde fixée au sol que je passe au fur et à mesure dans les amarrages relais que j' installe. Je m' accorde une longueur de "mou" de deux mètres plus la longe pour progresser au dessus de l' amarrage et je répète l'opération.

Amarrage de la corde fixe avant de grimper

P1070637.jpg

P1070656.jpg

-  L' objectif de la séance d' aujourd'hui est de me familiariser de nouveau avec les techniques de grimpe et surtout les techniques de descente. Je vais donc faire plusieurs allers et retours. L' utilisation du descendeur dit en huit ne me pose pas de problème, mais il faut que je me ré-adapte à l' utilisation du "shunt" d'auto assurage. Ensuite je teste de nouveau un descendeur dont j' ai fait l' acquisition l' an passé qui joue le rôle de descendeur et d' auto-assurage en même temps rendant inutile le "shunt" : le "mascott" descendeur produit par la société alptech de Chamonix. Avec ce descendeur, la sécurité est intégrée : blocage automatique en cas de chute ou de perte de conscience.

utilisation du mascott

Utilisation du descendeur en 8

belle hauteur ! 

-  Les habitudes reviennent vite et j' apprécie beaucoup le  "mascott". Aprés plusieurs descentes, je monte un peu plus haut dans l' arbre pour atteindre les quinze mètres. Deux heures d' éffort au total, ça sera suffisant pour une reprise. Cette année je devrais effectuer plusieurs descentes de vias ferratas en rappel ... je ferai donc plusieurs séances d' entraînement en falaise école et sur des arbres.

Activités "acrobranchées" ... Histoire vécue ! Grimper aux arbres ... aventure perso !

 

Activités   "acrobranchées" ... Histoire vécue !

 

Grimper aux arbres ... aventure perso !

 

accrobranchés sur corde (1975) 

accrobranchés sur corde (1975)

 

" Grimper aux arbres" ! Qui ne l' a pas fait dans sa jeunesse et qui n'est pas encore maintenant tenté de se hisser au sommet d'un arbre ou du moins de s'aggripper aux premières branches, surtout quand il s'avère être un superbe cerisier ou un imposant pommier bien garni. Cette envie d'escalader les arbres s'est toujours vérifiée chez les enfants et les jeunes et on ne compte pas le nombre de fois où parents et animateurs de colo s'empressent de faire redescendre les jeunes aventureux en leur faisant la leçon sur les risques et dangers qu'ils encourent, oubliant par là même que ce fut leur premier terrain d'aventure et gommant du même coup l'intérêt ludique et éducatif que peut représenter ce domaine vertical ".C'est ce que j' écrivais dans une revue associative il y a maintenant  plus de  trente ans, depuis l'idée de faire du domaine des cimes boisées, un "espace de jeu" pour les jeunes ... et les adultes a fait son chemin et est aussi devenu un espace mercantile.

 

pont de singe sur rivière

pont de singe sur rivière

 

-  Dans les années 70, je pratiquais l'activité spéleo et dans ma région l'absence de grands gouffres ou de verticales nous  avait amené à développer les entraînements de grimper d'échelles (puis de remontées sur corde) et de descentes  au descendeur... à partir des arbres (grands chênes) et c'est à force de "prendre notre pied" dans ces galipettes arboricoles que l'idée d'en faire une activité ludique et sportive pour les jeunes est née, bien longtemps avant les premiers "parcs aventures ".J'ai même testé mon premier "grimpodrome" lors de ma première inspection jeunesse et sports en tant que jeune directeur de colo stagiaire (La Menelle - Juillet 1974).En quelques années  avec d'autres animateurs nous avons conçu et expérimenté des structures à grimper et à se déplacer utilisant les arbres et essentiellement des cordes statiques de speleo .

Toile d'araignée pour petits

Toile d'araignée pour petits

Toile d'araignée pour petits

Toile d'araignée pour petits

 

-  grimper d'échelles métalliques souples et descente en "moulinette" ou au descendeur.

-  pont de singe et pont népalais.

-  Tyroliennes tractées et tyroliennes classiques.

- Traversées " à la tarzan " avec des cordes pendules.

 - Toile d'araignées pour les plus petits.

        - Parcours accrobranchés d'arbres en arbres, voir de cabanes en cabanes.

 

pont de singe rivière

pont de singe rivière


pont de singe rivière

pont de singe rivière La seille

 pont de singe sur  rivière

pont de singe sur  rivière

Ma Technique de grimpe aux arbres !

 

Grimpe dans les arbres - Accro Grimper !

 

 

Monter aux arbres :

 

 - on peut toujours prendre une échelle (!) (ce qui n'est pas forcément pratique en forêt si il y a un long parcours à effectuer !!), grimper à l'arbre quant des branches le permettent, utiliser la technique des forestiers (griffes à grimper = matériel couteux), ou utiliser la technique de la ficelle lestée.

 - Cette technique consiste à :

 

1) lancer avec force une ficelle type cerf volant lestée d'un descendeur en huit ou autre (éviter les mousquetons et attention aux têtes), au dessus d'une branche solide visée à 6-7 mètres de hauteur par exemple.On peut également acheter dans un magasin spécialisé un sac à lancer utilisé par les élagueurs type sac à lancer de chez Petzl, muni d'une cordelette.

sac à lancer de chez Petzl Airline petzl cordelette pour jet

2) aprés avoir récupéré les deux brins de la ficelle/cordelette (installée donc comme un rappel de corde) , Vous accrochez à une extrémité une corde statique de spéléo de préférence (une corde dynamique 12 m/m fait aussi l' affaire)(noeud de 8 + mousqueton à vis). Vous hissez  la cordelette pour que la corde coulisse à son tour autour de la branche et vous  amenez la corde  au sol.

3) Une des extrémités de la corde statique est amarrée au sol (autre arbre ou arbuste)(noeud de 8 + mousquetons à vis + sangle).

4) Aprés avoir mis un harnais équipé d'un frein de poitrine, d'une poignée frein et de deux longes avec mousquetons (technique de grimper sur corde à emprunter aux techniques spéleo), se hisser jusque la branche visée.

5) Installer l'amarrage définitif en le doublant (branche + tronc = double amarrage sécurité de la spéléo) au meilleur endroit pour pratiquer l'activité visée (en général au dessus d'une branche pour pouvoir se tenir debout sur cette dernière).

6)Si la hauteur visée n'est pas satisfaisante, continuer à grimper en utilisant les branches disponibles ou renouveler l'opération à partir du pooint atteint.

7)Toujours s'auto-assurer à l' aide des longes dans les sangles d'amarrage ou mieux dans le connecteur utilisé.

8) à partir du point atteint tout est possible sur le double ancrage (auto assurage, départ de tyrolienne, départ de pont de singe, descente...).

- La technique du lancer de ficelle peut se perfectionner en fabricant une arbalète ou en achetant le matériel des bucherons ou récoltants de semences, lance amarre  type lance pierre géant (coùteux).

Grimper d'arbres    

 

-  Chercher un site adéquat (grands arbres,coin tranquille ). Je trouve cette fois ci un bel arbre avec une circonférence de pied impressionnante et d' une hauteur de 30 m environ.

beau spécimen de résineux

belle hauteur

-   J' utilise - comme indiqué plus haut la technique de la ficelle pour atteindre les premières branches inaccessibles (lest professionnel acheté chez un fournisseur pour matériel d' élagage. Le lancer est impeccable au premier essai ! Après une grimpée à la poignée frein/pédale et au frein de poitrine sur environ huit mètres (technique spéléologie), j' essaie une première descente sur corde simple statique avec mon ensemble descendeur en huit et shunt. Le système est super, efficace (arrêt immédiat si je lâche tout, et redémarrage facile).

Préparation du matériel

Amarrage de la corde fixe avant de grimper

la corde fixe et son contre poids

La corde statique qui mène au premier relai

la montée technique spéléo (frein de poitrine et poignée frein/pédalev

-   Je grimpe ensuite l' arbre en libre avec une corde de rappel "au cul" et arrivé à une dizaine de mètres de la cime (la densité du branchage m' obligeait à couper des branches ce que je m' interdis de faire). J 'installe la corde pour être rappelée et j' effectue une seconde descente en rappel avec la même technique mais sur deux brins cette fois ci !

la vue sur la route de proximité

à mon point le plus haut (21 mètres)

rappel sur arbre

 

-   Superbe descente en rappel, sans problème technique ! 21 mètres de descente ! Bon entraînement, je suis prêt pour cet après midi à la Tournette.

 

Le matériel à utiliser :

- Utiliser essentiellement de la corde statique de spéleo de préférence à la corde d'escalade.(j'ai aussi utilisé de la corde tréssée en nylon, mais les tests de rupture à la tension ne sont pas rassurants, elle explose !).

- Pour les amarrages on peut utiliser la même corde statique (anneaux confectionnés avec double noeud de pêcheur) ou des anneaux de sangles tubulaires reliés par un noeud de sangle.

- pour se sécuriser dans les travaux d'installation, utiliser une corde de montagne classique ou une corde de rappel qui de toute façon sera nécessaire pour redescendre après désequipement.- Utiliser comme mousquetons d'amarrage et de tensions, soit des mousquetons à vis alu ou acier de spéleo (moins onéreux) ou mieux pour à la fois la sécurité et l'économie réalisée, des maillons rapides type delta.

- L'équipement individuel d'installateur a déjà été décrit.On peut rajouter un descendeur autobloquant (type spéleo ou type plaquette mascott de chez alp'tech), une longe courte en plus de la double longe. Pour travailler, monter avec une sangle porteuse de mousquetons ou de maillons, quelques anneaux de sangles de tailles diverses, la ou les cordes à installer

 

Les arbres ?

 

- Précisons que toute utilisation d'arbres et installation de parcours nécessite l'accord et l'autorisation  du ou des propriétaires.

- Pour favoriser l'escalade naturelle, les résineux sont intéressant à partir de l'endroit où ils présentent des branches ou moignons de branches.

- Les fruitiers sont à éviter (Branches cassantes facilement).

- Les chênes sont à privilègier pour obtenir de belles verticales, mais ne présentent que peu d'intérêt pour le grimper naturel.

- La plupart des arbres (sauf fruitiers) peuvent permettre à partir d'un certain âge l'installation d'un parcours.

Les noeuds ?

 - Pour les amarrages utiliser essentiellement le noeud de neuf (huit plus une boucle), plus facile à défaire à la désinstallation, j'utilise aussi le noeud de bouline dans  les situatons ou j'utilise directement la corde sans anneau de sangles.

- Si je "raboute"  des cordes, j' utilise le double noeud de pêcheur.

Les noeuds ou système de tension ?

- Eliminer tout de suite toute idée d'utliser des systèmes mécaniques (cric, freins ...)

- Il est impératif d'avoir un système qui permet de détendre facilement les cordes après utilisation.(Période de vent fort, longue période d'inutilisation des agrés).

- pour la tension des cordes de pont de singe ou népalais, j'utilise un syteme de démultiplication de force, bloqué par un double noeud de pêcheur.

Attache de départ avec noeud de 9 et dble amarrage

Système de tension simple avec noeud de huit directionnel

Tension définitive avec double noeud de blocage

Tension des branches du pont de singe

pont de singe rivière

pont de singe

pont de singe rivière

La technique du lancer de sac

- aller voir cet excellent site, comment lancer le sac qui constitue la première phase dans le grimper d' arbres.

Le treesbee 

-  Treesbee = sangle d' amarrage pour les arbres - fausse fourche

  • Vous trouverez ci dessous un lien pour consulter ce produit de chez Petzl utile pour les élagueurs ou passionnés de grimpe d' arbres

Démonstration technique d' élagueurs professionnels lors d' un championnat !

 

- Pour la tension de la tyrolienne simple ou double j' utilise un système dont on m' a dit qu'il s'appelait " sytème de passe à bloc ", extrêmement intéressant puisqu'il utilise le principe d'équilibre des forces et la tyrolienne se tend et se bloque sans noeud d'arrêt !

Système passabloc

- Quand les tyroliennes sont longues ou vont être soumises à un usage intensif, Je préfère doubler la corde de la tyrolienne pour des raisons de sécurité

 

- L'ouvrage technique ci dessous est excellent pour trouver les explications techniques concernant les noeuds et les techniques d'amarrage ou de tension.

 

 

Découvrez la grimpe d' arbres avec des éducateurs grimpe d' arbres

Découverte de la grimpe d' arbres 

encadrée par des éducateurs grimpe d' arbres

  • Vidéo aimablement communiquée par Sab Sab Graph

                        Educateur grimpe arbres

Grimper d' arbres

Grimper d'arbres     Annecy  (haute Savoie)

 

-  Je cherche un site adéquat (grands arbres,coin tranquille et proximité de la voiture pour ne pas avoir à transporter trop de matériel). Après avoir prospecté  je trouve un bel arbre avec une circonférence de pied impressionnante et d' une hauteur de 30 m environ.

beau spécimen de résineux

belle hauteur

-   J' utilise la technique de la ficelle pour atteindre les premières branches inaccessibles (lest professionnel acheté chez un fournisseur pour matériel d' élagage. Le lancer est impeccable au premier essai ! Après une grimpée à la poignée frein/pédale et au frein de poitrine sur environ huit mètres (technique spéléologie), j' essaie une première descente sur corde simple statique avec mon ensemble descendeur en huit et shunt. Le système est super, efficace (arrêt immédiat si je lâche tout, et redémarrage facile).

La corde statique qui mène au premier relai

la montée technique spéléo (frein de poitrine et poignée frein/pédalev

-   Je grimpe ensuite l' arbre en libre avec une corde de rappel "au cul" et arrivé à une dizaine de mètres de la cime (la densité du branchage m' obligeait à couper des branches ce que je m' interdis de faire). J 'installe la corde pour être rappelée et j' effectue une seconde descente en rappel avec la même technique mais sur deux brins cette fois ci !

la vue sur la route

à mon point le plus haut (21 mètres)

 

rappel sur arbre  Annecy

 

-   Superbe descente en rappel, sans problème technique ! 21 mètres de descente ! Bon entraînement, je suis prêt pour cet après midi à la Tournette.